Melenchon , son gendre et ses islamogauchistes

 

 La France est sous le coup du terrorisme, tous s’interrogent sur la suspension du mouvement des gilets jaunes , tous sauf les Mélenchonistes…

Voudraient ils que l’attentat passe au second plan? téléchargement (1)

Il faut dire que l’admirateur de Robespierre et de Chavez  a beau condamner le terrorisme   il a des yeux de gazelle pour l’électorat islamiste.

En 2012, Mélenchon refuse de «politiser» les meurtres de Mohamed Merah contre une école juive et des soldats français de toutes confessions.

«Ce type n’est rien, c’est un criminel sanglant, un crétin (…) n’acceptons pas une seconde de politiser ce que raconte cet idiot».

En 2018 il refuse d’employer les termes de terroriste islamiste à propos de l’attentat de Strasbourg….

Il déteste la gauche laïque et fait le choix des islamo gauchistes.

 

À moins de six mois du scrutin du 26 mai 2019, le parti de Jean-Luc Mélenchon a annoncé dimanche qui mènerait la campagne : Manon Aubry. Ce profil venu de la société civile (Oxfam) doit permettre de tourner la page de plusieurs dissensions autour de la démocratie interne.

 

Enfin presque  car à y regarder  de plus près sur les dix premier éligible Mélenchon fait fort en casant deux islamogauchistes notoires et…son gendre .

la fille unique de Jean-Luc Mélenchon  a pour compagnon, Gabriel Amard. Après avoir été maire de Viry-Châtillon et conseiller général de l’Essonne, ce dernier est aujourd’hui le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon sur la thématique «L’eau bien commun». Du couple, on ne sait rien ou presque. Gabriel Amard précise sur son compte Facebook s’être marié en 2016. Ensemble, ils ont une fille, âgée de 10 ans, dont Jean-Luc Mélenchon est très fier : «Ma fille, ma petite-fille sont des féministes intransigeantes», a-t-il déclaré en septembre au magazine Gala. Et de souligner une nouvelle fois : «Les chats ne font pas des chiens.»

l’écolo-bobo Coronado, fan de Diallo et de Benbassa, s’est illustré en s’opposant aux mesures contraignante sur le voile puis sur la déchéance de nationalité . Il dénonce le regard raciste , colonialiste et méprisant de la société française.Il serait proche du parti des indigènes de la république.

Autre islamogauchiste

En juillet 2017, Valls accusait Amrani de compromission avec les islamistes, l’ex-Premier ministre pointait l’attitude de l’Insoumise à l’égard de Dieudonné. Quand après sa défaite au premier tour, l’humoriste – condamné plusieurs fois pour incitation à la haine raciale et propos antisémites – a appelé à voter Amrani

Certes, Madame Amrani n’est pas responsable des soutiens qui viennent à elle mais son devoir était de s’en désolidariser et de faire savoir clairement que ce soutien ne l’engageait en rien : elle ne l’a pas fait !

Quant à son suppléant, Monsieur Rabaté, il n’hésitait pas à s’afficher en juin dernier dans une émission dite « décoloniale » que l’on trouve encore sur Youtube (les « décoloniaux » sont ces militants qui considèrent que le colonialisme existe encore et défendent à ce titre l’idée d’un « racisme d’état », d’un « un racisme structurel » tout en vivant pour une partie d’entre eux de subventions publiques).

Ulysse Rabaté a également, dans une autre interview, affiché une proximité et une volonté de convergence avec Marwan Muhammad (entrepreneur identitaire et ancien dirigeant du CCIF) ou encore le rappeur Médine que l’on ne présente plus.

La France Insoumise  fait le choix d’éliminer les « laics » et préfère les gaucho islamistes

Djordje Kuzmanovic a été sanctionné   pour le crime d’avoir organisé un débat sur « l’entrisme islamiste dans les syndicats ». Il a quitté LFI comme bien des militants attachés à la laicité.

Djordje Kuzmanovic critique d’ailleurs « la complaisance des segments gauchistes de la France insoumise à l’égard des thèses indigénistes, le mépris affiché pour les forces de l’ordre, la négation du problème posé par l’islamisme et le refus de regarder en face les défis posés par l’immigration ».

Interrogée sur le cas d’un chauffeur de bus qui refuserait de conduire à la suite d’une femme, la députée Danièle Obono s’est refusée à y voir le symptôme d’une radicalisation islamiste. « Est-ce que c’est le signe d’une radicalisation ? (…) Je ne sais pas », a-t-elle répondu sur BFMTV, puis : « On peut être sexiste et religieux, ou pas croyant. Qu’est-ce que ça a à voir avec la religion ? »

Contacté par Marianne, Alexis Corbière, député de Seine-Saint-Denis et proche de Jean-Luc Mélenchon, y voit une approche rigoureuse qui a été mal comprise : « Danièle est une intellectuelle, elle cherche à rationaliser les choses. «

Zoé Desbureaux, la suppléante de François Ruffin s’est fendue, ce mardi, de messages de soutien à Sonia Nour, une collaboratrice du maire PCF de La Courneuve (Seine-Saint-Denis). Cette dernière avait qualifié le terroriste qui a égorgé deux femmes à Marseille,, de « martyr », tout en se lamentant de l’écho de ce meurtre par rapport aux homicides dus aux violences conjugales. Face au tollé provoqué par ces mots, Zoé Desbureaux a exprimé sa « tristesse de voir que la gauche cède à la propagande et à la désinformation fasciste ». Sur Twitter, elle a également dénoncé « les pressions de la fachosphère et de la gauche cassoulet ».

Le 25 novembre 2015, intervenant au Parlement européen de Strasbourg, Mélenchon affirmera que «l’islam n’est pas plus impliqué dans cette affaire (le terrorisme) que n’importe quelle autre croyance».

 

«le fondamentalisme religieux est le marque d’une guerre pour l’argent et par l’argent. Il faut renoncer stigmatiser la pauvreté comme source du crime… La cause du terrorisme est dans les guerres entre les puissances pour contrôler une zone du monde ou se contrôle et se produit une richesse immense. C’est la guerre qu’il faut faire cesser”. En avril 2016, Jean-Luc Mélenchon fait écho aux propos d’Elizabeth Badinter qui a demandé aux femmes de boycotter les marques de haute couture et de prêt à porter qui développent des lignes de vêtements pour femmes voilées. Il commence par stigmatiser «les marchands (qui) ont envahi le temple, (qui) se sont appropriés la religion musulmane pour se faire du fric», mais il termine par «les gens s’habillent comme ils veulent mais on a le droit de dire que l’on n’est pas d’accord».

En pleine affaire du burkini de Nice  il écrit :

«dans notre pays, on a persécuté les juifs, puis les protestants et aujourd’hui les musulmans.».

Face aux accusations à l’encontre de Tariq Ramadan :

Jean-Luc Mélenchon: «Après Saâd Lamjarred, c’est au tour de Tariq Ramadan de payer le prix d’être musulman dans cette France soumise.»

 la preuve en vidéo 

https://www.youtube.com/watch?v=9EqpDz-SsqU

https://www.youtube.com/watch?v=ON7SIsOYaEM

https://www.youtube.com/watch?v=f7kWB-HhNu0

 

https://www.jforum.fr/jean-luc-melenchon-scelerat-utile-de-lislamisme.html

8-decembre-2017-rouge-c-est-rouge.jpg

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s