« Ennemi du président »

Un maire qui ne fit pas allégeance au président sera traité en ennemi par ce dernier. Cette déclaration est foncièrement antirépublicaine.

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

« Un maire qui sera élu sans l’appui du MODEM ou LREM sera l’ennemi du président« . Cette phrase, prononcée par un député européen LREM, illustre un naufrage  de la vie politique française sans précédent depuis 1945. Un maire qui ne fit pas allégeance au président sera traité en ennemi par ce dernier. Cette déclaration est foncièrement antirépublicaine. Elle viole frontalement la Constitution selon laquelle le président de la République « assure par son arbitrage » le fonctionnement régulier des pouvoirs publics, dès lors président impartial de tous les Français – et de tous les maires. Tout un état d’esprit, une mentalité se profilent derrière cette phrase. De fait, elle n’est que le reflet d’une dérive du régime politique français bien loin des valeurs de la démocratie. Depuis 1945, jamais le pays n’a été confronté à un tel saccage. Il ne pourrait donc y avoir de maire qu’asservi au culte du…

Voir l’article original 148 mots de plus

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s