UN TRAITEMENT MIRACLE A SAUVE TOUS LES PATIENTS TRAITES, ils allaient mourir étouffés

Chez 24 sujets COVID-19 très gravement atteints refusant l’hospitalisation avec des caractéristiques à haut risque, une hypoxie et des symptômes non traités pendant 9 jours en moyenne.Ces malades californiens avaient majoritairement des comorbidités ( obèses morbides, cardiaques , diabétiques ) La tempête de cytokine avait commencé

Cent pour cent des patients acceptant le traitement ont survécu sans avoir besoin d’être hospitalisés. Tous les sujets se sont rétablis des symptômes hypoxiques (SpO 2 > 95 %) dans les 10 jours suivant le traitement.

Deux autres patients dans le même état au début de l’étude ont finalement refusé le traitement et sont donc morts.

Il n’aurait pas été ethique d’avoir un groupe placébo constitué de malades non traités et donc condamnés à mourir

L’hypoxie est un prédicteur démontré de la mortalité par COVID-19. Par exemple, plusieurs de ces patients présentaient une hypoxie profonde, mesurée par oxymétrie à 73 %, 77 %, 84 % et 85 % lors de la présentation. Malgré un délai entre les symptômes et le traitement de 9,2 jours, ce traitement a apporté une amélioration rapide – commençant chez certains en moins de 12 h avec une SpO 2 moyenne passant de 86,5 à 93,1 au cours des 24 premières heures. Il y avait une amélioration parallèle des symptômes, y compris la perte de toux, de fièvre et de fatigue

Le traitement miracle est celui du gastro entérologue Thomas Borody proposé dès 2020 et largement utilisé dans le monde non occidental …

C ‘est le fameux kit ziverdo complété des vitamines C et D

J’ ai personnellement pu constater son effet en France avec un oxymètre remontant de 92 à 94 en moins de 24h

les auteurs ont administré cette nouvelle combinaison d’ivermectine, de doxycycline, de zinc et de vitamines D et C. Résultats & conclusions :Tous les sujets ont résolu les symptômes (en 11 jours en moyenne) et la saturation en oxygène s’est améliorée en 24 h (87,4 % à 93,1 % ; p = 0,001). Il n’y a eu aucune hospitalisation ni aucun décès, 

IVM et Hcq, la quercétine ont des rôles entièrement distincts dans le microbiote. Le traitement consiste à se débarrasser du virus et à s’assurer que vous ne le contractez plus. C’est pourquoi la médecine est un art, et il faut comprendre le microbiote.

« Nous émettons l’hypothèse que l’ivermectine, en tant que sous-produit de la fermentation de Streptomyces , est capable de nourrir Bifidobacterium , prévenant ainsi éventuellement contre les susceptibilités au COVID »

@SabinehazanMD.

https://t.co/7AJ81kswjw

« Avec l’ivermectine, si vous leur donnez une forte dose, leur oxygène commence à remonter. » « J’ai eu un patient avec 63% d’oxygène, en 2 heures il est remonté à 77%, puis 88%. »

L’ivermectine est un agent antiparasitaire qui a attiré l’attention en tant que thérapeutique potentielle du COVID-19. C’est un composé du type Avermectine, qui est un sous-produit fermenté de Streptomyces avermitilis . Bifidobacterium est membre du même phylum que Streptomyces spp., ce qui suggère qu’il pourrait avoir une relation symbiotique avec Streptomyces . Des niveaux réduits de Bifidobacterium sont observés dans les états de sensibilité au COVID-19, notamment la vieillesse, les troubles auto-immuns et l’obésité. Nous émettons l’hypothèse que l’ivermectine, en tant que sous-produit de la fermentation de Streptomyces , est capable de nourrir Bifidobacterium , prévenant ainsi éventuellement contre les susceptibilités au COVID-19. En outre,Bifidobacterium peut être capable de renforcer l’immunité naturelle, offrant une protection plus directe contre le COVID-19. Ces données concordent avec notre étude, ainsi qu’avec d’autres, qui montrent que l’ivermectine protège contre le COVID-19.

Une augmentation des niveaux de Bifidobacterium peut réduire les niveaux d’inflammation et la fonction TNF-α, calmant ainsi la tempête de cytokines de l’infection par le SRAS-CoV-2. Il a été démontré que Bifidobacterium se lie au TNF-α ( Hughes et al., 2017 ; Dyakov et al., 2020 ). Cette liaison absorbera le TNF-α de l’intestin, qui, à son tour, le réduira dans la circulation sanguine, et finira par l’absorber des poumons et d’autres zones touchées (l’« axe intestin-poumon » ; Cervantes et Hong, 2017 ; Figure 1 ).

L’IVM est connue pour avoir des effets antibactériens contre Staphylococcus aureus et d’autres bactéries gram-positives, ce qui peut sembler contradictoire avec son potentiel à favoriser la croissance d’une autre bactérie gram-positive, Bifidobacterium. Cependant, une étude de Lazarenko et al. (2012) ont montré que certains Bifidobacterium spp. peut avoir des effets protecteurs contre l’ infection à S. aureus chez la souris, agissant ainsi dans une relation antagoniste avec S. aureus . Ainsi, IVM et Bifidobacterium agissent tous deux contre S. auereus , et il est peu probable que l’IVM agisse également contre Bifidobacterium .

Si cette hypothèse présentée est vraie, le moment de l’administration de l’IVM devrait être juste avant ou au moment de la tempête de cytokines. Les patients infectés par le SRAS-CoV-2 gravement touchés développent une tempête de cytokines parallèlement à l’hypoxémie vers les jours 10 à 14, appelée « crash de la deuxième semaine » ( Bernstein et Cha, 2020 ; Mehta et Fajgenbaum, 2021 ; « crash de la deuxième semaine » est le moment du péril pour certains patients

Notre étude sur la thérapie combinée IVM a commencé la thérapie vers le jour 10, car les patients se présentaient généralement à l’étude hypoxiques au jour 9 (le temps moyen entre l’apparition des symptômes et le début du traitement était de 9,2 jours). Ce moment a abouti à un traitement réussi, les 24 patients gravement hypoxiques se rétablissant sans hospitalisation ( Hazan et al., 2022a). En bref, l’IVM doit généralement être administrée au moment d’une chute de SpO 2 , au début de la tempête de cytokines et/ou environ aux jours 10 à 14.

La gravité du SRAS-CoV-2 a été associée à des niveaux inférieurs de Bifidobacterium ( Tao et al., 2020 ; Xu et al., 2020 ; Reinold et al., 2021 ; Yeoh et al., 2021 ; Zuo et al., 2021 ; Hazan et al., 2022b ). Les probiotiques ont été supposés et testés avec succès pour améliorer les symptômes du SRAS-CoV-2 ( Bozkurt et Quigley, 2020 ; Bozkurt et Bilen, 2021 ; Khaled, 2021 ; Khodavirdipour, 2021 ; Gutiérrez-Castrellón et al., 2022 ; Khodavirdipour et al. , 2022 ), et ils sont souvent améliorés par l’utilisation de prébiotiques (Markowiak et Śliżewska, 2017 ). Ainsi, nous avons cherché à trouver des médicaments qui augmentent le niveau de bactéries intestinales bénéfiques, c’est-à-dire qui ont un effet prébiotique.

Il a été démontré que l’ivermectine traite efficacement l’infection par le SRAS-CoV-2

Plus de 40 études évaluées par des pairs ( tableau 1 ) ont démontré des études sur l’efficacité de l’IVM dans l’infection par le SRAS-CoV-2 ( Alam et al., 2020 ; Khan et al., 2020 ; Kishoria et al., 2020 ; Reaz et al . ., 2020 ; Abd-Elsalam et al., 2021 ; Ahmed et al., 2021 ; Ahsan et al., 2021 ; Aref et al., 2021 ; Behera et al., 2021 ; Cadegiani et al., 2021 ; Chaccour et al., 2021 ; Chahla et al., 2021 ; Chowdhury et al., 2021 ; Elalfy et al., 2021 ; Faisal et al., 2021Ferreira et al., 2021 ; Hellwig et Maia, 2021 ; Krolewiecki et al., 2021 ; Lima-Morales et al., 2021 ; Lopez-Medina et al., 2021 ; Mohan et al., 2021 ; Morgenstern et al., 2021 ; Mukarram, 2021 ; Okumus et al., 2021 ; Podder et al., 2021 ; Rajter et al., 2021 ; Ravikirti et al., 2021 ; Rezk et al., 2021 ; Seet et al., 2021 ; Shahbaznejad et al., 2021 ; Shoumann et al., 2021 ; Abbas et al., 2022 ;Ascencio-Montiel et al., 2022 ; Babalola et al., 2022 ; Beltran Gonzalez et al., 2022 ; Buonfrate et al., 2022 ; Hazan et al., 2022a ; Kerr et al., 2022 ; Lim et al., 2022 ; Mayer et al., 2022 ; Mustafa et al., 2022 ; Ozer et al., 2022 ; Reis et al., 2022 ; Shimizu et al., 2022 ; Zubair et al., 2022), avec plus de 80 % des études montrant des résultats positifs avec le traitement IVM. Dans l’ensemble, l’IVM a montré une amélioration de 60 à 85 % des résultats, y compris la mortalité, la ventilation, la récupération, la clairance et les admissions à l’hôpital/aux soins intensifs. L’efficacité pourrait être particulièrement forte à des doses élevées ( Krolewiecki et al., 2021 ; Buonfrate et al., 2022 ; Mayer et al., 2022 ) et pour une infection sévère par le SARS-CoV-2 ( Beltran Gonzalez et al., 2022 ; Hazan et al., 2022a ; Zubair et al., 2022 ), et il faut considérer que la dose efficace est très affectée par la co-administration alimentaire ( Food and Drug Administration, 2022). Ainsi, il y a un énorme besoin de déterminer, non pas si mais comment l’IVM est idéalement appliquée pour l’infection par le SRAS-CoV-2

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

31 commentaires pour UN TRAITEMENT MIRACLE A SAUVE TOUS LES PATIENTS TRAITES, ils allaient mourir étouffés

  1. Duke dit :

    La question est de savoir comment s’en procurer en France…

    J’aime

  2. Valukhova dit :

    Bonsoir Monsieur Patrice,
    C’est un peu compliqué, pour ne pas dire complexe. Il faut être vraiment un professionnel scientifique de pointe, pour tirer des conclusions justes et utiles. Avec seulement mon sens naturel de l’observation, lorsque je vois (sans les visiter), tous les liens que vous avancez et qui datent parfois d’avant l’épidémie, il va sans dire à quel point des biologistes et spécialistes de la question, étaient en avance…. concernant le désastre de la situation sanitaire et médicale… en France et quelques uns de nos voisins. Il y a de quoi se demander ce que font des Macron, Véran, Castex au gouvernement, colporteurs de mauvaises intentions… Je plains de tout mon coeur les familles qui ont perdu des êtres chers, vieux ou moins vieux, de cette foutue maladie mal soignée !
    Et comment faire admettre à un Médecin Traitant pro-big-pharma, qu’il veuille bien soigner autrement et honnêtement ?
    Cordialement

    Aimé par 2 personnes

    • pgibertie dit :

      L ‘essentiel est de trouver un médecin qui accepte de surveiller votre orgznisme en cas d’oxymetre inférieur à 95 et de vous donner les molécules qui soignent. Il y en a mais ils risquent des sanctions Des associations comme « laissez les prescrire peuvent donner un nom , contactezles et précisez le département

      Aimé par 2 personnes

      • Valukhova dit :

        Merci Monsieur Patrice, j’ai 79 ans, ne suis pas faite vacciner, j’ai eu le Covid mais sans aucune gravité, un petit rhume, pas de toux, pas de fièvre. Mais est-ce que les tests PCR sont bien fiables. C’était au mois de juin. C’est malheureux de nous pourrir soi-même le mental à cause de doutes… pour tout !!
        Donc, on ne sait jamais, si je le chopais vraiment fort, j’aimerai me soigner avec ce kit qui a permis de sauver des gens. Du coup, en Inde ils en profitent beaucoup, on dirait.
        Cordialement

        Aimé par 1 personne

    • pgibertie dit :

      votre département

      J’aime

    • Lepiaf18 dit :

      Ce que font, ou ont fait, les Castex, Véran, Macron? Simple; être aux ordres des Blackrock, McKinsey, Davos, etc… tout en touchant les royalties sur le paquet d’actions qu’ils possédaient et se sont dépêché de revendre après avoir touché leurs plus-values!
      Delfraissy (Conseil Scientifique-Etat d’Urgence Sanitaire) a pris ses « consignes » quant à la « fable à raconter » début mars 2020 auprès d’un dénommé Fauci anthony (NIH-USA). On a en accès libre les mails de leurs conversations grâce au syndicat des journalistes Américains indépendants ayant réussi à faire plier la Justice US ! Chez nous on attend toujours, patience, patience…
      On a aussi grâce à eux une pile impressionnante de pages de docs Pfizer dont on sait maintenant que la FDA et le CDC US ne se sont sans doute même pas donnés la peine de les lire avant « d’approuver » les produits dits vaccins. Le délai d’approbation comparé aux capacités d’études de ces Administrations le démontrent (les capacités et compétences des personnels composant ces administrations sont « publiques » ; il suffit de savoir chercher); recoupements, recoupements …
      Dans cette mystification, les toubibs, en majorité ont été les dindons de la farce, ou les idiots utiles, c’est selon !

      Aimé par 1 personne

      • Jpm dit :

        Ces gens là sont des ordures, ils pensent pouvoir échapper à toutes poursuites. Mais le jour où cela arrivera, j’espère qu’un fanatique leur donnera le compte. La justice classique est trop clémente et infeodee au pouvoir

        Aimé par 2 personnes

      • herve_02 dit :

        Les médecins ne sont pas les dindons de la farce ni les idiots utiles. Ils ont été les collabos du système comme les gens qui dénonçaient les juifs en 40.

        Vous ne me ferez pas croire que des gens ayant fait au moins 10 ans d’études dont une grande partie sur le terrain, qui ont derrière une pratique professionnelle de au moins quelques années ont vraiment cru qu’ils faisaient œuvre de santé publique en ne voyant pas leur patients et/ou les renvoyant chez eux avec du doliprane.

        si on ajoute que les urgences étaient déjà « saturés » et qu’on en laissait crever certains il ne faut pas avoir plus de 70 de QI pour comprendre qu’il est criminel de dire aux gens restez chez vous et, si vous étouffez, appelez les pompiers qui vous emmèneront aux urgences où on vous soignera peut être, suivant l’encombrement.

        Non, les médecins n’ont pas été les dindons, ils ont été les complices criminels (je ne parle pas des médecins qui ont soigné et sont maintenant devant les conseils de l’ordre du maréchal – conseils de l’ordre qu’il faudra pendre sans autre forme de procès à la libération) de cette gestion nazie de la crise sanitaire.

        Parce que ne vous trompez pas, si un vieux de 80 ne résistera pas à la réa et n’est donc pas intubé après son traitement doliprane, un sénateur de 80 ans, lui bénéficie de traitements autre que le doliprane et le médecin qui lui a donné ce traitement n’est pas devant le conseil de l’ordre.

        J’aime

  3. Carolyonne89 dit :

    Eh oui ça marche très bien ! Mon frère et sa femme l’ont utilisé en Polynésie où ils résident lors du variant Delta, guéris en un rien de temps

    Aimé par 1 personne

  4. Ping : UN TRAITEMENT MIRACLE A SAUVE TOUS LES PATIENTS TRAITES, ils allaient mourir étouffés — LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE – La vérité est ailleurs

  5. Cerise dit :

    En Andorre il est possible de se procurer de la Ivermectine hors de prix cela va sans dire…

    J’aime

  6. Ping : UN TRAITEMENT MIRACLE A SAUVE TOUS LES PATIENTS TRAITES, ils allaient mourir étouffés – SITE GAULLISTE D INFOS INTERNATIONALES

  7. herve_02 dit :

    Chez nous il a été miraculeux également. on s’est mangé une plaquette (qu’une amie nous a donnée) ) 2. moi 1 cp ivermectine + doxyciline ma moitié 2 cp ivermectine + de l’homéo.

    On a mangé un peu de cp de zinc mais cela nous donnait des nausées il en reste.

    On tente d’en commander en inde, le virement de l’argent semble compliqué… 15 jours qu’on est sur le coup.

    J’aime

  8. Eric 34 dit :

    En lisant les commentaires, je suis effaré !
    On se croirait encore en mars 2020, réveillez-vous, le virus d’origine a vécu, à présent c’en est un autre qui, même contagieux, n’occasionne pas des symptômes dramatiques, un rhume tout au plus une petite bronchite.
    Tout cela se soigne ou plutôt se prévient en maintenant son immunité à un bon niveau, no stress, alimentation saine, exercice et éventuellement quelques compléments mainte fois répétés: vit C, D, Zinc.
    La panoplie de médocs est immense avant de se précipiter sur l’Ivermectine ou l’Hydroxychlroquine associés à des macrolides. L’homéopathie suffit dans la majeure partie des cas (Gelsemium ou Eupatorium très souvent indiqués).

    J’aime

    • pgibertie dit :

      Non. la moindre gravité de la covid avctuellement (comme en 1893) s’explique par l’immunité naturelle , prtiquement tous les Français l’ont eu . Si Omicron était gentil, ses variants ne le sont pas , en particulier BA5 Regardez les stats de l’australuie, NZ, Japon. Il n’y a jamais eu autant de morts que dans ces pays vaccinés mais pas touchés par les vagues précédentes

      J’aime

      • Eric 34 dit :

        Cela est dû à cette survax avec des injections plus que douteuses

        J’aime

      • herve_02 dit :

        ce sont les vaccins qui provoquent les morts

        J’aime

      • Tom DAPI dit :

        De plus en plus , dans cette affaire, le pseudo virus est remplacé par une maladie bactérienne (d’où l’effet de certains anti biotiques)… Ici la prolifération de bifidobacterium, grâce à l’action de l’ivermectine, l’emporterait sur d’autres microorganismes responsables de cet orage cytokinique….
        Cet effet favorable d aide anti bactérien ou anti virus selon la doxa, de certaines bactéries notamment pro ou pré biotiques, est bien connu…
        Et cela , ce bon vieux scientifique , le roi de la médecine nous l a bien démontré : » le microbe n’est rien, le terrain est tout! » (Antoine Béchamp)
        Encore une fois, la présence de virus n’est que suggéré, rien dans ces expériences ne prouve l’existance du moindre virus au contraire, on y parle que de bactéries, pourtant associées à covid19 !!!!

        J’aime

      • Tom DAPI dit :

        Monsieur Gibertie,
        Si on accepte l’évidence : l existence de virus n aurait jamais été démontrée ?
        Alors, il serait possible que les virus n’existent pas ?
        Alors les variants n’existent pas?
        Alors les morts prétendus BA5, (une vraie invention machiavélique, comme les autres variants jamais isolés, toujours falsifiés) ne sont pas morts de BA5?
        Les variants ont bon dos pour expliquer l inefficacité (tellement prouvée elle) des vaccins en général… Un compte de fées qui sert les intérêts de bigpharma. C’est le grand méchant loup ! Qui fait peur à tous les enfants et les moins jeunes…. et surtout qui fait vendre…
        Les morts BA5 sont morts car leur système immunitaire a été détruit par le vaccin…
        Si les variants existaient , imaginez vous le nombre de rappels du tétanos qu’il faudrait faire.depuus le’temps qu’il aurait pu varier….
        Haaa oui, la vaccination fait varier les virus…. ? Jamais prouvé, jamais démontré…. Par contre jamais nous n avons autant vérifié l’effet d’un vaccin…. Ça ne marche pas, c’est dangereux, et ça c’est prouvé…. La vérité éclate au grand jour et les variants et autres booster ne sont que des contre feux allumés par les mêmes charlatans qui nous ont vendus la covid19…. Une belle escroquerie à laquelle , nous ne devrions plus croire…..
        Voyez plutôt, l Ivermectine guérit de la COVID(cf votre post récent) ? Ben oui si on croit à la COVID, mais dans les faits, elle guérit d’une maladie dont les effets les plus graves sont dus à des bactéries (pas des virus)….
        Le microbe n’est rien, le terrain est tout…. Quand certains « scientifiques » cherchent à démontrer l’existence de virus , ils font l amalgame avec les microsymas dont l’existence est réellement prouvée, elle!
        Pourquoi personne , qui a la parole dans le.debat médical , ne parle des microsymas ? Personne , jamais ne cite Béchamp ?
        Pourtant les démonstrations de cet homme sont primordiales….
        Mais certainement beaucoup trop à l’encontre des intérêts des bonimenteurs !!!!!

        J’aime

  9. François dit :

    Les macronistes et autres n’ont pas jeté les armes ; le nouveau Comité de veille a prévenu : « qu’il va désormais falloir vivre avec. Cela ne veut pas dire accepter les morts ou la gravité de la maladie. Au contraire »
    Préparons-nous à une nouvelle offensive

    J’aime

  10. bianchi Françoise dit :

    Interdire ou refuser de soigner s’apparente à un crime.

    J’aime

  11. pujos claude dit :

    En europe et surtout en france ce traitement est inenvisageable car les traitements sont interdits sous peine de sanctions par le conseil de l’ordre et de plus,celà rendrait caduc l’AMM et par conséquent,celà interdirait l’utilisation de ce qu’on qualifie de  » vaccin »

    J’aime

Répondre à Carolyonne89 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s