En France aussi les islamistes ont peur des femmes !

 

EHGH-LNW4AAWlCQ

 

 

Quand elles réussissent à se faire entendre elles explosent les islamo gauchistes :regardez cette vidéo, on comprend pourquoi Yann Barthes ne les invitera jamais

On ne les a pas entendues lors de l’affaire du voile, ces femmes issues de l’immigration , pour beaucoup musulmanes et mères de famille dans les banlieues. Les journalistes  n’auraient pas aimé entendre ce qu’elles avaient à dire  et les hommes politiques moins encore . On connait les Amazones de la République  qui risquent leur vie comme Zineb mais elles ne sont pas seules

Le système fera la peau  du journaliste Galzi qui   laissé la parole à l’une d’elle . Cliquez et lisez à partir de la 25eme minute. Un bijou qui ne devrait pas rester en ligne , on y trouve Nadia Ramadna face à un islamo gauchiste de la France Islamiste de Mélenchon et une caricature de député macronien avec une grosse bagouze …

Pour voir la vidéo cliquez ci dessous:

https://www.dropbox.com/s/udshlmu09f38t0p/9H%20Galzi%20du%20jeudi%2017%20octobre%202019_LCI_2019_10_17_09_22.mp4?dl=0

Je suis Nadia Ramadna, j’ai 53 ans et j’ai fondé la « Brigade des Mères ». Mon engagement vient de mon expérience de militante et de travailleuse sociale de plus de 20 ans dans les quartiers. Ça m’a laissé une incompréhension, je n’ai pas compris la régression : comment ça se fait qu’aujourd’hui des jeunes femmes décident de tout laisser et de porter le voile intégral ? Je veux lutter contre le machisme intégriste des banlieues. Je me suis rendue compte que quand une femme va porter plainte, la violence des institutions est aussi très dure. Aujourd’hui l’égalité femmes-hommes est très loin. Je me suis dit qu’il fallait qu’on fasse quelque chose pour se bouger, alors j’ai créé la « Brigade des Mères ».

 

« Je suis très pessimiste parce que je vois la réalité du terrain, je parle avec les gens, a expliqué Nadia Remadna. Je vois des filles que j’ai connues quand elles avaient 15-16 ans, elles ont aujourd’hui 23 ans, elles sont déjà mamans et voilées de la tête au pied », a décrit la fondatrice de la Brigade des mères. « Je vois aussi des garçons qui ne font plus la bise à leurs copines. Il n’y a plus de mariages mixtes dans les quartiers, on sépare les hommes et les femmes », a-t-elle énuméré.

Depuis juin 2014, la Brigade des mères intervient à Sevran pour tenter de « prévenir la radicalisation » des jeunes. « On essaie de mettre les valeurs de la République dans les quartiers et se rapproprier l’espace public », a expliqué Nadia Remadna. Or, selon elle, « on a l’impression que dans certains quartiers, une grande majorité [des habitants] adhère à cette radicalisation. »

https://www.youtube.com/watch?v=XQnwpmUh4Xs

L’article du Point ci-dessous éclaire parfaitement le destin de la fillette kabyle qu’elle fut, vivant à Paris jusqu’à ses 13 ans où son père embarque toute la famille pour que ses filles n’épousent pas des Français. Elle raconte les 12 années d’enfer qui suivent, les vitres peintes par le père pour que nul ne puisse les apercevoir. Elle réussira à s’enfuir à 25 ans, grâce au facteur. De retour en France, elle se marie, a des enfants et doit à nouveau se battre contre le machisme, contre la violence inhérente à sa culture d’origine, violence qui sévit dans les quartiers, notamment contre les femmes. Elle créera alors la fameuse « Brigade des mères ».  Parce que c’est  « encore pire aujourd’hui, affirme Nadia, auteur de Comment j’ai sauvé mes enfants (éd. Calmann-Lévy). La condition des femmes a fait un grand pas en arrière. La ville de banlieue nous est interdite ; elle est réservée aux hommes. » ».

 

Elle dénonce les élus « Les élus nous ont maintenus dans l’ignorance, dans notre culture, notre tradition, nos coutumes. On a l’impression que certains édiles ne sont maires que d’une petite minorité. Ils n’appliquent pas les lois, particulièrement la laïcité. Les religions ont remplacé toutes les institutions. On leur a donné trop de pouvoir. On a négocié avec les fanatiques par intérêt électoraliste. On protège toujours les fauteurs de troubles. Aujourd’hui, nous en payons les conséquences. C’est l’arroseur arrosé.». Et elle s’effraie de voir le silence de la gauche qui ne la soutient pas, c’est le moins que l’on puisse dire.

https://www.lepoint.fr/societe/nadia-remadna-l-amazone-des-territoires-perdus-13-03-2016-2025024_23.php

 

DANS LE MÊME SENS IL FAUT VOTER ZINEB

https://www.iledefrance.fr/trophees-ellesdefrance-2019-votez-pour-la-francilienne-de-lannee

 

 

 

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour En France aussi les islamistes ont peur des femmes !

  1. MULLER franck dit :

    dommage la vidéo ne correspond pas..

    J'aime

  2. Ping : En France aussi les islamistes ont peur des femmes ! | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s