Les parisiennes ou la mort ? Derrière les classements , la réalité des écoles

 

Les fiches ci dessous ont été réactualisés à partir des  renseignements fournis parles écoles au Ministère et systématiquement ignorés par les classements .

Je vous conseille deux livres

PDF A TELECHARGER GRATUITEMENT TOUT CE QUE VOUS AURIEZ VOULU SAVOIR SUR LES ECOLES DE COMMERCE https://pgibertie.files.wordpress.com/2017/04/editions-vignou-2017-edition-pdf.pdf

Diplômé de l’école de commerce de Grenoble, Zeil (c’est un pseudonyme) a enseigné plusieurs années dans une “Sup de Co” de l’Ouest de la France. Il publie 5122338_3_c273_sup-de-cons-le-livre-noir-des-ecoles-de-co_4c3b20a193e8460d4aade69d5af62ce3, aux éditions La Différence, une BD corrosive pour dénoncer les dérives de certains établissements : Sup de Cons, le livre noir des écoles de commerce. Il nous a expliqué ce qui lui avait donné envie de publier cet ouvrage et pourquoi il devrait intéresser à la fois les anciens et futurs étudiants de business schools.

 

 

En France nous avons deux écoles de statut mondial, l’INSEAD et HEC et il n’y a pas de place pour 6 ou 7.
Qui peut les rejoindre ? Le top cinq existe-t-il ?

Pas pour tous les recruteurs qui parlent de HEC et des autres ou encore des trois parisiennes et du groupe des grandes provinciales (EDHEC/EMLYON/AUDENCIA/GEM/NEOMA/TBS/)
Le top 5 serait en grande partie une invention des fameux classements …
En m’appuyant sur des critères objectifs je risque d’en décevoir plus d’un mais les deux prétendantes sont bien plus proches des autres provinciales que de Hec .

Alors les directions de Lyon et de l’Edhec ont décidé de changer complètement de modèle quitte à déconcerter de vieux conservateurs comme moi.

CES CHOIX PASSENT TOUJOURS PAR UNE EXPLOSION DES FRAIS DE SCOLARITE. A la rentrée 2016 ils atteignent 44 000 euros pour trois ans à l’EDHEC, 45 000 à Lyon , c’est-à-dire 10% de plus que dans une parisienne , 30% de plus qu’à Audencia et même 45% de plus qu’à Gem , Neoma ,Tbs , Skema …
Pour augmenter le budget, les écoles choisissent d’augmenter les effectifs du programme grande école mais aussi des autres programmes

Dès 2014 le nouveau directeur de l’EM Lyon, Bernard Belletante,a clairement indiqué ses ambitions.

« Objectif : 10.000 étudiants en 2019, contre 2.800 actuellement. L’EM Lyon ambitionne aussi d’avoir la moitié d’étudiants étrangers (hors échanges universitaires) sur six campus, dont trois hors de France, alors qu’elle dispose de trois campus actuellement à Lyon, Saint-Étienne et Shanghai. L’EM Lyon voit grand, ou plutôt « global ». L’école de management a l’ambition de figurer d’ici à dix ans parmi les trois ou quatre écoles françaises ayant une activité et une réputation de niveau mondial. « HEC Paris et l’Insead ont déjà fait ce qu’il fallait. Il reste donc une ou deux places à prendre », note Bernard Belletante, nommé à la tête de l’EM Lyon en mai 2014.
Pour financer ces projets de développement, le conseil d’administration a approuvé un plan d’investissements de 43 millions d’euros sur cinq ans. L’EM Lyon, qui dispose de 62 millions d’euros de budget cette année, table sur 100 millions d’euros d’ici à cinq ans. « À moins de 100 millions d’euros, vous ne jouerez plus en première division, » estime Bruno Bonnell, entrepreneur et président du conseil d’administration de l’école lyonnaise.
« Nous avons besoin de croissance et cette croissance se trouve dans les nations émergentes », estime le directeur de l’EM Lyon. L’école va commencer par créer deux campus via deux nouvelles structures juridiques, EM Lyon Africa et EM Lyon Asia : l’un localisé en Afrique francophone, à Casablanca; l’autre en Asie dans le sud de la Chine, le choix de la ville n’étant pas encore arrêté. En 2016, la business school lyonnaise choisit de se positionner au Moyen-Orient, « très bonne tête de pont pour attirer des étudiants d’Afrique anglophone ».
Autre élément fort d’internationalisation, le lancement de « pop-up campus ». Depuis le premier semestre 2015, l’EM Lyon forme sur l’un de ces campus éphémères 300 cadres en finance de la zone africaine (Burkina Faso, Cameroun, Togo, Sénégal). Au menu : formation à distance, coaching et une semaine de rencontre.
L’EM Lyon  a ouvert également des locaux à Paris en 2016 «. Pas question d’y installer le programme grande école. « Il s’agit d’être attractif pour les étrangers, en particulier les professeurs. Et de réaliser des programmes (des mastères spécialisés en particulier) que la business school lyonnaise ne peut développer en Rhône-Alpes », précise Bernard Belletante.

«Il faut préciser que les étudiants de BBa après leurs quatre ans d’étude devront payer 35000 euros pour seulement deux ans de Programme Grande école.

Dans cette stratégie le recrutement sur prépa trouve ses limites :

http://www.xerfi-precepta-strategiques-tv.com/emission/Bernard-Belletante_Grandes-ecoles-c-est-la-fin-des-classes-prepa_2395.html
Les ambitions lyonnaises ont en tous cas donné des ailes à l’excellent Olivier Oger qui avait pourtant construit à l’EDHEC un modèle non pas concurrent mais différent de celui des parisiennes en particulier en finance et en droit.

L’Edhec veut être la première école de commerce française : entretien avec Olivier Oger son directeur

Intégrer une des trois VRAIES  parisiennes représente pour un étudiant un avantage indéniable. Les moyens mis en œuvre sont considérables et cela se traduit par la possibilité de sortir avec des doubles diplômes traduisant des doubles compétences.

Rappelons que dans la finance, la stratégie  celui qui ne sort pas d’une parisienne devra accepter de faire ses preuves à l’étranger . Un ancien résume clairement la situation :

–    «    Les grandes banques anglo-saxonnes ne recrutent pour des postes post diplôme que dans les parisiennes. Pour ma part, je n’ai pu rejoindre les rangs de Credit Suisse et de Morgan Stanley qu’après une solide expérience dans une « boutique » spécialisée en fusions-acquisitions

–       Il y a quelques années j’ai été contacté par un chasseur parisien qui avait un mandat pour une société française de factoring bien connue. Apres 30 minutes à discuter de mon expérience, le chasseur me demande ma formation étudiante. Quand je lui dit « EM Lyon » je l’entends parcourir une liste. Il m’avoue que cette société applique une grille de salaire en fonction de l’école/diplôme. J’avais plus de 10 ans d’expérience professionnelle et ça me paraissait délirant d’être paye quelques milliers d’euros de moins parce que je n’avais pas fait HEC. Ça en disait évidement long sur la « culture » d’entreprise et les perspectives de carrière. La conversation s’est arrêtée là. »

L’avantage le plus évident concerne les partenariats avec les écoles d’ingénieurs  pour les passionnés de la finance. Nous retiendrons le partenariat entre l’X et Hec et celui de Centrale avec l’Essec.

Ils peuvent  intégrer les mêmes métiers et secteurs que tous les diplômés des deux écoles, ce qui élargit le spectre des opportunités.. Ils se placent  dans des domaines valorisant une double culture comme le conseil, la banque. Reconnaissons que seul un petit nombre d’étudiant peut bénéficier  de ces formations.

La double compétence droit- gestion parait plus ouverte, particulièrement à Hec avec Paris 2,  et la possibilité d’intégrer le master 2 de fiscalité. Celle de l’Essec, avec Assas  sera plus sélective.

Les parisiennes apportent beaucoup à la condition d’y travailler et de profiter des opportunités de l’école. A défaut le bonus n’ira pas très loin.

Il est plus facile d’obtenir un stage dans certains secteurs et plus particulièrement le conseil, la finance de marché et les banques d’affaires. L’a priori favorable dont bénéficie le diplômé des parisiennes ne tient pas tant à la qualité des cours qu’à des données  rarement mises en avant par les écoles.

  • Ces écoles sont à Paris ou à proximité de Paris, c’est-à-dire pas très loin de l’offre : la Défense, les quartiers d’affaires ;
  • Les étudiants sont réputés sortir de bonnes CPGE, les recruteurs supposent donc qu’il s’agit de belles machines intellectuelles à fort potentiel et forte capacité de travail. Pour certains métiers, au-delà de l’école, le bac S avec une mention très bien et une bonne CPGE seront des atouts.
  • La sélectivité des écoles est connue : moins de 15% des étudiants inscrits en CPGE intègrent les trois parisiennes.
  • Les réseaux des écoles sont le plus souvent bien structurés (plus pour Hec que pour l’Essec disent les anciens…)

Les trois parisiennes offrent à leurs étudiants des premiers salaires de 20% supérieurs aux diplômés de grandes écoles de province mais les entreprises sont plus exigeantes qu’hier et attendent un « retour sur investissement ».

 

 

   HEC :

Points forts : notoriété, moyens, doubles compétences, réseau exceptionnel, école « mondiale »,  insertion professionnelle, recrutement…

Points faibles : parfois le manque de modestie.

% DIPLOMES EMPLOYES EN CDI    UN AN APRES :76.5%

 

Hec n’aurait pas survécu aux  critères des classements de la presse sans les hauts salaires des diplômés et le nombre des anciens figurants au Who’s who. Ainsi elle ne serait que 12eme pour la qualité des relations entreprises et l’insertion, loin très loin derrière e Montpellier et Strasbourg (Challenges).

De quoi sourire  lorsqu’on connait le réseau d’entreprises partenaires et de chaires  d’entreprises dont bénéficie l’école. HEC domine  et pourtant l’école n’a pas cédé au tropisme des campus multiples. Elle est sans doute  celle qui bénéficie de la meilleure notoriété  à l’international ce qui n’empêche pas le Figaro de la classer loin derrière l’ESC Rennes, l’ISG et Montpellier…

Qu’importe les critères Hec est bien l’école qui dispose du plus de moyens  et de perles rares. Elle a fait le bon choix de diplômer  les cadres dans ses        programmes « executives » plutôt que de fausser la lisibilité de son diplôme grande école  avec des bachelors.

Il n’y a pas d’apprentissage à Hec ni de campus à l’étranger.

La scolarité est gratuite pour les boursiers.

Entre 12 et 15 entreprises incubées par promotion

http://www.hec.fr/incubateur-hec/category/les-incubes/

Le réseau compte 45000 anciens il est accessible aux étudiants moyennant 150 euros de cotisation

  HEC ET SES PERLES : les doubles compétences

Obtenir le Master (M1 & M2) en Droit des Affaires de Paris 1 Panthéon-Sorbonne ainsi que le Diplôme HEC Paris Grande Ecole / Master in Management & Business Law

Permettre aux étudiants de maîtriser les enjeux juridiques et fiscaux des entreprises mais aussi stratégiques et opérationnels

Acquérir une vraie expérience terrain via deux stages, dont un à l’international (ces stages peuvent être effectués pendant une année de césure optionnelle ou à tout autre moment)

Être préparé aux métiers d’avocat d’affaire ou fiscaliste et à postuler à l’école du Barreau (taux de réussite supérieur à 95 % chaque année).

­-Le Master Public affairs en langue anglaise avec le m1 à Hec et le m2 dans une université partenaire

HEC PARIS / FREIE UNIVERSITÄT BERLIN

HEC PARIS / MGIMO UNIVERSITY

HEC PARIS / GEORGETOWN UNIVERSITY

CHAIRES ET CENTRES hec

AXA BNP PARIBAS DELOITTE – SOCIETE GENERALE EDF ENGIE HEC Paris Leadership Center Chair Jean Monnet Droit européen et de la régulation du risque KERING Luxury Strategies Observatoire du Private Equity – Buyout Center ORANGE Management de l’Innovation et Globalisation PERNOD RICARD SAFRAN – HEC – SUPAERO Management de Programmes Innovants Social Business, Entreprise et Pauvreté avec le soutien de Danone, Schneider Electric et Renault TOTAL Management de L’Energie WEBHELP Gestion de capital humain et performance de l’entreprise.

ESSEC  ET ESCP PEUT ON HESITER ENTRE LES DEUX ?

L’ESCP profite de son implantation au cœur de Paris. L’Essec souffre du syndrome « fort Apache » au cœur de Cergy. L’Escp joue  du prestige de ses programmes internationaux mais ses étudiants profitent moins qu’ils ne le pensaient  du campus parisien Les Essec finissent par trouver du charme à Fort Apache.

L’effet campus n’est donc pas déterminant.

 

ESSEC

Points forts : satisfaction des étudiants, qualité de l’insertion professionnelle, apprentissage, doubles compétences, international, finance

Points faibles : pas encore une école « mondiale »

L’originalité de l’école : elle se fait souvent en 4 voire 5 ans, le passage à Singapour est familier ainsi que les cours à la carte. 18 mois minimum d’expérience professionnelle , 9 mois minimum d’expérience académique ou professionnelle à l’étranger

L’indice de satisfaction :

ESSEC 49,9 pour les  diplômés  ESSEC LE PLEBISCITE

% DIPLOMES EMPLOYES EN CDI    UN AN APRES 92%  

Tout est bon, il n’y a rien à jeter . Satisfaction pour la vie professionnelle et l’excellence du réseau apprentissage

 

Les vrais atouts de l’Essec, de belles doubles compétences et l’apprentissage :

Ecole Centrale Paris,  ENS-Ulm   ENSAE  ESM Saint-Cyr   Ecole du Louvre Droit  Prep’ENA avec Paris IX-Dauphine Economie  Chaire Armand Peugeot  Chaire Communication et Stratégie de Marque


– Havas – Aegis Dentsu – TBWA – France Loisirs – Publicis

 

Chaire Economie Ubaine
– Conseil Général 95 – Communauté d’agglomération Cergy-Pontoise – Algoé – Véolia Environnement

– AG2R La Mondiale – CNP Assurance – COVEA – RTE – Société Générale – SNCF

Chaire ESSEC Santé
– ALK Abello – Sandoz – Smart Pharma Consulting

Chaire ESSEC Finance

Chaire Grande Consommation
– Auchan – Carrefour – Danone – FCD – ILEC – Lesieur – Nielsen – Procter & Gamble – SCA Tissue France – SEB – Unilever

Chaire Immobilier et Développement Durable
– BNP Paribas Real Estate – Poste Immo – Foncière des Régions

Chaire Innovation Thérapeutique
Celgene – Roche SAS – GSK Vaccines (Belgium)

Chaire La Poste – Strategic Management of Service

Chaire Leadership & Diversity
                                                                                                         L’Oréal

Chaire LVMH
– Groupe LVMH

Chaire Media & Entertainment
– Orange – Société Générale – TF1

Chaire Philanthropie
– BNP Paribas Wealth Management – Fondation de France – Fondation Caritas – Fondation de Rothschild – Fondation Carasso

Chaire Strategic Innovation and Services
– La Poste

Chaire Vente et Stratégie Marketing


 Michelin – Xerox – Renault – Prisma Media.

 

Entretien

 

L’Essec aime bien des candidats affichant lors des entretiens une belle culture générale, la rigueur est appréciée ainsi que l’autonomie. Vous devez parfaitement connaître les avantages du parcours à la carte et les doubles compétences de l’école. Important de montrer la cohérence de votre personnalité avec les parcours finance, droit, Ecole du Louvre  ou encore l’intérêt pour le multi campus. Surtout évitez de laisser croire que l’Essec serait un lot de consolation en cas d’échec à HEC.  . L’entretien de l’Essec est long, poussé, évitez de tricher, cherchez la cohérence

 

 

 

ESCP

Points forts : Paris, l’international, les doubles compétences, la bonne insertion professionnelle, le réseau.

Points faibles   un niveau de recrutement  inégal

 

 

A l’ESCP la spécialisation se fait sur un des quatre campus

Berlin campus International business  (allemand) Sustainability (allemand)

London campus Business consulting Creativity marketing management

Madrid campus Direccion internacional de proyectos

Marketing and digital strategy Communication and new media (espagnol) Societal entrepreneurship

Paris campus  finance etc…

Les étudiants peuvent acquérir jusqu’à trois diplômes différents :

Allemagne : Master of Science

Grande Bretagne : European MSc in Management

Espagne : Master Dirección de Empresas

France : Master in Management Grande Ecole

Italie : Laurea Magistrale

Le plus intéressant; les vraies doubles compétences

Les étudiants de Master 2 peuvent s’inscrire à :

L’Université Paris-Sud 11 (Sceaux) et obtenir un « Master Professionnel de droit », en choisissant l’une des spécialisations suivantes : « Juriste d’Affaires Franco-anglais » ou « Droit des Produits et Marchés Financiers ».

Diplôme d’ingénieur statisticien-économiste à Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique (ENSAE ParisTech)

«  »Master Recherche Management des Organisations et des Politiques Publiques » à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, en partenariat avec l’Ecole Polytechnique, l’Ecole des Mines et ESCP Europe.

Les étudiants intégrant le programme en année Pré-Master peuvent s’inscrire  à l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC – Jussieu) et obtenir une « Licence de Mathématiques ».

Chaire « Service public et Performance Managériale Deloitte en partenariat ave

Chaire « Entrepreneuriat »

La Chaire Entrepreneuriat (ChaireEEE)successeurs d’entreprise familiale, repreneurs, autoentrepreneurs, conseillers et/ou managers publics. Avec EY et BNP

Chaire « Gouvernance, Stratégie, Risques et Performance »

KPMG

 Chaire « Innovation financière et Transformation »

BNP Paribas CIB

 Chaire « Mode et Technologie »

La Chaire « Mode et Technologieavec Lectra

Chaire « Organisations, Leadership et Société » Société Générale

Entretien

L’entretien de l’ESCP est classique, pas de piège. Ne trichez pas mais une bonne connaissance de l’école, de sa dimension internationale s’impose. Evitez d’apparaitre comme un pantouflard, l’adaptabilité et l’ouverture sont privilégiées.

L’indice de satisfaction :Escp 45,9  Satisfaction pour la dimension internationale de l’école mais moins d’enthousiasme pour la préparation à la vie professionnelle

% DIPLOMES EMPLOYES EN CDI    UN AN APRES  82%

 

 

 

 

 

 

 EM Lyon EDHEC : les prétendantes

 

 

Les deux grandes provinciales sont dans une situation intermédiaire entre les trois parisiennes et le groupe suivant. J’ai toujours déconseillé à des étudiants admis à Lyon ou à l’EDHEC de démissionner pour cuber. Les salaires de départ sont un peu plus faibles et encore … Le conseil en stratégie préfère les parisiennes mais certains cabinets sont présents aux forums de l’EDHEC et de l’EM.

Les deux prétendantes bénéficient d’une image de sélectivité, moins d’un quart des préparationnaires peuvent espérer les intégrer.

Elles sont devenues très chères et il n’est pas certain en période de crise que les recruteurs justifient le différentiel de coût avec un diplômé d’une école plus modeste, sortant d’un parcours apprentissage (en finance d’entreprise par exemple). Un différentiel qui peut atteindre 50 000 euros.
Un zeste de provocation : un étudiant de Gem, de Neoma aura des facilités pour un apprentissage pendant deux ans. Il peut espérer une rémunération de 35 ou 40 000 euros contre 15 ou 20 000 pour un étudiant de Lyon avec ses stages. Il paiera 10 000 euros de scolarité (les deux années de masters sont prises en charge par l’entreprise) contre 45000 pour le Lyonnais)

Faites le calcul, un différentiel de 50 000 euros ….

La comparaison est plus difficile à effectuer avec Audencia et Tbs qui ont peu de places en apprentissage.

La question ne se posera pas pour un EDHEC en apprentissage mais ils sont peu nombreux ou en double cursus droit

 

L’EM Lyon

% DIPLOMES EMPLOYES EN CDI    UN AN APRES   76.5%

 

Points forts : la notoriété, les chaires, les relations entreprises, le bassin d’emploi, la satisfaction des étudiants, la bonne insertion professionnelle

Points faibles : le coût, l’apprentissage.

Les entretiens à l’EM sont difficiles. Les profils non académiques seront appréciés ainsi que les personnalités atypiques. Les jurys apprécient plus le profil étudiant débrouillard,  autonome, que le fort en thème et le matheux .L’école  valorise la logique entrepreneuriale. Attention à ne pas apparaitre comme un consommateur ou un « parisien ». Bonne connaissance de la ville de Lyon, de ses entreprises  exigée .

L’indice de satisfaction :

EM      44, 9

Site de mise en relation alumni et étudiants

26565 personnes sont inscrites dans l’annuaire    101 groupes répétoriés

500 000 euros de bourses distribués chaque année

http://www.emlyonforever.com/gene/

Incubateur : dernières données du site de l’école En 2014 70 entreprises ont été ou sont (26) incubées. Challenges en a trouvé 104

500 000 euros de bourses distribués chaque année

https://emlyonincubateur.wordpress.com/nos-incubes-2/

4 contacts dédiés sur le site pour stage et emploi

L’école n’a pas centré sa stratégie sur l’apprentissage celui-ci n’est d’ailleurs pas présente sur le cycle pour le programme grande école. L’école a cependant organisé une formule originale avec Adecco  pour compenser les contraintes de l’apprentissage. 20 étudiants sont concernés

Tout autre est la place de l’apprentissage pour le BBA

https://www.youtube.com/watch?v=Tx0N9ddi9WU

 

Les doubles compétences de l’em LYON

deux doubles diplômes à doubles compétences, un avec Centrale         Lyon , un autre avec l’Ecole des Mines de Saint Etienne

Chaque année, plus de 100 entreprises et partenaires Emploi sont présents pendant 3 jours sur le Campus d’EMLYON et viennent pour proposer des opportunités de stages, emplois, Graduate Programmes et V.I.E…

Les partenaires EM lyon

JOHNSON & JOHNSON KPMG ……..KPMG LUXEMBOURG SARL…………..L’ÉTUDIANT ………………………….L’OREAL……..LA BANQUEPOSTALE…………..LABORATOIREBIODERMA………LABORATOIRES PIERRE FABRE…………LAGARDÈRE………………….LCI ……..LÉON GROSSE…………………………..LEROY MERLIN RHÔNE-ALPES CENTRE………….LIDL ………………………………………….LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON…………..MANPOWER …………………MAZARS ..MCDONALD’S FRANCE …..MICHELIN …….MONDELEZ INTERNATIONAL……MONSANTO ………..NATIXIS …..NESTLÉ FRANCE SAS…….ORESYS…OTIS GROUPE UTC ………PEPSICO FRANCE…..PERNOD SA ……PHILIPS……PROCTER & GAMBLE FRANCE ….PWC ……PWC LUXEMBRB……..SAGEMCOM SAS………..SAINT-GOBAIN……….SANOFI ….SEITA IMPERIAL TOBACCO ….SERVICE DU COMMISSARIAT DES ARMÉES ………SFR………SIA PARTNERS…..SMALL IZBEAUTIFUL………..SOCIÉTGÉNÉRALE……..SOLUCOM……..SOLVAY…..SOMFY SAS……SOPRA CONSULTING…….STUDYRAMA SAS …SYDO……..TF1……TNPCONSULTANTS…TOTAL……UBISOFT…UNIVERSUM ……VINCI FACILITIES VOLKSWAGEN GROUP FRANCE…

Les chaires de l’EM

LA CHAIRE SERVICES PUBLICS – VILLE DE LYON & GRAND LYON

LA CHAIRE CGI LE FUTUR DU MÉTIER DE GROSSISTE

CHAIRE HUTCHINSON «WE MAKE IT POSSIBLE»

Cette chaire conjointe EMLYON – Centrale Lyon a été signée en Juin 2013 avec l’Alliance Science et Business. Son ambition est de construire un partenariat durable entre cette filiale du groupe Total et la plateforme I.D.E.A.« Être pionnier sur les thématiques d’innovation et de design

CHAIRE CIC – COLLABORATION – INTERACTION – CAPITALISATION DES CONTENUS

Le groupe Volvo, représenté par Renault Trucks, a signé le 19 décembre 2011, pour une durée de quatre ans, le premier partenariat de cette chaire dont l’objectif est de revisiter les théories et pratiques du management des connaissances, en focalisant sur trois aspects: la collaboration, la capitalisation des connaissances et l’interaction entre ces deux axes.

CHAIRE ECO-EMBALLAGE SUR LE RECYCLAGE

Signée le 10 février 2012 pour une durée de quatre ans, c’est la première chaire conjointe EMLYON – Centrale Lyon. Elle a pour ambition de former les futurs ingénieurs et professionnels du management aux métiers du recyclage et de l’emballage, de développer les connaissances sur l’économie circulaire et l’économie du recyclage, de soutenir la recherche sur les problématiques du plastique et de sensibiliser les étudiants au geste de tri.

CHAIRE EMLYON – INCUBATEUR – KPMG START UP & HIGH GROWTH

Signée en février 2013 pour une durée de cinq ans, cette chaire a pour ambition de renforcer la dynamique dans le process d’émergence et de développement des start up issues de l’univers scientifique et technologique du territoire.

 

EDHEC

Points forts : la notoriété, la relation entreprise, les doubles compétences et en particulier le droit, la finance ; la proximité de Londres et de Paris, l’apprentissage.

Points faibles : le coût, la recherche

 

% DIPLOMES EMPLOYES EN CDI    UN AN APRES   68%

L’école aime les étudiants rigoureux  montrant de l’intérêt pour la finance, pour Nice et Londres. Un point fort pour les matheux mais aussi pour ceux qui connaissent bien les doubles compétences comme le droit. Veillez  bien à éviter le profil  EDHEC= roue de secours  après un échec aux parisiennes

Pas de site de mise en relation direct entre anciens et étudiants mais site centralisant les offres

http://careers.edhec.com/students/

Aujourd’hui, l’incubateur de l’EDHEC a accompagné la création de 12 nouvelles entreprises qui ont conduit à la création de 30 emplois. On compte actuellement 50 projets en cours de développement.

L’enquête de Challenges  découvre …. 148 entreprises incubées, trois fois plus que la réalité.

http://www.edhec-executive.fr/qui-sommes-nous-/eye-business-incubateur/eye-l-incubateur-du-groupe-edhec-166412.kjsp

il y aurait 20 places par an à Roubaix .En 2014  il y aurait 4 entreprise incubées à Nice http://www.mon-incubateur.com/site_incubateur/incubateur/eye-edhec-young-entrepreneur-roubaix

http://www.mon-incubateur.com/site_incubateur/incubateur/eye-edhec-young-entrepreneur-roubaix

Après un semestre sur le campus de Lille ou Nice vous rejoindrez l’apprentissage sur un rythme 1 semaine de cours (sur le campus de Paris) / 3 semaines d’entreprise.

http://www.edhec-ge.com/site/Parcours_apprentissage_europeen.html#

LES DOUBLES COMPETENCES  de l’EDHEC

Double Diplôme Ecole Centrale de Lille / EDHEC

BUSINESS LAW & MANAGEMENT

Ce programme innovant de 3 ans délivre un double diplôme en Droit des Affaires et en Management. Il combine :un parcours juridique : de la troisième année de Licence de Droit à la deuxième année de Master de Droit des Affaires.et un parcours Management avec les trois années d’études EDHEC délivrant le Master EDHEC et le LLM in Law & Tax Management.

Les partenaires de l’EDHEC

75 entreprises  participent aux forums selon la brochure de l’école, l’Etudiant en trouve…151

 

ACCENTURE AIR LIQUIDE GROUPE AMAZON AT KEARNEY AXA GROUPE BANK OF AMERICA MERRILL LYNCH BARCLAYS BANK BEARINGPOINT BLACKROCK BNP PARIBAS GROUPE BPCE CAPGEMINI CONSULTING CARREFOUR GROUPE CITI CLUB MEDITERRANEE COMMERZBAN CREDIT AGRICOLE  SA CREDIT SUISSE GROUP DAILYMOTION DANONE GROUPE DECATHLO  DEEZER DELOITTE GROUPEDEUTSCHE BANK ENTREPRENEURS DU MONDE EUROGROUP CONSULTING EY GAMELOFT GDF SUEZ GOLDMAN SACHS GOOGLE GROUPE EDMOND DE ROTHSCHIL GROUPE SEB HAVAS WORLDWIDE HSBC ICAP JP MORGAN EUROP KPMG SA KURT SALMON France LACTALIS GroupeLAZARD FRERES LEROY MERLIN L’OREAL LVMH MAZARS GROUPE MONDELEZ INTERNATIONALMORGAN STANLEY NESTLE GROUP NIELSEN COMPANY NOMURA INTERNATIONAL PLC ORANGE ORESYS PROCTER AND GAMBLE PSA PEUGEOT CITROEN PWC RECKITT BENCKISER REUNION DES MUSEES NATIONAUX – GRAND PALAIS RICHEMONT ROYAL BANK OF SCOTLAND SAFRAN SA SAINT-GOBAIN SALESFORCE.COM SOCIETE GENERALE SOLUCOM SOPRA STERIA TAJ SOCIETE D’AVOCATS THE BOSTON CONSULTING GROUP UBS AG UNILEVER N.V                                               75

Les Chaires de l’EDHEC sont particulièrement intéressantes en finance

Leadership et Compétences Managériales

Créée en 2003, la Chaire  Leadership et Compétences Managériales est soutenue par Redcats, Auchan, Sage et La Poste.

Management des Risques Criminels

Attentats, contrefaçon, fraude, blanchiment, kidnapping, piraterie … : l’entreprise est une cible constante des organisations criminelles et terroristes.

CASAM « Core-Satellite and ETF Investment » Research ChairThe Crédit Agricole Structured Asset Management (CASAM) « Core-Satellite and ETF Investment »

Regulation and Institutional Investment

MiFID and Best Execution

The ORTEC Finance « Private Asset-Liability Management » Research Chair

Financial Engineering and Global Alternative Portfolios for Institutional Investors

Asset-Liability Management and Institutional Investment Management

La satisfaction des étudiants fera sans doute passer la pilule des frais de scolarité qui ont fortement augmenté. Bonne satisfaction pour le réseau

L’EDHEC devrait bien résister, les salaires à la sortie sont, surtout pour ceux qui veulent faire de la finance, supérieurs à ceux des autres écoles de province. Ils sont même comparables aux parisiennes pour les financiers qui traversent la Manche. Ajoutons des formules originales comme le double diplôme droit et la possibilité de réduire les coûts via l’apprentissage. Malheureusement cette formule dite « apprentissage européen « n’accueille que 90 étudiants par an.

L’indice de satisfaction EDHEC 46 ,4

 

 

 

En France nous avons deux écoles de statut mondial, l’INSEAD et HEC et il n’y a pas de place pour 6 ou 7.
Qui peut les rejoindre ? Le top cinq existe-t-il ?

Pas pour tous les recruteurs qui parlent de HEC et des autres ou encore des trois parisiennes et du groupe des grandes provinciales (EDHEC/EMLYON/AUDENCIA/GEM/NEOMA/TBS/)
Le top 5 serait en grande partie une invention des fameux classements …
En m’appuyant sur des critères objectifs je risque d’en décevoir plus d’un mais les deux prétendantes sont bien plus proches des autres provinciales que de Hec .

Alors les directions de Lyon et de l’Edhec ont décidé de changer complètement de modèle quitte à déconcerter de vieux conservateurs comme moi.

CES CHOIX PASSENT TOUJOURS PAR UNE EXPLOSION DES FRAIS DE SCOLARITE. A la rentrée 2016 ils atteignent 44 000 euros pour trois ans à l’EDHEC, 45 000 à Lyon , c’est-à-dire 10% de plus que dans une parisienne , 30% de plus qu’à Audencia et même 45% de plus qu’à Gem , Neoma ,Tbs , Skema …
Pour augmenter le budget, les écoles choisissent d’augmenter les effectifs du programme grande école mais aussi des autres programmes

Dès 2014 le nouveau directeur de l’EM Lyon, Bernard Belletante,a clairement indiqué ses ambitions.

« Objectif : 10.000 étudiants en 2019, contre 2.800 actuellement. L’EM Lyon ambitionne aussi d’avoir la moitié d’étudiants étrangers (hors échanges universitaires) sur six campus, dont trois hors de France, alors qu’elle dispose de trois campus actuellement à Lyon, Saint-Étienne et Shanghai. L’EM Lyon voit grand, ou plutôt « global ». L’école de management a l’ambition de figurer d’ici à dix ans parmi les trois ou quatre écoles françaises ayant une activité et une réputation de niveau mondial. « HEC Paris et l’Insead ont déjà fait ce qu’il fallait. Il reste donc une ou deux places à prendre », note Bernard Belletante, nommé à la tête de l’EM Lyon en mai 2014.
Pour financer ces projets de développement, le conseil d’administration a approuvé un plan d’investissements de 43 millions d’euros sur cinq ans. L’EM Lyon, qui dispose de 62 millions d’euros de budget cette année, table sur 100 millions d’euros d’ici à cinq ans. « À moins de 100 millions d’euros, vous ne jouerez plus en première division, » estime Bruno Bonnell, entrepreneur et président du conseil d’administration de l’école lyonnaise.
« Nous avons besoin de croissance et cette croissance se trouve dans les nations émergentes », estime le directeur de l’EM Lyon. L’école va commencer par créer deux campus via deux nouvelles structures juridiques, EM Lyon Africa et EM Lyon Asia : l’un localisé en Afrique francophone, à Casablanca; l’autre en Asie dans le sud de la Chine, le choix de la ville n’étant pas encore arrêté. En 2016, la business school lyonnaise choisit de se positionner au Moyen-Orient, « très bonne tête de pont pour attirer des étudiants d’Afrique anglophone ».
Autre élément fort d’internationalisation, le lancement de « pop-up campus ». Depuis le premier semestre 2015, l’EM Lyon forme sur l’un de ces campus éphémères 300 cadres en finance de la zone africaine (Burkina Faso, Cameroun, Togo, Sénégal). Au menu : formation à distance, coaching et une semaine de rencontre.
L’EM Lyon  a ouvert également des locaux à Paris en 2016 «. Pas question d’y installer le programme grande école. « Il s’agit d’être attractif pour les étrangers, en particulier les professeurs. Et de réaliser des programmes (des mastères spécialisés en particulier) que la business school lyonnaise ne peut développer en Rhône-Alpes », précise Bernard Belletante.

«Il faut préciser que les étudiants de BBa après leurs quatre ans d’étude devront payer 35000 euros pour seulement deux ans de Programme Grande école.

Dans cette stratégie le recrutement sur prépa trouve ses limites :

http://www.xerfi-precepta-strategiques-tv.com/emission/Bernard-Belletante_Grandes-ecoles-c-est-la-fin-des-classes-prepa_2395.html
Les ambitions lyonnaises ont en tous cas donné des ailes à l’excellent Olivier Oger qui avait pourtant construit à l’EDHEC un modèle non pas concurrent mais différent de celui des parisiennes en particulier en finance et en droit.

L’Edhec veut être la première école de commerce française : entretien avec Olivier Oger son directeur

Intégrer une des trois VRAIES  parisiennes représente pour un étudiant un avantage indéniable. Les moyens mis en œuvre sont considérables et cela se traduit par la possibilité de sortir avec des doubles diplômes traduisant des doubles compétences.

Rappelons que dans la finance, la stratégie  celui qui ne sort pas d’une parisienne devra accepter de faire ses preuves à l’étranger . Un ancien résume clairement la situation :

–    «    Les grandes banques anglo-saxonnes ne recrutent pour des postes post diplôme que dans les parisiennes. Pour ma part, je n’ai pu rejoindre les rangs de Credit Suisse et de Morgan Stanley qu’après une solide expérience dans une « boutique » spécialisée en fusions-acquisitions

–       Il y a quelques années j’ai été contacté par un chasseur parisien qui avait un mandat pour une société française de factoring bien connue. Apres 30 minutes à discuter de mon expérience, le chasseur me demande ma formation étudiante. Quand je lui dit « EM Lyon » je l’entends parcourir une liste. Il m’avoue que cette société applique une grille de salaire en fonction de l’école/diplôme. J’avais plus de 10 ans d’expérience professionnelle et ça me paraissait délirant d’être paye quelques milliers d’euros de moins parce que je n’avais pas fait HEC. Ça en disait évidement long sur la « culture » d’entreprise et les perspectives de carrière. La conversation s’est arrêtée là. »

L’avantage le plus évident concerne les partenariats avec les écoles d’ingénieurs  pour les passionnés de la finance. Nous retiendrons le partenariat entre l’X et Hec et celui de Centrale avec l’Essec.

Ils peuvent  intégrer les mêmes métiers et secteurs que tous les diplômés des deux écoles, ce qui élargit le spectre des opportunités.. Ils se placent  dans des domaines valorisant une double culture comme le conseil, la banque. Reconnaissons que seul un petit nombre d’étudiant peut bénéficier  de ces formations.

La double compétence droit- gestion parait plus ouverte, particulièrement à Hec avec Paris 2,  et la possibilité d’intégrer le master 2 de fiscalité. Celle de l’Essec, avec Assas  sera plus sélective.

Les parisiennes apportent beaucoup à la condition d’y travailler et de profiter des opportunités de l’école. A défaut le bonus n’ira pas très loin.

Il est plus facile d’obtenir un stage dans certains secteurs et plus particulièrement le conseil, la finance de marché et les banques d’affaires. L’a priori favorable dont bénéficie le diplômé des parisiennes ne tient pas tant à la qualité des cours qu’à des données  rarement mises en avant par les écoles.

  • Ces écoles sont à Paris ou à proximité de Paris, c’est-à-dire pas très loin de l’offre : la Défense, les quartiers d’affaires ;
  • Les étudiants sont réputés sortir de bonnes CPGE, les recruteurs supposent donc qu’il s’agit de belles machines intellectuelles à fort potentiel et forte capacité de travail. Pour certains métiers, au-delà de l’école, le bac S avec une mention très bien et une bonne CPGE seront des atouts.
  • La sélectivité des écoles est connue : moins de 15% des étudiants inscrits en CPGE intègrent les trois parisiennes.
  • Les réseaux des écoles sont le plus souvent bien structurés (plus pour Hec que pour l’Essec disent les anciens…)

Les trois parisiennes offrent à leurs étudiants des premiers salaires de 20% supérieurs aux diplômés de grandes écoles de province mais les entreprises sont plus exigeantes qu’hier et attendent un « retour sur investissement ».

 

 

 

Pour comparer….

 

 Audencia

% DIPLOMES EMPLOYES EN CDI    UN AN APRES   66%

Points forts : forte notoriété auprès des recruteurs, alliance avec centrale,  doubles compétences, bonne formation en finance, de belles chaires, insertion professionnelle correcte.

 

Points faibles : gouvernance instable, peu de possibilités d’alternance, une politique de com auprès de la presse française insuffisante et pas de campus à l’étranger

Neoma

% DIPLOMES EMPLOYES EN CDI    UN AN APRES   68%

 

Points forts : proximité de Paris , notoriété forte chez les recruteurs (finance, marketing ,luxe) bonnes formations dans ces secteurs(CFA, DSCG),cohérence du programme, 500 places d’apprentissage, faible coût de scolarité(32000 euros), réseau d’anciens bien organisé et utilisable , insertion professionnelle correcte.

Points faibles : la fin du double cursus droit à Reims, une politique de com  insuffisante auprès de la presse française et pas de campus à l’étranger pour les étudiants qui privilégient l’international en groupe

Grenoble

% DIPLOMES EMPLOYES EN CDI    UN AN APRES    56%

 

Une école dynamique qui a su se construire une notoriété dans l’économie numérique. Un directeur de programme passionné de culture, de belles réussites.  L’école est plutôt bien traitée par les classements, elle sait s’y prendre avec le FT.

Points forts : la double compétence ingénieur manager, le positionnement digital très solide, des frais de scolarité faibles (32000 euros), des possibilités d’apprentissage. Le soutien inconditionnel de la presse.

Points faibles :  les incertitudes d’une aventure lyonnaise, l’éloignement de Paris un réseau d’anciens seulement moyen. Insertion professionnelle moyenne.

Toulouse bs

 % DIPLOMES EMPLOYES EN CDI    UN AN APRES   53 .5%

 

Points forts : faible coût de scolarité, la chaire aéronautique, plait à la presse française avec des campus à l’étranger, bonne ouverture sociale, attractivité de la ville étudiante.

Points faibles : peu de places pour le pge en apprentissage, visibilité du diplôme brouillée par de nombreux bba, éloignement de Paris

 

KEDGE

% DIPLOMES EMPLOYES EN CDI    UN AN APRES   69.5%

Points forts : Bordeaux et l’héritage bordelais (corporate, logistique, négoce), le potentiel de recherche, bonne insertion sur le marché du travail, réseau d’anciens.

Points faibles : la com a dissimulé le traumatisme du changement de modèle, Marseille n’est pas Bordeaux , les risques de dilution

pas_compris

 

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s