UNE GUERRE CIVILE NE SE DECLINE JAMAIS EN BONS ET MECHANTS /Attention aux crimes contre l’humanité qu’excuseraient les médias français!

Je ne veux en aucun cas occulter les atrocités commises par l’armée russe mais attirer l’attention sur le silence coupable des médias quand l’autre camp fait parfois pire .

Je suis effaré par les simplifications abusives dans le narratif de la guerre civile ukrainienne , nous sommes revenus au début de la guerre civile Syrienne quand Fabius évoquait les bons djihadistes, ou encore au temps de la guerre du Kosovo quand les médias nous faisaient gober le génocide inventé par les services secrets allemands pour bombarder Belgrade. Faut il encore rappeler notre soutien aux génocidaires hutus au Rwanda.

Les médias donneurs de leçons devraient se souvenir de leur rôle pitoyable.

 Les journalistes français et internationaux mobilisent en effet, plus ou moins durablement, les grilles de lecture de la guerre ethnique, des luttes tribales et des rivalités ancestrales pour tenter d’expliquer des massacres très souvent lus comme une conséquence de la reprise de la guerre civile entre le Front patriotique rwandais (FPR) et les FAR . Ils laissent se produire le génocide et soutiennent pendant un mois les génocidaires.

https://larevuedesmedias.ina.fr/rwanda-1994-genocide-tutsi-medias-francais-operation-turquoise-mitterrand

Aujourd’hui les médias s livrent à la même lecture simpliste et dangereuse, la lutte entre le bien et le mal oubliant la situation dramatique des russophones en Ukraine, victime des nazis et de la peur du reste de la population.

Le délire russophobe nous entraîne vers la catastrophe. Peut on encore être intelligent sans être traité de Poutinien? Insensibles au massacre des Arméniens par Erdogan il y a moins de deux ans , à celui des yéménite actuellement par les Saoudiens , certains sont pris d’un délire belliciste…

Pour d’autres il dit: « nous sommes ici pour que vous ne vous fassiez pas tirer dessus , grand mystère du blocage des corridors humanitaires

1°) la cpi enquête sur les crimes des deux camps , le Washington Post dénonce la violation de la convention de Genève par Zelenskyi

La Cour pénale internationale a annoncé l’ouverture d’une enquête sur de possibles crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis en Ukraine. L’instance, qui suit le conflit depuis plusieurs années, vise aussi des faits ayant eu lieu depuis fin 2013.

 l’annonce de la CPI ne porte pas que sur les faits se déroulant actuellement. La Cour pénale suit la situation en Ukraine depuis plusieurs années, comme l’explique Catherine Le Bris, chercheuse du CNRS à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne, spécialiste en droit international : «Il y a déjà eu un rapport de l’ancienne procureur en 2020 sur l’UkraineCette affaire est suivie par la CPI, on est dans la continuité. Au tout départ ça concernait les manifestations pro-européennes en 2013 et 2014, puis ça a été élargi à l’ensemble du territoire, et notamment au Donbass.»

Dans son communiqué de lundi, le procureur de la CPI parlait bien d’une enquête qui concernerait à la fois ces faits antérieurs à l’invasion et les potentielles exactions de ces derniers jours. Idem dans le communiqué publié aujourd’hui : il y est question d’une enquête «sur la situation en Ukraine à partir du 21 novembre 2013, englobant ainsi dans son champ d’application toutes les allégations passées et présentes de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité ou de génocide commis sur toute partie du territoire de l’Ukraine, par toute personne». Le communiqué de lundi précisait également s’intéresser aux actes «de n’importe quel [belligérant] du conflit». La Russie n’est d’ailleurs pas citée une seule fois dans aucun des deux textes.

Le rapport de 2020, que cite le procureur, avait listé plusieurs faits susceptibles d’être qualifiés de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité. Il énonçait de nombreux soupçons d’exactions attribuées à Moscou : de la torture ou des exécutions sommaires menées suite à l’annexion de la Crimée et au début de la guerre dans le Donbass.

Mais des actes attribués au camp ukrainien sont également mentionnés, comme l’incendie du bâtiment administratif d’Odessa où 40 pro russes sont morts en 2014. Sur les bombardements de civils, le rapport met en cause les deux belligérants : «Le conflit armé, qui implique l’usage répété d’armements militaires lourds par les deux camps […] a tué au moins 3 000 civils et blessé des milliers d’autres.»

La campagne sanglante en ligne de l’Ukraine pour semer la dissidence anti-Poutine viole probablement les Conventions de Genève

Le gouvernement ukrainien a publié des photos et des vidéos macabres de soldats russes tués et capturés dans l’espoir de saper l’assaut du Kremlin. Mais les experts de la justice militaire affirment que la campagne viole le droit international.

Par Drew Harwell Washington Post

3 mars 2022 | Mis à jour le 3 mars 2022 à 16 h 45 HNE

Une Ukraine assiégée a adopté une tactique macabre dans l’espoir d’attiser la rage anti-gouvernementale en Russie : publier des photos et des vidéos de soldats russes capturés et tués sur le Web pour que tout le monde puisse les voir.

Sur Telegram, Twitter et YouTube, le ministère ukrainien de l’Intérieur publie depuis dimanche un flux constant d’images montrant les horreurs de la guerre et invitant les Russes à les examiner pour déterminer si les images présentent un être cher disparu.

Dans de nombreuses images, les cadavres de soldats peuvent être vus brûlés, déchirés, mutilés dans des épaves ou abandonnés dans la neige; dans certains, leurs visages sont représentés dans des gros plans sanglants, figés de douleur.

Dans d’autres, les prisonniers sont interrogés par des ravisseurs sur l’invasion alors qu’ils tremblent d’émotion. Certains des hommes sont assis froissés, les mains liées, les yeux bandés avec du ruban adhésif.

Les images sont visibles par toute personne disposant d’un navigateur Web ou d’un smartphone et ont été largement partagées sur Internet. La chaîne Telegram où ils sont diffusés compte désormais plus de 620 000 abonnés.

Bien que cela ne soit pas sans précédent – ​​le Nord-Vietnam a partagé des photos et des films de militaires américains emprisonnés, dont feu le sénateur John McCain , dans l’espoir d’enflammer le sentiment anti-guerre aux États-Unis – l’effort ukrainien, grâce à Internet, est rarement diffusé devant un public. disponible dans les annales de la guerre.

N’importe qui peut faire défiler des centaines de visages de personnes qui, selon le gouvernement, ont été tuées quelques heures plus tôt ou qui restent captives, leurs moments les plus sombres immortalisés en vidéo pour que le monde entier puisse les regarder. Et parce que c’est sur Telegram, les téléspectateurs peuvent recevoir une notification et réagir, avec des emoji, chaque fois qu’une nouvelle vidéo est ajoutée.

Les responsables ukrainiens ont fait valoir que les images effrayantes alerteront les Russes sur un effort de guerre dévastateur que le Kremlin a cherché à dissimuler. Dans les vidéos qu’ils ont partagées des appels téléphoniques qu’ils ont permis aux prisonniers de passer à leurs familles, on peut entendre des Ukrainiens exhortant les soldats à demander à leurs parents de se rassembler contre le président russe Vladimir Poutine pour arrêter l’effusion de sang.

Mais la tactique pourrait également être interprétée comme une violation des Conventions de Genève , qui stipulent que les gouvernements doivent « en tout temps » protéger les prisonniers de guerre des « insultes et de la curiosité publique ».De telles violations peuvent sembler mineures par rapport aux preuves suggérant que les forces . »La loi ne permet pas, ‘Ils font de mauvaises choses, donc nous le pouvons aussi' »,

La campagne en ligne des Ukrainiens s’appelle, en gros, « Look for Your Own ». Le nom de domaine de son site Web, 200rf.com, fait probablement référence à Cargo 200, un terme militaire soviétique désignant la façon dont les corps des soldats sont ramenés de la guerre.

En plus de la chaîne Telegram, certains des enregistrements ont été publiés sur un compte Twitter et une chaîne YouTube, où les vidéos – dont certaines ont été éditées en courts clips de type TikTok – ont été visionnées plus de 1,3 million de fois.

Dans une vidéo YouTube s’adressant directement aux téléspectateurs russes

Dans une autre vidéo , un responsable ukrainien tenant un fusil dit que certains des soldats russes morts ne peuvent pas être facilement identifiés à partir des photos en raison des « horreurs de la guerre que votre président a causées », mais qu’ils les ont quand même postées au cas où les téléspectateurs pourraient reconnaître leur proches par d’autres moyens. Les membres de la famille, a-t-il dit, doivent faire tout ce qu’ils peuvent pour que leurs maris et leurs fils ne meurent plus en Ukraine.

La principale agence gouvernementale chargée de l’application de la loi, le Service de sécurité ukrainien , a également publié sur sa page Facebook des vidéos de soldats capturés, dont certaines montraient des hommes expliquant qu’ils n’avaient pas réalisé qu’ils allaient au combat.

La règle de la « curiosité publique » a été citée en 2019 après que le ministère de l’Information du Pakistan a publié, puis supprimé, une vidéo d’un pilote indien capturé dont l’avion de chasse avait été abattu sur des terres contrôlées par le Pakistan.

Les États-Unis ont officiellement protesté lorsque des soldats capturés ont été diffusés à la télévision quelques jours après l’invasion de l’Irak en 2003, et une commission militaire américaine a condamné un lieutenant général allemand en 1946 pour avoir fait défiler des prisonniers américains dans les rues de Rome pendant la Seconde Guerre mondiale.

Plus récemment, les États-Unis ont été accusés d’avoir violé le droit de la guerre en montrant des photos de prisonniers à la base navale de Guantánamo Bay à Cuba.

Alex Horton et Mary Ilyushina ont contribué à ce rapport.

2 DES CRIMES CONTRE L ‘HUMANITE POSSIBLES CONTRE LES CIVILS RUSSOPHONES ET NOUS SOMMES COMPLICES DE NON ASSISTANCE A PERSONNES EN DANGER

Faut il rappeler qu’en Ukraine une partie de la population est russe sans pour autant être pour l’invasion. On peut redouter une épuration motivée par la hantise des agents infiltrés . A Kiev la vie de dizaines de milliers de personnes est menacée .

Les occidentaux doivent demander des garanties

.https://information.tv5monde.com/info/les-saboteurs-l-ennemi-russe-infiltre-qui-hante-l-ukraine-446970

Pour démasquer un « infiltré » russe, les habitants de Kiev usent d’une technique : faire prononcer le mot « palyanytsa ». Une voyelle trop appuyée, c’est fini. En russe, c’est une fraise. En ukrainien, c’est un pain traditionnel.

Steiner🗽🏴‍☠️🕊@ Steiner61421320·33 minutesIl s’agit d’un test du schibboleth (Juges 12 4-6). Ça rappelle aussi les Vêpres siciliennes (1282) quand les rebelles demandaient aux Angevins qui contrôlaient alors la Sicile de prononcer correctement le mot « ceci » (pois chiche), ce qu’ils étaient incapables de faire.

Dans Kiev, on voit ces « saboteurs » partout. On dit qu’ils disséminent la nuit des mines le long des pelouses et qu’ils marquent les toits de certains immeubles. Ces rumeurs récurrentes, impossibles à confirmer, nourrissent une certaine paranoïa.

Ibrahim Ibrahim Shelia, un étudiant de 19 ans resté en ville pour défendre du fond d’une tranchée le « bloc », une tour d’habitation où sont restées quelques familles, a déjà fait son évaluation.

Dans ce quartier, je pense qu’il y a peut-être 10% de saboteurs », autrement dit les « traîtres », les Ukrainiens prorusses ou les nostalgiques de l’Union soviétique et de la « Grande Russie », dit-il.

« Nous avons arrêté une voiture suspecte et nous y avons vu quatre personnes qui avaient avec elles deux cartes de l’Ukraine marquées, deux ordinateurs portables », des passeports ukrainiens périmés et « des téléphones en mode avion ou des téléphones sans connexion internet », relate-t-il.

Avaient-ils regardé trop de films d’espionnage ou débusqué une cellule d’agents russes ? Les hommes ont été remis à la police, sans que leur sort soit connu.

Conclusion sidérante de la journaliste de l’AFP….

Certains articles de la presse française sont honteux:

https://www.lopinion.fr/international/en-ukraine-les-infiltres-pro-russes-se-tiennent-prets

https://www.la-croix.com/Monde/Kiev-assiegee-traque-saboteurs-2022-03-01-1201202770

https://www.lepoint.fr/monde/a-kiev-la-chasse-aux-agents-russes-infiltres-04-03-2022-2467019_24.php

https://www.mesactions.com/fr/actualites/categorie/a-la-une/les-saboteurs-l-ennemi-russe-infiltre-qui-hante-l-ukraine-afp-dd16cf269310115cb198136578fd064c0ea55610

Rare mais merci à Luc Mathieu de Libé:

https://www.liberation.fr/international/europe/russes-de-kyiv-je-ne-retournerai-jamais-la-bas-je-suis-coincee-20220305_37VNUDLL4NGIPPQ6XD6ISHNU4E/

3 LES UKRAINIENS MERITENT MIEUX QUE ZELINSKYI

La présentation qui est faite de Zélenskyi paer les médias est une fois de plus honteuse. Qu’il soit un ancien comique à la virilité musicale ne me dérange pas mais qu’il soit plus corrompu que AL CAPONE pose problème. Il est un de ces oligarques qui détournent l’aide internationale (57milliards) à son seul profit

Une capture d’écran d’un site Web ukrainien utilisé pour publier des vidéos de soldats russes capturés. Les noms et les visages ont été expurgés pour protéger l’identité des soldats. Les vidéos sur le site Web n’ont pas été vérifiées de manière indépendante. (Obtenu par le Washington Post)
Une capture d’écran d’un site Web ukrainien utilisé pour publier des vidéos de soldats russes capturés. Les noms et les visages ont été expurgés pour protéger l’identité des soldats. Les vidéos sur le site Web n’ont pas été vérifiées de manière indépendante. (Obtenu par le Washington Post)
Une capture d’écran de la chaîne Telegram utilisée pour publier des photos et des vidéos de soldats russes morts et capturés. Les messages n’ont pas été vérifiés de manière indépendante. (Obtenu par le Washington Post)
Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour UNE GUERRE CIVILE NE SE DECLINE JAMAIS EN BONS ET MECHANTS /Attention aux crimes contre l’humanité qu’excuseraient les médias français!

  1. Ping : UNE GUERRE CIVILE NE SE DECLINE JAMAIS EN BONS ET MECHANTS /Attention aux crimes contre l’humanité qu’excuseraient les médias français! | Qui m'aime me suive…

  2. Jean Sentrais dit :

    Cher Patrice Gibertie,
    votre âme est noble, courageuse et redoutable !

    Car, ne le sait-on ? une guerre civile participe toujours du pire qu’aucun esprit ne pourrait imaginer.

    S’il fallait oser dégager quelque horizon sur nous-mêmes, en France l’on peut craindre que ce genre de graine féroce et lugubre ait été plantée depuis … de nombreuses années.

    Cependant, notre occident singulier et ravageur refuse de savoir ou connaître qui a œuvré à une telle outrance.

    Peut-être que revoir notre Histoire romaine antique jetterait quelque clarté sur les Marches improbables d’un Empire US où, en réalité nous ne valons rien ! sinon de nous entretuer pour sa seule gloire, pour son seul profit …

    Aimé par 2 personnes

  3. Ping : UNE GUERRE CIVILE NE SE DECLINE JAMAIS EN BONS ET MECHANTS /Attention aux crimes contre l’humanité qu’excuseraient les médias français! – La vérité est ailleurs

  4. Carolyonne89 dit :

    Un excellent constat d’une réalité cachée. Les ukrainiens d’un côté seraient les gentils et les Russes de l’autre les méchants..on n’est pas dans un compte de fées là…la situation dramatique au dombass pour la population n’intéresse personne en occident et pourtant il y aurait énormément à dénoncer, les ukrainiens sans pitié pour ce peuple… Et dans un conflit de cette ampleur géopolitique rien ne peut être tout noir ou tout blanc ! De plus la censure opérée de la part des occidentaux sur RT, SPUTNIK ETC.. laisse à croire qu’il y a beaucoup à cacher au public… plutôt suspect non? Donc on de retrouve avec les seules informations filtrées a souhait par les protagonistes occidentaux ! Il faut que la vérité, la vraie éclate au grand jour maintenant et pas dans 15 ou 20 ans, car il peut s’agir potentiellement d’un conflit majeur mondial déclaré ! Il est déjà mondial a mon avis mais pas encore inéluctable et sans possibilité de retour en arrière

    Aimé par 1 personne

  5. Ping : UNE GUERRE CIVILE NE SE DECLINE JAMAIS EN BONS ET MECHANTS /Attention aux crimes contre l’humanité qu’excuseraient les médias français! – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon gr

  6. Ruine énergétique. Litre d’essence à 2.13. Les sanctions permettent aux agents de Schwab de mettre en place le Grand Reset. Rare révolte d’un académicien (Sureau). https://nicolasbonnal.wordpress.com/2022/03/05/comment-les-sanctions-accelerent-le-reset-et-la-debacle-occidentale-1054-mots-le-litre-dessence-est-a-2-13-euros-les-1000-m3-de-gaz-a-2500-dollars-on-nest-qu/

    Aimé par 1 personne

    • Jean Sentrais dit :

      Cher Nicolas Bonnal,
      j’ai été de ceux qui n’osait pas croire au ravage militaire de l’Ukraine. Mais, vous aviez vu juste !

      Ok ! le César de Moscou en « avait bu la coupe pleine ».

      Or, ce peut être intéressant de nous livrer quelque cheminement qui vous ait conduit à cela, hors de nous produire des certitudes. Lesquelles, certes ! se sont avérées !

      Aimé par 1 personne

  7. K2r dit :

    En temps de guerre, particulièrement d’une guerre des dirigeants contre leurs propres peuples, comme on a pu le vivre en version semi civilisée depuis deux ans avec le cinéma du COVOD, où déjà tout les repères et les codes ont volé en éclats, et qui passe à une nouvelle phase, la vérité n’existe plus, l’information n’existe plus. Ce qu’il est possible, c’est de relire des livres d’histoire papier, non modifiables au gré des besoins de la propagande, et essayer de comprendre ce qui se passe dans le contexte historique particulier. Pour ceux qui veulent un regard d’un français de l’étranger, Xavier Moreau, installé à Moscou après sa retraite d’une carrière militaire, fondateur de Stratpol, dans un entretien récent et indispensable pour rééquilibrer les points de vue.
    https://xn--lerveildesmoutons-dtb.fr/entretien-avec-xavier-moreau-directeur-de-stratpol/

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s