Il est urgent de tuer Bellamy !

6662729lpw-6662770-article-jpg_4003296_660x281

Pour une fois la droite présente un candidat qui n’a pas de casserolle mais des idées, alors Schiappa, Aurore Bergé et la presse macroniste se déchainent au nom… de la morale ; Ils sont rejoints par la machine à perdre des Républicains qui regrette ses candidats pourris .

Les idées de Bellamy, ils s’en foutent , ils sont aller chercher  dans les propos du philosophe  une opinion philosophique sur l’ivg qu’il ne condamne pas  mais ne soutient pas à titre personnel . Ils auraient pu en trouver sur le bien , le mal, le juste et tous les thèmes philosophiques.

Ils auraient pu s’intéresser à ses idées sur l’Europe, mais ils s’en foutent!

Après les journalistes s’étonnent d’être détestés en oubliant  tout le mal qu’ils font à la démocratie!

Bellamy c’est l’anti macron , l’anti Benalla ,  l’anti  Hanouna , l’anti décadence, le sens du devoir , le sens de l’Etat

Alors il faut le tuer …

 

Je connais bien François Xavier Bellamy  , il est brillant , certes mais surtout  humain, modéré et indépendant . J’ai la fâcheuse manie de défendre mes anciens  et tous les jeunes avec qui j’ai travaillé , mais je n’ai pas le souvenir  d’un jeune sectaire , bien au contraire.

Oui , à Versailles ,  il y a des intégristes sectaires, je les ai toujours combattus et je me souviens, il y a une dizaine d’année  du refus de François Xavier de se faire instrumentaliser  par l’un de  ces derniers .

 

je me contenterai donc de reproduire la réaction d’amis, le plus souvent militants de la laicité, issus de la gauche. Ils ne partagent pas obligatoirement  les idées de Bellamy .

Démocrates ils refusent la chasse aux sorcières …

 

648x0

Fatiha Boudjahlat

Je me suis aperçue que j’y réfléchissais dorénavant à 10 fois avant d’écrire sur les réseaux sociaux, surtout Twitter. Pas pour savoir si ce que j’écrivais correspondait bien à ce que je pensais. Pas pour vérifier que c’était pertinent ou non.

 

Non, je réfléchis à qui peut en être offensé, à comment ce que j’écris pourrait être utilisé contre moi. C’est invivable. C’est lâche. J’ai l’impression d’être à LO ou à la FI, avec un commissaire politique sur mes deux épaules en lieu et place du chérubin et du démon. Il faut donner des gages, sémantiques et autres. Merde à la fin.

 

J’aime bien FX François-Xavier Bellamy, tout en n’étant pas d’accord avec lui, tout en rejetant son conservatisme. J’apprécie sa rigueur et sa cohérence intellectuelles et son éloquence. J’aime bien lire Peggy Sastre, toujours pour les mêmes raisons de rigueur et de cohérence, toujours avec les mêmes réserves.

Je trouve dégueulasse le procès fait à la députée Agnès Thill, et oui les islamistes font des discussions sur le genre, la GPA eux, un épouvantail et un argument de vente pour remplir leurs écoles confessionnelles, et les cathos intégristes ne sont pas en reste. Procès intenté par des trouillards bien silencieux quand les attaques viennent des milieux islamistes et indigénistes. Vite, fondant sur l’Islamophobe et l’homophobe…

J’arrive même à comprendre la logique des indigénistes, parce que je les lis. Et j’éprouve mes idées.

 

L’entre soi est insupportable. On forge des arguments solides en les confrontant à des points de vue différents. On peut apprécier la réalité et la qualité d’un raisonnement tout en ne l’adoptant pas. Ce n’est pas du courage de rester dans le confort des gens qui disent et pensent comme soi, c’est de la paresse. C’est la trouille de se distinguer. L’esprit moutonnier a tué la gauche. Et je me retrouve comme une idiote à me censurer et à m’interdire de dire ce que je pense. Tout n’est pas d’un bloc. Même par la révolution tien

 

Charles Meyer

Je déteste la gauche olfactive. Cette engeance artificielle et cette machine à excommunier ses rivaux ou ses adversaires. Ces gens ne savent qu’occuper les jachères de leur morale pour détruire. Dernière victime en date : François Xavier Bellamy. Comme Fillon, il a des conceptions personnelles que je ne partage pas sur l’avortement et la famille. Comme Fillon, il ne souhaite absolument pas les imposer aux autres. Comme Fillon, la gauche olfactive l’a vu venir de loin et elle sait à quel point il est un adversaire autrement plus redoutable à combattre que Wauquiez, Morano et Ciotti réunis. Comme Fillon , le RN redoute tout autant Bellamy. Pour la gauche olfactive et la macronie, il devient donc urgent de tuer Bellamy dans l’oeuf de ses idées. Il ne faut surtout pas l’entendre. Surtout pas lire ou écouter ce qu’il pense de l’Europe, du racisme, du progrès, de l’éducation, de l’islamisme, des campagnes, de la pauvreté, de la France périphérique, des gens qu’on oublie.. Comme Fillon, on ne veut pas, il ne faut pas débattre.

 

Pendant qu’on nous organise un grand débat co-animé par Cyril Hanouna et Marlène Schiappa, Bellamy est traîné dans la boue et conspué à volonté. Tous les coups sont permis, puisque le camp du bien , la gauche olfactive, l’a décidé. Même si la réduction du nombre d’IVG dont parle accessoirement Bellamy impliquerait au demeurant l’augmentation des moyens de contraception, ce qui n’est pas très catho – compatible, même si ce point ne figure de toute façon pas dans le programme de LR. La réalité n’estpas très importante pour ces gens là. Bellamy devient donc le 《 catho reac anti IVG》de l’année. C’est curieux cette expression. Je me demande souvent si on oserait qualifier par sa conviction religieuse, un homme ou une femme politique d’une autre confession. Chiche ? Au motif que la religion est impliquée dans l’opposition à l’avortement, il faudrait de facto associer tous les catholiques à cette idée là. Drôle de cheminement qui habillera chaudement notre homme pour l’hiver. Non, désolé, je n’ai pas de désaccord personnel avec Bellamy parce qu’il serait un 《 catho – réac – anti IVG》. En l’espèce actuelle, j’ai un désaccord avec lui parce qu’il est anti IVG. Et ce n’est pas tout à fait la même chose. Pour le reste, Bellamy n’est pas simplement brillant, il relève de 10 niveaux le débat d’idées qui en a vraiment besoin. La gauche olfactive rêverait de l’élimination totale de la droite de l’échiquier politique. Pour affronter l’épouvantail. Quitte à perdre haut la main un jour. Et ce jour là, on reparlera tranquillement de l’IVG, de la peine de mort , des réfugiés..

 

Ces gens n’expriment jamais des idées. Encore moins des désaccords. Ils rejettent l’idée même qu’il puisse exister un désaccord. Ils vomissent la nuance et la subtilité. Ils rendent infréquentable celui qui ne partage pas ses idées. Il n’y a rien de démocratique, d’humaniste et d’intelligent dans cette démarche qui condamne tout sur son passage. Au point d’user d’un déterminisme déroutant, de scléroser les idées, mais les cerveaux aussi. D’empêcher la moindre évolution. Sil avait fallu écouter ces gens là, nous n’aurions jamais connu Simone Veil , (qu’ils s’approprient sans vergogne). Nous n’aurions que nos larmes pour pleurer la stabilisation en Europe du courant nationaliste. Nous n’aurions jamais vu AMEN. Nous n’aurions pas pu rencontrer tous ceux qui, un jour, ont évolué dans leurs idées et nous rappellent qu’on peut revenir, même de très loin. Cet humanisme postule qu’on doit souhaiter à son pire ennemi d’évoluer. Qu’il soit sous l’emprise d’un dogme qu’on déteste ou pas. FX Bellamy n’est pas mon ennemi. Je lui souhaite de pouvoir donner un peu d’intelligence à ce pays qui en a tellement besoin.

Valérie Toranian

Pour avoir dit qu’à titre personnel il était opposé, en tant que chrétien, à l’avortement, l’adjoint au maire de Versailles, star montante de la droite et probable candidat pour porter la liste LR aux élections européennes, a suscité l’indignation d’une partie de l’opinion.

 

« On a le droit, en France, d’être contre l’avortement. Même si cela choque les positions libérales et progressistes. »

 

Les femmes et au-delà d’elles tous ceux qui, en France, soutiennent le droit à l’avortement, ont-ils raison de stigmatiser ce positionnement de l’élu versaillais ? Non. Il n’appartient à personne de juger la liberté de conscience, la liberté de penser, la liberté de croire ou de ne pas croire. On a le droit, en France, d’être contre l’avortement. Même si cela choque les positions libérales et progressistes. Même si le simple fait d’émettre une réserve sur l’avortement apparaît souvent dans notre pays comme un coup de canif dans un contrat sociétal qui fait consensus depuis des décennies.

 

Le combat pour le droit à l’avortement mené en France par Simone Veil en 1974, sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing, fait partie du roman national français. La violence des attaques contre Simone Veil, cible de propos haineux et même antisémites, alors qu’elle était une rescapée des camps de la mort, a cristallisé dans notre imaginaire l’indignité des ennemis de ce projet qui refusaient de considérer la détresse des femmes obligées d’avorter clandestinement.

 

Mais lorsque Simone Veil dit qu’aucune femme n’avorte de gaité de cœur, que l’avortement est et reste un drame, elle dit une vérité. L’avortement n’est pas un acte anodin. Le nier continue à mettre en porte-à-faux toutes celles qui ne le vivent pas bien.

 

« Être contre le droit à l’avortement pour chacune et vouloir abroger la loi de légalisation de l’IVG en revanche est un vrai problème. C’est un droit fondamental qui ne saurait être remis en question. »

 

On peut être contre l’avortement. Chacun est libre de penser et d’avoir une conviction morale ou religieuse. Être contre le droit à l’avortement pour chacune et vouloir abroger la loi de légalisation de l’IVG en revanche est un vrai problème. C’est un droit fondamental qui ne saurait être remis en question.

 

François-Xavier Bellamy n’attaque pas ce droit-là. Il assume une opinion personnelle, ce qui est différent. Il tente de complexifier l’approche. Il ne porte aucun jugement sur ceux qui pensent autrement et assure qu’ »il est hors de question d’abroger la loi Veil. » Il s’exaspère sur son compte Twitter que le JDD du dimanche 20 janvier ait caricaturé sa position et souhaite qu’on écoute attentivement la vidéo de ses propos sur le plateau de C politique en janvier 2018.

téléchargement (17)

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Il est urgent de tuer Bellamy !

  1. Ping : Les documents et les videos qui accusent; Les gens raisonnables ne peuvent plus soutenir Macron! | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

  2. Gorius J-Louis dit :

    « Une certaine idée de la France … » c’est ce qui sous-tendra les prochaines élections européennes. Merci à M. Bellamy de nous offrir un espoir de sortir du dilemme entre le « fronto-trotskisme LePen-Melanchon » et le « socialo-capitalo-mondialisme Macron »

    J'aime

  3. Gorius J-Louis dit :

    « Une certaine idée de la France … » c’est ce qui sous-tendra les prochaines élections européennes. Merci à M. Bellamy de nous offrir un espoir de sortir du dilemme entre le « fronto-trotskisme LePen-Melanchon » et le « socialo-capitalo-mondialisme Macron »

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s