SCANDALE EN ISRAEL:  le gouvernement a découvert de graves problèmes de sécurité avec les injections COVID et les a dissimulés

Israël n’a commencé à recueillir des données de sécurité qu’un an après le début du programme de vaccination. Ils ont rassemblé des données sur 6 mois et ont découvert que les vaccins n’étaient pas sûrs, alors ils ont menti au monde entier à ce sujet.

Les autorités sanitaires israéliennes savaient que les vaccins étaient nocifs pour la population : les effets secondaires du vaccin ne sont ni légers ni de courte durée.

En fait, dans 65% des cas neurologiques qui ont mentionné la durée, les symptômes sont tous continus.Ils ont également établi la causalité : les effets secondaires ont été causés par le vaccin. C’est quelque chose que personne d’autre n’avait été capable d’établir auparavant.Ils ne savent pas quelle est la gravité du préjudice parce qu’ils n’ont examiné que les données des cinq premières catégories. 

La catégorie « troubles cardiovasculaires » était la sixième. Ils n’ont donc examiné qu’une fraction des données.Les chercheurs ne connaissent pas la prévalence de ces effets secondaires graves, car on leur a simplement fourni le numérateur, et non le dénominateur (comme pour le VAERS).Les autorités israéliennes ont délibérément dissimulé les problèmes de sécurité et les ont cachés au monde entier, en publiant un faux rapport disant essentiellement « il n’y a rien de nouveau à voir ici, circulez ».

UNE PETITION MONDIALE SIGNEZ LA

Un enregistrement vidéo divulgué révèle que des chercheurs ont partagé en juin des données avec le ministère israélien de la Santé (MOH) montrant des effets secondaires graves et à long terme associés au vaccin COVID-19 de Pfizer .

https://nouveau-monde.ca/scandale-en-israel-comment-le-gouvernement-a-decouvert-de-graves-problemes-de-securite-avec-les-injections-covid-et-les-a-dissimules/

https://rtmag.co.il/english/breaking-the-israeli-ministry-of-health-has-been-warned-it-might-open-itself-to-lawsuits-for-encouraging-the-public-to-get-vaccinated-while-claiming-th

Cependant, le ministère de la Santé n’a pas divulgué les conclusions des chercheurs au comité d’experts qui s’est réuni plus tard ce mois-là pour décider de recommander le vaccin aux enfants de moins de 5 ans, ni aux dirigeants du programme israélien de rappel du vaccin COVID- 19 .

De plus, le ministère de la Santé a publié le 2 août un rapport – sur les événements indésirables consécutifs au vaccin Pfizer COVID-19 du 9 décembre 2021 au 31 mai 2022 – qui contredisait les données présentées lors de la réunion de début juin.

“En fait, le rapport contredit complètement ce qui a été dit dans cette discussion”, a déclaré Retsef Levi , Ph.D., professeur au Massachusetts Institute of Technology et membre du Conseil israélien d’urgence publique pour la crise de Covid19 , à GB News dans un Entretien du 21 août .

Yaffa Shir-Raz , Ph.D., chercheur en communication sur la santé et en stratégie de relations publiques des sociétés pharmaceutiques à l’Université Reichman à Herzliya, en Israël, a traduit la réunion de juin de l’hébreu vers l’anglais.

La traduction anglaise montre que l’équipe de recherche a averti les responsables du ministère de la Santé qu’ils devraient réfléchir attentivement à la manière de présenter les découvertes des chercheurs au public car elles présentaient un risque juridique potentiel, car les conclusions contredisaient les affirmations du ministère de la Santé selon lesquelles les effets secondaires graves sont rares et à court terme.

Shir-Raz a tweeté le 1er septembre un extrait de la réunion enregistrée au cours de laquelle l’équipe de recherche a averti les personnes âgées du ministère de la Santé qu’elles devraient réfléchir aux ramifications juridiques des conclusions de l’équipe

https://rtmag.co.il/english/breaking-the-israeli-ministry-of-health-has-been-warned-it-might-open-itself-to-lawsuits-for-encouraging-the-public-to-get-vaccinated-while-claiming-that-the-covid-19-vaccine-is-safe,-and-that-side-effects-are-mild-and-transient

Nouveaux signaux, événements indésirables à long terme et nouvelle provocation

Début juin, les chercheurs ont présenté leurs conclusions aux hauts responsables du MOH, dont le Dr Emilia Anis, chef du département épidémiologique du MOH. Voici leurs principaux constats et points :

  1. Nouveaux signaux – L’équipe de recherche a identifié et caractérisé des effets secondaires non répertoriés par Pfizer, y compris des effets secondaires neurologiques tels que l’hypoesthésie, la paresthésie, les acouphènes et les étourdissements ; mal au dos; et symptômes du système digestif chez les enfants (douleurs abdominales). 
  2. Événements à long terme –  L’équipe de recherche a souligné à plusieurs reprises au cours de la discussion que leurs conclusions indiquent que, contrairement à ce qu’on nous a dit jusqu’à présent, dans de nombreux cas, les événements indésirables graves sont à long terme, qu’ils durent des semaines, des mois, un an ou encore plus, et dans certains cas – en cours, de sorte que l’effet secondaire a duré encore une fois l’étude terminée. Ceux-ci comprennent des irrégularités menstruelles et divers effets secondaires neurologiques, des lésions musculo-squelettiques, des problèmes gastro-intestinaux et des événements indésirables rénaux et urinaires.
  3. Re-challenge – Les chercheurs ont trouvé de nombreux cas de re-challenge – récidive ou aggravation d’un effet secondaire suite à des doses répétées du vaccin. En fait, ils ont identifié des cas de re-provocation dans les 5 effets secondaires les plus courants qu’ils ont analysés – par exemple, les lésions neurologiques ; effets secondaires généraux; Irrégularités menstruelles; troubles du système musculo-squelettique; et système digestif/rein et système urinaire.



  4. Un exemple important qui démontre la gravité de ces constatations est celui des troubles menstruels .
  5. Longue durée – Dans l’une des diapositives, les chercheurs ont écrit : « Les études menées sur le sujet susmentionné ont noté des anomalies à court terme (jusqu’à quelques jours) du cycle menstruel. Cependant, plus de 90 % des rapports détaillant les caractéristiques de la durée de cet événement indésirable indiquent des changements à long terme (souligné dans l’original. YS). Plus de 60 % indiquent une durée supérieure à 3 mois ».Rechallenge – Ensuite, dans ~ 10% des cas, le problème est réapparu après des doses supplémentaires.

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour SCANDALE EN ISRAEL:  le gouvernement a découvert de graves problèmes de sécurité avec les injections COVID et les a dissimulés

  1. Christophe dit :

    Excusez mon point de vue est que personne ne se scandalise en Israel de ce sujet. Votre titre est un peu ‘sensationnamiste’. Il n’y a que nous pour être scandalisés…
    Bon tout ça fera plaisir aux Palestiniens

    J’aime

    • Carolyonne89 dit :

      Quel rapport avec les palestiniens ? On vous parle d’effets secondaires terribles chez des personnes qui ont reçu ces soit disant vaccins de merde!! Faut pas toujours ramener tout à vous israéliens contre les palestiens! Ces saletés de vaccins ont fait des victimes dans le monde entier, je connais pas mal de personnes qui ont été gravement malades depuis ces maudites injections, et pour certaines des cancers multiples, avc, paralysie, crises cardiaques, dérèglement hormonaux, polyarthrite foudroyante etc etc, la liste est très longue, et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg !!! Les problèmes sur le long terme vont être très graves, et faire énormément de victimes, CEST DE ÇA DONT IL S’AGIT ET DE RIEN D’AUTRE EN RAPPORT AVEC LES PALESTINIENS, FAIT CESSER LA PARANOÏA, Y A DES MILLIONS DE GENS QUI SOUFFRENT, UN PEU DE RESPECT SVP!

      J’aime

      • herve_02 dit :

        le rapport avec les palestiniens étant que eux ont été « privés » de vaccins, dans le but de les rendre plus malades par le covid. Ce qui avec un retournement de l’histoire que seul les astres connaissent en fait un épisode assez savoureux.

        Concernant les gens que vous connaissez qui ont été vaccinés et sont malades ou morts. je tiens à vous rappeler que DÈS LE DÉBUT on a dit que les vaccins étaient un danger, que dès le début on critiquait TOUTE PERSONNE qui leur trouvait des avantages pour tels ou tel groupe (même raoult – quitte à se faire bannir de sites dit résistants) et que pendant cette période nous étions 3 ou 4 ‘ »antivaX » contre le reste du monde. À nous faire, au mieux, ignorer au pire conspuer.

        Ainsi les résistants de la dernière heure, ceux qui ouvrent les yeux parce qu’ils sont tombés sur une sale coïncidence, ceux qui connaissent un proche ou une relation et arrivent ENFIN à faire le lien (ce n’est pas tout le monde) je serais tenté de leur dire : Probablement qu’il y a 1 an, vous appeliez vos proche à vous faire vacciner pour « sauver la planète ». alors je sais que individuellement c’est triste, mais personne n’a mis de pistolet sur la temps pour obliger à faire le vaccin. Alors bien sûr on peut se dire qu’ils ont fait confiance aux zotorités et autres corrompus. Mais comme il y a un scandale sanitaire grave tous les moins de 5 ans, il faut être quand même …. pour faire confiance aux zotorités de santé.

        In fine, je n’aurais de respects que pour ceux qui se battent, pour que ceux qui ont œuvré ou œuvrent à cette plandémie soient condamnés. ceux qui ne font rien, je n’ai aucun respect pour eux, car ils permettent à ce système de perdurer. ce qui arrive avec le covid maintenant arrivera avec le prochain virus qu’on aura laissé échappé d’un labo, parce que tout le monde laisse faire. sauf 4 clampins que l’on peut ignorer.

        Cela peut sembler dur, mais je connais (par relation) des gens qui ont perdu leur bébé, je connais des gens qui vont faire vacciner leurs enfants PARCE QU’ILS NE SAVENT PAS. Et ils ne savent pas parce que ceux qui ont pris chère ne font pas de bruit, parce que les médecins ne sont pas devant des juges ou ils devraient _prouver_ le consentement éclairés des patients.

        C’est le bruit des pantoufles qui fait que ce système perdure.

        Aimé par 1 personne

      • Carolyonne89 dit :

        Ah je crois qu’il y a peut-être eu un malentendu, de ma part, je dois bien l’avouer, j’ai cru pendant un moment que vous étiez obnubilé par Israël et contre les palestiniens en lisant vos propos, je vous prie de m’excuser de cette méprise, car, in fine, il s’avère que nous partageons les mêmes idées sur ces p…..s de vaccins! J’essaie depuis le début de cette mascarade mortifere d’alerter sur la dangerosité des dits « vaccins », j’ai été et suis encore montrée du doigt par certains parce que j’ai refusé, ainsi que toute ma famille, de me faire piquouzer! Et je ne céderai jamais ! Donc il semblerait que nos idées se rejoignent finalement… désolée si à la lecture de votre commentaire j’ai mal interprété celui-ci, c’est un malentendu…

        J’aime

      • Carolyonne89 dit :

        Et je n’ai absolument jamais incité qui que ce soit à se faire vacciner, bien au contraire, j’ai tenté par tous les moyens de dissuader les gens ignorants, soit autour de moi, ce qui m’a parfois valu des reproches parfois exagérés et même des propos violents, où on me traitait d’égoïsme et d’irresponsabilité… par mon site, comme d’autres, j’ai tenté d’alerter un maximum également…

        J’aime

  2. pgibertie dit :

    Regardez le nombre d’injection depuuis un an malgrè effectivement les silences officiels

    J’aime

  3. Jean Sentrais dit :

    Ce qui va s’en suivre auprès de la population israélienne dont la part qui a souffert, souffre et souffrira d’effets secondaires, est facile à imaginer et à comprendre :

    1
    une sidération explosive : « on » leur avait caché qu’un risque avéré grave l’exposerait à souffrir ;

    2
    une défiance absolue et vengeresse envers la « science politique de la santé du corps ».

    Un tel phénomène de désintégration civilisationnelle se propagera dans tous les pays d’obédience occidentale (sous le joug US) comme un feu de tourbe, souterrain que l’on sait être le plus dangereux qui soit.

    Aimé par 1 personne

  4. Ping : SCANDALE EN ISRAEL: le gouvernement a découvert de graves problèmes de sécurité avec les injections COVID et les a dissimulés – PAGE GAULLISTE DE RÉINFORMATION . LES MÉDIAS NOUS MANIPULENT ET NOUS MENTENT, SACHONS TRIER LE BON GRAIN DE L IVRA

  5. Ping : SCANDALE EN ISRAEL: le gouvernement a découvert de graves problèmes de sécurité avec les injections COVID et les a dissimulés – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon grain de l ivr

  6. Majeur et vacciné dit :

    Cela fait déjà quelques mois vacciné
    Je ne me suis jamais senti aussi bien
    Venez faire un tour en Israël
    C est pas grave en Israël
    Est dit comme certains doivent le savoir
    Quand les chiens aboient
    La caravane passe
    Et surtout arrêter de mélanger le problème palestinien, dont la plupart au monde n y connaît rien de l histoire
    Vaut s occupé chacun des problèmes de son pays

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s