Syrie : des frappes symboliques  pour satisfaire l’égo de Trump et d’Emmanuel Trumpette  tout en évitant le pire

 

Les militaires ont su calmer le jeu et éviter le pire. Les Russes étaient prévenus, les Syriens avaient évacué les bases. Des frappes sans conséquences humaines 30697698_215329992569030_5425110518861922304_n (1)et c’est très bien.

Les sites militaires visés par les frappes déclenchées par la coalition internationale avaient été évacués il y a plusieurs jours à la suite d’informations émanant de la Russie, a déclaré samedi un responsable syrien.

La télévision d’Etat syrienne a rapporté des « informations » selon lesquelles un « centre de recherches » du quartier de Barzé dans le nord-est de Damas avait été visé. Selon l’agence officielle syrienne Sana, des dépôts de l’armée syrienne à Homs, ont aussi été visés. Sana ajoute que les batteries de défense anti-aérienne syrienne ont pu faire dévier les missiles qui visaient un objectif militaire à Homs et fait état de trois civils blessés dans cette région.

Selon l’armée russe, la défense antiaérienne syrienne était parvenue à intercepter 71 des 103 missiles de croisière lancés contre des installations du régime de Damas par les Etats-Unis et leurs alliés. Les installations russes de défense aérienne stationnées en Syrie n’ont pas été utilisées, a souligné le ministère russe de la Défense.

https://www.lorientlejour.com/article/1110406/frappes-en-syrie-les-occidentaux-ont-privilegie-loption-la-plus-moderee.html

Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères était l’invité de l’émission C’est arrivé cette semaine pour analyser la situation. Pour lui, l’avenir dépend maintenant des relations que la France réussira à établir avec la Russie, alliée de la Syrie.

Malgré la frappe, les Etats-Unis et la Russie étaient en contact toute la semaine passée. Les frappes « n’empêchent pas de discuter, d’annoncer, de continuer à parler », estime l’ancien homme d’Etat. Hubert Védrine ajoute par ailleurs qu' »il est très important que les Etats-Unis, la France, les uns et les autres continuent à parler aux Russes (…) Énormément de choses dépendent de cette suite. » « Cela veut dire un dialogue politique avec la Russie » avec en ligne de mire une « nouvelle Constitution pour la Syrie et des élections », sans pour autant écarter Bachar el-Assad. « Nous les Occidentaux, on n’a plus le pouvoir de décider avec qui on parle ou pas dans le monde. Il y a une sorte de retour à un réalisme nécessaire. Ça se joue plus dans la relation future avec la Russie qu’avec la Syrie. C’est quasiment secondaire la question syrienne », martèle l’ex ministre.

Les frappes ont seulement révélé la dangerosité d’Emmanuel Trumpette , son égo surdimensionné  et l’anéantissement de la diplomatie française .

Il faut espérer que tout cela n’aura pas de conséquences pour nos militaires en mission au Liban …

Trumpette devrait poursuivre son cinéma lors de l’interview assurée par le pro islamiste Plenel, l’ami de Tariq Ramadan29571411_10156233177184812_7120119304670108630_n

Cet article a été publié dans géopolitique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s