Nouvel hommage à Luc Montagnier

Jean Pierre G…..

  • Professeur agrégé de Biologie. Formations initiales et continues
  • Prof immunologie immunopatho à l’Université.

https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/merci-professeur-montagnier

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Nouvel hommage à Luc Montagnier

  1. Jean Sentrais dit :

    On y lit :

    […]
    L’AFP, le 10/02/2022 à 19:35, s’est autorisée : « Le scientifique Luc Montagnier, prix Nobel pour la découverte dans les années 1980 du virus du sida, est mort à 89 ans, discrédité depuis longtemps par la communauté scientifique après avoir multiplié les affirmations dénuées de fondement, notamment contre les vaccins. Luc Montagnier accuse « le cartel » de l’industrie pharmaceutique de le prendre pour cible, car il est « l’homme qui fait peur ». »

    L’AFP ajoute, sans mesurer les conséquences actuelles et à venir de cette affirmation, « Le virologue Didier Raoult, lui-même largement discrédité pour ses positions en faveur de traitements médicamenteux inefficaces contre le Covid, a salué sur Twitter « l’originalité » et « l’indépendance » du chercheur. »
    […]

    AFP et REUTERS s’étaient vendus respectivement à Moderna et Pfizer :

    -« Or, qui dîne avec le diable se doit de lui servir la soupe » !

    AFP et REUTERS sont de grandes entreprises internationales à seul objet spéculatif financier, dont l’infime partie « source d’information de portée géopolitique internationale » est robinettée en subterfuge de propagande … d’où la vraie vérité ne coule même plus en goutte-à-goute.

    Car la vraie vérité est si précieuse qu’il a fallu derechef ! l’économiser.

    Aimé par 2 personnes

  2. Henri Joyeux dit :

    HOMMAGE du Professeur Henri Joyeux au PROFESSEUR LUC MONTAGNIER – PRIX NOBEL DE MÉDECINE 2008 Médecin, chercheur d’exception, grand humaniste, scientifiquement en avance sur son temps. Luc Montagnier a découvert en 1983 le virus du sida (VIH, Virus de l’Immunodéficience Humaine). Il a très vite compris qu’un vaccin contre ce retrovirus à ARN, serait très difficile à mettre au point du fait de ses mutations permanentes. Quarante plus tard le vaccin n’existe toujours pas. A l’échelle mondiale, 40 millions de personnes vivent avec le VIH en 2017, et le virus a fait plus de 35 millions de morts depuis le début de l’épidémie. La découverte de Luc Montagnier a permis la mise au point des traitements : la maladie, mortelle à 100% dans les années 80, est désormais sous contrôle. On ne meurt plus du Sida si l’on est bien traité. Luc Montagnier fut le premier à alerter en 1983 sur les dangers de l’aluminium prôné par les américains comme adjuvant vaccinal. Il a remplacé le phosphate de calcium, jusqu’alors utilisé en France sans danger dans la plupart des vaccins. Il s’est opposé fermement à la loi imposant les 11 vaccins à des nourrissons, dès l’âge de 2 mois. Nous avons travaillé ensemble et donné une conférence de presse en novembre 2017, pour tenter en vain d’empêcher l’obligation vaccinale. La toxicité avérée de l’aluminium était démontrée chez l’animal. Il avait déjà disparu des principaux vaccins vétérinaires… Luc Montagnier a confirmé expérimentalement les travaux de Jacques Benveniste sur la mémoire de l’eau, expliquant le principe de l’homéopathie. Ces recherches furent refusées par des scientifiques obtus, bloquant les financements pour une recherche rigoureuse. C’était plus rentable pour les grands laboratoires pharmaceutiques. Face à la pandémie Covid 19, qui a fait perdre la vie à ce jour à 6 millions de personnes dans le monde, souvent traitées trop tard, Luc Montagnier a pris courageusement les positons scientifiques les plus pertinentes. Il a créé une saine polémique en affirmant que le coronavirus pouvait être une création humaine en laboratoire, en voulant faire un vaccin contre le VIH. Ridiculisé, il a tenu bon, les recherches actuelles vont dans son sens. Contre la Covid 19, il a refusé avec obstination les vaccins expérimentaux à ARN messager, dont on vérifie aujourd’hui la faible efficacité, même avec les rappels, pour éviter les formes les plus graves. Les attaques pernicieuses de scientifiques incompétents et de collègues jaloux ne l’ont pas fait dériver de sa recherche permanente, menée jusqu’à son dernier souffle. La France a perdu un des plus grands scientifiques du XXe siècle ! Pr Henri Joyeux

    J’aime

Répondre à Henri Joyeux Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s