Des particules du Pfizer dans les ovaires des souris, pour les femmes  une étude est lancée, réponse en 2022

Des particules du Pfizer dans les ovaires des souris, pour les femmes  une étude est lancée, réponse en 2022

Les effets des vaccins Covid sur l’organisme humain sont inconnus. Une étude chez des souris montrait que les particules du vaccin Pfizer sont stockées dans les ovaires. Chez les humains, on en analysera les éventuelles conséquences plus tard, après des milliards d’injections.

L’étude sur les femmes

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/study/NCT04748172

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Des particules du Pfizer dans les ovaires des souris, pour les femmes  une étude est lancée, réponse en 2022

  1. Dandresy dit :

    Cela ne m’étonne pas. Depuis le début de toutes ces affaires de Covid, et ça remonte à 2017, les soi-disant complots vont peu à peu se révéler comme justes. Des médecins, forcément aux idées extrêmes avaient avancés cette hypothèse. Que les vaccins pouvaient avoir des effets néfastes sur les futures procréations féminines. Et puis, tous les vieillards prétendus séniles mais pourtant Nobelisés, disaient que le virus n’était pas naturel. Bref, sur les plateaux TV on se croirait sous Tchernobyl avec le nuage…On marche sur la tête et on semble aimer ça. Si on continue d’aimer cette situation, ça va très mal finir, vaccins obligatoire, non! Pas dans ces conditions. Dictature sanitaire insupportable.
    Merci à vous de marteler ces évidences. Je fais suivre vos infos.

    J'aime

  2. Annie Paashaus dit :

    il est temps de tous les virer,

    Aimé par 1 personne

  3. Eric dit :

    Cette mise en avant est intéressante mais ne prend en compte qu’un délai de 48 H. Qu’en est-il au delà, surtout si l’on fait l’hypothèse que cette croissance de concentration se poursuit plusieurs jours.
    A noter également une concentration rapide et élevée dans la rate, gros siège hématologique et immunitaire.
    Cela ne fait que renforcer le fait que ces injections sont loin d’être anodines et que l’information pour un consentement éclairé est vraiment sibylline.

    Aimé par 1 personne

  4. GaL dit :

    Interessant, il y a une très haute accumulation dans la rate qui participe à l’elimination des micro-organismes et des antigènes particulaires de la circulation sanguine.

    J'aime

Répondre à Eric Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s