LE DOSSIER QUI ACCUSE: Les islamistes cherchent à susciter la guerre civile en France

On me reprochera  encore de trop peu parler des victimes  mais l’heure est grave

. « Aujourd’hui, il vous suffit d’ouvrir votre ordinateur pour avoir le vocabulaire djihadiste et trouver une justification de votre futur suicide », nous dit  Gilles Kepel, qui voit dans cette mutation une tentative de « diffuser une terreur indicible dans la société pour la diviser jusqu’à la guerre civile. »

Pour ce faire, les terroristes investissent le quotidien pour en faire « une arme de destruction massive ».

 

 

 Les hommes de Daech cherchent à susciter la guerre civile en France et en Europe, à monter les populations contre les musulmans, français, immigrés ou réfugiés. Cette menace conduit une partie de la classe politique au dénie  et à la compromission avec les islamistes dits présentables , pire  ces derniers prennent en otage tous les musulmans de France

Il faut restaurer l’autorité de l’Etat  et libérer les Français, athées, chrétiens, musulmans

« PASDAMALGAM « , ne soyons pas dupes l’islamisme est un et indivisible comme hier le nazisme, oui l’ amalgame  de tous les islamistes est nécessaire 

La résistance de ceux qui savent ce qu’est l’islamisme / BEAUCOUP SONT MUSULMANS OU SONT ORIGINAIRES D’AFRIQUE  DU NORD / ILS VIENNENT SOUVENT DE LA GAUCHE / DIRA T ON ENCORE LONGTEMPS QU’ils sont fascistes et racistes ? Les soutenir  est la clef de la cohésion de la société française  car chacun doit se rappeler que les musulmans sont victimes de l’islamisme 

LA GUERRE CIVILE EST L’OBJECTIF DES  NAZISLAMISTES/ ELLE COMMENCERA LE JOUR  OU LA SOCIETE CIVILE NE SUPPORTERA PLUS  LA COLLABORATION PASSIVE DE LA  PUISSANCE PUBLIQUE 

 

l’islamisme est un et indivisible comme hier le nazisme

 

 » Pas d’amalgame / Rien à voir avec l’Islam / Ne pas attiser la haine / Un jeune en difficulté / L’œuvre d’un déséquilibré / Un cas isolé / Issu d’un quartier sensible / Sa famille le décrit comme quelqu’un de gentil / Ne pas faire le jeu de l’extrême droite / Connu des services
etc… etc…

pourtant l »assassin est bien un islamiste

 

Myriam Ibn Arabi
 « Merci au juge Bruguere de rappeler aux abrutis qui disent du criminel terroriste : « Il aimait l’alcool et ne faisait pas le Ramadan « , que JUSTEMENT les djihadistes ont l’ordre de se noyer dans la foule et de camoufler leur attachement à toute orthodoxie.

Ça s’appelle la taqqya.

Alors STOP. Arrêtez de dire qu’il n’était pas pratiquant ! »

 

Le profil Facebook de Mohamed Bouhlel montre que, parmi des pages anodines et le plus souvent arabophones, le terroriste responsable des attentats de Nice en suivait deux que nous connaissons bien

Attentats de Nice : le tueur lisait des idéologues

Le plus souvent possible on nous sert la thèse du loup solitaire ou du déséquilibré!

« Il est temps de poser les justes questions. Les questions qui fâchent. Les questions dont les réponses font soit sortir au grand jour les hypocrisies, soit évoluer les conceptions religieuses et philosophiques. L’aveuglement et les accommodements font croire à leurs défenseurs qu’ils peuvent obtenir une concorde, un pacte, un statu quo réconfortant. Alors qu’ils ne révèlent qu’une faiblesse propre à exciter nos ennemis. Cette présentation naïve du loup solitaire ou du déséquilibré, évite de poser les questions qui fâchent mais qui sont souvent les questions les plus justes. Celles de la relation de l’islam avec l’homosexualité. Rappelons au passage la victoire du Vatican qui a obtenu de l’Elysée qu’un homosexuel ne soit pas nommé comme ambassadeur de la France. Mais il ne commande pas de les tuer, le Lévitique n’a plus cours légal.

Il s’agit bien ici de ne pas froisser, non pas les musulmans qui n’existent plus dans l’univers mental des politiques, mais les activistes islamistes, dont les politiques se sont décidés à faire l’unique partenaire de discussion, espérant circonscrire leur réalité de nuisance et en faire un rempart contre Daesh: « Ce laxisme est une lâcheté. Notre passion sociale du respect de l’autre sans risque nous rend infantiles dans l’expression du jugement ». Il faut assumer le jugement: l’islam même non islamiste considère l’homosexualité comme une aberration à éradiquer. La loi française doit primer sur la loi coranique.

Présenter les terroristes comme des loups solitaires est une insulte infligée aux victimes. C’est une faute politique grave. C’est une erreur militaire. Nous vivons avec le plan vigipirate sans assumer de nous dire en guerre. Cette tuerie est un acte de guerre de plus. »

http://www.huffingtonpost.fr/fatiha-boudjahlat/omar-mateen-loup-solitaire-_b_10443788.html

 

 Chaque fois tout est fait pour ne pas désigner l’islamisme
L’islamiste Tarik Ramadan défend bien entendu la thèse du déséquilibré à NICE
Fouad Mhaouty  lui répond
« Tariq Ramadan récidive. Ça devient chez lui un réflexe habituel et nauséeux. Chaque fois qu’un attentat islamiste est commis, il cherche à en dédouaner l’islamisme auquel il appartient, en en cherchant l’origine dans la pathologie psychique des terroristes. Admettons qu’il en soit ainsi. Il y a certainement parmi les millions de tibétains, des centaines d’individus dérangés mentalement. Pourquoi ne vont-ils pas perpétrer des massacres dans les rues piétonnes de Pékin ou les boites de nuit de Shangai. Pourquoi dans les périodes les plus sombres de la colonisation européenne, les arabo-musulmans ne se transformaient pas en bombes humaines dans le but de décimer des populations civiles. Concédons à T. Ramadan que tous les terroristes islamistes, y compris Daech, sont des malades mentaux, qu’est-ce que cela change quant à la nature de l’idéologie qui se sert de leur pathologie pour les transformer en tueurs de masse? Hitler lui-même souffrait de troubles psychotiques. On a beaucoup parlé de son homosexualité latente et de sa relation problématique à son père, objet décisif de sa paranoïa, qui détermina sa relation à tous ceux qu’ils choisit comme persécuteurs et responsables de tous les malheurs du monde. Est-ce pour cela que la nazisme doit être traité comme un épiphénomène par rapport à la structure psychotique de son principal instigateur. Non la pathologie du terroriste, pour autant qu’elle soit établie, n’innocente pas l’islamisme. »


 

 

Tariq Ramadan récidive. Ça devient chez lui un réflexe habituel et nauséeux. Chaque fois qu’un attentat islamiste est commis, il cherche à en dédouaner l’islamisme auquel il appartient, en en cherchant l’origine dans la pathologie psychique des terroristes. Admettons qu’il en soit ainsi. Il y a certainement parmi les millions de tibétains, des centaines d’individus dérangés mentalement. Pourquoi ne vont-ils pas perpétrer des massacres dans les rues piétonnes de Pékin ou les boites de nuit de Shangai. Pourquoi dans les périodes les plus sombres de la colonisation européenne, les arabo-musulmans ne se transformaient pas en bombes humaines dans le but de décimer des populations civiles. Concédons à T. Ramadan que tous les terroristes islamistes, y compris Daech, sont des malades mentaux, qu’est-ce que cela change quant à la nature de l’idéologie qui se sert de leur pathologie pour les transformer en tueurs de masse? Hitler lui-même souffrait de troubles psychotiques. On a beaucoup parlé de son homosexualité latente et de sa relation problématique à son père, objet décisif de sa paranoïa, qui détermina sa relation à tous ceux qu’ils choisit comme persécuteurs et responsables de tous les malheurs du monde. Est-ce pour cela que la nazisme doit être traité comme un épiphénomène par rapport à la structure psychotique de son principal instigateur. Non la pathologie du terroriste, pour autant qu’elle soit établie, n’innocente pas l’islamisme.

Ancien député-maire communiste de Vénissieux, où ont eu lieu les premières émeutes urbaines en 1981, André Gerin appelle à un réveil face à l’islam radical.(…)

«Hollande et la gauche en général ne désignent pas l’islamisme. Or aujourd’hui, la France est gangrenée par cette idéologie totalitaire.

L’heure n’est plus aux discours lénifiants. Si on ne nomme pas la maladie, on ne peut ni la combattre ni la soigner. Il n’est plus possible de parler de terrorisme sans en préciser la nature. Ce qui s’est passé à Magnanville confirme ce que je pense depuis des années. Arrêtons avec la fable du loup solitaire. C’est du pipeau. Il existe un terreau. Tous ces jeunes radicalisés se nourrissent dans leur territoire. »

POURQUOI NE PAS S INQUIETER DES INFORMATIONS D UN SITE TUNISIEN

http://www.tunisie-secret.com/Exclusif-Voici-le-tunisien-auteur-du-carnage-a-Nice_a1624.html

« Le terroriste qui conduisait le camion qui a écrasé 84 victimes à Nice n’est pas franco-tunisien comme cela a été annoncé par les médias français mais un émigré tunisien âgé de 31 ans, qui vivait en France depuis 2008 et qui a obtenu le séjour à la suite de son mariage avec une franco-tunisienne, sa propre cousine (elle s’appelle Hajer) qui est installée à Nice et dont il a eu trois enfants.
 
Il s’appellait Mohamed Lahouaiej Bouhlel et il est originaire de la ville sahélienne de Mseken (Gouvernorat de Sousse) où il est né le 3 janvier 1985. Selon nos sources policières en Tunisie, sa mère s’appelle Cherifa et son père est membre du parti islamiste Ennahda et il est connu à Mseken comme étant un extrémiste violent que la police de Ben Ali surveillait de près et qui est devenu après janvier 2011 l’un des leaders locaux d’Ennahda à Mseken. Le criminel de Nice ne s’est donc pas improvisé terroriste, mais il né et a baigné dans un milieu familiale favorable à la violence et au radicalisme. Il en va de même de sa belle famille.  

Le permis de conduire du terroriste et sa carte de séjour ont été retrouvés dans le camion qu’il a utilisé comme une arme de guerre avant de se faire descendre par des agents municipaux qui étaient heureusement armés, contrairement à d’autres régions qui refusent le port d’armes à la police municipale. Non satisfait d’avoir tué autant de personnes innocentes, le terroriste tunisien voulait finir son parcours criminel sur un manège pour enfants. 

Selon certaines sources, cette crapule terroriste était mariée et père de 3 enfants. Son voisinage interrogé le décrit comme « pas très religieux, (qui) ne fait pas la prière, aime les filles et la salsa ». Des propos habituels qui montrent combien un intégriste daéchien peut dissimuler son vrai visage avant de passer à l’action. Et des criminels pareils, il y en a des centaines et des milliers en France. Pour nous, ce terroriste est né dans un milieu intégriste et il était « culturellement » prédisposé à devenir un terroriste. Les services de police devrait d’ailleurs s’inquiéter du fait que l’un de ses proches travaille à l’aéroport de Nice !   

L’ayant identifié grâce aux documents retrouvés dans le camion et à l’analyse de ses empruntes digitales, les autorités policières ont pu retrouver rapidement son adresse. Une perquisition a eu lieu à son domicile aujourd’hui vers 09H30 en présence de membres du Raid lourdement armés. Vers 11H00, des membres de la police technique et scientifique étaient toujours présents dans l’appartement situé dans un petit immeuble d’un quartier populaire de l’est de la ville.

Mohamed Lahouaiej Bouhlel n’était pas connu des services de renseignement français pour radicalisation et ne disposait pas d’une fiche S de sûreté pour lien avec le terrorisme. Il était par contre bien connu des services de police pour des faits de droit commun, principalement des violences avec arme, violences conjugales, menaces et vol. 

Après analyse et enquête, le corps de cette crapule sera expédié en Tunisie, où sa famille, ses amis, ses voisins l’enterreront probablement en « martyr », comme tous les criminels que ce pays autrefois civilisé et moderne a produit depuis la « révolution » dite du jasmin qu’on avait fait faire à la populace tunisienne et que l’ensemble des politiciens et journalistes Français avaient à l’époque salué, acclamé et exalté. 

Il y a à peine un mois, la France de Monsieur Hollande recevait en grande pompe le chef des Frères musulmans tunisiens, Rached Ghannouchi. Parmi les objectifs non avoués à l’égard d’un tel doctrinaire de l’islamo-terrorisme, encadrer, contenir et empêcher la jeunesse française de confession musulmane de basculer dans le radicalisme !!!  « ClpLhTwWQAEZAyW.jpg

Je suis en colère contre  le gauchos complices, les frères musulmans, les élus complices et l’incompétence  de nos dirigeants

pas-d-amalgame

De Gilles KEPEL à François Burgat les vrais experts démontrent qu’il n’y a pas de différence  entre islamisme modéré et islamisme terroriste

OUI il n’existe qu’un seul islamisme, le premier prépare le terreau de l’autre  et tout est fait pour que nous soyons dupes 

Un avocat qui fait la honte de la profession

 

Le tribunal administratif de Versailles examine mercredi un recours de Salah Abdeslam contre le dispositif de vidéosurveillance permanent de sa cellule, autorisé par un arrêté du gouvernement mais qui constitue une atteinte à ses droits fondamentaux pour son avocat.

Qui sont les  élus collabos complices ?

Dans son numéro de mai 2015, Marianne réalisait enfin un dossier sur la bienveillance voire l’engagement pro actif des politiques envers les islamistes.

 

 LES IDIOTS UTILES DE L ISLAMISME

http://www.valeursactuelles.com/politique/yvelines-le-president-du-departement-achete-des-voix-a-une-mosquee-salafiste-62160

Les responsables de la Grande Mosquée de Versailles reçoivent le grand érudit antisémite Musulman Muhammad Al Nabulsi qui enseigne que : « l´homosexualité est porteuse de la peine de mort », « les Musulmans vaincront les Juifs »

http://www.marianne.net/bis-repetita-aulnay-bois-predicateur-radical-au-gymnase-municipal-100244211.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1467652091

Les intellos du NAZISLAMISME

https://blogs.mediapart.fr/mohamed-louizi/blog/250116/7-fevrier-un-doigt-d-honneur-de-l-uoif-la-republique

« Les presque connus sont : le frère Tariq Ramadan qui n’est « ni Charlie ni Paris » ; son frère poulain qatarophile Nabil Ennasri ; le frère Ahmed Jaballah, cofondateur et ex-président de l’UOIF ; le frère Abdelhamid Youyou responsable à la grande mosquée de Strasbourg ; la sœur Fatiha Ajbli[3], très engagée dans le combat pour le voile dit islamique  et Ghaleb Bencheikh. Les deux inconnus sur l’affiche sont : le frère syrien Ratib Nabulsi et le frère marocain Almoqri Abuzaïd. Sur le site officiel du RAMN et sur sa page Facebook, cette liste est complétée par un frère saoudien nommé cheikh Abdellah Salah Sana’an et le sociolgue français Raphaël Liogier, un habitué des rassemblements des Frères Musulmans en France, pour qui « L’islamophobie est soutenue par l’Etat »[4] ! »

Raphaël Liogier – Identités bafouées et extrémismes ?

 

 

 

 

LES GAUCHOS COLLABOS

je-me-desabonne-mediapart

« La dénonciation de l’islamophobie est devenue un lieu commun de toute une partie de la gauche et de la gauche radicale qui vient ainsi apporter son soutien au CCIF (comité contre l’islamophobie en France), cache-sexe de l’UOIF (l’union des organisations islamiques de France), elle-même très proche – pour ne pas dire plus – des « Frères musulmans », vieille organisation réactionnaire patronnée de longue date par la diplomatie des USA. Le thème de la dénonciation de l’islamophobie a été mis en circulation à partir de la prise du pouvoir par les ayatollahs en Iran : toute critique de cette variété d’islam particulièrement rétrograde et obscurantiste pratiquée par la contre-révolution cléricale iranienne était dénoncée comme « islamophobe » et l’islamophobie assimilée à une variante du racisme. Partie des États islamistes les plus réactionnaires (Iran, Arabie Saoudite, Qatar) la « lutte contre l’islamophobie » fait partie intégrante de la stratégie politique de conquête du pouvoir des diverses tendances de l’islam politique, une stratégie qui suppose l’extension du gouvernement des corps et des esprits dans les populations musulmanes de l’immigration dans les pays « démocratiques » (avec toutes les réserves qu’on y peut mettre). La lutte contre l’islamophobie a curieusement rencontré le soutien de toute une partie de la gauche, jadis laïque et favorable à l’émancipation des femmes. On y retrouve, par exemple, Philippe Marlière, éminent penseur de la « gauche de gauche » et professeur à Londres ; Edwy Plenel, ancien directeur du Monde, fondateur de Mediapart et promoteur de Tariq Ramadan, agent d’influence des frères musulmans ; une large fraction des Verts (dont la sénatrice Benbassa) ; une bonne partie du NPA et plusieurs organisations du PCF, sans oublier le clientélisme des élus PS ou LR. Pour tous ces gens, critiquer les entreprises islamiques de contrôle des populations immigrées, c’est être ennemi des musulmans, c’est bafouer la liberté religieuse et se faire le complice des racistes.

Entre les salafistes « quiétistes » qui organisent le bourrage de crâne des enfants avec les pires sornettes (écouter de la musique vous transformera en porc ou en singe, la terre est plate, etc.) et les djihadistes, il n’y que le mince espace du passage à l’acte. Les salafistes à leur tour sont protégés par les Frères musulmans qui prennent souvent le masque des « islamistes modérés ». Sans doute utile tactiquement, cette typologie masque le fond commun à tous ces mouvements : organiser et étendre leur emprise sur la société. Les pays qui ont pratiqué les « accommodements raisonnables » comme la Grande-Bretagne et le Canada commencent à s’en mordre les doigts. La charia en vient à régir des pans entiers de la vie sociale dans des communautés de plus en plus fermées et de plus en plus exigeantes quant au respect du Coran, des règles coraniques et des lois coraniques par tous les citoyens qui dans leur grande majorité ne sont pas musulmans. En France, les choses sont un peu plus tendues parce que le vieux jacobinisme et le refus de toute autre communauté que la communauté nationale sont bien ancrés et rendent plus explosives les confrontations. Mais la tendance de fond est la même. L’islamisme s’impose – ici horaires de piscine réservés aux femmes, là disparition totale du porc dans les cantines et surtout un peu partout auto-censure. Dans de nombreux collèges et lycées, c’est la bataille permanente pour obtenir que les filles assistent aux cours d’EPS, que tous aillent en musique ; certains professeurs s’abstiennent prudemment d’enseigner la théorie de l’évolution en SVT et l’histoire de l’extermination des Juifs d’Europe est loin de faire l’unanimité dans un « public scolaire » travaillé par l’antisémitisme que l’islamisme propage ouvertement dans la quasi indifférence des autorités.» DENIS COLLIN

http://la-sociale.viabloga.com/news/la-pretendue-islamophobie-et-la-fonction-politique-des-organisations-islamiques

 

Ce-selfie-de-Bernard-Cazeneuve-avec-le-president-de-l-UOIF-et-un-imam-de-Nice-qui-enerve-le-FN

Victimes, certes, mais complices. A force de jouer avec le feu, nous finissons par nous brûler.

arrêtons les hashtags, les discours sentimentaux, mais agissons. Ce n’est pas en se montrant solidaires sur les réseaux sociaux que les choses s’arrangeront, mais en prenant les armes et en combattant nos ennemis. Nous sommes en guerre, et la France est le premier pays européen attaqué. Ni plus, ni moins. L’heure n’est plus à être Charlie, mais à retrouver notre liberté et notre dignité tant attaquées

13686526_10154354884429314_3218864394006332606_n

 

La résistance de ceux qui savent/ BEAUCOUP SONT MUSULMANS OU SONT ORIGINAIRES D’AFRIQUE  DU NORD / ILS VIENNENT SOUVENT DE LA GAUCHE / DIRA T ON ENCORE LONGTEMPS QU’ils sont fascistes et racistes 

Resistance

Une bonne fois pour toutes, tous les immigrés ou les enfants d’immigrés issus de pays à majorité musulmane ne sont pas nécessairement musulmans. La musulmanie n’existe pas. L’islam n’est pas contagieux. Il n’y a pas de gène de l’islam. Tous les Cohen ne sont pas juifs. Toutes les Marie ne vont pas à la messe.

 

 

 

Fatiha Boudjahlat

 

 

Je vois des forces de sécurité épuisées et encore debout, des lanceurs d’alertes abattus mais encore debout, et derrière eux des mairies qui pour beaucoup (pas toutes) vont de l’indifférence à la collaboration avec l’idéologie islamiste et ses combattants. 
Nous ne pouvons plus tolérer un seul salon islamiste. Cela devient insupportable. Personne ne peut rester libre sur notre territoire en prêchant une idéologie qui est celle au nom de laquelle plus de 80 de nos compatriotes viennent d’être assassinés.
Et à ceux qui hurlent à l’amalgame, rien ne dessert plus les musulmans républicains que la confusion entretenue par ceux qui ne veulent pas séparer le bon grain de l’ivraie. Il y a urgence à distinguer ceux qui sont nos frères en République et des citoyens à part entière de ceux qui partagent les idées qui nous meurtrissent. Nous le devons aux premiers, qui tout autant que nous sont parmi les victimes des seconds. Et nous le devons aux victimes dont le compte ne cessera d’augmenter pendant encore quelques années, on peut le craindre.

Vers une société multi-culturelle sans le dire et sans l’assumer

L’été est là. Une entreprise comme Center Parcs, la mode islamique dite par ce hold-up sémantique, « pudique », la pratique rigoriste de l’islam rend captif une communauté et il devient plus facile d’anticiper ses demandes et de l’attirer par des offres spécifiques. On sait déjà que le business du halal en France avoisine les 6 milliards d’euros. L’intersectionnalité quitte les bancs des universités pour rejoindre celle des entreprises. Halal, finance islamique, mode islamique. Il ne s’agit plus de clients. Mais de membres d’une communauté qui dispose d’un vrai pouvoir d’achat en étant soumis au grégarisme religieux.

Nous allons vers une société multi-culturelle sans le dire et sans l’assumer, par petites touches, par mithridatisation. Alors même que nos amis Canadiens sont pris dans cette contradiction et tentent d’en sortir par le haut, c’est-à-dire par une demande de plus de laïcité. Je conseille d’ailleurs cette exposition montée dans un musée de Montréal créé de toute pièce, d’abord dans un ancien lavomatic, maintenant dans un espace de 1.500 mètres carrés, par une femme extraordinaire. Le musée est celui de la femme.L’exposition temporaire : Bikini-ni Burkini-ni. Sa fondatrice, l’avocate et muséologue Lydie Olga Ntap.

En France, en 2016, le burkini doit rester plus choquant que le string-bikini. La contrainte faite aux femmes provient dorénavant, par niche opportuniste, du capitalisme. La normalisation de normes religieuses inédites, importées, rigoristes, est assise par des élus opportunistes (et la sénatrice Benbassa, qui a évoqué la contrainte par la publicité de la mini-jupe ne doit voir que joie et épanouissement dans le voile et le burkini), une administration obséquieuse (voir les consignes sur les oraux du bac à l’occasion de l’Aïd) et des entreprises en quête de clientèles captives. La dalle est posée, les murs porteurs sont en voie d’édification. Notre maison commune brûle, et nous regardons ailleurs.

La Laïcité, l’égale dignité femme-homme, le refus de valider la pudeur comme valeur politique et de la lier à un degré d’ensevelissement textile, voilà des enjeux rendus urgents par l’offensive islamiste.

 

 

 

Hocine Drouiche imam de Nimes

 

« Pour moi , avant de partir avec une delegation des imams à nice ,mon prêche sera une créé de tristesse et de colère contre l’extrémisme et les extrémistes mais aussi contre led institutions musulmanes en France qu’ils se contentent du rôle du spectateurs ! Je vais déclarer ma démission et ma rejet à ces institutions incompetentes qui ne font rien pour la paix sociale et qui ne cessent de répéter que l’extrémisme n’existe pas car c’est les médias qui le crée ! ! »

‘CONFERENCE DE REFORME DE L’ISLAM EN FRANCE Avant hier, Dans une communication avec le bureau du culte au ministère de l’intérieur concernant les 150 personnalités choisies pour participer aux ateliers de la réforme de l’islam en France , si jai bien comprid ce responsable ,ces ateliers de reforme de l’islam ont vraiment besoin d’une réforme ! Je dois rappeler que je n’ai pas participé dans les deux premières réunions car l’ancien préfet du Gard a chargé le secrétaire general du conseil français de culte musulman demeurant à Nîmes de propoder la liste des imams et des personnalités qui montent à Paris . Bien sûr ce responsable n’a pas mis mon nom sur la liste gardoise.le responsable du ministère m’a informé que la troisième conférence sera en janvier prochain.Malgré mes explications des circonstances de mon absence de la liste gardoise ,il m’a répété que le choix des participants sera selon les compétences et les thèmes proposés. Apparemment ,les imams républicains et libres qui prennent les risques chaque jours et qui sont présents à chaque attentat terroriste pour dénoncer et apaiser les esprits au moment que des participants a cette conference de reforme de l’islam étaient bien silencieux n’ont pas les competences de proposer des solutions concernant la reforme du discours islamique en france .pourquoi cette exclusion ? Ca sert qui exactement ?Je demande à tous nos ami(e)s d’écrire au chef du bureau de culte au ministère de linterieurt afin de faire participer les imams républicains (moi et des autres) afin d’avoir une voie plus forte d’un islam claire et spirituel loin des idéologies et des agendas de lislam politique.quelle réforme attendons nous d’une telle conférence franchement? La majorité parmi eux n’ose même pas dire un mot alors que le pays est en guerre! Et redponsable sur un islam en France importé de l’étranger qui ne cesse de mettre des obstacles et des tabous devant l’ouverture, la réforme, la liberté de la femme,les droits de l’homme, la shoah,le patriotisme et le rassurement de la société française qui a le droit parfait d’avoir des réponses claires ,rassurantes et sans aucune ambiguïté par rapport à la présence et l’avancement de l’islam en France.

 

 

Celine PINA

L’enfer est-il pavé de bonnes intentions ou d’une insondable bêtise ?
On peut se poser la question. La Maison des examens, service interacadémique en l’Île-de-France a adressé une circulaire aux chefs d’établissement pour dire que les élèves qui ne se rendraient pas aux épreuves de rattrapage le 6 juillet en invoquant comme seule excuse la fête de l’Aïd-el-Fitr marquant la fin du jeûne du Ramadan, devront être reconvoqués le lendemain…

 

 

Samuel MAYOL

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10209814578299110&set=a.1553786282545.2075444.1171821349&type=3

 

 

Mohamed Louizi

La stratégie des frères musulmans doit être étudiée de près. La confrérie a dans le monde musulman un rôle considérable.
Depuis 20 ans la référence au califat disparait du vocabulaire des frères, la prise du pouvoir se fera par les urnes. En France derrière Tariq Ramadan, son frère et l’UOIF de l’imam Amar Lasfar un nouveau visage de l’Islam se propage. Un islam universel, source morale et éducative qui présente une construction inédite et s’appuie sur une logique individuelle de décision et de choix.
Pour cet islam, il ne s’agit pas de croire et de pratiquer sa religion parce que l’on est né dans telle ou telle tradition croyante, mais d’exprimer son individualité en choisissant d’être un pratiquant et en redonnant un sens personnel au message révélé. Il en résulte une mise à distance avec la famille, justifiée par le fait que les parents ne comprennent pas ce qu’est le « véritable » islam, qu’ils n’ont pas de véritable connaissance et agissent sous l’influence des coutumes et des superstitions liées à leur culture. Tariq Ramadan s’inscrit-il dans l’enseignement de son grand père, fondateur des frères, Hassan al Banna ?
Tariq Ramadan conteste la définition donnée de l’islamisme, il s’agit de défendre l’idée d’un « islamisme modéré » qui n’aurait strictement rien à voir avec le terrorisme. En 2000 il s’emporte face à Gilles Kepel : « Si on ne définit pas ce qu’on entend par islamisme, on fait des choix qu’on n’explique pas. Vous passez des modérés aux salafistes (tenants de la tradition la plus stricte et rigoriste) et aux djihadistes (tenants de la «guerre sainte» et de la violence) et donnez le sentiment que tout ça c’est finalement la même chose. »
Tout ça c’est la même chose car si l’on étudie les activités de T Ramadan et ses liens avec l’union internationale des savants musulmans il participe bien à la théorisation de l’islamisme.
L’ideologie de Tariq Ramadan est celle de son maître à penser, L’Emir de la Confrérie, Youssouf al-Qaradawi, qui depuis sa tribune cathodique, « la Charia et la vie », sur la chaîne qatarie Al-Jazira, inonde le monde de prêches haineux qui incitent au meurtre des homosexuels, des chiites ou des juifs.
Le même Qaradawi déclarait il n’y a pas si longtemps au micro d’une journaliste égyptienne que, s’il est bien licite de pratiquer le djihad contre les mécréants et les apostats du monde musulman, l’Europe devrait être islamisée « non par le glaive mais par le prêche ». Car la Confrérie croit fermement dans « l’unicité de l’humanité », d’une humanité unie sous la seule bannière de l’Islam. Ils sont convaincus que l’islam et le monde ne seront achevés que par création (à long terme) d’un « Califat mondial ».
Tareq Ramadan figure bel et bien sur le site de l’organisation , participe aux colloques et valide les conclusions de Qaradawi.
http://iumsonline.org/fr/conferences-et-seminaires/le-colloque-du-code-deontologique-adopte-une-these-du-qarahdaghi-concernant-la-relation-entre-les-principes-medicaux-et-la-shariaa/

MOHAMED LOUIZI est un des plus virulents critiques de Ramadan et des frères. Il dénonce dans le nord la collusion avec Aubry et Bertrand. Louizi est rejoint dans son combat par Zitouni un professeur en guerre contre le lycée Averroes .
Le blog de Mohamed Louizi est une arme de guerre contre les frères :
https://blogs.mediapart.fr/mohamed-louizi/blog/100215/amar-lasfar-repond-soufiane-zitouni-le-deni

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=mtBF-POTIFs&feature=youtu.be

http://www.lepoint.fr/societe/le-luxueux-train-de-vie-de-certains-representants-de-l-islam-en-france-06-07-2016-2052292_23.php#xtor=CS2-238

Myriam Ibn Arabi
 

« Il y a encore beaucoup trop de musulmanes de culture ou de confession, qui soutiennent les islamistes qui portent le voile, au nom d’un principe de liberté individuelle dévoyé.

Nous ne sommes pas assez nombreuses à combattre le port du voile. Il y a de la pusillanimité mais également de la culpabilité.

Dans ce cas, il ne faut pas se plaindre qu’il y ait amalgame : vous l’entretenez sciemment.

Le voile relève d’une idéologie obscurantiste et d’une compréhension rétrograde de l’islam. Il est incompatible avec la Déclaration Universelle des Droits Humains, parce qu’il sépare ostensiblement les hommes et les femmes, et parce qu’il désigne toutes celles qui ne le portent pas comme des mécréantes voire des femmes de petite vertu.

Une grande dame se reconnaît à la noblesse de son caractère et non à l’uniforme islamiste qu’elle porte. Pire. .. À mes yeux, les voilées font partie de l’armée idéologique du nazislamisme.

Vous mettrez sans doute du temps à le comprendre, comme nos aînés ont mis du temps à comprendre l’horreur du communisme, mais vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous avait pas prévenus.

Ce post s’adresse également aux Occidentaux non musulmans qui se sont pris d’affection pour les bâchées et qui croient défendre une minorité opprimée. »

Mohamed Sifaoui       

 

 

https://www.facebook.com/profile.php?id=100004981304868&fref=ts

 

https://www.dailymotion.com/video/x3f77vi_le-formateur-de-merah-et-clain-naturalise-francais-toujours-libre-dans-l-ariege_news

LA GUERRE CIVILE EST L’OBJECTIF DES  NAZISLAMISTES/ ELLE COMMENCERA LE JOUR  OU LA SOCIÉTÉ CIVILE NE SUPPORTERA PLUS  LA COLLABORATION PASSIVE DE LA  PUISSANCE PUBLIQUE 

 

Les islamistes entendent pousser les Français à s’entre tuer, pour ce faire  il leur faut provoquer un amalgame : transformer tout musulman en islamiste  . ils prennent donc en otage 5 ou six millions de musulmans ou de personnes parfois chrétiennes ou athées mais d’origine méditerranéenne en islamiste .

 Le terrorisme concerne toute la société », martèle Gilles Kepel, prenant des exemples dans l’histoire récente. « Souvenez-vous en 1997 en Algérie. Qu’est-ce qui a fait que le GIA qui massacrait tout le monde en accusant les uns d’être apostat de l’Islam et les autres des infidèles ? C’est que la population a asséché le marécage, qu’ils n’ont plus pu être comme des poissons dans l’eau. »

Partout, les groupes terroristes ont effectivement dépéri quand les populations ont arrêté de craindre ou de soutenir les groupes armés, comme l’affirme Gilles Kepel : « En Italie, avec les Brigades Rouges, c’est parce que la population s’est pris en main et a refusé de leur donner tout leur soutien qu’ils ont finalement été isolés et écartés. Même chose dans les années 90 en France, lorsque les djihadistes algériens ont souhaité faire basculer le combat sur le sol français, notamment avec l’affaire Kelkal. Les ‘darrons’ (les pères de famille algériens, ndlr) ont établi un cordon sanitaire contre eux. Et Khaled Kelkal a fini traqué dans un bois comme une bête sauvage avant d’être abattu. »

 

 

 

 les pouvoirs publics  ne reconnaissent comme interlocuteurs que des islamistes  et affaiblissent tous les musulmans qui veulent vivre leur foi en citoyens français 

 

EXTRAITS DU RAPPORT SENATORIAL  De l’Islam en France à un Islam de France, établir la transparence et lever les ambiguïtés

 

https://www.senat.fr/rap/r15-757/r15-7578.html#toc78

 

CE QUE VEULENT LES SENATEURS

« Le présent rapport a permis d’identifier ces liens et de suggérer des pistes de transition vers un Islam de France, adapté au contexte français, à la fois compatible avec les valeurs de la République française et pris en charge par la communauté elle-même : renouvellement de la représentation, formation en France des imams, formation laïque obligatoire des imams détachés et des aumôniers, transparence accrue du financement, notamment étranger. »

 Les partenaires privilégiés des sénateurs : l’UIOF

 

En mai dernier, devant les composantes de l’Islam de France réunies au complet au Bourget, le Président du CFCM a ouvert la porte à une réintégration en son sein de l’UOIF. M. Anouar Kbibech, Président du CFCM, a même salué la démarche de l’UOIF pour réintégrer la direction collégiale de l’Islam de France, qu’elle avait quittée en 2013. Ce faisant, le CFCM réfléchit actuellement à la manière de réintégrer l’UOIF dans ses instances.

 Deux principales formations en France, qui souffrent d’un manque de reconnaissance et d’harmonisation

 

Le premier institut de formation, l’Institut européen des sciences humaines (IESH) a été créé en 1990 à Château-Chinon, avec une première promotion en 1992. Cet institut est considéré comme proche de l’UOIF.

Vos rapporteurs ont pu constater, lors de leur déplacement auprès de l’institut, la qualité des formations dispensées, ce qui démontre la possibilité d’effectuer des formations sur le territoire français – contrairement aux idées trop souvent reçues sur le sujet.

  1. Larabi Berechi, directeur-adjoint de l’IESH, a indiqué à votre mission d’information que, depuis sa création, cet institut avait formé environ 500 étudiants et étudiantes, auxquels il convient d’ajouter 180 étudiants qui ont seulement étudié le Coran. Il a également précisé que la « capacité d’accueil (…) est aujourd’hui limitée à 240 étudiants. À court terme, nous devrions passer à 350 étudiants et à long terme à 550 étudiants.»

L’institut est composé de trois départements : un département du Coran, un département de théologie et un département d’arabe. Une formation complète dure sept années.

Privé, le financement de l’institut repose, pour les deux tiers, sur les frais d’inscription et, pour le tiers restant, sur les recettes exceptionnelles de l’institut : « un étudiant nourri et logé à l’Institut coûte par an entre 5 500 et 6 000 euros. L’étudiant paye 3 500 euros, le reste est pris en charge par l’Institut. Depuis quatre ans, notre budget de fonctionnement est équilibré grâce aux activités que nous avons développées pendant les 16 semaines de vacances annuelles : nous avons une colonie de vacances [mixtes] et nous dispensons des cours intensifs à l’occasion de séminaires. En outre, les étudiants à distance s’acquittent d’une contribution à l’Institut. »

 

que faire ? 

 

Les musulmans doivent descendre dans la rue et crier leur haine de l’islamisme  comme ils l’ont fait en Egypte ou en Tunisie

En France ils doivent rejeter les signes visibles de ralliement à l’islamisme car il ne s’agit pas de signes religieux mais politiques

belphegor-masque

Les résistants veulent tous la criminalisation du salafisme et de l’idéologie des frères musulmans, ne pas le faire c’est être collabos de Ceux qui nous assassinent

 

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/07/16/31001-20160716ARTFIG00082-general-pinatel-apres-nice-nos-dirigeants-doivent-s-attaquer-a-la-predication-wahhabite.php?redirect_premium

http://www.lepoint.fr/societe/islam-radical-andre-gerin-les-gouvernements-successifs-ont-renonce-a-combattre-le-mal-20-01-2015-1898144_23.php

 

 

 

RETROUVEZ L ANALYSE

https://pgibertie.com/2016/01/05/les-editions-papier-et-numerique-viennent-de-sortirpourquoi-le-gaulois-ont-ils-peur-que-lislam-leur-tombe-sur-la-tete/

 

IL FAUT EN FINIR AVEC LA GEOPOLITIQUE  IMBECILE  QUI NOUS A PRECIPITE DANS LA GUERRE  

Notre  ennemi n’est pas Poutine ni Bachard comme le croit ZAYRAULT ( qui le confond avec Saddam Hussein)

«N’oublions qu’au moment de combattre Hitler, il a fallu s’allier avec Staline qui avait tué plus de gens qu’Hitler».Hubert Védrine

 

Que faisons nous au Mali et ailleurs ? NOUS N’AVONS PAS LES MOYENS DE GENDARMER LE MONDE 

RETROUVEZ L ANALYSE

https://pgibertie.com/2016/01/05/les-editions-papier-et-numerique-viennent-de-sortirpourquoi-le-gaulois-ont-ils-peur-que-lislam-leur-tombe-sur-la-tete/

flamby

«Je ne proposerai pas de retirer nos troupes (sur le terrain) même si j’ai la conviction que ce n’est pas la bonne solution»,. «Depuis 10 ans, les choses n’ont jamais cessé de s’aggraver et nous n’avons jamais gagné aucune de ces guerres. Cette approche-là, de guerre contre le terrorisme, n’est pas la bonne», a-t-il encore affirmé. »

D de Villepin

« Daech cherche méthodiquement à créer les conditions de la guerre généralisée au Moyen Orient. Regardons les mois écoulés. L’organisation cessait de progresser en Irak et en Syrie. En quête d’un appel d’air, elle a multiplié les attentats hors de sa zone de contrôle. En Tunisie, pour fragiliser la transition démocratique, entraîner la répression et la récession, marginaliser un islam politique qui n’est pas son allié ; en Egypte, pour durcir la persécution de tous les opposants au régime et les pousser davantage vers le jihadisme et pour entraîner la Russie plus avant dans l’engagement au sol avec les forces de Bachar al-Assad ; au Liban, pour déstabiliser un pays fragilisé par plus d’un million de réfugiés syriens ; en France, enfin, pour susciter une alliance militaire tout-sauf-Daech qui unirait les forces du régime syrien, de l’Iran, des Occidentaux dans une lutte qui nourrirait le sentiment victimaire des populations sunnites. Dans quel but ? La chute des régimes politiquement fragilisés, comme l’Arabie Saoudite, avec en ligne de mire la conquête symbolique des lieux saints. Daech place ses pions méthodiquement et les meilleurs ne sont pas dans le territoire qu’il s’est taillé, ils se trouvent dans l’expansion du conflit vers l’Afrique sahélienne où l’organisation noue des liens avec les islamistes locaux, vers le Caucase et l’Asie centrale et vers l’Asie du Sud-Est, notamment au Bangladesh. Regardons aussi la stratégie de Daech au Proche-Orient, où il se prépare peu à peu à agir à Gaza et en Cisjordanie, pour usurper la cause palestinienne, l’un des plus puissants vecteurs de ressentiment parmi les populations musulmanes.

Dans ce contexte, répondre à l’attaque par la guerre, c’est éteindre un incendie au lance-flammes. Après vingt ans d’échec des opérations de paix des Nations unies, après dix ans d’interventions militaires occidentales désastreuses, la clé, c’est d’inventer une nouvelle forme d’intervention de paix, articulant d’une façon inédite outils militaires et instruments diplomatiques, au service d’objectifs précis avec des moyens de coordination efficaces. Rien de tout cela n’existe aujourd’hui.

Soyons lucides aussi sur la solitude de la France en dépit des protestations de solidarité. Les Européens ne s’engagent que du bout des lèvres de peur d’être ciblés à leur tour, les Américains ne rêvent que de désengagement ; la Russie a ses propres objectifs, parmi lesquels Daech n’est pas forcément la priorité ; la Turquie joue sur plusieurs tableaux, comme les Etats du Golfe et l’Iran. Sabre au clair et seuls sur le champ de bataille, quelles seront nos marges de manœuvre ? »

D de Villepin

Les amis de nos ennemis ne sont pas nos amis 

En Turquie  le sultan ERDOGAN purge l’administration et la justice,  ses barbus égorgent les jeunes soldats mais rassurons nous pour l’Union Européenne, c’est la démocratie qui est consolidée

arton120534-367x480-e1451751666802

 

Nous sommes en 1935,  M  Hitler est un gentleman , tout va très bien madame la marquise

 

http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/16/coup-etat-turquie-scenes-lynchage-soldats-putschistes_n_11032496.html?ncid=fcbklnkfrhpmg00000001

 

 

Cet article a été publié dans géopolitique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s