Combattre l’islamisme c’est interdire ses symboles: le niqab et le hidjab de couleur noire ne sont pas musulmans mais islamistes

Sans titre 100

 

 

 

Certaines bonnes âmes  assimilent musulmans et port du niqab et le hidjab  pour en prendre la défense.Ils sous entendent même qu’une musulmane qui ne porterait pas l’uniforme islamiste  ne serait pas une bonne croyante !

Dénoncer  le port de ces symboles n’est pas islamophobe  c’est condamner l’exhibition de symboles d’organisations qui ont commis des crimes contre l’humanité  ou qui menacent la République

Les musulmans attachent une grande importance à la symbolique des couleurs: le blanc (la pureté) et le vert . Pour les islamistes le rouge est interdit  et le noir privilégié. Le noir c’est le symbole de la politique et de la guerre . 

Depuis que la photographie existe  aucune n’a pu mettre en évidence le port des tenues de Belphegor  dans les pays musulmans avant la diffusion de l’islamisme par l’argent du pétrole .

L’islamisme entend mettre en place un régime politique imposant des lois totalitaires Daech a ainsi imposé le port du niqab et du hidjab de couleur noire 

On n’est pas islamiste parce qu’on fait le ramadan  mais parce que l’on milite dans une organisation  liée aux Frères Musulmans .

Une femme peut  porter le voile sans être  être islamiste, elle  ne peut décider seule de son sens. Le contexte social dans lequel s’inscrivent les polémiques sur le port de ce symbole islamique, à la fois religieux et politique, ne peut être ignoré par celles qui le revêtent

Aujourd’hui le niqab et le hidjab surtout s’il est de couleur noire sont des symboles islamistes .

Qui peut remettre en cause la foi musulmane des marocaines, afghanes, tunisiennes, syriennes d’autrefois. Certaines portaient un voile blanc, d’autres un fichu coloré comme les kabyles et les Alaouites, mais pas une seule le niqab ou le hidjab  noirs  venus des sables de l’Arabie

Ils y sont  même antérieurs à l’Islam.

Le Tchador est iranien  pas musulman

Le Hidjab  ne voile pas les yeux mais traduit la même obsession de masquer les cheveux , c’est aussi un produit de l’Arabie et de la Perse .

Le mot « hidjab » est utilisé sept fois dans le Coran . Dans aucun cas il ne fait référence à un vêtement féminin, pour lequel deux formules sont utilisées (khoumour et jalâbîb).

Hidjab signifie « rideau », il est devenu le symbole d’une séparation entre la femme et l’homme

En dehors de ces régions , cherchez hidjab, et niqab:

3361b3969345c3455ae0f1797b283ed5--arab-women-marocco6869f9e3fe231df64fc056411f77f834--marocco-north-africa

Screenshot (110)femmesturques2années-50-et-60bizerte-1959femmes-afghanes9596_3jeunes-femmes-acc80-kaboul-dans-les-annecc81es-1970iran-19798march1979[1]Nasser's_familyafghanstudentswww119

Osmanlıda-Ankara-Şehri

 

Alawitewomen

A French post card showing a group of Alawite women in their traditional costumes (1920’s).

Tenues traditionnelles de pays de culture musulmane

 

a14377290_347908275294266_1527990929_n

lalla-salma-en-caftan-su-Maroc.jpg

http://www.asma-lamrabet.com/articles/le-voile-dit-islamique-une-relecture-des-concepts/

 

A quoi ressemble l’uniforme islamiste:

pour les hommes:

 

le vêtement à l’afghane (ndlr: une grande chemise descendant aux genoux et un pantalon en tissu léger) a été imposé par Daech», a indiqué à l’AFP Abou Mohamed, du groupe «Raqa est massacrée en silence» (RBSS), en utilisant l’acronyme arabe de l’EI. «Quiconque n’obéit pas encourt une peine de prison et une amende», a-t-il ajouté.

Pour les femmes

Ce code vestimentaire, Rasha Al Aqeedi, chercheuse au Centre d’Al Mesbat à Dubai, l’a étudié. Elle explique qu’il découle de l’imposition par l’État islamique d’une véritable charte de la ville, au sein de laquelle une mesure impose «aux femmes vertueuses, dans la modestie de porter un jilbab large, de rester dans leur maison et de ne les quitter qu’en cas de nécessité». La charte détaille même la tenue obligatoire des femmes en sept points, parmi lesquels figurent l’obligation de porter un tissu «épais pour ne pas révéler ce qu’il y a en dessous et ne pas attirer l’attention». À cet égard, le rouge est même devenu pour elles une couleur illégale et leur visage dénoncé comme «un lieu de tentation», précise également au New York Times le chercheur Aymenn Jawad al-Tamimi.

C’est ainsi que les robes noires et larges sont progressivement devenues une loi dans les boutiques de Mossoul. Pire encore, une police des mœurs s’est mise à patrouiller dans les rues.

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s