ESSAIS PFIZER ET MODERNA : La preuve scientifique est établie de risques d’ effets indésirables supérieurs à la protection espérée contre la Covid

Ne comptez pas sur la presse macronienne pour diffuser l’info du Berliner Zeitung

La prestigieuse revue Vaccine a publié il y a quelques semaines une étude actualisant les essais Pfizer et Moderna de 2020/21 au delà des deux premiers mois d’observation et prouvant la necessité de cesser les injections . Les effets indésirables sont plus nombreux et plus dangereux que la protection espérée contre la Covid

L’étude randomisée en double aveugle met en évidence:Événements indésirables graves d’intérêt particulier après la vaccination par ARNm COVID-19 dans des essais randomisés chez l’adulte

QUE REVELE LE BERLINER ZEITUNG?

Maintenant, les scientifiques attirent l’attention sur une nouvelle étude publiée le 31 août dans la célèbre revue médicale Vaccine. Un groupe de chercheurs internationaux en réglementation dirigé par l’auteur principal, le professeur Peter Doshi de l’Université du Maryland, a mené une analyse des événements indésirables graves d’un intérêt particulier après la vaccination par ARNm Covid-19 dans des essais randomisés chez l’adulte (lire ici ).

https://web.archive.org/web/20220909080403/https://www.berliner-zeitung.de/gesundheit-oekologie/nebenwirkungen-wir-sehen-eine-absolute-risiko-erhoehung-durch-die-mrna-impfung-li.265003?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1662709378

Une nouvelle étude sur les effets secondaires graves des vaccins ARNmCovid-19 de Moderna et Biontech/Pfizer montre plus de mal que de bénéfice de la vaccination. dpa

C’est à une réanalyse des études d’enregistrement Pfizer et Moderna que se réfère l’épidémiologiste et spécialiste en médecine sociale Ulrich Keil. Il est professeur émérite à l’Université de Münster et co-porte-parole d’une initiative de plus de 50 scientifiques de toute l’Allemagne, qui s’est fixé pour objectif de promouvoir les décisions de vaccination individuelles fin 2021 . A cette époque, une obligation générale de vacciner était largement débattue dans l’opinion publique et politique, ce à quoi le groupe s’oppose.

Ulrich Keil : Nous avons ici un groupe composé de cliniciens, d’épidémiologistes et de statisticiens expérimentés des États-Unis, d’Australie et d’Espagne et d’un rédacteur en chef du British Medical Journal, l’une des revues médicales les plus renommées. Sander Greenland est un épidémiologiste de renommée mondiale et l’un des meilleurs méthodologistes dans notre domaine.

Ils ont fait une nouvelle analyse des études d’enregistrement par Pfizer et Moderna pour les nouveaux vaccins à ARNm. Il s’agit des données de l’étude randomisée de phase 3. Le plan d’étude stipulait que Pfizer devait observer et comparer un peu plus de 40 000 personnes, Moderna 30 000 personnes sur deux ans, la moitié assignées au hasard au groupe vaccin ou placebo. Après une période d’observation moyenne de seulement deux mois après la deuxième dose, une approbation expresse a été demandée pour les deux vaccins et les études ont été levées en même temps, c’est-à-dire que les participants des groupes placebo ont eu la possibilité d’être vaccinés. Au moment de l’approbation expresse, cependant, de nombreuses questions restaient sans réponse, notamment sur la sécurité des vaccins, comme l’ont déterminé les autorités d’approbation elles-mêmes. Les auteurs de la réanalyse ne disposent donc que des données

Ils ont évalué l’incidence des effets secondaires graves à l’aide de la liste standardisée de la Brighton Collaboration pour les études sur les vaccins. Cette liste comprend une variété de diagnostics cliniques qui peuvent être liés à la vaccination. Par rapport aux groupes placebo, les vaccinés, les deux études combinées, avaient un risque accru de 16 % d’effet secondaire grave. Nous constatons donc une augmentation absolue du risque lié à la vaccination par ARNm Covid-19. 

La Stiko doit prendre acte de cette étude très actuelle et retirer sa recommandation concernant les vaccins à ARNm ou en tenir compte dans les recommandations actuellement en cours pour les vaccins Omicron, qui sont basés sur la même plateforme d’ARNm.

Surtout parce que le rapport bénéfice-dommage était négatif dans les données randomisées au moment de l’approbation expresse, c’est-à-dire que le risque d’effet secondaire grave était supérieur au bénéfice prouvé.

Après ladite période d’observation de deux mois, le risque d’effet secondaire grave pour les deux vaccins à ARNm a dépassé le bénéfice, à savoir la réduction du risque d’hospitalisation avec un test PCR positif, par rapport au groupe placebo. Dans l’étude Moderna, 15,1 participants vaccinés sur 10 000 ont présenté un effet secondaire grave. En revanche, le risque d’évolution sévère n’a été réduit que de 6,4 pour 10 000 participants vaccinés par rapport au groupe placebo. Dans l’étude Pfizer/BionTech, le risque d’effet secondaire grave à 10,1 pour 10 000 était supérieur à la réduction du risque d’hospitalisation pour Covid-19 par rapport au groupe placebo à 2,3 pour 10 000 participants. Les deux études montrent ensemble un risque accru de 16% d’effets secondaires graves après la vaccination par l’ARNm.

Dr JF Lesgards Marseille

Dans la Biologie, l’oxydation des cellules (Stress Oxydant) et l’Inflammation sont la base du vieillissement, des maladies cardiovasculaires, des cancers, maladies neurodégénératives. Or ces vaccins

·

Ceux qui ont mis au point ce virus et ces vaccins (Fauci, Baric, Shi, Daszak, Moderna, Pfizer etc) et ceux qui les ont commandés (…) connaissent très bien leur toxicité. Certains dirigeants et agences savent

Il n’y aura pas des milliards de morts. Des dizaines de millions plutôt (cardio, cancer, neuro, foie) en quelques années et la natalité aussi de quelques millions. Par contre c’est l’espérance de vie de centaines de millions de gens qui va baisser de 5-10 ans. Le crime « parfait »?

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour ESSAIS PFIZER ET MODERNA : La preuve scientifique est établie de risques d’ effets indésirables supérieurs à la protection espérée contre la Covid

  1. Jean Sentrais dit :

    Ce peut être utile de retracer, aujourd’hui comme hier et demain, le scénario de la pseudo pandémie de sars-cov-2 (en fait de létalité) et sa vraie maladie de la covid-19 20 21 22 (non traitée précocément) et bientôt … 2023 sinon les années suivantes !

    Que tous les historiens dont Patrice Gibertie n’hésitent pas à me corriger, le cas échéant.

    La guerre, telle que l’illustre funeste Adolf Hittler le confessait en versations intimes serait le propre de l’Homme. Et sa destinée ; dont acte.

    Or et pour déplaire à sa mémoire épineuse, au long des siècles et des millénaires (très nombreux !), seule la prospérité est son destin ; lequel est légitime.

    La guerre contre un prétendu adversaire ne l’est jamais : sommes-nous d’accord sur le principe qu’une destruction adverse est une perte irréparable de soi-même ? Nonobstant le prix à payer, évidemment …

    Mais, chemin faisant mener une guerre par des moyens non conventiels (pan pim bam boum !) fut de la paranoïa partagée de l’URSS et des USA : NBC (nucléaire, biologique, chimique). De nombreux labos tenus « secret-défense » fleurirent deci-delà, même en France. Or, un moratoire fut édicté, promolgué : pas de recherche sur la création d’armes biologiques (sur tout territoire national), oh non ! et désescalade nucléaire et chimique …

    Ben ! voyons.

    Obama, le divin bellâtre présidentiel US concéda toutefois de financer la recherche ultrasecrète et la mise au point d’armes biologiques (le gain de fonction virale par modification génétique) sous l’autorité de l’armée US, cependant sur le territoire-même US qui contredisait la loi ; l’armée US fut vite informée de cette déviance légale quoi que présidentielle obamesque (Antony Faucy était devenu plus puissant qu’Obama), or l’armée s’en dédit en 2014. Faucy n’en eut cure et grâce à la logistique de la CIA dématérialisa en 2016 ses labos … en les exportant et en les finançant en Chine (à Wuhan), y faisant expulser les Français qui venaient d’y avoir livré un labo opportun P3 P4 (indice de protection et de sécurité entrant-sortant).

    Les travaux ultra secrets à Wuhan étaient menés « bon train » (mais en quoi secrets face à la Chine, sinon partagés ou concurrentiels ?). Ayons à l’esprit que la mise au point d’une arme biologique de spectre viral s’accompagne utilement de la mise au point de sa parade, de son antidote. C’est le fondement de toute stratégie guerrière : à une nouvelle arme probable née de l’adversaire sinon de soi-même, quelle en sera la réponse appropriée ? Afin de garder tout avantage anticipé, évidemment !

    C’est ici qu’entre en scène Robert Malone, bio généticien moléculaire US, emplyé d’un labo qui mène ses recherches durant les 80’s sur un ARNm dont il escompte, espère et prédit qu’elles apporteront, à terme des traitements efficaces contre de nombreuses maladies d’origine génétique (dont les maladies « orphelines », reprises en France sous le logo du « téléthon »). Or, Robert Malone, au terme de ses recherches considère que tous ses travaux ont procédé d’une chimère ! Il abandonne à la fin des 80’s, démissionne du labo qui l’employait, et se retire, pas pauvre mais confit ! Son labo-employeur demeurant l’exclusif propriétaire de ses recherches chimériques (telle est la loi US), ce labo négocie aussitôt, auprès de Fauci cette prétendue faculté pseudo géniale de parvenir (assez rapidement) à juguler et contrecarrer toute arme biologique de nature virale à dessein, modifiée génétiquement. Fauci croit gagner le « saint-graal » ! et pète un plomb, coule une bielle, serre un boulon : -« Je suis Dieu » en oeuvrant d’une main plénipotentiaire pour le bien et la grandeur de mon pays …

    En France, Alain Fischer (aujourd’hui notre Monsieur vaxx depuis 2021), en Belgique et ailleurs, et quelques autres s’y essaient. Le résultat de leurs tentatives de traitement génique est stupéfiant, auquel ils ne comprennent rien : la chimère malonnienne torture, achève, assassine, extermine leurs patients misérablement impatients.

    Ben ! voyons … -« Vive le téléthon » !

    Depuis quand sévit le téléthon français ? Ceci vous offrira quelque longueur de temps de la chimère malonnienne …

    Revenons à notre tragédie grecque antique, que nous n’avons toutefois jamais quittée : unité de temps, de lieu et d’action au grand Empire US et ses colonies d’obédience sous son joug. La pseudo pandémie de sars-cov-2 et sa vraie maladie de la covid-19 20 21 22 et bientôt 23 … avec tous les variants du sars-cov-2.

    Sars-cov-2 ? Il y eut donc un sars-cov-1, non ? Yes ! en 2004 …

    En novembre 2019, des jeux olympiques militaires se produisent en Chine ; des militaires US s’en reviennent avec des symptômes maladifs pulmonaires inédits dont beaucoup en souffrent, quelques uns en meurent dont ceux âgés de plus de 50 ans.

    Je ne réécrirai pas la suite du scénario, car vous en connaissez sa suite : l’interdiction de tout traitement préventif ou curatif de la covid, vaxx contrainte et démultipliée, échec de toute stratégie vaxxinale fondée sur une chimère génique.

    Etc. etc. etc.

    J’aime

    • Jean Sentrais dit :

      Entretemps, comme s’exprimaient nos amis Polonais en 2021 (très sensibles à leur propre histoire) :
      -« Vaxine macht frei » !

      Etait-ce pour parler d’un empire US qui les considère en concentration quelque peu expérimentale ?

      J’aime

    • Jean Sentrais dit :

      Il est minuit-dix, ce 13 septembre et je viens d’entendre le premier brâme d’un cerf, à quelque 10km en Vienne depuis le fond d’un bois.

      Or que ce brâme annuel est hautement précoce … et qu’il m’inspire une réflexion sur le CO2 actuel augmenté, non par le cerf évidement.

      Alors, à + !

      J’aime

    • herve_02 dit :

      Plusieurs choses, des animaux se font la guerre (les fourmis par exemple), je ne parle pas de meutes d’animaux diverses qui se bataillent du territoire, des mâles reproducteurs (du cerfs au lion)…

      Concernant malone, le résumé est détourné. PAR HASARD lors de ses recherche, qui ne concernait pas l’arn) malone à découvert un « truc » (est-ce la particule lipidique ?) qui permettait de conserver le message arn et dont il savait qu’une personne avec qui il était en contact se cassait les dents depuis un moment.

      L’entreprise ou il travaillait à déposé un brevet dessus qui a expiré en 2018 ou 2019.

      Il n’a pas été « viré », ni s’est « cassé », mais son contrat à pris fin et il est parti faire d’autres trucs ailleurs.

      en ensuite ce n’est pas la chimère malorienne, mais des essais de médecins menguele comme on en connaît partout en france. Des gens pensant faire le bien qui sacrifient des gens et des enfants à leurs carrière et leur fortune. fisher devrait être en prison. son traitement à tué 2 enfants sur 10 et provoqué en sus quelques leucémies et n’en a guéri aucun.

      ils savent que cela ne peut pas marcher parce qu’ils n’est pas possible de contrôler ce que le corps va faire de l’arnM, ou il va atterrir et comment, combien, pendant combien de temps il va être exprimé. Ils ne peuvent même pas être certain de la proportion de message intact qui va être délivrée. ils peuvent juste « espérer » que le corps ne prendra pas trop cher ou que cela ne se verra pas trop. mais à chaque fois ils se trompent. alors ils trichent, ils mentent, ils camouflent… ils ont tellement l’habitude que c’est devenu une seconde nature.

      ce que nous voyons avec les injections covid c’est le traitement fisher qui marche pas mais au lieu de 10 enfants, c’est 3 milliards de gens qui sont partie prenante (dont des femmes enceintes et allaitantes parce que sinon ce ne serait pas drôle.)

      J’aime

      • Jean Sentrais dit :

        Merci d’avoir précisé certains points : j’en prends bonne note.
        Demeure que la paranoïa des « grandes puissances » aurait accouché d’un virus manipulé pour « gain de fonction », dixit Antony Fauci par-devant la comission sénatoriale US. Il semble avéré que ce nouveau virus se serait « échappé » d’un labo de Chine : par mégarde imprudente, par tentative d’un essai mal contrôlé, par malveillance ?
        Or, face à la contamination mondiale du sars-cov-2, le même Fauci diligenta de multiples labos pharmaceutiques afin d’y apporter une réponse « efficace » par la seule stratégie d’un vaxxin à ARNm, tout en imposant dans l’Empire US (UE comprise) de faire interdire tout traitement préventif et précoce : en cela réside son crime … (afin qu’il rapporte un max !) dont notre EMmerdeur EMpoisonneur EMpoté fut un zélé sbire imbécile.

        J’aime

      • herve_02 dit :

        fauci est un menteur et un criminel, et par chance il est citoyen d’un pays qui dispose encore de la peine de mort et comme il a commit ses crimes en dedans des usa, il est un candidat parfait pour l’injection létale qu’il mérite amplement, la seule chose qui me chiffonne est qu’il est pas bien certain que ce soit indolore.

        moi dans le doute, parce qu’il n’y a pas d’étude en double aveugle sur la qualité du somnifère qu’on injecte avec le produit létal je trouve que scientifiquement, il ne devrait pas être exposé à ce danger et ne garder que le produit qui tue.

        J’aime

  2. Tom DAPI dit :

    Depuis le début , dès la sortie de cette étude préliminaire cf https://odysee.com/@YellowFlagsInfos:e/La-plus-grande-escroquerie-mondiale:9?r=HsPJbyimAYvnAtJNkGwxYA6XwT35XGQz, tout ceux (scientifiques rigoureux) qui ont analysée cette étude arrivaient déjà aux même conclusions: la seule certitude est qu’il y a plus de morts toutes causes dans le groupe vacciné que dans le groupe placebo! Le reste n’est absolument pas démontré… C’est factuel et jamais , absolument jamais l autorisation expresse de mise en marché même conditionnelle n’aurait du être acceptée… Cette étude montrait aussi de grosses erreurs structurelles qui faisaient penser plus à une manipulation tricheuse qu’à des erreurs… En particulier , ce problème d’effacer le groupe témoin au bout de 2 mois aurait rien qu’à lui seul , du imposer une prudence de retenue… Ne parlons pas du nombre faramineux de vaccinés écartés du test et en cours de test…. Il n’en a rien été , au contraire , cette vaccination a été imposée comme aucun autre médicament (aux effets incertains) n a jamais été imposé !
    Sincèrement , c’est bien que le Berlin Zeitung via la revue Vaccin se réveille , mais 1) c’est un peu tard messieurs, et 2) Normalement vous deviez savoir dès le début, pourquoi n’avez vous rien dit ??? A présent , le mal est fait, va falloir payer , même si les dégâts sont irréparables , va falloir payer, les criminels en prison ou jetés en pâture à la populasse , c’est bien ce qu’ils mériteraient !

    J’aime

    • herve_02 dit :

      comme l’objectif n’a JAMAIS été de prévenir la maladie ou la transmission, il s’en moquait depuis le début.

      Comme depuis 18 mois, il y avait une presse aux ordres des politiques menteurs, que le milieu médical sortaient déjà des conneries plus grosses qu’elle, des dizaine de milliers de morts, ils s’en moquaient déjà.

      là tout le monde commence à l’ouvrir parce que même un enfant de 5 ans VOIT qu’il y a un problème, et même si les médias et les politiques disent le contraire, le monde sait que ce sont des meurtriers et là ils n’arrivent plus à le cacher.

      le problème ce ne sont pas les morts, ils s’en cognent, le problème c’est qu’ils n’arrivent plus à les cacher et qu’ils ont été complices, et que cela se voit autant qu’un macron au milieu d’un dîné de nones.

      J’aime

      • Jean Sentrais dit :

        C’est certain : il n’y a plus de place dans leurs placards pour cacher les cadavres ; et ça commence à humer quelque pestilence putride qui leur devenue insupportable … Pourtant, ils n’ont cessé de ventiler par de furieux sémaphores ; en vain, car l’odeur est dense et tenace.

        J’aime

      • Tom DAPI dit :

        Je suis bien d’accord, ils ont donc menti sciemment et les revues scientifiques genre Vaccin par omission … S’il s’agissait du dernier burger de Biden , la faute ne serait pas grave. Il s’agit de la mort de centaine de milliers de gens !!! Ca ne peut pas rester impuni!

        J’aime

  3. Ping : MACRON DETRUIT L’ ECONOMIE FRANCAISE – Titre du site

  4. Ping : Ils avouent avoir vacciné sans essais concluants , vous avez servi de cobayes mais ils vous mentent encore , maintenant nous avons des études qui prouvent la dangerosité … – PAGE GAULLISTE DE RÉINFORMATION . LES MÉDIAS NOUS MANIPULENT ET NOU

Répondre à Tom DAPI Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s