VOYAGE AU BOUT DE L’ABSURDE

Les sciences humaines nous sont plus qu’utiles pour comprendre notre naufrage collectif. Je ne parviens pas à m’expliquer comment des élus des journalistes, des intellectuels sombrent collectivement dans le déni de la science, du droit et de la démocratie. Nombreux sont les anciens étudiants qui m’écrivent et parmi eux Marie, diplômée d’une très grande école, docteur en Sciences de gestion (PHd ). Elle témoigne pour une génération qui ne désespère pas …

« Avec le temps, on oublie l’absence d’objectifs ou l’erreur initiale ; on s’habitue progressivement à la solution considérablement déconnectée : on lui trouve un usage marginal ; on peut lui reconstituer une justification de façade ; de nouveaux entrants, qui ne connaissent pas l’histoire, pensent que cette solution absurde a de bonnes raisons d’exister et deviennent un soutien. » Christian Morel, Les Décisions Absurdes I

La crise que nous vivons depuis bientôt deux ans, avec son lot de décisions surprenantes et inefficaces, se révélant souvent pire que le mal, changeant au gré des conseils de défense et de la saison, est un excellent laboratoire de ce que Christian Morel a appelé, dans ses ouvrages bien connus : des décisions « absurdes » (Les décisions absurdes I, II et III). Une décision est dite absurde lorsqu’elle est prise de façon collective, sur un temps long, et ce malgré plusieurs signaux extérieurs montrant son inefficacité et son côté contre-productif, et même parfois ses lourds inconvénients. Le lecteur aura sans doute en tête plusieurs exemples de décisions absurdes lors de ces deux années écoulées car, s’il vit en France (ou dans un pays occidental), il aura assisté impuissant, à la prise de décisions bien souvent aberrantes et choquantes, autrefois illégales et impensables, la plupart du temps certainement contre-productives et même parfois dangereuses ou simplement complètement inutiles.

Ces décisions ont pourtant été prises et validées collectivement, malgré les remontées de nombreux lanceurs d’alerte (dont d’éminents professeurs de médecine jadis reconnus pour leur pratique), en ne tenant pas compte de la situation des autres pays comparables, et sans envisager des effets collatéraux potentiellement dévastateurs. Les exemples de ces décisions sont pléthores. Mais essayons de n’en prendre qu’une : la forte mise en échec d’une stratégie du tout vaccinal, quasi-obligatoire à partir de l’âge de 12 ans, associée à la mise en place d’un pass sanitaire, qui doit bientôt devenir pass vaccinal. Qu’est ce qui peut mener un gouvernement, a priori sérieux et relativement compétent, à se perdre ainsi ? Et au-delà, comment des populations entières, dans leur grande majorité, peuvent accepter d’être soumises à ces décisions absurdes ?

Cette crise peut trouver de multiples échos dans la littérature du management et en particulier dans l’étude des grandes crises et des organisations dites « résilientes ». A partir de la fin des années 1980, une école de pensée s’est ainsi penchée sur les organisations dites à haute fiabilité (High Reliability Organizations). Les chercheurs ont étudié divers secteurs : leur point commun était d’avoir potentiellement des retombées dramatiques en cas d’incident de grande ampleur : comme dans le cas des centrales nucléaires, de l’aéronautique, des porte-avions … L’incident est donc à éviter coûte que coûte ! Cette école de pensée a ainsi cherché à déterminer comment une organisation fait en sorte d’éviter au maximum les erreurs, en dessinant les concepts clés de la fiabilité et de l’organisation collective. Ces éléments ont été théorisés comme des facteurs organisationnels et humains (FOH) ayant faits leurs preuves au cours de plusieurs évènements.

Un des éléments clefs est la réflexion sur la rationalité : le raisonnement qui mène à la décision puis à l’action. Les décisionnaires doivent ainsi prendre en compte divers biais de raisonnement, comme les « effets tunnel », les « angles morts » ou encore les « éléphants blancs ». Comme l’écrit Christian Morel dans Les décisions absurdes I : « Dans certains groupes et organisations, l’idée que l’on puisse s’obstiner dans un aveuglement absolu fait totalement défaut à la conscience collective. » Ainsi, les acteurs peuvent se concentrer, collectivement, sur un problème et sa solution, en sous-estimant totalement les conséquences associées : le collectif décisionnaire est souvent resté fidèle à sa logique, en franchissant progressivement, et collectivement, la frontière de l’absurde, sans en avoir conscience. Prenons maintenant quelques concepts clefs permettant de se prémunir de ces décisions absurdes, à travers lesquels nous pourrons ensuite analyser la crise que nous vivons.

Les rouages de l’aveuglement collectif

Dans l’étude des HRO, c’est bien connu : un des dangers consiste pour les individus à penser que son voisin a bien connaissance du problème et qu’il va lui-même s’en charger, et s’il ne s’en charge pas, c’est que cela n’en vaut pas la peine. Si personne n’élève sa voix, c’est qu’il n’y a pas de problème et un consensus apparent naît de l’absence de communication. (Un exemple bien connu d’un aveuglement collectif est survenu lors de la catastrophe aérienne de Tenerife, qui provient notamment du fait que le copilote n’a pas osé dire au pilote qu’il avait certainement mal compris les consignes de la tour de contrôle.) L’effet de majorité joue aussi un rôle prépondérant : il est toujours plus commode de se ranger derrière la majorité des décisions, si absurdes soient elles, que d’élever sa voix minoritaire… C’est pour cela, qu’au fil du temps, les chercheurs étudiant les HRO ont recommandé de donner une grande importance aux lanceurs d’alerte et aux voix dissonantes.

Les lanceurs d’alerte ou l’analyse des désaccords

Dans le secteur de l’aérien, puis ensuite dans d’autres HRO, cette analyse des désaccords et dysfonctionnements a été érigée en principe organisationnel. L’idée est en effet, d’analyser les différents désaccords s’élevant, comme des signaux faibles d’un dysfonctionnement plus important et ainsi éviter les décisions absurdes. C’est un principe fort organisationnel, changeant souvent le paradigme de hiérarchie verticale, en considérant que chacun peut donner son avis sur une situation, en apportant son éclairage et son expérience. Les lanceurs d’alerte sont donc à écouter attentivement.

Vigilance sur la « destinationite »

La destinationite, ou fascination de l’objectif final, est un phénomène bien connu des pilotes de l’armée : ils sont parfois tellement obnibulés par la cible qu’ils visent, qu’ils en oublient de détourner l’avion juste après avoir tiré, ce qui peut les amener au crash. Lorsque nous avons un objectif clair en tête, le risque est donc de ne pas tenir compte d’autres paramètres, venant en contradiction avec cet objectif. De plus, plus nous approchons du but fixé, plus il est difficile de renoncer car notre cerveau a du mal à se reprogrammer dans un autre but : cela nous demande énormément d’énergie et de capacités, un aveu d’échec et une vraie remise en question. Nous avons donc généralement tendance à ignorer, de façon consciente ou inconsciente, les signaux d’alerte venant remettre en question notre objectif.

*******

Après une année de stratégie du tout vaccinal, rendu quasi-obligatoire à tous les Français âgés de 12 ans et plus, et 90% de la population éligible vaccinée, la situation épidémique semble à peine plus avantageuse que celle de l’an dernier. Et pourtant, le vaccin devait être la solution unique à cette pandémie et 70% de la population devait permettre de nous faire atteindre la fameuse « immunité collective ». Au début, c’était une belle histoire et tout le monde a voulu se ranger derrière cette promesse scientifique inattaquable : la vie d’avant reviendrait vite si les Français se vaccinaient en masse. Mais l’histoire est rapidement devenue moins belle et les promesses initiales de la vaccination se sont réduites, au fil du temps, comme peau de chagrin. Nous avons alors assisté aux bidouillages de chiffres de certains médecins médiatiques et de ministres du gouvernement sur l’efficacité de ces vaccins et la part de non vaccinés dans les réanimations, contredisant en toute impunité les chiffres officiels publiés par la DREES.

Cette stratégie du tout vaccinal s’est vite assortie d’un pass sanitaire durable, aujourd’hui soumis à 3 injections, et ce pour accéder à des lieux de la vie quotidienne. Plus grave encore, ce pass vaccinal s’applique à partir de l’âge de 12 ans et un enfant non vacciné ne peut plus pratiquer de sport en club ou encore de musique et d’activité culturelles. Or, il est à ce jour prouvé par diverses publications scientifiques et par l’étude des courbes épidémiques des pays les plus vaccinés de la planète, que ces injections ne ralentissent aucunement la circulation du virus. Le pass sanitaire est par définition, inutile. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les gens testés positifs au coronavirus autour de soi, et de prendre les cas journaliers battant en ce moment des records, pour se rendre compte que les vaccins ne freinent aucunement la contamination. Et pourtant, le gouvernement nous promet que la troisième dose, ou booster, sera la dose permettant de gagner une forte immunité. Il suffit pourtant de regarder du côté d’Israël pour se convaincre que cela ne sera pas si simple.

L’objectif initial officiel du pass de freiner les contaminations a d’ailleurs progressivement évolué, sans que personne ne s’en offusque ou presque, en sésame récompensant ceux ayant accepté les injections par rapport aux autres, en dépit de toutes nos règles démocratiques et constitutionnelles. Le côté incitatif de cette vaccination était pourtant refusé fermement par le conseil constitutionnel, en premier lieu. Lorsqu’il fut évident que le pass sanitaire était bel est bien incitatif car aucunement sanitaire, le conseil constitutionnel fut bien silencieux sur le sujet. C’est donc bien un chantage géant que la grande majorité des citoyens français ont accepté collectivement, aveuglés par une « destinationite » : retrouver leurs libertés et la vie d’avant, en dépit de tout ce qu’ils laissaient sur le côté de la route pour y arriver. Certains, quelque peu dépités de ce qu’on leur proposait comme solution pour y parvenir, se sont rangés derrière l’avis de la majorité, sans élever leur voix, apeurés par un hypothétique reconfinement ou d’autres menaces plus terribles et non scientifiques les unes que les autres (l’arrivée de variants de plus en plus dangereux, la nécessité de vacciner les enfants si jamais les adultes ne le faisaient pas, etc.). D’autres n’ont pas eu le choix car ils risquaient leur travail. Les lanceurs d’alerte, autrefois d’éminents professeurs de médecine ou directeurs de recherche reconnus dans leur pratiques et excellents publiants internationaux (Pr Raoult, Pr Perrone, Pr Montagnier, Pr Peyromaure, …) se sont vus soudainement totalement discrédités et leurs propos ont été rangés aux oubliettes, malgré le fait que la plupart de leurs annonces aient été appuyées scientifiquement et factuellement. Ils n’ont fait que questionner, cette stratégie du tout vaccinal, en pleine épidémie, avec une technologie nouvelle et ayant peu de recul, en émettant des craintes sur les potentiels effets secondaires graves à court, moyen et long terme, sur une population peu à risque de formes graves du COVID, et en particulier sur des enfants. Sorti du contexte hautement inflammable, et sur un sujet tout autre, tout un chacun pourrait se dire que ces professeurs ont été dans leur rôle.

Cette solution du tout vaccinal semble aujourd’hui avoir échoué et à l’heure ou Israël annonce le début d’une cinquième vague et la nécessité de recourir à la quatrième injection pour sa population, peu de voix s’élèvent pour la remettre en question en France et le manque de projection dans le temps est ahurissante. Les conséquences collatérales de cette décision absurde sont potentiellement colossales et encore aujourd’hui peu connues, mais risquent d’apparaître au grand jour progressivement. Comment le gouvernement peut-il persister dans cette solution, de façon de plus en plus coercitive ? Comment le peuple français peut accepter de le suivre et de ne pas remettre en question cette décision de plus en plus absurde ?

MARIE PHd SCIENCES DE GESTION

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

29 commentaires pour VOYAGE AU BOUT DE L’ABSURDE

  1. huglom dit :

    Votre analyse est interessante mais vous commentez trop le narratif et ne reliez pas assez les points. Quel est l’objectif final? J’ai bien peur qu’il faille regarder ailleurs que cette distraction (Rockfeller la nomme ainsi!) qu’est le Covid et ce qui tourne autour…
    « Quand le sage ou l’escroc montre la lune, l’imbécile regarde le doigt… »

    J’aime

  2. Mimie dit :

    J’aime, mais vous oubliez l’essentiel : Les conflits d’intérêts, la corruption, la main mise de l’industrie pharmaceutique, etc. Un écrivain américain, spécialisé de le monde médical, les a appelés la Maffia, tout est dit !

    Aimé par 1 personne

  3. Lévrier dit :

    Obnubilés, et non omnibulés…

    J’aime

  4. Toubib_53 dit :

    Le dessin sur la planète TAIRE résume parfaitement les délires officiels des mafieux au pouvoir
    Juan Branco a bien écrit: « ils ne sont pas corrompus, ils sont la corruption »

    Aimé par 1 personne

  5. Ping : LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE: VOYAGE AU BOUT DE L’ABSURDE – Titre du site

  6. Covidemence.com dit :

    Quel pensum… Ca raisonne « à vide ». Ca tourne sur soi-même.

    Ce que cette diplômée décrit… sont des outils utilisés sur le troupeau, des mécanismes mis en oeuvre. Et pas par le saint Esprit ou la faute à pas de chance.

    Pour comprendre, élargissons la perspective (si on reste focalisé sur la France, alors on ne peut pas comprendre).

    Prétendre que tous les dirigeants occidentaux, et de nombreux autres, souffrent tous de ces biais est risible… 2 ans après le début de la crise.

    Quand Olivier Véran fait le clown devant l’Assemblée il y a 2 jours (comme Fauci devant le Congrès et tant d’autres)… il n’est absolument pas victime de « biais » pyschologiques ni de décisions ‘ »absurdes ».

    Il MENT, délibérement.

    C’est TOTALEMENT différent !

    La seule question valide et valable est : pourquoi ?

    Pourquoi Véran, Fauci, Macron, Johnson, Merkel, Draghi, Trudeau, Biden, Bennett (liste non exhaustive)… MENTENT-ILS ?

    Tous, et de manière coordonnée (les mêmes éléments de langage utilisés simultanément : « applatir la courbe », « immunité de groupe », « Build Back Better », « Monde d’après » etc) ?

    C’est seulement en replaçant la covidémence dans son cadre planétaire qu’on peut comprendre sa nature extraordinaire.

    Réduire les 2 années écoulées à des biais, des décisions « absurdes »… c’est au fond être un idiot utile.

    Aimé par 1 personne

  7. Paul-Henry Bacher dit :

    https://www.cdc.gov/csels/dls/locs/2021/07-21-2021-lab-alert-Changes_CDC_RT-PCR_SARS-CoV-2_Testing_1.html

    La CDC americaine retire l’agrément aux test PCR des labos à compter d’aujourd’hui car ils ne distinguent pas entre une infection covid ou grippale (!). Les labos devront adoptés des multiplexeurs désormais. On se demandait où était passée la grippe depuis mars 2020. Maintenant on voit que non seulement il n’y aurait eu que 55.000 morts covid et non 110.000, mais en plus il se peut que la moitié étaient en fait des grippes…

    PHB

    >

    Aimé par 1 personne

    • bordeauxrouge dit :

      Bonjour,

      Je pense que le CDC a très mal rédigé leur texte.
      Après 31.12.2021. il faut aussi rechercher les virus ‘influenza’ – grippe en plus que SARSCOV 2.

      Aimé par 1 personne

    • LYONNAY dit :

      C’est une fake news publiée par un représentant de l’extrême droite au Canada En fait le CDC retire l’agrément de ses propres tests trop ciblés pour le transférer à d’autres tests plus rapides et polyvalents.

      J’aime

      • Didier LAIGLE dit :

        Vous êtes certain ? Je vous dit non, c’est du réel et c’était acté depuis plus de 6 mois !
        Ils savaient depuis le début que le PCR n’était pas fait pour diagnostiquer une infection. Ce sont les politiques qui s’en sont servis pour entretenir la peur.
        Seulement il n’y avait rien d’autre, alors, au CDC ils on adapté ce test en se servant d’un échantillon de chaînon d’ARN d’influenza proche du Sars Cov-2 pour l’étalonner. Le reste c’est de la manipulation informatique.
        Sachant cela, le CDC a demandé aux fabricants d’étudier un autre test nettement plus sélectif, et capable de distinguer entre Sars et Grippe, voire rhumes (j’écris de mémoire). D’ailleurs depuis quelque temps déjà les USA ne montent plus en épingle le nombre de PCR comme on le fait chez nous.
        La question maintenant est: quand allons nous en France abandonner ces tests PCR dont tout le monde devrait savoir qu’ils sont erronés à près de 90 %. Le Portugal l’avait dit il y a plus d’un an !
        C’est aussi bien sûr la raison pour laquelle la grippe a disparu au profit du Covid, même si on ne peut exclure quelquefois une compétition entre les deux virus voire un double portage en 2021 et une compétition avec les injections en 2021 pour cause de vaccination de personnes porteuses d’infections virales mais non testées avant d’être injectées.

        Aimé par 2 personnes

      • Paco Mundutout dit :

        Je connais bien le test PCR pour en avoir pratiqué braucoup…. Je peux vous assurer que le test PCR de Drosten est une honte à la science de l’analyse , une honte au processus de validation d’un protocole et une aberration de résultats ! Il est évident que le test PCR de Drosten est une foutaise , validée n’importe comment par lOMS qui en est le coupable et certainement l’instigateur (avec Fauci). Ce test n a qu un seul but: Trouver beaucoup de cas , même de faux cas , et beaucoup de faux positifs… Je suis halluciné que tout y compris les études les plus sérieuses scientifiques sont toutes basées sur ce test PCR foireux. C’est peut être , certainement là qu est le plus gros mensonge, utilisé sciemment par tous pour faire passer cette fausse pilule ! Comment les responsables de laboratoires ont ils pu Non le test PCR de Drosten ne différencie absolument pas la grippe du COVID 19, c’est impossible ne serait ce que par la nature de l’étalon international utilisé (Standard CDC Ncov 2019) qui ne contient même pas un brin de séquence de shras cov2 mais une soupe de séquences de différents virus dont un Corona virus bovin… Ce qui veut dire , qu’on ne peut pas savoir si l analyse PCR avec de fortes chances de faux positifs (jusqu à 90 % de faux positifs avec 45 réplications) (je rappelle ici qu’il ne peut pas y avoir de faux négatifs en PCR) détermine ou pas votre contamination au COVID 19… Tous les cas de soit disant rechute d’une maladie supposée immunisante sont des rechutes farfelues car la chute elle même est farfelue… Les cas asymptomatiques? C’est du bidon, certainement un faux positif etc etc etc…Donc on ne peut pas savoir honnêtement si le shrascov 2 existe vraiment… C’est horrible à admettre mais c’est une réalité… On a peut être analysé que des cas de grippes? Personne ne peut le savoir… Il n y a eue que peux de séquençage totale du virus shrascov2 , mais si la sélection de ce virus a été faite par PCR Drosten alors il y a de fortes chances que ce ne soit pas un shrascov2 mais un autre Corona virus car il en existe beaucoup en réalité ou un virus influença car les génomes des virus respiratoires ont tous beaucoup de similitudes… On ne connait pas la carte d’identité de tous les virus qui circulent… Donc quand on en trouve un, c’est facile de dire qu’il est nouveaux mais rien ne le prouve… Donc si on part d’une hypothèse fausse on ne peut pas arriver à une conclusion vraie ! Reiner Fuelmich a démontré brillamment avec de vrais scientifiques, de vraie métrologues que le pcr Drosten était du pipo… Scandaleux ! Je vous invite à trouver son article très bien référencé qui le prouve… Le grand manitou Fauci a convenu que le test n’était pas assez sélectif et ce il y a bien longtemps … Je rappelle I I , que le CDC était jusqu’à y a pas longtemps, le seul fournisseur du faux étalon standard)… Effectivement, Fauci retire l homologation par le NIH de ces tests , ce n’est pas une Fake NEWS… En revanche , ce qui est dramatique c’est bien que Fauci dénonce un disfonctionnement majeur mais personne ne dénonce les résultats issus de ce disfonctionnement majeur??? Le test PCR a été bien utile pour terroriser et apporter des mensonges mais maintenant qu’il apporte trop de mauvais cas alors que les gens sont vaccinés il faut changer … Car oui, s’il n’est pas sélectif, vous ne pouvez pas mesurer l effet d’un vaccin sélectif… Alors on change: » PCR merci ! services rendus »

        Aimé par 1 personne

    • Jean Sentrais dit :

      L’Italie déplore 5,8 mille vrais décès covid (nov 21, depuis février 21).
      J’extrapole à 7,5 mille vrais décès covid en France (nov 21, depuis mars 21). Non à 125 mille !

      Pour ce qui se passe prétendument, aujourd’hui avec des dizaines de milliers de « contaminations au sars-cov-2 Omicron » chaque jour (!), ces chiffres sont nécessairement mensongers dès lors qu’aucun vrai séquençage systématique du sars-cov-2 Omicron n’est effectué ! Ni qu’aucun prétendu diagnostic médical ne peut alors pas être retenu, en période grippale saisonnière …

      Et comme tout un monde majoritaire croit cette baliverne répétitive, OV vient d’ordonner la suppression de toute base « scientifique » par l’arrêt de tout séquençage génique : ainsi, les chiffres qu’il annonce comme étant cataclysmiques seront toujours plus fantaisistes, davantage mensongers qui servent utilement un autre dessein que de veiller à la santé des Français. Mais qui en doutait encore ?

      Bravo ! l’Artiste.

      Qu’une grippe dite banale dégénérant en bronchite est traitée (habituellement) par antibiotiques afin d’éviter de néfastes complications pulmonaires. Or, ces traitements sont désormais interdits.

      La torture de la population est gigantesque. Leurs auteurs en rendront compte, aussitôt que la population terrorisée se soit ressaisie. Un jour ?

      J’aime

      • Jean Sentrais dit :

        Erratum : il faut lire désormais
        -« […] (nov 21, depuis février 2020) […]
        et
        -« […] (nov 21, depuis mars 2020) […]

        Non ! depuis 2021. Évidemment …

        J’aime

  8. Mu Poe dit :

    Télécharger Outlook pour Android ________________________________

    J’aime

    • Jean Sentrais dit :

      Ce serait plutôt :
      – » Téléchargez androïde pour Android » ! comme pourrait le dire George Lucas …
      ou
      « Téléchargez androïde pour Répliquant » ! comme pourrait le dire Ridley Scott …

      Look out, look out, look out !

      J’aime

  9. nicolasbonnal dit :

    Le but du jeu c’est la Bête de l’Apocalypse et son antimonde numérique (NMR léopard en hébreu) :

    J’aime

  10. dandresy dit :

    Une société qui fonctionne sur le profit est forcément corrompue. Les lois sont perçues comme contraignantes par les puissants. Ils ne les appliquent que dans leurs intérêts cupides. Les hommes politiques ne sont pass forcément tous intelligents, être élu n’est pas signe de pertinence. On voit ça depuis le début de cette crise. Les conflits d’intérêts sont interdits, mais ça gêne qui ? Tant que la majorité ne réagit pas avec violence, c’est perdu. Patience, ça va venir, ils ont poussé le bouchon trop loin. Question de prise de conscience lente. Après on va reprendre les mêmes et on va continuer ? Le PS et la gôche caviar ? Pécresse et l’obligation vaccinale toutes les 2 mois et 1/2 avec des protéines inadaptées aux variants successifs ? La retraite par points sans savoir quelle sera sa valeur dans 25 ans, et la CFDT qui dit oui contre sa base ?? Vite un tsunami politique…Course de vitesse, on va vers l’état totalitaire et un report des élections et avec l’état d’urgence changer vite fait la constitution, les membres du CC diront oui. Chiche qu’il va tenter le coup ? Réussir ? Faut voir. Cela s’appelle un putsch non ?

    Aimé par 3 personnes

    • Jean Sentrais dit :

      C’est également ma crainte : qu’en invoquant un état d’urgence pseudo sanitaire et socio-politique délétère, EM nous joue sa farce ultime par la déclaration d’un état d’urgence intégral : suspension de la Constitution et de toutes les Libertés fondamentales individuelles et collectives, et report illimité de l’échéance électorale de 2022 … jusqu’à la soumission définitive des 66 millions de Français.

      Mais, dès lors que 5 millions de Français seront toujours récalcitrants à sa seule Personne : -« Ah ! ces maudits Français réfractaires » ! EM justifiera un état d’urgence miliaire qui s’inscrira d’emblée pour quelques longues et joyeuses années.

      Et attendez-vous à voir agir un EM européiste très très très méchant dans les jours et les semaines prochaines !

      Mon avis définitif sur le sinistre Sire : c’est juste un débile mental opportuniste.

      Opportuniste ? Ben ! oui parce que le Peuple l’a laissé opérer en toute impunité, lequel Peuple semble convenir d’uncurieux intérêt de le laisser mener la France à la ruine, au chaos et à la désolation …

      Il va pleuvoir beaucoup de sang, il va pleurer beaucoup de larmes.

      J’aime

  11. popole dit :

    Bonsoir, Quand on persiste à vouloir vous refiler un produit qui ne fait pas ce pourquoi il est prévu c’est qu’il y a autre chose derrière . Macron DOIT mettre en place cet identifiant numérique qui servira à connecter chaque citoyen au réseau numérique du monde 4.0 et il n’a rien imaginé d’autre que ce vaxx pour lui trouver une justification plausible aux yeux du public . C’est tout . Bonne soirée de réveillon à tous ceux qui lisent ce blog et à son Auteur .

    J’aime

  12. Annick dit :

    Pourquoi poser des questions?, l’état profond veut la domination totale de la planète en la dépeuplant pour plus de facilité à atteindre leur but de mise en esclavage des individus restant en vie, soit pas plus de 500 000 000. Nos gouvernements sont non seulement corrompus mais sataniques, certains d’entre eux pédocriminels, des êtres sans âmes, des coquilles vides qui ne reculent devant rien: vols, mensonges, tortures morales et physiques, nous n’avons rien à attendre de bien de leurs parts, ils sont le mal. La condamnation de Ghislaine Maxwell n’est qu’un début, le carnet d’adresse des copains compromis est épais, ce sera à chacun son tour, certains seront éliminés sans plus, d’autres jugés et condamnés à de lourdes peines ou condamnés à mort, d’autres seront suivis à vie. Les noms seront divulgués en leur temps.
    Certaines informations circulent aux USA, concernant l’UE et quelques dirigeants.

    J’aime

  13. FL dit :

    Bonne année à tous.
    Le sort qui est fait à Julian Assange, dont les médias gavés de nos impôts ne parlent quasiment jamais, devrait suffire à orienter notre compréhension des choses.
    Nos éminents professeurs ne sont pas encore en prison, on se contente de les disqualifier, c’est encore plus vicieux… Depuis 2 ou 3 ans, nos systèmes ont manifestement été hackés par des tiers d’une puissance telle que nos élus ne sont plus que des exécutants corrompus, ou ‘protégés’ par une supra mafia. Que cette dernière se trouve à Davos, en Chine, sur l’île d’Epstein ou dans une base lunaire, il faut juste admettre que c’est une guerre contre les peuples qui est en train de déferler.
    Les commanditaires sont probablement un assortiment des hypothèses précitées.
    Je viens de regarder ‘don’t look up’ sur netflix, nombre de caractères de notre époque y sont merveilleusement caricaturés, notamment la collusion entre cupidité et technologie flamboyante.
    Même s’il faut des clés de compréhension, rien ne sert de se forger une opinion structurée sur le processus en marche, c’est de la masturbation intellectuelle, il y a tellement de possibilités que cela ne peut que diviser les opposants qui se feront hacher menu par les salopards.
    Je prie pour que 2022 soit l’année d’une grève massive contre le capitalisme de surveillance, ou au choix celle du débarquement des aliens. C’est un peu désespérant mais ne comptez plus sur les arguments, ils ne veulent pas les entendre. Ce sont bien des fous.

    Aimé par 2 personnes

  14. Paco Mundutout dit :

    Je ne pense pas à un biais quelconque.
    L analyse de Marie est pourtant juste et très bien présentée…
    Cependant dans un biais il y a quelques notions qui le définissent, notamment il y a une notion d’accident, de non intention… Beaucoup de biais se mesurent, ils sont donc quantifiables, on a donc souvent conscience d’un accident que l’on peut mesurer et bien souvent déduire… Hors en l’occurrence , s’il s’agissait d’un biais, depuis deux ans , beaucoup devraient avoirde ce biais devraient avoir conscience de ce biais et donc si ce n’est pas eux au moins l ensemble du système qualité autour des causeurs de biais doivent corriger ces biais! Hors , personne ne corrige rien, bien au contraire tout le monde ment et accentue ces faux biais… Depuis deux ans , ce ne peut pas être un accident ou des cumul d’accidents non conscients! C’est trop long et c’est trop bien préparé… Par exemple : La chloroquine mise sous ordonnance par Buzin en janvier 2020 , alors qu’on nous dit ça ne viendra pas et que la chloroquine était sans ordonnance depuis 70 ans! Accident , un biais quand Veran en face de la publicité faite à cette molécule par notamment pr Raoult, interdit la prescription de ce médicament ? Un autre exemple: le développement du pass sanitaire date de au moins 2019 mais certainement 2017 ou 2018? Ce est trop bien fait et trop bien organisé, mis en place trop vite pour avoir été fait aussi rapidement! Tout le reste est un enchaînement de faux , de non sens , et de fausses cibles… Quand Macron dit en mars 2020 le salut ne passera que par un vaccin : il ment, c’est prémédité et organisé… Rien que ces deniers points de exemple ci avant, enlèvent le bénéfice du biais aux décideurs… Il ne y a aucun caractère accidentel dans ceci… Les mensonges médiatiques, les faux dénonciateurs de Fake sont trop organisés pour être un biais. On n’ organisé pas un biais masqué, ça c’est de la manipulation de l’intoxicatio, du faux! Quand le pilote oubli de détourner son avion après avoir tiré sur ça cible, il ne le fait pas exprès, c’est un accident ,ce n’est pas prémédité… Non ! Définitivement , on ne peut pas accorder le bénéfice d’un quelconque biais d analyse, de perception ou d objectif à ce scandale , puant, criminel!

    Aimé par 1 personne

  15. Digival dit :

    Pour l’année 2022 je vous souhaite d’apprendre ce qu’est  » l’oublie de la fréquence de base  » Quand 90% sont vaccinés et que 3 % de non vaccinés sont à l’hôpital , cela ne signifie pas qu’il y a 3% de non vacciné mais 27% car il y a 9x plus de vaccinés 90% . SI 27 % sont des non vaccinés a l’hôpital comme il ne sont que 10% de la population et représente 27% des admissions je vous laisse conclure le calcul …
    Merci pour votre travail
    Bonne année

    J’aime

    • Jean Sentrais dit :

      Bonne année !

      Je crains que la confusion soit totale et soit rigoureusement entretenue par la DREES-même (depuis mars 2020 !) sur recommandation de OV : quoi des malades hospitalisés vaxxinés ou non-vaxxinés (en 2021) ?

      Mais, d’abord ces « hospitalisés » ont-ils été diagnostiqués OUI ou NON contaminés au sars-cov-2, et par lequel de ses variants ?

      La réponse est manifeste et opportuniste : NON ! afin de créer de la confusion, et d’interdire la possibilité de gérer en temps réel la réalité de la pseudo pandémie, également d’en dresser un retour-sur-image.

      Afin de ne jamais pouvoir savoir ce qui se passe ou s’est passé, la tactique était machiavélique ou shadokienne !

      1/ Les hospitalisés sont-ils (tous) diagnostiqués covid par séquençage génique du sars-cov-2 ? Non : alors toute élaboration statistique est faussée. À dessein, ou par incompétence crasse ? Vincent Pavan CSI y a répondu : le crime était presque parfait !
      2/ Les hospitalisés sont-ils malades d’une aggravation d’un « simple » état grippal qui dégénère en infection pulmonaire ? Qui pourrait le savoir, qui voudrait le savoir, qui exige de ne pas le savoir ?

      Ce qui peut s’ensuivre ne peut être qu’une construction intellectuelle délirante dont le projet est monstrueux : justifier une stratégie contraignante à se faire vaxxiner, c’est-à-dire subir une thérapie génique par injection d’ogm.

      Notez : dès lors que 98% des Français se refusent (encore) à se faire servir des ogm dans leurs assiettes, 85% exigent de s’en faire piquer directement sous la peau ; et exigeraient furieusement que 100% des Français y pourvoient.

      Là ! je n’imaginais qu’un Peuple entier bascule dans une telle schizophrénie …

      Bref ! et comme le déclarait déjà Fabrice Di Vizio mi-2020 : -« On est gouverné par une bande de branquignols » !

      J’aime

  16. Jean Sentrais dit :

    Quelqu’un d’entre nous aurait-il quelque info vérifiable sur la composition des vaxx ?

    Certes, on nous burine la cervelle d’une stratégie par thérapie génique par injection d’ogm. Mais, au-delà de cette stratégie hautement suspecte (et décriée depuis 20 ans), qu’en est-il de la réalité vaxxinale et des produits injectés ?

    Préliminaire : Pfizer a reconnu que l’un de ses lots ne présentait pas les propriétés (bénéfiques ?) escomptées. Ce qui signifie que de lots en lots, nous ne pouvons pas parler d’une composition de vaxx, mais d’ores-et-déjà de plusieurs compositions nettement différenciées !

    Du coup, plusieurs théories du complot font florès !

    Mais, qui est complotiste dans cette affaire ? Ceux qui déplore plusieurs compositions distinctes aléatoires, et pour quels usages ? Ou ceux qui fabriquent et distribuent des produits dont leurs compositions demeurent inconnues, et secrètes ?

    Un doute de la pensée m’habite !

    J’aime

    • Jean Sentrais dit :

      Ce qui suit me semble être une référence crédible et sérieuse.

      Les vaccins peuvent déclencher une autodestruction

      Une infection naturelle par le SRAS-CoV-2 (coronavirus) reste, chez la plupart des individus, localisée aux voies respiratoires. En revanche, les vaccins amènent les cellules situées au plus profond de notre organisme à exprimer la protéine de pointe virale, ce qui n’était pas prévu par la nature. Toute cellule qui exprime cet antigène étranger sera attaquée par le système immunitaire, qui fera intervenir à la fois des anticorps IgG et des lymphocytes T cytotoxiques. Cela peut se produire dans n’importe quel organe. Nous constatons aujourd’hui que le cœur est touché chez de nombreux jeunes, ce qui entraîne une myocardite, voire un arrêt cardiaque soudain et la mort. Comment et pourquoi de telles tragédies pourraient être liés à la vaccination sont restés des conjectures, faute de preuves scientifiques. Cette situation est maintenant rectifiée.

      À retrouver ici (02 janvier 2022) :
      https://arnauddebrienne.wordpress.com/2022/01/02/des-resultats-dautopsie-donnent-des-preuves-irrefutables-du-role-des-injections-a-base-darnm-dans-le-deces-post-vaccination/

      Mon père, 94 ans vient de mourir cette nuit du 02 au 04 janvier 2022 d’une hémorragie cérébrale après un AVC. Durant les 18 derniers mois j’avais tenté de l’instruire, lui et son entourage qu’une pseudo pandémie ravageait les esprits et les corps les plus fragiles ; et qu’au cas d’une possible, certaine contamination au sars-cov-2 et son covid-19 20 21 (!) des traitements préventifs et précoces existaient, qu’ils étaient avérés, pas chers, et disponibles auprès des « bonnes adresses ». Qu’ensuite je leur déconseillais de s’abandonner à une quelconque vaxxination hautement suspecte, expérimentale, hasardeuse et dangereuse. Or, mon père alors en parfaite santé, certes fragilisé par son grand âge avait préféré, néanmoins se faire 2x vaxxiner parce qu’il croyait religieusement au discours des « Autorités ». Il s’est alors prêté à une thérapie génique par injection d’ogm. Sa famille vient de me déclarer ne pas vouloir polémiquer davantage : -« Paix aux tourment de son âme » ! car il vient d’être moissonné, mais quel profit ?

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s