BELKACINNE C’EST LEUR COPINE ….

becassine-maitresse-c3a9cole

Aurore Bergé et Béatrice Descamps, toutes deux juppéistes devenues macroniennes ,ont malheureusement été élues députées. Elles viennent de commettre  un rapport sur l’Education nationale  que ne désavouerait pas Nadjat Valaud BELKHACEM   de triste mémoire…

 

Comment résoudre les problèmes, les tensions et les violences ?

 

Les deux députées recommandent la mise en place d’une formation spécifique pour tout enseignant qui prend ses fonctions dans un nouvel établissement, afin que celui-ci puisse se « former à la communication à destination des parents ». Le but ? « Dédiaboliser » ces derniers.

Pour favoriser le lien entre les enseignants et les parents « les plus éloignés de l’institution scolaire », Aurore Bergé et Béatrice Descamps citent « l’Association Unis-Cité », qui propose d’associer des « jeunes du service civique qui, bien souvent, viennent des mêmes quartiers que les parents en difficulté et partagent avec eux les mêmes codes sociaux ».

Les deux députées soutiennent également l’élaboration, dans chaque établissement, d’une charte sur l’égale dignité des acteurs éducatifs », c’est-à-dire une charte des relations parents-enseignants-élèves. « A l’instar de la charte de la laïcité », écrivent Aurore Bergé et Béatrice Descamps, ce « support de référence » aura pour but de rappeler que « le respect réciproque des acteurs de la communauté éducative est au cœur de la réussite des enfants ».

 

Éviter les remarques « désobligeantes voire stigmatisantes » pour l’élève

Les deux députées recommandent également que les enseignants évitent de recourir à un vocabulaire « involontairement opaque ». Autre préconisation : éviter dans les bulletins scolaires les remarques « désobligeantes voire stigmatisantes sur le long terme pour l’élève et son orientation ».

 

Les deux élus mettent par ailleurs en cause « les réformes de l’éducation trop rapidement mises en application une fois la décision prise ». Selon elles, les enseignants et les personnels de direction « ne disposent pas toujours de la bonne information à donner aux parents », ce qui nuit à leur « crédibilité ».

Autre proposition : que les enseignants organisent des « prétextes inclusifs » et des « rituels positifs » pour favoriser le retour à l’école des parents qui se sont « éloignés » de l’institution scolaire. Exemple cité par les deux députées : la mise en place d’une « semaine du goût » qui pourrait permettre à « chaque parent d’apporter une spécialité culinaire de son pays ».

Elles ont vraiment tout osé, et comme Nadjat c’est à çà qu’on les reconnait

 

RESPECT DE L’AUTORITE ? TRANSMISSION DES SAVOIRS, RIEN   Elles n’en ont jamais entendu parler

 

 

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s