De nouvelles informations capitales du professeur Raoult

CaptureddddddCe matin , Didier Raoult vient de préciser les conditions de la réussite de son protocole  ce qui est très différent des annonces du pouvoir et de certains média/

1°) l’important est de réduire la charge virale AVANT  la dégradation de l’état du patient. Quand les dégats sont faits,  la charge virale baisse.

« C’est quand ils ont des formes modérées, moyennes, ou qui commencent à s’aggraver, qu’il faut les traiter. A ce moment là on contrôle les virus qui se multiplient. Quand ils sont rentrés en réanimation, le problème ce n’est plus le virus ».

2°)Sur le plan thérapeutique, ce que l’on est en train de voir, c’est que les malades, au moment où ils ont une insuffisance respiratoire et qu’ils rentrent en réanimation, n’ont presque plus de virus. C’est alors trop tard pour traiter les gens avec des antiviraux. »

3) Les médias et autorités répètent en boucle que la chloroquine ( sans Azythromycin) doit être prescrit pour les cas les plus graves ! Chose à laquelle il a déjà rétorqué que c’était inutile! La raison  de le  discréditer!

4) Le protocole associe bien l’azytromycin  et implique le test de tous ceux qui présentent des signes  avec une diffusion massive

5) C’est la politique sanitaire dans son ensemble qui est contestable: téléconsultation  (donc pas de prescription) et doliprane

Chers amis, Facebook m’interdit de publier dans les groupes qui ne m’appartiennent pas, aidez moi à braver la censure macronienne , cette pétition est la seule actuellement à soutenir le professeur Raoult, l’autre (Change ) a été torpillée
Publiez le lien ci-dessous dans les groupes auxquels vous appartenez
Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour De nouvelles informations capitales du professeur Raoult

  1. Norbert dit :

    Comme d’habitude Macron défend les intérêts des gros groupes du CAC 40 c’est une honte souhaitons qu’il est le virus il changera peut-être d’avis et en plus ils nous mettent des PV par milliers

    J'aime

  2. Gilles de Montiel dit :

    N’étant que chercheur, je vous propose une analyse de  » l’étude du Pr Raoult  » , en espérant que cela ne soit pas trop long pour vous ….
    Pour tester un médicament, on fait deux groupes de patients. Un groupe reçoit le traitement que l’on teste, et l’autre ne le reçoit pas. Les chercheurs ont donc fait un groupe « chloroquine » et un groupe « témoin » .
    On traite ensuite les patients et on observe les effets. Ici, les auteurs ont choisi de regarder le nombre de patients qui n’avaient plus le virus au bout de 6 jours de prise en charge.
    Ils ont donc comparé le pourcentage de patients qui n’avaient plus le virus dans le groupe « chloroquine » avec le pourcentage de patients dans le groupe « témoin ». On appelle ces études un « open label non randomized clinical trial ». Ces études sont le pire de ce qui se fait en terme de méthodologie des essais cliniques. Ici, il est douteux, qu’une méthodologie aussi faible soit nécessaire ici.
    « open label » : étude ouverte – » le patient et le médecin savent dans quel groupe est le patient.
    Par opposition à la procédure en « double aveugle » où ni le patient, ni le médecin ne savent dans quel groupe est le patient.
    « non randomized » : les groupes n’ont pas été constitués par tirage au sort.
    Par opposition à la méthodologie classique où les patients sont affectés groupe au hasard.
    Quand on fait des mesures répétées chez des patients en cours d’étude, on utilise des tests statistiques particuliers. Dans cette étude, des mesures répétées de charge virale ont été réalisées mais ces tests statistiques ne semblent pas avoir été réalisés.
    Parmi les patients du groupe « chloroquine » ( le groupe des patients traités ), 6 patients ont été exclus de l’analyse car « perdus de vue ».
    « Perdu de vue » signifie dans une étude, que l’on ne peut observer ce qu’il se passe chez le patient.
    Quand on inclut des patients dans une étude, il peut arriver pour tout un tas de raison que ces patients quittent l’étude, ne donnent plus de nouvelles.
    Ici ils ont été exclus de l’analyse. C’est à dire que les auteurs ont choisi de ne pas les prendre en compte dans le calcul du pourcentage de patients n’ayant plus le virus dans le groupe « chloroquine ». Or ces patients ( tous du groupe chloroquine ) ne sont pas tout à fait anodins.
    Parmi les patients « perdus de vue » ( tous du groupe chloroquine ) on a donc :
    − 3 patients transférés en réanimation
    − 1 patient décédé
    − 1 patient qui a décidé de sortir de l’hôpital et qui n’avait pas le virus le jour 1
    − 1 patient qui a eu un effet indésirable de la chloroquine et qui a préféré arréter sa participation à l’étude.
    Il est incompréhensible que le patient décédé, le patient sorti, et le patient qui a eu un effet indésirable et a voulu sortir soient considérés comme des « perdus de vue ».
    Pour les patient qui ont été transférés en réanimation, il serait souhaitable d’avoir plus d’informations sur leur devenir, et pourquoi l’étude n’a pas été poursuivie en lien avec le service de réanimation.
    Tous les patients du groupe « chloroquine » ont été prise en charge à Marseille. Les 3 autres centres n’ont fourni que des témoins, ce qui est un biais de sélection majeur.
    Le suivi n’a pas été le même pour chacun des patients.
    A noter que le patient décédé, est décédé au J3 alors que sa charge virale était négative depuis J2. Dans une vidéo publiée sur youtub, Didier Raoult présentait le résultat de cette étude, il affirmait « si nous n’avez plus le microbe ( alors que c’est un virus) vous êtes sauvé ».
    Pour certains patients, les dosage n’ont pas été fait. Les auteurs présentent dans un tableau des pourcentage de patients « with virological cure » c’est à dire qui n’ont pas le virus.
    Parmi les patients du groupe « témoin » beaucoup n’ont pas eu les dosages de suivi chaque jour jusqu’au J6. Les patients qui n’ont pas eu le dosage ont été considérés comme positifs !!!!!!
    Dans le tableau 3, les auteurs présentent ainsi les résultats à J6 : dans le groupe témoin, 2 patients sur 16 sont « virological cure » ce qui laisse supposer que 14 patients sont toujours porteurs du virus. Or en réalité, sur ces 14 patients, 5 n’ont pas été testés !!!!! De plus, dans le groupe « chloroquine », les auteurs présentent un pourcentage de 14 patients négatifs sur 20 à J6. Or parmi ces 14 patients, 1 patient n’a pas été testé !!!
    Certains patients du groupe « chloroquine » ont reçu un autre traitement ( de l’Azithromycine ). Dans son article et sa vidéo, le Pr Didier Raoult présente l’azithromycine tantôt comme un antibiotique tantôt comme un antiviral….
    Cette étude portant sur un très faible nombre de patients possède des biais majeurs, pas forcément justifiés.
    Peut être que la chloroquine est efficace pour réduire la charge virale des patients covid-19, mais ce n’est pas une étude qui peut l’affirmer et ça n’en fait pas le traitement miracle annoncé …

    J'aime

    • pgibertie dit :

      Je ne suis pas chercheur en virologie mais seulement historien. Je suis scandalisé par ce retour au 19ème siècle avec malades et bien portants mélangés et confinés ensemble laissés sans traitement…Nous sommes de retour au temps du choléra …
      Je sais aussi que les grandes découvertes médicales furent presque toute le résultat de recherches empiriques, toujours contestées par les sachants du moment.
      J’ai confiance dans le Professeur Raoult considéré à l’étranger comme le meilleur spécialiste en la matière.
      Il n’a respecté les procédures académiques, c’est vrai… et alors ? Il agit dans l’urgence en prenant en compte la posologie pour l’hydroxychloroquine ( ¼ de la dose journalière ).
      Je ne comprends pas l’intérêt de tester des molécules vieilles d’un demi siècle et expérimentées par un milliard de personnes.
      Ma voisine a 90 ans , elle est traitée depuis 10 ans pour son lupus à une dose comparable à la posologie de Raoult
      Soyons sérieux pourquoi ne demandez-vous pas des tests sur le paracétamol et son efficacité ?
      Ce qui me rassure c’est que, comme les autres si vous êtes malade vous appliquerez pour vous et vos proches le protocole Raoult …
      Qui s’oppose à Raoult ?
      Karine Lacombe , la plus médiatique… Regardez ce lien ; https://www.facebook.com/photo?fbid=118297689793977&set=a.118297673127312
      De plus, quand on recherche son nom dans ExpertScape, alors que le Pr Raoult est classé premier chercheur mondial pour les maladies infectieuses, elle n’y figure même pas !
      À vous de choisir maintenant vos interlocuteurs…
      https://www.lelibrepenseur.org/quel-est-le-cv-karine-lacombe/?fbclid=IwAR0PGMhyt-bxty8RV6hFpYMJ3Kyy0uRESCX_GWEmsVWgS92IiLQ-xqUFLCI

      Le fameux conseil scientifique est composé de onze spécialistes, parmi eux, Yazdan Yazdanpanah …
      Le Pr Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Bichat, a refusé de tester la chloroquine dans un large essai clinique officiel.
      Pour se justifier, il avait invoqué des «problèmes d’interactions médicamenteuses avec d’autres traitements chez des patients en réanimation, et l’existence d’effets secondaires de la chloroquine».
      Certes il y a des effets secondaires graves si on ne respecte pas la posologie, mais c’est un médicament que l’on connaît.
      En fait le Pr Yazdanpanah voulait privilégier deux autres médicaments:
      Le remdesivir, un anti-viral qui n’est pas encore commercialisé, du laboratoire Gilead ; le Kaletra (seul ou avec de l’interferon bêta), un anti-VIH du laboratoire AbbVie.
      Pourquoi ?
      Le Pr Yazdanpanah est rémunéré par Gilead et AbbVie… ainsi que par 7 autres compagnies pharmaceutiques, dont il est membre du CA…. »

      J'aime

  3. Pollidoro René dit :

    Ce n’est pas la première fois que l’on cherche à museler des gens compétant ai profit des lobbys.

    J'aime

  4. Ping : Alerte - aidons le professeur Raoult | Patrick Huet

  5. Patrick Huet dit :

    Bonsoir,
    je viens de lire votre appel pour diffuser votre article ainsi que la pétition plus largement auprès de notre réseau.
    C’est ce que j’ai fait.
    J’ai relayé votre message sur mon propre site, à la fois dans le menu et dans la barre latérale, avec le lien votre site et le lien vers la pétition.
    Je vous communique son lien, vous me direz si le texte convient ou s’il faudrait que je le modifie.
    https://www.patrickhuet.net/alerte-aidons-le-professeur-raoult/

    Il est temps que l’on donne la responsabilité du Haut conseil médical aux soignants du terrain qui ont des années d’expérience derrière eux, et non à des technocrates.

    J'aime

  6. Renault dit :

    Je signe avec un grand plaisir est un grand espoir. Merci 🙏 que dieu vous bénisse.
    Restez comme vous êtes vous êtes au top.

    J'aime

  7. Vayssettes dit :

    Oui ce n’est pas la première fois que l’on cherche à museler des gens compétents. Concernant le cancer différentes personnes sont parvenues à le vaincre, on pouvait s’attendre à ce qu’elles soient félicitées, aucunement ils ont été férocement combattus par le biais de procès, il s’agissait en particulier de Prioré, du Pr Beljanski, de G.Naessens. Ce dernier a commis l’outrecuidance de guérir 100% de cancer primaire sans métastase. L’ordre des médecins lui fit un procès pour exercice illégal de la médecine (il était biologiste), cela ne suffisant pas, un procès pour non assistance à des personnes en danger. Alors que initialement il avait fait une demande d’autorisation sur le marché, l’autorité devant se prononcer ne donna pas de réponse au point que la communauté européenne condamna la France pour son attitude. Cet homme était capable de déceler le cancer dans le sang grâce au microscope qu’il avait crée qui fit l’admiration de personnes de la société Leitz référence mondiale en optique, en outre il avait découvert l’enzyme secrété par les cellules cancéreuses qui permettait de neutraliser les défenses de l’individu. Sa stratégie contre le cancer consistait à aider les cellules cancéreuses à disposer de davantage d’énergie, alors celles-ci ne se divisaient plus aussi vite et le bénéfice était qu’elles cessaient d’émettre cet enzyme qui les protégeait. Pour plus d’informations consulter les livres savants maudits de Pierre Lance à l’éditeur Guy Trédaniel.

    J'aime

  8. Patrick Huet dit :

    Bonjour,
    J’ai relayé aussi la pétition sur un jeune forum.
    J’y avais déposé un message d’alerte le 15 mars dernier. Aujourd’hui, j’ai fait passer le lien vers la pétition.
    Pour information voici la page concernée :
    https://lumigo.fr/lumiweb-forum-webmarketing/Thread-Marketing-Coronavirus-COVID-19-et-l-impact-de-crise-sur-votre-marketing?pid=74#pid74

    J'aime

  9. Patrick Huet dit :

    J’allais oublier.
    Le gouvernement a décidé d’envoyer les chômeurs travailler dans les champs.
    Cela paraît raisonnable au départ. Employer des chômeurs dans une situation.

    Mais réfléchissez, qui les a forcés au chômage ?
    Donc ils ont interdiction de travailler dans leur métier habituel, mais sont obligés d’aller travailler dans les champs.

    J'aime

  10. Ping : Hydroxychloroquine contre Covid-19 : Ne pas relâcher la pression !!! | tribune marxiste-léniniste

  11. Nom (obligatoire) dit :

    Daniel Raoult se trompe en affirmant :
    > 5) C’est la politique sanitaire dans son ensemble qui est contestable: téléconsultation (donc pas de prescription) et doliprane

    Non, téléconsultation peut rimer avec prescription.

    https://www.ameli.fr/*/assure/remboursements/rembourse/telemedecine/teleconsultation

    À l’issue d’une téléconsultation, le médecin peut établir, si nécessaire, une prescription (ordonnance de médicaments ou d’examens complémentaires), qui sera vous transmise sous format papier, par voie postale, ou sous format électronique, via notamment une messagerie sécurisée, dans des conditions garantissant la confidentialité et la sécurité des échanges.

    J'aime

  12. Nom (obligatoire) dit :

    @Gilles de Montiel
    Je suis scientifique pas chercheur. Je sais cependant qu’un chercheur prend bien garde de sourcer ses affirmations. Là rien.
    Alors j’ai cherché les publications de Gilles de Montiel. Rien sur le net.
    Qui est ce Gilles de Montiel « 69 ans citoyen » ? « chercheur Lyon » ?
    Alors le doute me saisit : auriez-vous oublié de déclarer un conflit d’intérêt parce que vous travailleriez pour un labo pharmaceutique ? Simple question.

    J'aime

  13. 9998antipétainisme dit :

    Une 2ème étude du Pr Raoult vient d’être publiée et celle-ci indique que les ¾ des patients traités au moyen du protocole associant l’hydroxychloroquine à l’azithromycine sont guéris ou en passe de l’être.Que demande le peuple ? Le peuple demande le strict respect du serment d’Hippocrate et non pas l’adhésion aveugle et servile au dogme de la recherche d’un hypothétique et sans doute fort lucratif vaccin.Le médecin se doit avant tout de soigner ses patients : c’est ce que fait avec brio le Pr Raoult.Dès lors comment peut-on expliquer cette querelle d’un autre âge?J’y vois,pour ma part,une sorte de pétainisme,de renoncement,de défaitisme nauséabond dont les abjectes caricatures d’un certain plantu sont l’expression.L’actuelle crise sanitaire que nous traversons révèle cruellement l’état de délabrement avancé de notre système de soin littéralement abandonné par les pouvoirs publics depuis au – 15 ans au nom précisément de ce pétainisme moral & intellectuel.Cette crise sanitaire révèle aussi l’étrange et inquiétant état moral de certains d’entre nous,un état moral fait de fatalisme,de repli sur soi et de mauvaiseté.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s