téléchargez ces souvenirs gourmands

 

Capture 2

 

 

Chers  amis,

Beaucoup me découvriront sous un angle bien différent, celui du fils de paysan et fier de l’être. J’avais promis à ma mère de raconter sa vie, de donner ses meilleures recettes. Je ne pouvais remplir ma promesse qu’en mélangeant mes souvenirs aux siens.

Ma génération est la dernière à avoir connu une civilisation  disparue. Lorsque que je décris la maison familiale  à la naissance de maman, il me suffit de me rappeler mon enfance car rien n’avait encore changé, je prenais le même sentier perdu dans les bois pour me rendre à l’école de La Chapelle Aubareil.

Au milieu des années soixante la télévision fait son apparition à Fougeras. Le soir, la famille regarde le Palmarès des chansons mais maman n’a pas le temps, dit-elle, elle part gaver ses canards.

Je la suis souvent dans la nuit noire. Elle fait chauffer une marmite de maïs, mélange de la graisse, remplit une bassine et nous nous rendons dans l’étable où sont enfermés les oies et les canards. Une faible ampoule nous éclaire et nous réchauffe. Maman prend l’entonnoir et s’agenouille dans la paille et commence à gaver…

Là elle me raconte son histoire, son enfance. Elle sait tant de choses. Elle me fait partager son ambition, ne plus manquer d’argent, réussir à sortir de sa condition de paysanne. Je ne m’en rendais pas compte alors mais elle n’avait que trente ans, elle était jeune et croyait au travail pour s’en sortir.

Depuis la ruralité est morte avec les derniers paysans . Quelques agriculteurs tentent encore  de survivre dans un monde qui ne les comprend plus.

C’est cette vie que je raconte  avec des recettes du terroir et je n’ai pu m’en empêcher, de l’histoire , celle de la gastronomie, de Montaigne qui mangeait comme un Anglais, à l’âge d’or du XXème siècle.

Je ne pouvais qu’associer à cet ouvrage une autre femme d’exception, Nanou Delpeuch, conteuse et cuisinière (Les Saveurs du Palais).

J’ai le plaisir de vous faire parvenir en pièce jointe de larges extraits  du livre de souvenirs, d’histoire de la gastronomie et de recettes  publié avant le « grand  confinement ».
Patrice gibertie
téléchargement gratuit, cliquez ci dessous
Si vous souhaitez vous procurer l’ouvrage complet :

 

Disponible immédiatement sur Amazon:

https://www.amazon.fr/gp/product/B081KQ7JYY/ref=ppx_yo_dt_b_asin_title_o00_s00?ie=UTF8&psc=1

Disponible immédiatement sur BOD ou à commander chez votre libraire 

https://www.bod.fr/librairie/yvonne-gibertie-la-cuisine-des-femmes-en-perigord-patrice-gibertie-9791095867166

Références

ISBN : 9791095867166

Éditeur : Éditions Vignou

Commande également possible chez Cultura, à la Fnac

 

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s