Comprendre Parcoursup : une réforme brouillonne et inachevée

https://www.amazon.fr/guide-critique-2018-ECOLES-COMMERCE/dp/B07CQKKF7W/

 

 

 

 

escargot-volant

Toutes les filières de l’enseignement supérieur deviennent sélectives mais le réforme est inachevée. Comment faire simple quand on peut faire compliqué?

Pour les filières traditionnellement sélectives la procédure s’allonge avec des rentrées plus incertaines mais il n’y a pas de révolution et les établissements s’adapteront. Les meilleurs étudiants devraient être épargnés.

Faut-il le rappeler, Apb avait été conçu pour des formations sélectives et même initialement pour les classes prépas. L’élargissement à l’ensemble du système n’était pas cohérent et les algorithmes ne pouvait gérer le recrutement dans des sections sans sélection.

Plutôt que d’assumer en généralisant la sélection à toute les formations gérées par APB, en donnant de réels moyens, le gouvernement a mis en place une sélection inavouée et a remplacé APB par un processus kafkaïen et anxiogène . Il faudra attendre septembre pour bien des étudiants postulant à une université..

APB est mort remplacé par « Parcoursup » .

De mi-janvier à mi mars, les lycéens s’inscrivent sur Parcoursup, ils y déposent leurs vœux d’orientation dans le supérieur.

Le nombre maximal de vœux est de 10 pour toutes les formations, certains vœux (comme en prépa) pouvant être multiples.

Un vœu sur Parcoursup correspond au choix d’une filière en CPGE. Le candidat pourra sélectionner plusieurs établissements associés (10 par filière, dans la limite de 20 établissements toutes filières confondues). Ainsi, sélectionner 4 établissements en MPSI, 4 établissements en PCSI et 4 établissements en PTSI correspondraient à l’émission de seulement 3 vœux.

La demande de lycées avec internat et sans internat ne doublera pas le nombre de vœux. Ainsi, demander « PCSI dans le lycée A avec internat » et « PCSI dans le lycée A sans internat » compterait pour un seul vœu.

Il n’y a pas à hiérarchiser les vœux. C’est la grande différence  avec APb

Le conseil de classe du second trimestre examinera chaque vœu et émettra un avis sous la forme d’une « fiche avenir » transmise aux établissements demandés. Cette fiche avenir sera accompagnée des bulletins de Première et de Terminale ainsi que des notes aux épreuves anticipées du baccalauréat.

Les différents lycées demandés ne connaitront pas les autres vœux des candidats lors de l’examen des dossiers.

UNIFORMISATION : cv et lettre de motivation

L’habitude de demander une lettre de motivation vient des établissements privés et publics sélectifs, comme les classes prépas, les BTS ou les bi-licences : dans ces structures, un jury d’enseignants étudie les dossiers des candidats depuis déjà de nombreuses années.

Séverin Graveleau dans le Monde résume les enjeux de la lettre de motivation

« Après avoir rédigé une introduction avec une phrase d’accroche personnalisée ; du type « je candidate à telle formation parce que… », il faut décrire rapidement son parcours d’études antérieur, et, éventuellement, ses expériences professionnelles ou stages, « en expliquant en quoi ils ont permis d’acquérir des compétences, des questionnements, qui seront utiles dans la formation que l’on vise », explique la conseillère. « Si l’élève a réalisé un stage de troisième dans un cabinet d’avocats et qu’il souhaite tenter d’entrer dans un parcours d’affaires juridiques, il est important de le souligner, conseille de son côté Cécile Charasse, directrice de l’IUT d’Allier et vice-présidente de l’Association des directeurs d’IUT.

 

Il est ensuite possible d’aborder son projet professionnel et d’expliquer en quoi la formation va permettre de s’y préparer et d’y accéder. « Si le projet professionnel est encore flou, préciser le ou les domaines d’activité qui intéressent et montrer en quoi la formation souhaitée permettra de se diriger vers ce ou ces domaines, et de définir son projet ultérieurement », conseille la fiche d’information Parcoursup sur le projet de formation motivé. Les jurys vont essayer de voir « si le candidat sait bien où il met les pieds, s’il s’est renseigné sur la formation et sur ses débouchées », explique Mme Kaci.

 

Pour les filières sélectives, cette lettre de motivation est « déterminante », affirme-t-elle. « C’est l’élément-clé de la sélection en IUT : la motivation et l’engagement sont fondamentaux », confirme Mme Charasse. Pour ceux qui postulent une licence à l’université, le projet de formation motivé pourra être utilisé par les jurys pour départager les candidats dans les cas où ils seraient plus nombreux que les places disponibles. Le candidat ne pouvant savoir si ce sera le cas pour la licence qu’il convoite, autant peaufiner la rédaction de ce court texte, ce qui demeure possible jusqu’au 31 mars (date limite pour la finalisation des dossiers et la confirmation des vœux).

 

Il faut se plier au côté factice de l’exercice mais ne pas le pousser à la caricature. Vous devez évoquer le monde de l’entreprise parler de votre intérêt pour l’économie, l’international mais si vous en arrivez à vibrer pour un métier très précis, on ne vous croira pas.

Si un établissement vous intéresse vraiment je vous invite à parcourir son site internet et à rechercher les spécificités du projet pédagogique. N’hésitez pas à reprendre celles-ci dans votre lettre car les sélectionneurs se savent eux aussi sélectionnés et ils détestent les candidatures à la chaine. Ils apprécient les étudiants qui font un effort pour les connaître. Vous candidatez pour une prépa commerciale et vous venez de S, positivez pour votre préférence sur une prépa d’ingénieur. Vous venez d’une autre section, rassurez-les-vous préférez la prépa et ce qu’elle apporte à une école post bac.

Je le répète, insistez si un établissement vous intéresse vraiment, et si votre dossier correspond à l’attente de la prépa.

Soyez modeste et réaliste sur votre niveau

 

Sur Parcoursup, le CV est découpé en cinq rubriques à remplir : « Formation », « Langues », « Compétences », « Expériences professionnelles » et « Centres d’intérêt ». Dans les trois dernières rubriques, il peut être judicieux de valoriser « toutes les activités extrascolaires auxquelles le candidat ne pense pas spontanément », explique la conseillère. Cela peut-être « d’avoir fait du bénévolat, avoir été baby-sitter, même si c’est dans un cadre familial, de faire du sport dans un club, etc. ». Il peut aussi être intéressant d’évoquer les activités ou les projets en groupe réalisés pendant ses études (type travaux pratiques encadrés,TPE). Après chacune de ces activités, le candidat peut détailler succinctement quelles compétences ou savoirs il en retire.

Un responsable des admissions peut aussi prendre en charge la lecture de ces lettres de motivation (projet de formation motivé) pour faire un pré tri des candidatures.

Sélection : le triomphe de la machine

Un outil d’aide à la décision est mis en place, manière d’aider …ou de fliquer les établissements :

 

Par le biais de cet « outil d’aide à la décision », la commission des vœux déterminera quels critères elle souhaite prendre en compte. C’est ce paramétrage que l’on appelle « algorithme local ». Si l’outil est le même pour toutes les formations, sélectives ou non, les commissions ont la main sur les pondérations à apporter à chaque critère. Faut-il donner plus de poids aux notes de terminale ? À certaines matières ? Quelle place laisser au projet de formation motivé ? Faut-il accorder un bonus à certains lycées pour prendre en compte des différences de notation ?

 

Notez que ces paramétrages doivent être conformes à ce que la formation avait indiqué dans Parcoursup, dans l’onglet « Examen du dossier » (exemple ci-dessous : la fiche Avenir et le projet de formation motivé). Puis chaque commission proposera au chef d’établissement les réponses à apporter aux lycéens et aux étudiants en réorientation. Ces résultats sont à renseigner avant le 18 mai au plus tard dans Parcoursup, afin que l’algorithme national prenne le relais. Il pourra modifier le classement si ce dernier ne satisfait pas le quota minimum de boursiers et le quota maximum de candidats hors secteur.

Difficile dans ces conditions de prendre en compte  des critères subjectifs de dernier moment ou l’intérêt manifeste porté à l’établissement ( présence JPO)

Les candidats sont alors classés les meilleurs auront oui , les autres seront en attente et les autres refusés ; Par prudence certains établissement  ne refuseront personne.

Pour chaque vœu de classes préparatoires et filières sélectives vous recevrez une des trois réponses possibles : OUI, NON et EN ATTENTE.

OUI = Si vous le voulez, vous avez une place dans cette filière, dans ce lycée.

NON = Votre candidature a été rejetée dans cette filière et ce lycée. Cela ne signifie pas que votre dossier n’est pas en adéquation avec cette filière en général, mais que les professeurs de ce lycée considèrent qu’il ne vous convient pas.

EN ATTENTE = Les professeurs de ce lycée considèrent qu’il vous convient mais comme les capacités des classes préparatoires sont limitées, on ne peut pas encore vous assurer que vous serez pris, cette situation est susceptible d’évoluer. Plus l’établissement est prestigieux plus le en attente prend des allures de refus.

Ala différence d’APB ne vous pas demandé de hierarchiser vos vœux  , l’élimination et le choix interviennent maintenant avec beaucoup de lourdeur

Contrairement au système précédent (APB), cette fois, elles vous donneront toutes une réponse. C’est à ce moment-là que vous devrez choisir de façon définitive où vous ferez votre rentrée .

À chaque fois qu’il a plusieurs réponses positives, le lycéen doit en éliminer certaines pour n’en conserver qu’une. Au fur et à mesure que des « oui » sont éliminés, des places se libèrent dans les lycées à classe préparatoires et d’autres candidats sont appelés.

 

Vos différentes actions possibles et leurs conséquences

Si vous avez au moins deux “oui”, vous devez renoncer à tous les “oui” sauf un (celui qui a votre préférence). Deux choix s’offrent alors à vous.

 

Vous décidez de l’accepter définitivement. Dans ce cas, la procédure Parcoursup s’arrête pour vous. Il ne vous restera plus qu’à vous inscrire dans la formation que vous avez acceptée après les résultats du bac. Pour les dates précises d’inscription administrative, renseignez-vous directement auprès de l’établissement concerné.

 

Vous pouvez aussi “maintenir” ce vœu, et “maintenir” également vos vœux “en attente”, parce que vous attendez une réponse d’une formation qui vous plaît davantage que celle qui vous a déjà dit oui. Vous pourrez voir votre rang ( une amélioration par rapport à APB). Cela vous permettra de décider si vous avez des chances de progresser suffisamment dans la liste d’attente pour avoir une proposition avant la fin de la session.

 

N’oubliez pas de “renoncer” aux vœux qui ne vous intéressent plus, car cela permet de libérer des places pour les autres candidats.

Pour les classes préparatoires et les écoles postbac le remplissage de leurs classes, est soumis à un équilibre complexe.. Par conséquent, dire oui à trop de candidats signifierait pour l’établissement risquer le sur-remplissage. Et un recrutement trop prudent déboucherait sur des classes en sous-effectif.

 

Lorsqu’un candidat prend sa décision d’intégrer , les autres places qui lui étaient accordées retournent dans le pot commun.

 

Mais sans visibilité accepte a-t-il la première proposition venue alors qu’il pourra espérer une meilleure proposition ?

Pour les universités et les anciennes  filières « non sélectives »…une sélection hypocrite

Très peu de différences avec les filières ouvertement sélectives

1)Pas de culture de l’étude des dossiers et un statut d’enseignant chercheur incompatible avec le temps à consacrer à cette sélection. La sélection se fera donc via l’outil de décision , la lettre de motivation sera peu prise en compte .

Là où les candidatures se comptent en milliers, il est matériellement impossible aux professeurs de tout lire. Beaucoup de facs, et notamment celles de sport, se sont mises d’accord pour mettre au point un logiciel qui triera automatiquement les candidatures, en fonction de leurs notes et d’autres critères quantifiables. Les lettres ne seront lues « qu’à la marge », explique-t-on dans le milieu universitaire ARTICLE DU Monde

2) Les formations n’ont pas le droit de répondre  NON mais c’est une hypocrisie.

Vous pourrez avoir trois types de réponses :

– oui = la formation vous accepte,

– oui si = la formation vous accepte à condition que vous suiviez un parcours personnalisé, car vous n’avez pas tous les attendus requis,

– en attente = si la capacité d’accueil est dépassée. Si vous maintenez ce vœu, vous pourrez obtenir un “oui” ou un “oui si” uniquement des places se libèrent.

Rien ne les empêche de classer les meilleurs candidats en oui   suivis des oui si ( à utiliser en vraie liste d’attente) puis de classer les autres dans une liste d’attente  qui recevra une réponse négative en septembre.

Les établissements qui ont du mal à remplir devront prendre tout le monde, pour les autres la sélection sera comparable aux filières officiellement sélectives.

Tous les candidats ayant un oui ne sont pas certains d’avoir une place .

Certaines formations annoncent qu’elles METTRONT OUI A TOUS LE MONDE , comme à l’université Paris 1, en licence de philosophie et d’AES (administration économique et sociale).

Quid du profil des candidats recalés, faute de place ? Il pourra s’agir tout aussi bien de candidats acceptés sans condition que de candidats soumis à une condition de parcours d’accompagnement. En effet, les commissions des vœux peuvent intercaler les dossiers « oui » et « oui, si » dans leur classement des dossiers. Elles doivent aussi tenir compte de quotas de boursiers et des candidats hors académies.

 

Pour les bacheliers qui n’auraient aucune proposition d’admission, une commission pilotée par le recteur interviendra début juillet, dès les résultats du bac, pour les aider à trouver une formation, si possible compatible avec leur « préférence » d’orientation. Mais elle ne pourra pas aider celles et ceux qui auront eu une proposition, même si celle-ci leur déplaît.

nErssDGp7SPucAhMqxSoebE-5Do

https://www.amazon.fr/guide-critique-2018-ECOLES-COMMERCE/dp/B07CQKKF7W/

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s