LE VARIANT ANGLAIS A UN PAPA (Yazdan) ET UNE MAMAN (karine Lacombe) : le traitement de patients immunodéprimés avec la méthode du plasma de patients guéris (Karine) et le Remdesivir (Yazdan) aurait entrainé la mutation de la covid …

Les Anglais auraient eu  tort de s’inspirer des traitements des deux héros  promus par la macronie….

A peine croyable  mais vrai la mutation que subit l’Angleterre serait le fruit d’une évolution longue  de patients  immunodéprimés ( dont un qui fait l’objet d’une étude) soignés en combinant leurs idées inefficaces pour soigner mais géniales pour créer des variants …

1Problème à trop jouer avec la protéine Spike comme le font les nouveaux vaccins, ne risque t on pas des évolutions dangereuses ?

Le professeur Raoult qui est à l’origine du tiers des séquençages réalisés en France a du travail avec l’arrivée des malades du mutant anglais . Il revient sur les mutations anciennes, celles des visons et celle de l’Angleterre.

Dans sa dernière vidéo le Pr Raoult démontre comment les apprentis sorciers ont engendré des virus mutants ; RIRI FIFI LOULOU FONT DE LA SCIENCE

Yazdan , son chouchou Nathan, Karine et les autres ne sont nommés mais plasma et remdesivir c’ est qui ?

Les scientifiques britanniques tentent toujours de comprendre comment s’est faite la mutation. Ravindra Gupta, un virologue de l’université de Cambridge, interrogé par le journal Science, se demande si le virus n’a pas traversé une longue période d’évolution au sein d’un seul patient infecté de manière chronique. Par exemple, un patient au système immunitaire affaibli comme ceux qui sont atteints de cancer ou de leucémie.

LES ACCUSATIONS DU NATIONAL GEOGRAPHIC

https://www.francesoir.fr/societe-sante/pourquoi-de-nouvelles-variantes-de-coronavirus-sont-soudainement-apparues-au-royaume

https://api.nationalgeographic.com/distribution/public/amp/science/2020/12/why-new-coronavirus-variants-suddenly-arose-in-uk-and-south-africa

2 L’étude anglaise qui décrit la mutation du virus avec l’ajout de plasma et de remdesivir  sur un patient immunodéprimé.

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.12.05.20241927v1

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.12.05.20241927v1

 Ici, nous rapportons l’évasion fatale du SRAS-CoV-2 des anticorps neutralisants chez un individu immunodéprimé traité avec du plasma convalescent, générant des séquences ultradeep du génome entier par des technologies de lecture courte et longue sur 23 points de temps couvrant 101 jours. 

Peu de changements évolutifs ont été observés dans la population virale au cours des 65 premiers jours malgré deux cycles de remdesivir. Cependant, à la suite du plasma convalescent, nous avons observé des changements dynamiques de la population virale,Δ H69 / Δ V70 dans le S1 NTD de la protéine Spike. 

Au fur et à mesure que la neutralisation du sérum diminuait, la fréquence des virus avec le génotype d’échappement diminuait, avant de revenir au cours d’un cycle final et infructueux de plasma convalescent. 

In vitro , le variant d’échappement de Spike a conféré une sensibilité réduite à plusieurs unités de plasma / sérum convalescent de différents patients récupérés, tout en maintenant une infectivité similaire à celle du type sauvage. 

Ces données révèlent une forte sélection positive sur le SRAS-CoV-2 pendant la thérapie par plasma de convalescence et identifient la combinaison des mutations Spike D796H et Δ H69 / Δ V70 comme un large mécanisme de résistance aux anticorps contre les réponses anticorps courantes au SRAS-CoV-2.

 Ces données révèlent une forte sélection positive sur le SRAS-CoV-2 pendant la thérapie par plasma de convalescence et identifient la combinaison des mutations Spike D796H et Δ H69 / Δ V70 comme un large mécanisme de résistance aux anticorps contre les réponses anticorps courantes au SRAS-CoV-2.

3 Les mutants sud africains et californiens

Houriiyah Tegally mène des travaux de surveillance en génomie en Afrique du Sud, pour elle le mutant sud africain aurait une origine identique : la théorie la plus probable est qu’il soit venu de patients immuno-déprimés, dont le système immunitaire a plus de mal à supprimer les infections. Donc le virus se reproduit beaucoup plus chez ces patients, c’est ainsi qu’il peut se transmettre plus facilement. Il existe en Afrique du Sud un fort pourcentage de personnes immuno-déprimées, en particulier dans le sud-est du pays où ce variant a émergé, portant la deuxième vague. »

Nous ne disposons pas pour ce pays d’une étude comparable à la britannique pour impliquer le remdesivir et le plasma mais ce pays et l’Egypte, à la différence du reste du continent , les ont utilisés.

Point de doute pour la Californie où apparait un nouveau mutant, cet Etat  a massivement utilisé le plasma et le remdesivir.

https://abc7.com/coronavirus-covid-19-treatment-remdesivir/6157856/

https://abc7.com/coronavirus-covid-19-treatment-remdesivir/6157856/

https://covid19.ca.gov/plasma/

https://health.ucsd.edu/news/releases/Pages/2020-07-09-does-blood-plasma-from-covid-19-survivors-help-patients-with-novel-coronavirus.aspx

https://abc7news.com/man-dies-waiting-plasma-donation-for-coronavirus-blood-treatment/6111694/

https://abc7news.com/ucsf-coronavirus-covid-19-testing-plasma/6130090/

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour LE VARIANT ANGLAIS A UN PAPA (Yazdan) ET UNE MAMAN (karine Lacombe) : le traitement de patients immunodéprimés avec la méthode du plasma de patients guéris (Karine) et le Remdesivir (Yazdan) aurait entrainé la mutation de la covid …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s