L’honneur perdu de Martin Hirsch, le Pinocchio de l’Aphp

La presse s’est déchainée contre Raoult ; il aurait menti à la commission d’enquête. Les journalistes couchés  n’ont rien dit de la réponse de Raoult, vidéos à l’appui il démontre que le menteur c’est Martin Hirsch , incompétent notoire devenu président de l’Aphp par pure allégeance politique

Martin Hirsch dénonce « des éléments factuellement faux » dans les déclarations du professeur marseillais devant la commission d’enquête sur le Covid-19

le Pr Raoult a affirmé que le patient chinois de 80 ans s’était présenté ”à la Pitié-Salpêtrière”, était “rentré chez lui”, puis était “revenu 7 jours après” et était “venu mourir dans un hôpital”.

“Le seul patient chinois de 80 ans auquel peut faire référence le Pr Didier Raoult a été admis le 25 janvier 2020 à l’hôpital européen Georges Pompidou. Il n’a jamais été renvoyé chez lui”, assure Martin Hirsch dans sa lettre.

Il rappelle que ce patient a ensuite été transféré ”à l’hôpital Bichat, centre national de référence”, où sa fille, elle aussi malade, a également été prise en charge avant de guérir.

Raoult renvoie à une interview de Yazdanpanha (panneau publicitaire de Gilead)qui confirme les malheurs du malade renvoyé plusieurs fois chez lui

Pr. Yazdan Yazdanpanah, à propos du dernier patient atteint de coronavirus admis à l’hôpital Bichat : «on n’a pas pu le détecter»

Malgré des appels passés au Samu et renvoyés d’abord à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière puis à Bichat à Paris, son cas n’avait pas été considéré. Le médecin avait expliqué que le personnel soignant n’avait «pas pu le détecter».

 le Pr Raoult, fervent autant que controversé défenseur de l’hydroxychloroquine, avait évoqué la question de la mortalité, en disant s’appuyer sur “un travail” disponible en ligne. “La mortalité dans les réanimations ici, dans ce travail toujours, est de 43%. Chez nous, elle est de 16% ”, avait-il dit, sans préciser exactement d’où il tirait ces chiffres.

“Le soin est passé au second plan”, avait poursuivi le Pr Raoult, directeur de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée-Infection de Marseille.

Dans sa lettre, Martin Hirsch assure que “nous n’avons aucune donnée qui place à 43% la mortalité dans les réanimations de l’AP-HP”, sans préciser à combien se monte ce taux. “D’autre part, il n’y a à ce jour aucune étude publiée qui analyse comparativement les taux de mortalité en réanimation, évaluées dans des conditions contrôlées, entre les hôpitauCaumresx parisiens et marseillais”, ajoute-t-il.

Caumes est un anti Raoult patenté tout comme Karine Lacombe  et ils disent la même chose.

Regardez ces deux vidéos

https://t.co/cxBafzlKUU?amp=1

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour L’honneur perdu de Martin Hirsch, le Pinocchio de l’Aphp

  1. frankie35600 dit :

    L’honneur perdu de Martin Hirsch, le Pinocchio de l’Aphp
    Ben quel honneur ? cet abruti, vu sa « délicate »position aurait dû fermer sa G…Au lieu de quoi il ose la ramener…! Un comble ! Donc, il nous faut revenir aux « bonnes vieilles méthodes »….Suicidons le !

    Aimé par 2 personnes

  2. Paola castelli dit :

    Dehors lui aussi les toubibs parisiens n ont pas été capables de détecter l le patient no 1 j ai entendu l interwue du toubib au début qui a dit textuellement ce patient est passé entre les mailles du filet à marseille il aurait ete testé et traité un véritable scandale ces toubibs

    J'aime

  3. Georges Schell dit :

    Qu’est-ce que j’apprends ? Martin Hirsch aurait un honneur et on ne me l’avait pas dit !

    J'aime

  4. Georges Schell dit :

    Martin Hirsch n’est-il pas cet homme d’honneur qui s’était empressé de dénoncer « l’attaque » de la Pitié-Salpétrière par des Gilets jaunes… qui, en réalité, ne faisaient que fuir une attaque de la police…
    Martin Hirsch, n’est-il pas cet homme d’honneur, couvert d’honneurs par Sarkozy…qu’il s’est empressé de trahir lors de la présidentielle de 2012 ?

    J'aime

  5. Patrick Huet dit :

    @ frankies35600 « Au lieu de quoi il ose la ramener »
    C’est parce qu’on le lui a demandé, cela ne fait aucun doute.
    Et puisque l’on parle d’honneur, ce serait bien de créer un « Tableau d’honneur » disponible à tous sur Internet, qui recenserait les médecins, praticiens et aux professions qui ont eu le courage de dire la vérité.
    Que l’on sache qui est qui !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s