SALAUDS DE PROPRIETAIRES

 

Gc0EEo

 

Difficile d’être entendu quand on ose contester une mesure économique du nouveau président, j’ai osé le faire pour la csg, la fin de l’assurance chômage ou la mort de la politique industrielle. Tout aussi grave un ensemble de mesures frappant l’immobilier.

 

Hulot prévoit « une modulation des taxes foncières ou des droits de mutation en fonction du diagnostic de performance énergétique des logements. Sur le plan juridique, c’est tout à fait possible, à condition de ne pas porter atteinte au droit de propriété. Une mission a été lancée pour explorer les différentes options possibles »

Qu importe s’il s’agit d’une résidence secondaire que vous ne chauffez pas   car vous ne l’habitez pas l’hiver ….

Les khmers verts nous ont déjà fait le coup avec les 2ch Citroën  à leurs yeux plus menaçantes pour la planète que le 4×4 de M  Hulot.

La fiscalité sur l’immobilier est en France trois fois plus élevée qu’en Allemagne et ce n’est qu’un début?

« Je transformerai l’ISF en impôt sur la rente immobilière. J’exonérerai tout ce qui finance l’économie réelle ». Devenu depuis président de la République, l’ex-ministre de l’Economie distingue ainsi le capital dit productif de celui qui serait improductif, voire mauvais pour la croissance. C’est ainsi que le nouveau gouvernement justifie la refonte de l’ISF : il faut favoriser « le financement de l’économie réelle ».

Le discours plaît aux locataires, en particulier chez les jeunes actifs des grandes métropoles qui éprouvent des difficultés à se loger. Pourtant, le bien-fondé de cette notion de rente immobilière est très peu étayé, lorsqu’on reprend un à un les arguments de ses défenseurs.

Il sera difficile de défendre l’exonération des revenus de la spéculation en démontrant sa logique productive.

Il sera difficile de  faire de l’immobilier un secteur improductif.

 

Entre 2000 et 2017, les loyers ont augmenté de 40%, selon les données de Clameur. Soit une progression légèrement plus rapide mais finalement assez proche de celles de l’inflation (+30%) et des revenus des ménages (+27%), quand les prix à l’achat, eux, explosaient (+117%). Cela signifie en miroir que le rendement d’un investissement locatif a chuté en deux décennies. Ce qui nous éloigne encore de la vision d’un marché de rentiers. Aujourd’hui, un investisseur peut espérer obtenir un rendement brut par rapport au prix au m2 généralement compris entre 4 et 6%. Mais une fois pris en compte les charges courantes, l’entretien, la taxe foncière et l’impôt sur le revenu, le rendement net est souvent plus proche des 1% à 2%. Voire moins s’il y a de la vacance ou des impayés.

Ranger le secteur immobilier dans la case des investissements improductifs paraît bien hasardeux. La filière, qui intègre à la fois l’architecture, la construction des bâtiments ou encore leur commercialisation et leur financement, pèse 10% du PIB. En 2015, c’est 217 milliards d’euros de valeur ajoutée, selon la première édition du « Real Estate & Urban Employment Monitor » publiée en 2017 et réalisée par EY, la Fondation Palladio et Business Immo. Le secteur emploie par ailleurs 2,1 millions de personnes, soit 8,2% de la population active.

 

Et encore, c’est sans compter les effets indirects. Car l’immobilier alimente l’activité d’autres secteurs comme les entreprises de matériaux de construction et les cimentiers. Autre exemple à l’autre bout de la chaîne, avec l’engouement des Français pour la décoration et les petits travaux, qui a créé un véritable boom du marché du bricolage au cours des dernières décennies. Un marché qui pesait la bagatelle de 25 milliards d’euros en 2016, d’après une étude d’Unibal et de la Fmb, les organisations représentatives du secteur.

https://www.challenges.fr/immobilier/actu-immo/la-rente-immobiliere-de-macron-un-mythe-tres-politique_488841

France Stratégie a lancé une idée pour le moins originale, puisque le think tank GOUVERNEMENTAL suggère «  l’instauration d’un impôt exceptionnel sur le capital immobilier résidentiel ». [… ] France Stratégie propose donc que l’État devienne « copropriétaire de tous  les terrains construits résidentiels, à hauteur d’une fraction fixée de leur valeur, et [ … ] ce nouveau droit de propriété serait désormais incessible ». Il percevrait donc « une partie du loyer qu’un propriétaire touche lorsqu’il loue son bien, celle qui relève de la rémunération du droit d’occupation du sol (actif non produit), l’autre partie correspondant au paiement par le locataire d’une consommation de service de logement, lié à l’occupation de la maison ou de l’appartement loué (actif produit) »

Le premier ministre  a jugé  ce rapport « farfelu ». Beaucoup de bruit pour rien?

Il y a un peu moins d’un an, l’organisme de réflexion avait repris à son compte une idée défendue par plusieurs économistes de gauche (OFCE, Terra Nova, Conseil d’analyse économique, Thomas Piketty). Il s’agissait de faire payer aux propriétaires occupant leur logement des prélèvements sociaux sur des «loyers implicites», c’est-à-dire la somme qu’ils devraient payer s’ils étaient locataires de leur logement.

Le sacrifice de l’immobilier sera lourd de conséquences

Le chef de l’État a décidé d’ opter pour une politique «anti-propriétaires»avec la transformation de l’ISF en un impôt immobilier et la suppression de la taxe d’habitation qui pourrait engendrer une hausse de la taxe foncière,. «Le chef de l’État n’aime pas l’immobilier, sans doute parce qu’il n’en possède pas lui-même», lâche Jean Perrin, président de l’UNPI (Union nationale de la propriété immobilière) . Poussant cette logique jusqu’au bout, le parti qu’il a lancé en avril 2016 a préféré louer son nouveau siège dans le IIe arrondissement de Paris plutôt que de l’acheter. Et ceci malgré le fait qu’il dispose désormais d’une confortable cagnotte de dotations publiques.

http://immobilier.lefigaro.fr/article/proprietaires-ces-taxes-et-projets-fous-auxquels-vous-avez-echappe_8d43ea2a-afea-11e7-818a-d686c41c69f8/Gc0EEo

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s