Pour Blanquer en cas de critique de la politique sanitaire du gouvernement par les élèves ,  les autorités de l’école doivent convoquer les parents

EXr0Z8zXgAAusMe

 

Initialement présenté sur les réseaux sociaux comme une circulaire, ce document est en fait décrit comme une « fiche » par le ministère. Un paragraphe a notamment retenu l’attention : « Des enfants peuvent tenir des propos manifestement inacceptables, peut-on lire dans ce texte de trois pages. La référence à l’autorité de l’Etat pour permettre la protection de chaque citoyen doit alors être évoquée, sans entrer en discussion polémique. Les parents seront alertés et reçus par l’enseignant, le cas échéant accompagné d’un collègue, et la situation rapportée aux autorités de l’école. »

Blanquer a ressorti la circulaire utilisée pour répondre à des propos des élèves favorables au terrorisme islamiste. Cette fois ci il s’agit de combattre les critiques de la politique sanitaire du gouvernement. La comparaison est pour le moins indécente…

CaptureATT

Les élèves sont moins visés que les parents ; un enfant se faisant l’écho du décès d’un de ses proches soigné avec la méthode du « prendre un doliprane avant d’étouffer « , voici l’ennemi de la République.

Une recommandation qui agace autant qu’elle inquiète. Sur les réseaux sociaux, de nombreux professeurs craignent une volonté de faire taire les critiques contre le gouvernement.

« On nous demande de ne pas remettre en cause la gestion de la crise », a affirmé Francette Popineau, secrétaire générale du Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire.

Comme d’autres sur Twitter, elle souligne que cette formulation ressemble à celle déjà utilisée dans une fiche pédagogique publiée après les attentats de « Charlie Hebdo », de l’Hyper Cacher et de Montrouge en 2015. Déjà, les professeurs étaient invités à évoquer « l’autorité de l’Etat pour permettre le “vivre ensemble” »« On ne peut pas comparer la situation sanitaire actuelle avec une situation terroriste », continue Francette Popineau, qui regrette l’utilisation de termes similaires dans des contextes bien différents.

 

Contacté par « l’Obs » au sujet de la fiche « Ecouter la parole des élèves », le ministère de l’Education nationale précise que les « propos inacceptables » évoqués englobent « des propos haineux en direction d’une personne ou d’un groupe », « manifestant le refus des gestes barrières et le souhait de s’en affranchir », « exprimant une indifférence à la situation, un mépris des deuils », ou encore « relayant des théories complotistes ».

En mars dernier Le Monde donnait des exemples de théories complotistes :

-affirmer que le gouvernement n’ignorait rien de la pénurie de masques

– défendre le protocole Raoult

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/03/28/comment-didier-raoult-est-devenu-la-nouvelle-egerie-des-complotistes_6034761_4408996.html

 

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Pour Blanquer en cas de critique de la politique sanitaire du gouvernement par les élèves ,  les autorités de l’école doivent convoquer les parents

  1. fraternel dit :

    e la liberté d’expression meme si des enfants entendent çà et là certains propos ce n’est pas au ministre ni à l’état de se substituer aux parents ni aux enseignants non mais maintenant on aura droit à une police politique ils deviennent vraiment fébriles plus le droit de critiquer mais dire bonjour monsieur vous avez raison et on fait des courbettes il aura fallu trois révolutions pour obtenir des droits à la liberté d’expression des droits sociaux etc nous ne sommes pas dans une dictature digne de la corée du nord alors maintenant çà suffit!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s