ils sont devenus dangereux: le théorème de Marty

Ils ont autorisé l’injection des enfants de 5 à 11 ans après en avoir observé 1517 pendant 70 jours , heureusement selon le théorème de Marty ça fait 290 ans

abonnez vous au blog je suis censuré sur les réseaux sociaux

Pour l’injection des 5 à 11 ans par Pfizer

Dans l’essai de phase 2-3, un total de 2268 enfants ont été randomisés pour recevoir le vaccin BNT162b2 (1517 enfants) ou un placebo (751 enfants). Au moment de la collecte des données, le suivi médian était de 2,3 mois.

DONC 1517 ENFANTS SUR 70 JOURS….

Mais selon le théorème de Marty ça fait 290 ans

 Il s’agit d’une plaquette d’information, élaborée en 1980 par les laboratoires Servier alors que leur produit, tant critiqué aujourd’hui, vient d’être commercialisé. La fiche publicitaire, destinée aux médecins, vante les mérites du traitement destiné aux personnes en surpoids désignées par la mention « polysurchargées« . Aucune ambiguïté n’est possible : une photo d’un patient enrobé illustre dramatiquement les propos suivants : « Il est dans votre salle d’attente, c’est votre prochain malade. Il a entre 40 et 50 ans. Sa bonne santé n’est qu’apparente, derrière son aspect jovial et rubicond, son excès de poids et quelques anomalies sont alarmants. Le risque vasculaire le guette« . Finalement la plaquette conclut : « Mediator est le traitement des polysurcharges métaboliques« .

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour ils sont devenus dangereux: le théorème de Marty

  1. dandresy dit :

    Effectivement. Le cab MK et ses pratiques, s’autorisent n’importe quoi. Et ça ne dérange pesonne qu’il ait été condamné pour ses mêmes pratiques dans le scandale des médoc opiacés ? De plus, on cherche de quelle manière trouver un tribunal pour appliquer concrètement au 31/01/2022 le règlement européen sur les vaccins qui sont des médicaments expérimentaux. La précision écrite apportée par la commission le 13 janvier sur l’obligation prévue par le règlement n°536/2014 du 16 avril 2014 s’applique-t-il ici ? Ou est-ce du pipeau ?
    Le Pr RAOULT cette fois – ci met les pieds dans le plat. Et rien ne bouge donc ?
    M. Gibertie, avez-vous des informations ? Rien ne semble bouger ? Bien cdt ld

    Aimé par 1 personne

  2. Jean Sentrais dit :

    Bonjour Patrice Gibertie,
    être censuré sur les « réseaux sociaux », par Facebook Youtube … n’est pas scellé de déchéance citoyenne lorsqu’on œuvre pour le bien collectif : -« Rira bien qui rira le dernier » !

    FranceSoir, RéInfoCovid, le CSI en ont tiré leur parti alternatif et puissant.

    Sur FranceSoir, ceci est à entendre qui sonne le glas de la cohorte assassine qui nous gouverne (vidéo diffusée le 01 février, durée 53:28) :

    https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/christine-cotton-essais-pfizer

    et ceci pour le détail textuel :

    https://www.francesoir.fr/societe-sante/vaccin-covid-castex-veran-ont-ils-mis-en-danger-la-vie-dautrui

    Citation :

    « Un rapport de Christine Cotton, bio-statisticienne, ancienne PDG d’une société de recherche sous contrat (CRO) pour l’industrie pharmaceutique pendant 23 ans, soulève de graves interrogations sur la responsabilité du Premier ministre, du ministre de la Santé, des responsables des autorités sanitaires ainsi que des médecins qui se sont faits leur relais médiatiques, dans la politique vaccinale mise en place en 2021.

    En effet, par négligence ou incompétence, la vie d’autrui a pu être mise en danger par Jean Castex (Premier Ministre), Olivier Véran (ministre de la Santé et des solidarités), Christelle Ratignier-Carboneil (directrice de l’Agence nationale de sécurité du médicament), Dominique Le Guludec (présidente de la Haute autorité de santé), ainsi que par des médecins comme Karine Lacombe, Gilbert Deray, ou Jérôme Marty, qui sont venus parler de l’efficacité vaccinale contre la transmission et la contagion.

    Le rapport de l’expert montre que :

    « les résultats fournis dans les différents rapports de Pfizer, examinés dans l’urgence par les différentes autorités sanitaires ne peuvent pas être considérés comme intègres et fiables du point de vue des bonnes pratiques cliniques, biaisant ainsi l’évaluation du rapport bénéfice/risque supposé favorable du vaccin Comirnaty.
    De nombreux risques identifiés et des informations manquantes entraine que la poursuite de l’utilisation du vaccin Comirnaty en vie réelle présente un risque important pour la vie des personnes .
    Il est nécessaire de suspendre en urgence tout vaccination Comirnaty, non seulement pour les populations pour lesquelles nous sommes dénués d’informations à ce jour, mais aussi pour l’ensemble des populations.

    Les personnes citées plus haut ont procédé par affirmations péremptoires sur des éléments qui n’ont jamais été prouvés à partir des documents soumis par le laboratoire Pfizer aux autorités, à aucun moment – ni avant leurs affirmations, ni après. Il existe un adage juridique qui dit que « la fraude corrompt tout ». De ce fait, ces personnes ont trompé la population française et l’ont ainsi mise en danger ».

    […]

    Aimé par 1 personne

    • Jean Sentrais dit :

      Je viens d’en adresser à Madame la Sénatrice de mon Canton l’urgence et l’utilité.

      Je gage toutefois qu’elle en fera fi ! par une contenance toute pusillanime …

      J’aime

  3. K2r dit :

    Le Professeur Raoult a parlé de religion, de dictature, de censure, de tentations rappelant le nazisme, d’effet aggravant de la vaccination globale. Marty, ça représente un prédicateur un peu illuminé du culte covidiste. Il y a ceux qui y croient, ceux qui ont intérêt à ce que ça perdure, et ceux qui ne veulent pas reconnaître qu’ils ont été dupés. Les médias, le pouvoir, les sondeurs mentent, mais avec méthode et une forme de professionnalisme. Difficile de luter. Merci docteur pour votre blog et tous ces rappels.

    Aimé par 1 personne

  4. Marlène dit :

    Juste un détail, M.Gilbertie, la série que vous recommandez c’est « « Dopesick » je pense…

    J’aime

  5. Marlène dit :

    Et dans le même registre, il y a un très bon documentaire : « Le Pharmacien » sur Netflix

    J’aime

  6. Marcel dit :

    A France soir, Bon sens, Réinfo covid

    Je m’adresse à vous de nouveau pour vous demander de soutenir cette initiative du secteur de l’éducation. Étant adhérant à ce collectif dont environ 9 000 personnes ont déjà signé le manifeste, il est plus que temps de faire entendre cette voix dissidente, de la partager massivement, d’en prendre exemple, d’en débattre dans les écoles, il y a tant à faire, chaque action compte.

    J’ai essayé d’en parler plusieurs fois sur le forum de france soir. Mon impression est que nous participons tous à la destruction massive du great reset en refusant de vouloir nous remettre en question.

    Il est d’usage de vouloir casser du prof, ou bien de vouloir les mettre tous dans la même ferme des moutons, après avoir cassé la plupart de nos institutions.

    Il est d’usage de mettre la responsabilité sur les autres et de se complaire dans la bonne vieille morale de la discipline avec un grand D. Celle qui nous a précipité vers l’infantilisation et la soumission.

    N’est-ce pas ce que veulent nos dirigeants? Nous avons décidé de refuser cet usage, de faire entendre nos voix sur la voie de la résistance.

    SVP cette fois écoutez ce groupe de dissidents, faites un article sur le collectif, publiez ce manifeste, dont voici un résumé, éducation pour le bien des enfants.fr (télécharger sur le site), le vrai bien, le bien-être, l’intégrité, la nature des enfants.

    Je suis Marcel

    Manifeste des professionnels de l’éducation

    par le Collectif Éducation Pour le Bien des Enfants

    Je suis un Professionnel de l’Éducation, Enseignant de la maternelle au supérieur, Atsem, AESH, Animateur périscolaire, Animateur d’ALSH, Éducateur, CPE, Surveillant scolaire, Agent communal….

    Je suis de tous ceux qui souhaitent construire une société dans laquelle les enfants pourront devenir des êtres bienveillants les uns envers les autres, éclairés et libres.

    Je suis informé et je m’informe quotidiennement sur la réalité de la situation sanitaire. Selon les données scientifiques, mises à jour en janvier 2021, puis confirmées par le ministre Jean Michel Blanquer le 22-04-2021, les enfants sont très peu contaminants et très peu contaminés. Ces mêmes données sont pourtant utilisées par le gouvernement pour accompagner leurs décisions conduisant les enfants dès 6 ans à porter le masque. Depuis un an d’application des protocoles sanitaires, je constate qu’en les appliquant, je deviens, et bien malgré moi, maltraitant.

    Je m’insurge devant ces mesures injustifiées et disproportionnées. Je viens réaffirmer mon rôle de professionnel de l’éducation. Je viens réaffirmer les missions de la fonction que j’ai choisie d’occuper au service des enfants et de notre jeunesse. Je viens affirmer ma volonté de participer à la construction d’une société fraternelle, équitable et libre. Je veux pouvoir mener à bien mes missions d’éducateur et pour cela : Je refuse en conscience, une éducation qui participe aveuglément à ces protocoles sanitaires.

    J’ai besoin d’entendre et d’être entendu, j’ai besoin de voir et d’être vu. Je refuse le port du masque obligatoire pour les enfants et pour les personnels.

    J’ai besoin de communiquer de manière humaine et donc émotionnelle. Je refuse l’effacement des visages et la disparition de la communication non verbale.

    J’ai besoin de pouvoir m’approcher des enfants et d’être approché d’eux en toute confiance et en toute liberté. Je refuse la distanciation physique en intérieur comme en extérieur.

    J’ai besoin de circuler et de laisser circuler librement. Je refuse d’imposer des contraintes de circulation ou des zones de parcage.

    J’ai besoin d’éduquer et d’enseigner en présence. J’ai besoin d’avoir un contact réel avec les enfants parce qu’une interaction sociale est absolument indispensable pour être et pour apprendre. Je refuse toute fermeture de classes et de tous lieux d’éducation Je refuse toutes formes d’enseignement à distance. Je refuse de ne plus avoir de contact réel avec les enfants.

    J’ai besoin de faire un lien réel et vivant avec les parents (réunions, rv) les inclure et les informer de ce que vivent leurs enfants. Je refuse d’imposer aux parents des réunions virtuelles qui nous empêchent d’établir de vraies relations, capitales pour un véritable partenariat éducatif.

    J’ai besoin d’établir un climat de confiance, un cadre sécurisant et serein entre enfants et au sein de l’équipe éducative. Je refuse d’alimenter le climat de peur et de culpabilisation infligé depuis plus d’un an aux enfants. Je refuse les situations de délation et de discrimination engendrées par ces protocoles, entre enfants et au sein de l’équipe éducative.

    J’ai besoin d’être reconnu comme garant de l’intégrité et de la sécurité physique et psychique des enfants dont j’ai la responsabilité. Je refuse d’être accusé de « mise en danger de la vie d’autrui », sous prétexte de refuser d’être maltraitant en obéissant aux injonctions de ma hiérarchie et de l’institution.

    J’ai besoin d’être reconnu comme professionnel de l’éducation : adulte responsable et créateur du bien-être et des apprentissages des enfants. Je refuse d’endosser le rôle qui est aujourd’hui imposé aux forces de l’ordre : de surveiller, de sanctionner pour le non-respect des protocoles sanitaires (masque, gel, sens de circulation, distanciation…).

    Je refuse d’endosser la fonction de professionnel de santé : de devoir faire le lien famille-protocoles sanitaires actuels (propositions de tests salivaires ou PCR, et possiblement pression de vaccination). J’ai besoin d’être reconnu comme un créateur de dispositifs, de cadres, de situations qui s’adaptent, au cas par cas, à la réalité du terrain et des particularités de chacun. Je refuse d’appliquer, sans droit à la réflexion et au discernement, la mise en place de protocoles uniformisants et fondamentalement déshumanisants.

    J’ai besoin d’accompagner au développement de l’esprit critique des enfants en leur permettant de se questionner sur tous les sujets possibles en toute liberté. Je refuse de faire croire aux enfants qu’il n’y a qu’une seule réalité et que les informations, même diffusées massivement, ne peuvent pas être remises en question. p.1/2 p.2/2

    En tant que professionnel de l’Enfance et de l’Éducation, je refuse de cautionner par mon obéissance ou par mon silence, un système qui est objectivement aujourd’hui maltraitant et destructeur et qui est contraire aux différentes Déclarations des Droits de l’Enfant.* Je refuse d’être responsable des conséquences que les protocoles sanitaires actuels ou à venir ont et auront sur les enfants et sur la société d’aujourd’hui et de demain. Je veux pouvoir mener à bien mes missions d’éducateur et pour cela : Je refuse en conscience, une éducation qui participe aveuglément à ces protocoles sanitaires.

    http://www.educationpourlebiendesenfants.fr *Déclarations des Droits de l’Enfant, 20 novembre 1959 & Convention Internationale du Droit de l’Enfant, 1989 « L’enfant est reconnu, universellement, comme un être humain qui doit pouvoir se développer physiquement, intellectuellement, socialement, moralement, spirituellement, dans la liberté et la dignité

    Aimé par 1 personne

  7. Jean Sentrais dit :

    Le Professeur Didier Raoult est certes ! un infectiologue brillant, génial et délicieusement forcené. Et l’Histoire lui reconnaîtra qu’il a soigné et sauvé des dizaines de milliers de vies à Marseille, et davantage au Monde. Et qu’il fut l’un des artisans du courage et de l’espoir de millions de Français face à l’incurie, à l’ignominie et à l’infamie du Pouvoir exécutif.

    Cependant, il n’est pas généticien moléculaire comme le sont Alexandra Henrion-Caude et Christian Vélot (et Luc Montagnier) qui d’emblée suspectaient et démontraient que les thérapies géniques expérimentales par injection d’ogm seraient hasardeuses, dangereuses.

    Quoi qu’il constate aujourd’hui, statistiquement l’inefficacité de ce qu’il nomme encore : des vaccins.

    J’aime

  8. Jean Sentrais dit :

    Bonjour Patrice Gibertie,
    être censuré sur les « réseaux sociaux », par Facebook Youtube … n’est pas scellé de déchéance citoyenne lorsqu’on œuvre au bien collectif.

    FranceSoir, RéInfoCovid, le CSI en ont tiré leur parti alternatif et puissant.

    Sur FranceSoir le 01 février 2022, ceci est à entendre qui sonne le glas de la cohorte assassine qui nous gouverne. Citation :

    « Un rapport de Christine Cotton, bio-statisticienne, ancienne PDG d’une société de recherche sous contrat (CRO) pour l’industrie pharmaceutique pendant 23 ans, soulève de graves interrogations sur la responsabilité du Premier ministre, du ministre de la Santé, des responsables des autorités sanitaires ainsi que des médecins qui se sont faits leur relais médiatiques, dans la politique vaccinale mise en place en 2021.

    En effet, par négligence ou incompétence, la vie d’autrui a pu être mise en danger par Jean Castex (Premier Ministre), Olivier Véran (ministre de la Santé et des solidarités), Christelle Ratignier-Carboneil (directrice de l’Agence nationale de sécurité du médicament), Dominique Le Guludec (présidente de la Haute autorité de santé), ainsi que par des médecins comme Karine Lacombe, Gilbert Deray, ou Jérôme Marty, qui sont venus parler de l’efficacité vaccinale contre la transmission et la contagion.

    Le rapport de l’expert montre que :

    « les résultats fournis dans les différents rapports de Pfizer, examinés dans l’urgence par les différentes autorités sanitaires ne peuvent pas être considérés comme intègres et fiables du point de vue des bonnes pratiques cliniques, biaisant ainsi l’évaluation du rapport bénéfice/risque supposé favorable du vaccin Comirnaty.
    De nombreux risques identifiés et des informations manquantes entraine que la poursuite de l’utilisation du vaccin Comirnaty en vie réelle présente un risque important pour la vie des personnes .
    Il est nécessaire de suspendre en urgence tout vaccination Comirnaty, non seulement pour les populations pour lesquelles nous sommes dénués d’informations à ce jour, mais aussi pour l’ensemble des populations.

    Les personnes citées plus haut ont procédé par affirmations péremptoires sur des éléments qui n’ont jamais été prouvés à partir des documents soumis par le laboratoire Pfizer aux autorités, à aucun moment – ni avant leurs affirmations, ni après. Il existe un adage juridique qui dit que « la fraude corrompt tout ». De ce fait, ces personnes ont trompé la population française et l’ont ainsi mise en danger ».

    […]

    Je viens d’en instruire Madame la Sénatrice de mon Canton. Pour l’urgence et l’utilité. Je gage toutefois qu’elle en fera fi ! par une contenance toute pusillanime … tant de fois répétée.

    Aimé par 1 personne

  9. A reblogué ceci sur Jolie Fiole & Beau Flaconet a ajouté:
    Grand merci à Patrice GIBERTIE qui continuellement informe, fouille, analyse ! Il devient vraiment urgent d’ouvrir les yeux et comme dit Charles SANNAT « Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.  »
    Préparez-vous ! ! Lire ou relire Propaganda de Ici, une analyse de France Culture https://www.franceculture.fr/societe/a-l-origine-des-fausses-nouvelles-l-influence-meconnue-d-edward-bernays et là, extrait de la revue du Mauss Aumercier Sandrine, « Edward L. Bernays et la propagande », Revue du MAUSS, 2007/2 (n° 30), p. 452-469. DOI : 10.3917/rdm.030.0452. URL : https://www.cairn.info/revue-du-mauss-2007-2-page-452.htm
    Bonne lecture ! ———–

    J’aime

  10. jeanlouisfreydier@laposte.net dit :

    Merci pour ces informations que je lis avec intérêt tous les jours.

    Continuez, nous sommes nombreux à tenter de rester ‘aware’ 🙂

    Et comme aurait dit Charles De Gaule :  » Vive le Canada libre ! »   Jean Louis Freydier Dubreul

    J’aime

  11. Françoise Guuinic dit :

    Bravo … quand on prouve qu’ils mentent , ils onvrent la trappe comme dans la cité Iinterdite !!!!!

    Envoyé de mon iPad

    >

    J’aime

  12. Ping : ils sont devenus dangereux: le théorème de Marty | Qui m'aime me suive…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s