Comment les injections covidvaxxx sabotent elles notre système immunitaire ? les réponses scientifiques.

Article enrichi par la contribution d ‘Anne Laure Boquet (Docteur en Biologie Santé, professeur d’hématologie/immunologie)et les conseils d’Hélène Banoun ( Pharmacien biologiste, PhD Membre du Conseil Scientifique Indépendant)

Vaccination et système immunitaire : la religion vaccinale passée au crible de la Raison. Un documentaire d’Arte a rendu fou les adeptes de la Religion Pfizirienne , ils ne supportent plus la Science car toutes les preuves s’accumulent pou démontrer les effets délétères de l’injections de l’ARN artificielle d’une spike différente de la virale et capable de subsister des mois et des mois dns l’organisme des injectés .

Les habitués des émissions du CSI ont l’habitude d’entendre Hélène Banoun contester les analyses officielles qui se contentent de mesurer le niveau d’anticorps pour déterminer le niveau d’immunité d’une personne . L’épidémie de vaccinés que toutes les statistiques mettent en évidence montrent qu’elle a raison .

Exposé à souche originale du SARS-CoV-2 de Wuhan,notre système immunitaire humoral est pour produit des anticorps contre ce virus spécifique. Si vous avez reçu le vaccin, votre corps produira des anticorps contre la protéine virale de pointe formulée dans ce vaccin. Exposé à un variant d’Omicron, votre système immunitaire réagit à nouveau en stimulant les anticorps d’origine, tandis que les anticorps contre Omicron sont produits en quantités encore plus faibles. Si vous avez reçu le vaccin bivalent il en ira de même avec les nouveaux variants

linterférence  des vaccinations antérieures est négative  lorsqu’elles sont effectuées avec des souches proches entre elles ET lorsque le distance antigénique est grande entre le vaccin et la souche circulante, c’est à dire quand le risque de tomber malade est le plus élevé !

Les patients multivaccinés risquaient 1,5 fois plus que les non vaccinés d’être malades de la grippe en 2014-2015 et ceci avec la grippe A .

Trois fois plus de risques d’être contaminé si on est vacciné covid…

Le système immunitaire est hyperentraîné contre la souche originelle de Wuhan et bridé face à de nouvelles souches : les lymphocytes B prêts à réagir à Wuhan fabrique immédiatement des anticorps contre celle-ci et empêchent d’autres lymphocytes naïfs d’avoir le temps de se différencier et de fabriquer des anticorps contre la nouvelle souche.

… sauf que le virus ayant muté, ils n’auront pas la même efficacité. Pire,  les cellules immunitaires venues elles-mêmes attaquer le virus  seraient infectées par celui-ci, ce qui aideraient à propager le virus. Le vaccin serait donc susceptible de provoquer des formes d’infection plus sévères et nombreuses que pour les non-vaccinés eux-mêmes, ce qui expliquerait les covid symptomatiques post vaccination.

Plus important que les anticorps vaccinaux ( seules mesures de l’efficacité des vaccins) le système HLA qui détermine l’essentiel de notre défense immunitaire mais aussi les maladies auto immunes. Ce système est propre à chaque individu .

En 2020 une’étude s’est penchée sur certains gènes du système immunitaire, les antigènes des leucocytes humains (HLA pour human leukocyte antigen), qui sont impliqués dans la reconnaissance des agents pathogènes. « Comprendre comment la variation des HLA peut affecter le cours de l’infection par le Covid-19 pourrait aider à identifier les individus à risque plus élevé de la maladie », indiquent les auteurs.

Selon les chercheurs, le typage HLA, « rapide et peu coûteux », pourrait être réalisé en même temps que les tests de dépistage en vue d’« améliorer l’évaluation de la gravité virale »

Oser s’interesser aux déterminants de l’immunité c’est recentrer les études sur le système HLA et oser remettre enquestion la religion vaccinale.

Et si certaines injections déstabilisaient notre systeme immunitaire ?

La vaccination agit-elle sur l’organisme au-delà de la protection contre une maladie ?

Et si la nature de notre HLA déterminait la gravité des attaques de la spike vaccinale ou virale ?

1 Plusieurs études démontrent que la gravité du covid post vaccinal dépend de notre systeme immunitaire

HLA-A∗03:01 est le troisième allèle HLA-A le plus fréquent dans la population. les vaccins COVID-19 activent plus fortement les lymphocytes T CD8 + chez les porteurs d’un allèle HLA-A∗03:01, entraînant des symptômes plus forts, en particulier après la deuxième dose.

Pour le vaccin Pfizer-BioNTech, nous avons observé que seulement 2,7 % des vaccinés avaient des difficultés graves ou extrêmes après la première dose, et 10,2 % ont eu des difficultés graves ou extrêmes après la deuxième dose

Pour le vaccin Moderna, nous avons observé que 4,4 % des individus avaient des difficultés sévères ou extrêmes après lepremière dose, et ce nombre est passé à 19,5 % (1 083 sur 5 558) après la deuxième dose

Mais pour certains les effets sont démultipliés

Nous avons identifié

que chez les bénéficiaires de Pfizer-BioNTech, HLA-A*03:01 était

le plus fortement associé à un risque accru de fièvre

(p ¼ 1,76E14), frissons (p ¼ 6,15E13), sensation de malaise (p ¼

5.73E10), et la fatigue (p ¼ 5.60E07) après avoir reçu le

vaccin .

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2666247721000658

2 Le dérèglement du systeme hla et les maladies graves

Jean Dausset reçut le Prix Nobel de Médecine en 1980 pour sa découverte du Complexe
Majeur d’Histocompatibilité Humaine (HLA).

Le polymorphisme extrême du système HLA a permis la démonstration que chaque homme est
unique. Il y a tant de combinaisons possibles entre les allèles du système HLA que pratiquement
chaque formule est unique

En biologie fondamentale, la découverte du système HLA a permis de comprendre l’un des
mécanismes essentiels de la défense immunitaire, c’est-à-dire la reconnaissance du soi et du non-soi
grâce à la présentation par la molécule HLA des peptides étrangers.

Enfin, la découverte du système HLA a permis d’associer de très nombreuses affections à tel ou tel
allèle du système HLA. Jean Dausset avait pressenti l’importance de cette médecine prédictive qui
allait s’étendre non seulement aux maladies associées au système HLA, mais aussi à d’autres gènes
de l’ensemble du génome. Mieux encore et a contrario, il a été trouvé que d’autres allèles
permettaient une résistance à ces mêmes maladies. Ainsi, en 1972, Jean Dausset donna origine au
concept de médecine prédictive.

Le système de l’human leucocyte antigen (HLA), le complexe majeur dhistocompatibilité (MHC) chez l’homme est une partie importante du système immunitaire et, est contrôlé par des gènes situés sur le chromosome 6. Les antigènes des leucocytes humains (HLA) jouent un rôle important dans la défense immunitaire. Ces molécules, situées à la surface des cellules, permettent au système immunitaire de distinguer les cellules du soi des cellules du non-soi.

Le typage HLA consiste à identifier ces antigènes, caractéristiques de l’individu.

Le rôle des anticorps à la lumière de la théorie de l’évolution

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03311831

) intérieure constituée de plusieurs types de « globules blancs », le système immunitaire défend l’organisme des agressions extérieures, comme les bactéries ou les virus, et tolère habituellement ses propres constituants – le « soi ». Quand la tolérance au soi se rompt, il devient source de maladie. Certains globules blancs (des « lymphocytes auto-réactifs ») s’attaquent spécifiquement à des tissus ou organes. Des « anticorps » normalement produits par certaines cellules immunitaires pour neutraliser  l’ « ennemi » en se fixant à certaines de ses molécules (antigènes) peuvent aussi apparaître et viser des éléments de notre organisme.

Certaines maladies auto-immunes sont liées à des allèles HLA spécifiques, p. ex.,

  • Spondylarthrite ankylosante et arthrite réactive à HLA-B27
  • Sclérose en plaques à HLA-DR2
  • Narcolepsie à HLA-DR2 et HLA–DQB1*06:02
  • Psoriasis à HLA-C*06:02
  • Polyarthrite rhumatoïde à HLA-DR4
  • Diabète de type 1 à HLA-DQ2 et HLA-DQ8

Le paysage thérapeutique du traitement du cancer a été transformé par de puissants agents immunothérapeutiques tels que les inhibiteurs de blocage des points de contrôle. Malgré leur promesse, la majorité des patients atteints de cancer présentent une réponse inadéquate. Une compréhension plus précise de l’évasion immunitaire est primordiale pour faire progresser l’immunothérapie, et un mécanisme important de résistance est la perte de l’antigène leucocytaire humain de classe I (HLA-I). La fréquence de perte de HLA-I peut atteindre 80 % dans de nombreux cancers

3 La vaccination est dangereuse si elle ne tient pas compte du systeme HLA

Résumé du documentaire Arte par

@io94268926

Dans les expériences décrites, la vaccination ciblée a été plus efficace que la vaccination de masse. C’est la vaccination ciblée qui a permis d’éradiquer la variole. Malgré cela, c’est tjs la vaccination de masse qui est définie comme modèle.

Dans les années 60 la rougeole était une maladie infantile bénigne. Depuis la vaccination ROR, l’âge d’occurrence augmente, ce qui augmente les risques. Pour éradiquer la rougeole il faudrait 96% de la population immunisée or la réponse

Les vaccins injectables et la transmission des virus respiratoires. Dans la mesure où le vaccin est injecté dans le muscle, le système immunitaire ne peut pas développer d’immunité locale dans les voies respiratoires supérieures, l’appareil ORL peut être infecté par le virus, et donc expulsé par voie aérosol. Le vacc injecté n’empêche donc pas les vaccinés de contaminer les autres. Pour limiter la transmission d’un virus respiratoire, il faudrait un vaccin aérosol mais ces derniers ne sont pas au point.

Concernant les bénéfices/risques, ils sont étudiés pour les médicaments, mais pas pour les vaccins. Dans l’exemple cité, il est montré que sur une étude sur une population donnée, la vaccination contre la rougeole réduit la mortalité, alors qu’une autre l’augmente Il est donc indispensable que les vaccins soient étudiés en termes de bénéfice/risque comme le sont les médicaments. Ce n’est pas le cas aujourd’hui.

Le gardasil. Le cancer du col de l’utérus a augmenté depuis l’introduction du gardasil, notamment chez les femmes déjà contaminées par le papilloma virus, où le taux a grimpé à 49%.

L’hydroxyde d’aluminium n’est pas évacué par le corps humain de la même façon chez tous les individus( https://www.aimsib.org/2022/10/16/les-chercheurs-savent-ce-qui-provoque-lautisme-pas-vous/) . Or on utilise ce composé sur la base d’une étude jamais remise en question, qui a consisté à analyser l’urine de lapins sur 28 jours… étude unique jamais remise en question.

Faut-il se vacciner contre tous les virus? Combien de vacc dans une vie? Dans cette partie, il est mentionné que le système immunitaire sur-sollicité se retourne et générerait des maladies inflammatoires, auto immunes et allergies. Ces dernières augmenteraient avec les vacc de masse

Le étude du système HLA, qui consiste en une étude du système immunitaire individuel pour adapter la stratégie vaccinale, comme on le fait pour un médicament, est présenté comme une alternative à la vaccination de masse, et serait bien plus productive.  mal dit

Il est indispensable que les effets secondaires des vaccins soient étudiés comme pour les médicaments. Aussi les vaccins devraient être testés contre placebo, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

https://www.arte.tv/fr/videos/091092-000-A/des-vaccins-et-des-hommes/

LES COMPLEMENTS APPORTES A LA PREMIERE EDITION DE CETTE SYNTHESE

4)l’infection facilitée

Bocquet Annelise 

Bon papier… je rajouterai plusieurs points :

1. Immunodéficience induite par la S via la formation de syncytiums, l’épuisement du système immunitaire, en perturbant les IFN-1 et la production d’anticorps anti-CMH (ou HLA dans votre article

https://nature.com/articles/s41418-021-00782-3

2. Le phénomène ADE : il accroît les risques d’infection par le SARS… une diminution de la concentration et de l’affinité ou spécificité des anticorps = infection facilitée par les anticorps. https://twitter.com/AnneliseBocquet/status/1584110114717716480?t=hJRjBHvgaTuRQ5G9TsXQtg&s=19… https://twitter.com/AnneliseBocquet/status/1566750586556620800?t=6BbXu3pWM574HlpX_FzvIA&s=19… https://nature.com/articles/s42003-022-03207-0

On n’a pas fini de découvrir les impacts de la Spike sur le système immunitaire… d’autant qu’il y a des liens entre système immunitaire (SI)/coag ou SI/système endocrinien. Les mécanismes sont nombreux ! https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22384519/#:~:text=Inflammation%20and%20haemostasis%20are%20interrelated,also%20considerably%20influences%20inflammatory%20activity

4 LA CATASTROPHE GYNECOLOGIQUE

Des études récentes ont montré qu’environ 16% des femmes infectées par le SARS présentent des troubles du cycle menstruel. L’infection est aussi associée à des problèmes lors de la grossesse (mort-nés,

The effect of the cytokine storm on the menstrual cycle. The increased levels of cytokines, specifically cytokine IL-1, act at different levels of the HPA axis activating the hypothalamus, pituitary gland, and adrenal gland to increase the production of glucocorticoids. Glucocorticoids, modulated by progesterone and estrogen, inhibit the secretion of GnRH by the hypothalamus altering secretion of LH by the pituitary...

academic.oup.com

Accouchements avant terme, retard de croissance). L’infection induit une production de cytokines pro-inflammatoires (IFNg, IL6, IL8 etc). Les liens qui existent entre système immunitaire et système endocrinien sont complexes mais bien étudiés. (2/n)

En effet, le virus affecte l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HHS). Pour simplifier, les cytokines peuvent agir directement sur les glandes surrénales et hypophysaires pour libérer des glucocorticoïdes, produits pour réduire l’effet mortel des tempêtes cytokiniques. (3/n)

Cependant, les glucocorticoïdes peuvent avoir des symptômes systémiques et peuvent entraîner une infertilité anovulatoire. Au niveau du système immunitaire, les NK, macrophages, cellules dendritiques et les lymphocytes CD4+ possèdent des récepteurs à la progestérone. (4/n)

Les récepteurs aux œstrogènes sont présents sur TOUTES les cellules immunitaires… ce qui a de quoi interpeller quand on suspecte que la SPIKE interagit directement avec lesdits récepteurs !

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35665018/

Pour mémoire, le cycle féminin comprend 4 phases : folliculaire, ovulatoire, luteale et menstruelle. L’œstrogène est dominant pendant la phase folliculaire, tandis que les niveaux d’œstrogène et de progestérone sont élevés pendant la phase lutéale. (6/n)

Or, la progestérone a des effets anti-inflammatoires, tandis que les œstrogènes ont des effets pro-inflammatoires à faible concentration et des effets anti-inflammatoires à forte concentration. De plus, l’œstrogène peut inhiber l’expression de l’IL-6, l’une des cytokines (7/n)liée à la tempête cytokinique. L’œstrogène peut être un facteur de protection contre plusieurs infections, dont le SRAS-CoV-2, mais peut être aussi responsable d’une réponse immunitaire plus importante chez les femmes que chez les hommes au COVID-19. (8/n)

Mais on peut toujours se demander : QUID DE LA SPIKE PRODUITE À LA SUITE DES INJECTIONS ???? QUID DES INJECTIONS ??? Là, ça devient intéressant… Des études ont montré un influx de neutrophiles au moment des menstruations grâce à l’IL8 et aux chimiokines des macrophages. (9/n)

J’ai déjà exposé l’activation des neutrophiles à la suite des injections de NPLs dans cet article

https://francesoir.fr/societe-sante/consequences-immunologiques-des-injections-anti-covid19-elements-de-reponse-sur-les-nanoparticules… Pour résumer, il y a bien production d’IL8 suite aux injections de NPLs (Bergamaschi et al. 2021) (10/n)

L’IL-8 induit aussi l’activation des neutrophiles et notamment le phénomène de NETosis… qui induit une Th17 ! Or la Th17 est impliquée dans les TROUBLES GYNÉCOLOGIQUES… adénomyose, endometriose et les troubles gestationnels ! https://ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6791689/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32973809/https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27371900/https://academic.oup.com/humupd/article/27/6/1086/6299969?login=false…https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24331831/ Le pb est que l’adenomyose est hormono-sensible et contient… des récepteurs aux stéroïdes ! https://researchgate.net/publication/266387608_Diagram_of_the_pathways_of_human_steroidogenesis…

Si, en plus, la spike interagit avec les récepteurs aux œstrogènes, bloquant leur activité anti-inflammatoires… on arrive à une magnifique boucle d’amplification induisant… quelques troubles gynécologiques !!!!

Bocquet Annelise 

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Comment les injections covidvaxxx sabotent elles notre système immunitaire ? les réponses scientifiques.

  1. Carolyonne89 dit :

    A reblogué ceci sur La vérité est ailleurset a ajouté:
    Vaccination et système immunitaire : la religion vaccinale passée au crible de la Raison. Un documentaire d’Arte a rendu fou les adeptes de la Religion Pfizirienne , ils ne supportent plus la Science car toutes les preuves s’accumulent pou démontrer les effets délétères de l’injections de l’ARN artificielle d’une spike différente de la virale et capable de subsister des mois et des mois dns l’organisme des injectés .

    J’aime

  2. Jean-Marie GLANTZLEN dit :

    Qui dit étude placébo ou randomisée dit « choix de cobayes »

    Est-ce éthique ?

    Un célèbre cobaye, le petit Bas-Rhinois Joseph Meister du village de Meissengott, n’a jamais eu la rage, mais son « sauveur » , un bien trop injustement encore admiré Jurassien avait, lui, la rage de s’autopromotionner .

    La preuve : https://www.youtube.com/watch?v=hlt56cgV09M&t=14s

    Le savoureux accent alsacien de ce vieux militant, c’est en prime

    Aimé par 1 personne

    • herve_02 dit :

      En fait, ma randomisation ne devrait pas servir à choisir qui vit et qui meurt, parce que on DOIT faire (enfin, on peut justifier le fait de le faire) si on a plusieurs traitements possibles et qui semblent marcher identiquement et que l’on envisage de faire un choix entre les deux.

      Pour le dire autrement si un suppo dans le cul ou une tisane soigne le mal de crane du soir, on peut décider de vouloir trouver quel est le meilleur des deux. Ebn ce cas on fait une étude « randomisé » pour savoir « sur les grands nombres de patients » si on voit une différence de résultats. La position d’un médecin qui soigne est de dire : si la tisane vous contient, pas la peine d’aller voir plus loin.

      Ainsi il n’y a pas d’études en double aveugle sur le parachute, les opérations chirurgicales, les bras arrachés et membres sectionnés, la chirurgie réparatrice etc.

      Mais comme c’est devenu la seule arme des labos (qui ne produisent plus aucun médicaments qui soignent) que les médecins sont incapables de le faire (manque de compétences, rien que dans le soin) que l’état à décidé de ne pas dépenser d’argent… les lobbies ont décidé d’en faire l’alpha et l’oméga afin de s’approprier la science et tricher, mentir (et tuer).

      Je n’en veux pas tellemetn aux labos, mais 1 aux médecins et 2 à l’état. Je n’ai plus aucune confiance dans le corps médical et encore moins dans les zinstitutions et zotorités médicales. Mais cette crise est l’exemple qui me permettra de rembarrer un médecin qui viendra apporter son grain de sel et le renvoyer à son petit bureau étroit à tuer ses patients.

      J’aime

      • Jean Sentrais dit :

        Globalement d’accord avec vous : mot pour mot, phrase pour phrase sauf celle (incongrue) qui concède d’affranchir les labos de la vaxx et des vaxxins.

        Perso : nul ne pourra m’enlever de l’esprit que mon père est bien mort à 94 ans le 03 janvier 2022 d’un avc (cerveau liquéfié) après une 2è dose de vaxxin Pfizer, ou que ma jeune soeur est née infirme d’une médication expérimentale équatoriale préconisée US lorsque sa mère s’y soit soumise il y a maintenant 63 ans …

        Globalement d’accord avec vous.

        J’aime

      • herve_02 dit :

        Ah jean…. cette manie de montrer la lune.

        Oui les labos sont des monstres froids qui tuent, empoisonnent, mentent, trichent… Je ne dis pas qu’il ne faut pas les démanteler, saisir tous leurs biens, et les biens des cadres dirigeants et des actionnaires, probablement en prendre une bonne partie (pour marquer les esprits, je dirais par tirage au sort dans les personnes qui gagnent plus que 10 smics) et les pendre sans procès.

        MAIS accuseriez vous la firme smith et wesson parce que c’est une de leur arme qui a tué votre frère dans la rue ? je ne le pense pas. Ainsi même si les labos ont fournis l’arme, il a eu des tueurs et ces tueurs sont les médecins, les ordres médicaux, les sociétés savantes, les zotorités de santés, les politiques.

        Et mon avis est que ce sont EUX les plus gros responsables. Ainsi si ont doit pendre au hasard une personne sur 10 qui travaillent dans les labos et qui gagnent plus de 10 smics, je pense qu’il faut pendre au hasard une sur 5 qui gagne plus de 5 smics de ces responsables opérationnels.

        les labos auraient pu produire les vaccins, si le médecin ne l’avait pas injecté, votre père serait vivant. C’est SON médecin, le docteur tartempion qui a tué votre père et pas « le labo » et si vous laissez le docteur tartempion en vie, il tuera encore, peut être le père de quelqu’un d’autre… C’est CE médecin le criminel qui a fait l’injection.

        Les guerres se gagnent toujours en tuant les soldats.. et une fois fait, il faut tuer les dirigeants, mais d’abord les soldats.

        J’aime

      • Jean Sentrais dit :

        Hervé_02,

        puissions-nous comprendre ensemble que nous ne cherchons point à avoir raison afin que d’aucun aurait tort ?

        Quant au Smith&Wesson, je ne suis pas convaincu de l’opportune comparaison : oui bon ! l’on connaît la permanence US de trucider tout et tout-le-monde (dont le viral) puis d’abandonner une terre de ruine et de cendre …

        C’est ce que les USA auraient généreusement appris de l’expertise de la Rome antique, par l’exégèse de la Guerre des Gaules (délirant suscrit du Jules le Fromager, maître de la caséine lactée) qui a fomenté un servage gaulien gaulois très opportun.

        Et je ne suis pas certain que les USA aient tout compris de l’histoire humaine depuis … disons heu ! 6 mille ans.

        Quant à pointer la lune ! No sé …

        J’aime

      • herve_02 dit :

        Je pense que nous pointons juste pas les même responsables. Vous pensez que les responsables sont les labos qui fournissent l’arme (S&W), de mon point de vue, je pense que le responsable est le médecin (celui qui l’utilise).

        Son rôle est de conseiller les gens pour leur santé et ne pas leur nuire. Ils ont (ou avaient) une aura de confiance qui fait que ce que le médecin dit (même si c’est une connerie) est crue comme une vérité et difficilement mis en doute. Ainsi s’il vous dit : « dans votre cas, je pense que l’injection est nécessaire pour vous » : il vous ASSURE que le rapport bénéfice-risque pour vous est LARGEMENT POSITIF. Il est payé _exactement pour cela_. S’il sort de ce cadre il doit être radié. S’il vous injecte un truc pour « faire du chiffre » ou pour « sa carrière », il ne mérite pas d’être médecin.

        Ainsi, je trouve tout plein de gens que les sites « alternatifs » (comme ici) qui défendent les soignants en reportant la faute sur les labos. Si c’était vrai pendant les 2 premiers mois, ce n’est plus vrai ensuite. Ensuite les soignants ont injecté des vieux et ont tué des gens, soit avec le vaxXxin, soit avec le rivotril ou le remdesivir.

        Alors je comprends bien le mécanisme intellectuel de les absoudre EUX pour reporter la culpabilité sur l’état et les labos : on peut pointer un ennemi lointain, éthéré, cela ne coûte pas. MAIS si on commence à se demander QUI à fait l’acte qui a tué papy ou papa ou notre neveu et que c’est le médecin de famille, la dissonance cognitive ne nous permet pas de remettre en cause le docteur, parce que tout notre univers sanitaire s’effondrerait. C’est lui qui a donné le traitement à mamy, ce qui lui a pas porté bonheur, c’est lui qui a prescrit tel médoc qui nous a rendu malade…. Or, on ne peut pas admettre que pendant toutes ces années on s’est trompé et donc que non il n’est pas responsable de ses actes et le coupable est quelqu’un que je ne connais pas. En plus j’ai pas d’autre médecin possible donc on ne peut pas le rendre coupable.

        Pourtant in finé c’est LUI qui a fait l’injection. ce n’est ni le labos ni verantaplan, ni buzin ni salaupmon.. c’est lui qui a tué.

        SI les soignants étaient dans la rue, non pour les masques mais pour le soin, il n’y aurait pas eu de crises, parce que les gens n’aurait pas obéi comme des moutons. Les soignants ont _largement_ participé à cette crise (et pas en défense).

        Maintenant non ce ne sont pas les seuls coupables, mais LEUR attitude à fait basculer le truc.

        J’aime

      • herve_02 dit :

        Je tombe dessus…

        « Tant de familles ont compris le lien, surtout quand les coïncidences s’accumulent, mais le médecin traitant continue souvent à nier le lien de causalité, quand il ne prend pas de haut la question du patient, ou ne le vire pas manu militari pour « insulte à la science ! »

        https://nouveau-monde.ca/pourquoi-les-patients-posent-ils-tant-de-lapins-aux-medecins/

        J’aime

  3. Jean Francois Huet dit :

    Article fondamental qui confirme tout ce que je répète depuis 3 ans à tous ceux qui veulent l’entendre

    Dr JF Huet
    Anesthésiste reanimateur
    Retraité

    Aimé par 1 personne

  4. Jean Sentrais dit :

    Arte semble avoir retrouver son honneur, et notre intérêt de la regarder ; il n’y a pas très longtemps, elle prétendait pourfendre les complotistes afin de libérer et monopoliser la voix et les agissements des vrais conspirateurs !

    Ainsi, depuis 40 ans l’on sait qu’une vaxxination de masse est une chimère ubuesque et dangereuse. Et que « faire peur », effrayer affoler terroriser les peuples fait vendre un produit médicamenteux vaxxinal lorsque celui-ci est inutile et, par surcroît : dangereux.

    Enfin, notre petit monde occidental (25% de tous les peuples de la terre) s’est sauvagement suicidé pour le profit industriel financier spéculatif outrancier d’une poignée de fieffés et cyniques gredins … dont notre EMmerdeur élyséen n’eut cure de nous protéger.

    Bravo à Patrice Gibertie, également de nous livrer régulièrement sa réflexion. Le CSI (dont RéInfoCovid) est tout aussi génial qu’à seuls 2, la France a soulagé, soulage et soulagera ses maux … Or, la tâche est immense tant le désastre est profond et continu sans annoncer aujourd’hui sa fin.

    Aimé par 2 personnes

    • Jean Sentrais dit :

      Edit line 1 :
      (…) avoir retrouvé (…)

      J’aime

    • Sprikritik dit :

      Les mensonges Covid n’auraient pas marché autant si la majorité de nos concitoyens n’avait pas été conditionnée à croire aveuglément aux vaccins « classiques » de la dangereuse idéologie pasteurienne.

      Le très intéressant CSI, très doué pour envoyer des fleurs aux divers intervenants, devrait donc sans tarder faire la critique ne serait-ce que de la bombe qu’a écrite Marc Menant dans son livre sorti en Avril 2022 :

      « L’inquiétante histoire des vaccins »

      J’aime

      • herve_02 dit :

        oui, le rôle des soignants dans la crise est l’éléphant dans la pièce.

        Tout le monde veut les absoudre pour se donner raison d’avoir applaudi à 20h00 pendant qu’ils tuaient au lieu de soigner. Les pauvres, obliger d’intuber et de rivotriler en sacs poubelles et je parle pas de ceux qui injectaient les vieux et qui ensuite ne voulait pas s’injecter eux même….

        Et bien entendu les 11 vaccins obligatoires, et bien entendu l’hepB dans le calendrier pédiatrique qui ne sert à rien juste à tuer ou abîmer des enfants qu’on rien demander. (je ne dis pas que les autres servent… mais cela lui c’est le pompom du pompom)

        Mais il faudrait les plaindre aujourd’hui ? moi je pense qu’il n’y en a pas assez en dehors de l’hôpital. De toute façon, l’hôsto ne nous soigne plus, il applique des protocoles et tant mieux pour nous si on correspond à la population du protocole, sinon ben …. rivotril in fine… « il n’a pas bien réagit aux soins », quelle dommage….

        Moi si je veux juger d’un soignant, je lui demande vous pensez quoi des vaxXxins, cela en écarte déjà 90% avec leur seule réponse. Pour les 10% qui restent je leur demande s’ils ont quelques études à me pointer pour que je puisse faire un peu de lecture scientifique. J’ai perdu 90% de ceux qui restent. Enfin cela se termine régulièrement par « de toute façon cela peut pas faire de mal ». Et là 2 solutions,

        1) le mec a été vraiment gentil et humain (c’est assez rare) et je lui dit… peut être, on ne peut pas savoir.
        2) il m’a pris de haut de son soi disant piédestal « scientifique » (le cas général)et je lui dit.. marrant parce que 250 bébés meurent tous les ans, surtout pendant la période 4 mois- 6 mois (la période des premiers vaxXxins, et surtout dans les jours qui suivent l’injection). ET pendant les confinements, les vaxXxins n’ont pu être fait et la mort subit du nourrisson à très largement baissée.
        donc on se retrouve pile dans le cas de pharmacovigilance :
        1 – challenge : on vaxXxine des bébés et il en meurt 250 par an
        2 – dé-challenge : on arrete de vaxXxiner pendant le confinement et il en meurt très beaucoup moins
        3 – re-challenge : On va recommencer à vaxXxiner et il va en remourir comme avant.

        Là le mec se drape de sa « science ».. en PLS et vous déteste pour le reste de votre vie.

        Écoutez le sketch le « cancer » de dieudonné, je l’ai écouté avec une ami dont le papa a eu (??) un cancer et elle dit : c’est _exactement ça_ il n’a pas encore eu le stade soin palliatif- funerarium

        J’aime

  5. Stanislas dit :

    Trop compliqué pour moi, mon corps fait son boulot et je fais le mien qui consiste à empêcher les autres de venir l’emmerder.. c’est tout.
    En plus la loi interdit de fréquenter les putes…. politiques, sanitaires et médicales …je respecte la loi. Il y en j’ai les noms…

    je suis puceau du bras, et je démontre par le système de codage CIM10 et d’autres paramètres piochés en masse 1er semestre 2020 que le covid est un tour de passe passe bureaucratique, organisé par les plateaux bureaucratiques infectiologues nationaux, sur des bases internationales de l’OMS.. (pour ceux qui connaissent le codage CIM10 hospitalier et de décès…

    On ne se fait pas piquer pour une arnaque..

    Quand les gens auront compris le départ de la 1ere vague, ils refermeront le dossier des piquouzes de merde.. Moi je pense que le virus au départ était l’un des 700 virus que le CNR répertorie chaque année depuis 2013, et que le vrai virus se trouve dans le merde injectale..

    J’aime

    • Jean Sentrais dit :

      Ce serait beaucoup leur conférer un quelconque génie génétique !

      Je pense que les labos soient plus idiots (et imprudents) qu’on puisse les imaginer : idiots lubriques, évaporés d’expertise, et cupides.

      Le lucre demeure leur seule finalité : dont leur acte … pas de soigner prévenir guérir humaniser, mais commercialiser. Non ?

      J’aime

    • Marlène dit :

      Hello Stanislas, J’adore votre paragraphe 1, votre saine colère, votre humour et votre logique…

      J’aime

      • Stanislas dit :

        Merci Marlene

        Merci beaucoup

        C’est de l’humour désabusé parce que la partie véridique c’est quand même mon étude sur le tour de passe passe normatif des bureaucrates infectiologues;
        elle a été auditionnée par quelques médecins, chirurgiens, et scientifiques médicaux nationaux dont 1 très célèbre… Les commentaires « bombe » « etude essentielle  » et un qualificatif d’un scientifique « expert citoyen » suite à la conclusion..

        J’aime

  6. ouassou75 dit :

    justement ma rhumatologue m’a demandé ce typage hla et il en est ressorti que j’étais porteuse d’un gène favorisant une maladie rare, le syndrome de birdshot qui en gros rend aveugle. je ne l’aurais jamais su si elle n’en avait pas fait la demande. sachant ça il est encore plus hors de question que je joue à la loterie avec mon système immunitaire déjà bien malmené par les vaccins obligatoires, les ondes, les encres de tatouage, et toutes les cochonneries que j’ai mangées, bues, respirées, absorbées par ma peau !!

    Aimé par 1 personne

  7. jmv dit :

    je trouve désolant qu’on puisse lire ici:
    « C’est la vaccination ciblée qui a permis d’éradiquer la variole.  »
    alors que la variole n’a JAMAIS été éradiquée par la vaccination mais par une politique de detection,isolement et traitement
    le mensonge sur ce point est tel qu’on a pu entendre un professeur de medecine le déclarer dans une emission TV., mais il est vrai que ces gens ne sont pas a un mensonge pres.

    J’aime

  8. lafon dit :

    ACME avait diffusé au début de la crise saniraire (ou politique?) des entrevues passionantes sur le systeme HLA de Tadeusz Nawrocky qui fut élève de Dosset. je ne sais pas si elles seraient tjrs disponibles

    J’aime

  9. maikoro12 dit :

    j ai parlé d’interviews, en fait il s’agissait d’extraits d’une formation

    J’aime

  10. Sophophile dit :

    Un propos du Professeur Pierre Jacques Antoine Béchamp, l’adversaire contemporain d’un célèbre Jurassien soi-disant bienfaiteur de l’humanité injustement adulé sur des bases légendaires, à son confrère le Docteur Vindevogel :
    « Vous le savez mieux que moi, toute la médecine officielle, depuis la variole, la tuberculose, jusqu’à la plus vulgaire entérite, est la proie de systèmes préconçus qui, pour se soutenir, cherchent des faits et au besoin, en inventent, ou en imaginent. Vous avez beau faire, contre le bon sens, on vaccinera, on injectera, (…) pour tuer le microbe et la foule inconsciente approuvera gouvernementalement. On a beau écrire pour prouver qu’on se trompe et que l’on trompe, rien n’y fait : pauvre esprit humain !  »

    Propos reproduits en introduction de l’éclairant et déniaisant ouvrage de madame Sylvie Simon : « Vaccins, Mensonges et Propagande » paru en 2009.

    J’aime

  11. pgibertie dit :

    A reblogué ceci sur LE BLOG DE PATRICE GIBERTIEet a ajouté:

    Article enrichi par la contribution d ‘Anne Laure Boquet (Docteur en Biologie Santé, professeur d’hématologie/immunologie)et les conseils d’Hélène Banoun ( Pharmacien biologiste, PhD Membre du Conseil Scientifique Indépendant)

    Aimé par 1 personne

  12. Michel C dit :

    Merci encore et encore pour ces articles.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s