BENALLA MACRON :Affairisme, Instrumentalisation de la justice, dans une démocratie  le premier serait en prison et l’autre destitué…

 

 

L’affaire devient de plus en plus grave  mais le pouvoir joue la lassitude de l’opinion  et la complexité du dossier. En attendant  Macron refuse de répondre et Benallla est toujours libre , étrangement protégé…48415835_10216004202810218_1854325621509849088_n (1)

 

 

Une enquête de Mediapart a mis au jour, dès décembre dernier, un lien, assez direct, entre un sulfureux homme d’affaires russe, Iskander Makhmoudov, d’une part, et d’autre part Alexandre Benalla et Vincent Crase, tous deux mis en cause pour les violences filmées lors de la manifestation du 1er mai 2018. De quoi est-il question ?

Ex-gendarme réserviste, ex-salarié d’En Marche!, où Alexandre Benalla l’avait recommandé, Vincent Crase est promu en novembre 2017 comme réserviste de l’Elysée auprès du commandement militaire de la Présidence, là aussi sur recommandation d’Alexandre Benalla. Les deux hommes entretiennent une relation de confiance, Vincent Crase ayant formé le jeune Alexandre Benalla, alors âgé de 18 ans, lors d’une préparation militaire en 2009.

Devant la même commission, ce même 21 janvier, Alexandre Benalla a martelé, sous serment, qu’il n’avait jamais contribué ni à la négociation, ni  à la conclusion du contrat avec Iskander Makhmoudov. Une thèse fragilisée par la publication, le 31 janvier dernier, dans des conditions que Mediapart n’a pas précisées, d’enregistrements audio de Vincent Crase et Alexandre Benalla.

 

Thèse également mise à mal par une photo, prise en août 2018 à Fleurac, dans le château périgourdin de Vincent Miclet, discret homme d’affaires ayant fait fortune dans l’agro-alimentaire en Angola. On y voit Alexandre Benalla jouer au baby-foot avec le représentant d’Iskander Makhmoudov en France, Jean-Louis Haguenauer.

 

Sur la foi de l’enquête de Mediapart, le lien circulaire entre Vincent Crase, Alexandre Benalla, Jean-Louis Haguenauer et Iskander Makhmoudov semble bel et bien avéré. L’affaire se révèle même toujours plus tentaculaire. Ce 6 février, Libération publiait de nouvelles révélations liant le sommet de l’Etat français au magnat russe. Selon le quotidien, Chokri Wakrim, compagnon du chef de la sécurité de Matignon, Marie-Elodie Poitout, serait également impliqué dans ce contrat.

En décembre dernier, Mediapart révélait l’existence d’un versement de 294 000 euros, le 28 juin 2018, depuis un compte appartenant à Iskander Makhmoudov vers la société de conciergerie de Vincent Crase, dénommée Mars. Une partie des fonds a, selon Mediapart, transité via une société de sécurité privée, du nom de Velours, dont Alexandre Benalla a été conseiller entre 2013 et 2015. Le contrat avait pour objet la protection de biens immobiliers du magnat russe, dont Forbes estime la fortune à 6,7 milliards de dollars. L’affaire de la vidéo du 1er mai allait mettre un terme au contrat, renouvelable par trimestre. «J’ai signé ce contrat le 6 juin 2018 alors que j’ai quitté le palais de l’Elysée le 4 mai», s’est défendu Vincent Crase lors de sa dernière audition en date par la commission d’enquête sénatoriale, le 21 janvier dernier, affirmant en outre que les négociations elles-mêmes pour ce contrat avaient aussi commencé «après» son départ.

 

Comment Rémy Heitz, nouveau procureur de la République de Paris a-t-il pu croire une seule seconde que deux de ses collègues accompagnés par trois policiers pourraient perquisitionner Mediapart à 11 heures du matin, sans avoir sollicité ou obtenu d’autorisation du juge de la liberté et de la détention?

 

 

Mediapart a remis sept enregistrements, dont un inédit, à la justice

Pour résumer

 

BENALLA homme de confiance du président  auteur de violences , usurpateur de la fonction de policier, du port de passeports diplomatiques :

Parjure devant le Sénat, entretient des relations d’affaires avec un oligarque russe proche de la mafia  et ce avec l’ancien responsable de la sécurité de LAREM et du copain de la responsable de la sécurité du Premier Ministre

Est enregistré lorsqu’il  se vente du soutien du PATRON (Macron), parle de faire disparaitre les preuves de ses liens sur le contrat russe

QUE FAIT LA JUSTICE DU REGIME ?

Disparition des preuves

Perquisitions pour faire disparaitre les enregistrements

QUE FAIT MACRON ?

Refus de répondre aux questions sur l’affaire

Laisse pourrir l’affaire : les Français s’en lassent et n’y comprennent rien

Pierre Martin est avec Guy Didon.
3 min

BENALLA ACTE 36 : LES QUESTIONS QUE L’ON DEVRAIT SE POSER …………!

Après le tabassage de manifestants , les privilèges , le coffre-fort , les passeports diplomatiques , les sms avec Manu , les voyages au Tchad , les conciliabules avec Vincent la Crasse , voici que point à l’horizon l’oligarque russe et le contrat sulfureux !
Imaginez : la chef de la sécurité de Matignon , Elodie Poitout ( on connaissait déjà la dinde du Poitou , mais celle-ci a pas l’air mal non plus….) , qui reçoit à son domicile le duo d’enfer Benalla-Crase , dont la conversation se retrouve mystérieusement enregistrée et atterrit entre les mains ( et surtout les oreilles ! ) de Médiapart …..avec en arrière-plan un certain Chokri Wakrim qui se trouve être le petit ami de la dame Poitout et qui semble être mêlé de très près au fameux contrat russe avec le sieur …comment s’appelle-t-il déjà……Makmudov ( un nom à figurer dans un roman de John Le Carré …..)
On a vraiment l’impression de baigner dans un univers de ripoux ….dont les ramifications sont infinies …..sauf que ces ripoux-là gravitent aux abords du sommet de l’ Etat , et sont à tu et à toi aussi bien avec Macron qu’avec le 1er ministre Philippe ! On marche sur la tête ……parce que la dame , elle est quand même commissaire divisionnaire ! Et organiser une telle rencontre entre des personnages qu’un contrôle judiciaire interdit de se voir , ça prouve que cette « dame » entremetteuse n’a pas froid aux yeux et possède comme les autres ce sacré sentiment d’impunité qui est la marque de fabrique de la macronie !
Ce cocktail de ripoux me rappelle un célèbre feuilleton de années 70 , les Envahisseurs , David Vincent les recherche en vain , ne les voit pas , alors qu’en fait ils sont ….partout ! et surtout là où on les attend le moins……
Tout cela est effrayant en réalité ……
Qui a enregistré la conversation entre Benalla et Crase ? Les possibilités sont très restreintes , ce pourrait être ce Chokri Wakrim , ou pourquoi pas dame Poitout elle-même qui sait… , en tout cas une balance de 1er choix voilà la seule certitude !
Il arrive un moment où il convient de cesser de tourner indéfiniment autour du pot ……..c’est pourquoi je me permets de poser les questions suivantes :
1) Benalla vend-il ( ou achète t-il ) des armes ?? J’entends par là par l’intermédiaire d’états étrangers ……..parce que voyez-vous , l’histoire des rendez-vous d’affaires au Tchad et ailleurs aux côtés de sociétés faisant dans le textile et les uniformes , ça ne tient pas la route ……………( Je vois mal l’intérêt de Benalla pour le « textile » ! )
2 ) Macron a t-il recruté Benalla pour les liens que celui-ci entretenait avec les milieux de la Françafrique ??

3) Des états africains ont-ils pu financer de manière occulte la campagne présidentielle de Macron en utilisant des prête-noms ??
4) Benalla est-il l’homme des basses besognes de Macron ? A t-il pu notamment faire office de « transporteur de fonds » lors de la campagne présidentielle Macron ?

5) Depuis sa soudaine célébrité , Benalla est-il l’émissaire de l’ombre de Macron à l’étranger ? Préparerait-il les voyages du chef de l’état pour ce qui concerne des questions embarrassantes ne pouvant être évoquées de façon officielle ??

6 ) Pourquoi Macron s’est-il senti obligé de réclamer publiquement l’indulgence à l’égard de Benalla ??

7) Les entrevues entre Benalla et Alexandre Dhjouri ( l’homme qui accuse Sarkozy d’avoir bénéficié d’un financement libyen ) ont -elles un lien avec le rapprochement entre Sarkozy et Macron ???

8) Que contenait le coffre-fort disparu de Benalla ?

9) Pourquoi Benalla , qui a entre autres violé son contrôle judiciaire , n’est-il pas placé en détention , comme c’est d’ordinaire l’usage ???

10) Rémy Heitz , nouveau procureur de Paris méticuleusement choisi par Macron ( ce dernier ayant récusé ceux qui lui étaient proposés ) , est-il le nouvel « homme de main » de Macron ?? ( Je m’excuse pour mon audace , mais c’est ce que beaucoup pensent à présent …..) A t-il été envoyé en mission télécommandée pour perquisitionner chez Médiapart ???

Question subsidiaire : sommes-nous toujours en démocratie dans notre pays ???

Comme vous pouvez le constater , il y a là matière à cogiter tout un week-end ………….Je vous souhaite un excellent dimanche !

L’image contient peut-être : 1 personne, costume
L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan
L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, gros plan
L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout, plein air et nature
L’image contient peut-être : Guy Didon, sourit, gros plan

 

 

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour BENALLA MACRON :Affairisme, Instrumentalisation de la justice, dans une démocratie  le premier serait en prison et l’autre destitué…

  1. Ping : BENALLA MACRON :Affairisme, Instrumentalisation de la justice, dans une démocratie le premier serait en prison et l’autre destitué… | Raimanet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s