L’étude que tout le monde attendait mais dont la presse ne parlera pas : le Pfizer protege effectivement les moins de 60ans mais très mal les plus de 80ans après deux injections

Une étude allemande bien menée étudie les anticorps neutralisants  chez des personnes vaccinées (plus de 17j après l’injection) en tenant compte de l’âge : un groupe de moins de 60 ans (moyenne 42 ans)et un groupe de plus de 80 ans (moyenne 87 ans).

Cette étude  Yale, BMJ, permet de comprendre ce qui se passe en Israel ou dans les maisons de retraite après vaccination.

Les conclusions sont sans appel : deux doses sinon rien, pas de protection pour ceux qui en ont le plus besoin , moins de 20% d’entre eux disposent d’un niveau minimum d’anticorps…

Et si on pensait enfin aux traitements, la vaccination ne nous sortira pas de l’impasse …

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.03.03.21251066v1.full

1° ) Une seule dose ne protège personne  17j après la vaccination

 Entre 17 et 19 jours après la première vaccination, la majorité des participants, quel que soit leur âge, ne présentaient pas de titres d’anticorps neutralisants. Dans le groupe des vaccins plus jeunes, 16,1% présentaient des anticorps neutralisants avec des titres allant de 1:10 à 1: 2560. Dans le groupe des personnes âgées vaccinées, seulement 1,2% avaient développé des anticorps neutralisants après la première vaccination 

 L’observation selon laquelle les vaccinés à dose unique manquaient généralement de réponses d’anticorps neutralisants soulève rapidement la question de savoir si ces individus pourraient encore contracter des infections et transmettre la maladie tout en restant asymptomatiques

 De plus, étant donné que la majorité des vaccinés n’ont pas obtenu de titres d’anticorps neutralisants après la première vaccination, nous suggérons que le report d’une deuxième vaccination avec ce vaccin n’est pas conseillé pour les populations jeunes ou âgées.

2°) deux doses protègent  correctement les plus jeunes mais très mal les plus de 80 ans, un tiers d’entre eux  sans le moindre anticorps  17 jours après la seconde dose

Après la deuxième dose, un titre de neutralisation a été atteint par 97,8% des jeunes vaccinés. Dans le groupe des personnes âgées, 68,7% ont montré des titres allant de 1:10 à 1: 320. Fait remarquable, chez 31,3% des personnes âgées vaccinées, les anticorps neutralisants n’étaient pas détectables après la deuxième vaccination et étaient donc potentiellement sans séroprotection 

des données récentes suggèrent que des titres neutralisants élevés sont particulièrement importants pour la protection contre les nouvelles variantes circulantes du SRAS-CoV-2 conférant une fuite immunitaire

Le niveau de protection n’est pas le même pour ceux qui présentent des anticorps : 75% des plus jeunes ont des titres supérieurs  à 1 :80 contre  seulement 20% des plus de 80 ans

Nos données suggèrent que des fréquences plus faibles d’anticorps neutralisants après la vaccination BNT162b2 chez la population âgée peuvent nécessiter une revaccination plus précoce pour assurer une forte immunité et une protection contre l’infection.

3 La gravité des symptômes post-vaccination n’est pas corrélée à la réponse des anticorps

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour L’étude que tout le monde attendait mais dont la presse ne parlera pas : le Pfizer protege effectivement les moins de 60ans mais très mal les plus de 80ans après deux injections

  1. nicolasbonnal dit :

    C’est une blague : on ne meurt pas avant soixante ans mais beaucoup après 80 ! L’étau va se resserrer sur eux.

    J'aime

  2. nicolasbonnal dit :

    Ils veulent le camp électronique et la dépopulation, donc le vaccin.

    J'aime

  3. charlie dumaine dit :

    Bonsoir Même vous écrivait Vaccin alors que ceci est une THERAPIE – ARN M alors mettez le bon mot Merci ________________________________

    J'aime

  4. mauricefisherbarham9196 dit :

    Les vaccinés aux États-Unis sont entrain d attraper le virus donc la protection ne dure pas longtemps. Il y a même des morts et des hospitalisations. En ce qui concerne les effets secondaires, personne ne prend en compte la totalité mais regarde un effet seulement comme la thrombose. Alors que le spike ou anticorps produits peut detruire 28 tissus cellulaires donc faire d innombrables effets secondaires variés selon l individu.
    https://www.independent.co.uk/news/world/americas/michigan-covid-test-positive-vaccinated-b1827393.html

    J'aime

  5. Ping : Quand on a le covid en ephad , pas de soins précoces mais on peut être attaché Ça fait partie du protocole !!! | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s