Humour Mesdames, si vous saviez ce que cache la barbe vous n’approcheriez plus jamais un barbu 

Edouard-Philippe-a-Notre-Dame-des-Landes-pour-voir-et-ecouter

 

 

Tout ce que vous devriez savoir sur la barbe sans jamais le demander … Mais si tout a été publié dans la presse il faut le prendre au second degré

 

La barbe, c’est comme les wc, pas très propre…

N’en déplaise aux hipsters, bucherons, moustachus, semi-barbus et autres barbus en tous genres, les scientifiques sont formels : les poils de barbe sont dégueulasses, c’est comme ça… Et ils pourraient même contenir le même genre de bactéries que l’on trouve dans le caca

https://www.demotivateur.fr/article-buzz/votre-barbe-est-aussi-sale-qu-une-cuvette-de-toilettes-et-elle-est-pleine-de-particules-fecales-selon-plusieurs-analyses–2403

 

Une étude, conduite par le centre Quest Diagnostics d’Albuquerque, au Nouveau Mexique, s’est intéressée de près à toutes les petites choses que l’on peut trouver au fond des barbes de ces messieurs… Et il faut avouer que c’est pas joli-joli. Pour ce faire, ils ont analysé de près la pilosité faciale d’un groupe de volontaires en prélevant ce qui s’y trouvait avec des coton-tiges. Des personnes à l’apparence pourtant très propre, c’est important de le préciser.
Résultat : l’étude a révélé que les barbes, telles de véritables forêts tropicales miniatures, abritent toute une faune grouillante de bactéries à la biodiversité par ailleurs tout à fait remarquable.

Parmi les nombreux trucs un peu sales qui vivent dans ce confortable petit nid broussailleux, on trouve notamment des bactéries fécales, bactéries que l’on trouve d’ordinaire dans les selles, les cuvettes de toilettes, etc.

En plus d’être d’infâmes nids à microbes, les barbes recueillent également toutes sortes de débris divers. Par exemple, des débris et autres petits résidus de nourriture qui tombent inévitablement dedans lorsqu’on mange, et qui s’y décomposent tranquilou. Et pas besoin de se tartiner le visage de yaourt pour ça : comme ces débris sont difficilement visibles à l’œil nu, on a l’impression que c’est propre, alors qu’en fait non.

 

 

Carol Walker, consultante au centre de Trichologie de Birmingham, explique ainsi lors d’une interviewpour le Dailymail que « la pilosité faciale peut conduire à de plus fréquentes infections cutanées, et à favoriser la diffusion de germes vers les autres personnes. » La barbe est en effet située de manière stratégique autour du nez et de la bouche, ce qui en fait un endroit très favorable au développement des bactéries.

 

Elle explique aussi que les poils de barbe ne sont pas tout à fait identiques à d’autres types de poils, comme les cheveux par exemple : «  Les poils de barbe sont plus épais, et ils piègent les saletés plus facilement. Ils ont un peu la forme d’une baïonnette et tendent à boucler en grandissant. » De plus, les écailles qui sont en surface sont assez épaisses, et elles ont tendance à piéger les germes et la graisse.

 

« Les poils de barbe sont généralement bouclés et épais, explique Carol Walker, chercheuse au Birmingham Trichology Centre (Royaume-Uni). Ainsi, plus une barbe est fournie, plus elle agit comme une véritable éponge bactérienne. » Résidus alimentaires, bactéries, germes, graisses… C’est tout un florilège de micro-organismes qui fleurissent dans les toisons de ces messieurs. « Et à longueur de journée, lorsqu’ils font la bise ou qu’ils se touchent le visage, les hommes dispersent ces micro-organismes autour d’eux. »

Car, outre des questions purement hygiéniques, une barbe mal entretenue peut également engendrer des problèmes dermatologiques (rougeurs, irritations, voire eczéma). « Dans le pire des cas, la barbe peut également servir d’incubateur pour un staphylocoque » précise Carol Walker.

 

L’homme à barbe, c’est comme la femme voilée…

Une étude menée par la société américaine de sondages Qualtrics crée la polémique et révèle un portrait psychologique peu flatteur des hommes qui portent la barbe

http://www.lefigaro.fr/mode-homme/2015/10/28/30007-20151028ARTFIG00193-la-psychologie-de-l-homme-a-barbe-attaquee.php

 

Voilà une étude qui risque de ne pas plaire aux hommes qui portent la barbe. Deux sondages menés par Qualtrics, une entreprise d’enquête américaine pour le commerce se sont intéressés au portrait psychologique des hommes qui portent la barbe. Selon les résultats, la barbe serait liées à une personnalité hostile, énervée et portée par un plus grand nombre d’hommes, peu importe leur origine et leur religion, qui ont tendance à être infidèles à leur femmes.

Pour en arriver à cette conclusion, les experts ont demandé à 500 hommes américains âgés entre 18 et 72 ans,45% des hommes avec de la barbe ont déclaré s’être déjà battus contre seulement 20% pour les non porteurs de barbe. Selon les chercheurs, le fait de se laisser pousser « la barbe pourrait trahir une personnalité qui souhaite affirmer sa domination par sa virilité et son côté masculin ». Une hypothèse qui ne peut en rien être confirmée étant donné le peu de personnes interrogées.

La barbe a-t-elle le don de faire ressortir le bad boy qui sommeille en vous? C’est ce qu’annonce une récente étude britannique dirigée par Eva, un réseau social vidéo. Selon elle, les barbus seraient plus enclins à adopter un comportement violent. Menée sur un panel de 2000 Anglais, elle révèle que 47 % des barbus seraient infidèles, contre 20 % des rasés ; 45 % des barbus seraient bagarreurs contre 29 % des rasés ; et 40 % des barbus voleraient contre 17 % des rasés. SI ces déclarations laissent perplexes, elles illustrent la psychologie bravache associée au barbu.

La pilosité faciale a longtemps été associée à l’idée de quelque chose de frauduleux, de faux et de louche. «La barbe, étant un demi-masque, devrait être interdite par la police» estimait en 1851 le philosophe allemand Arthur Schopenhauer. La fausse moustache n’est-elle pas, après tout, l’élément de base du magasin de farces et attrapes?

Lorsque le droit d’un prisonnier à porter la barbe a été débattu à la sour suprême américaine en 2014, un gardien a mis en garde contre la possibilité que des armes se baladent sous le menton des criminels. Même après que le tribunal a confirmé le droit à porter une barbe de 1,2 centimètre pour raisons religieuses, les prisons du Texas ont refusé d’étendre ce privilège pileux aux détenus ayant déjà tenté de s’évader, opposant que les poils représentaient un danger s’ils réussissaient à sortir: un fugitif rasé de près doit trouver un déguisement pour changer d’apparence, alors qu’il suffit à un barbu de se raser.

En 1840, Louis-Napoléon, neveu et héritier de Napoléon Bonaparte, parvint d’ailleurs à s’échapper d’une forteresse française en rasant sa barbe et sa moustache horizontale caractéristiques et, adoptant la démarche bravache d’un ouvrier, à franchir à pied les portes de sa prison.

En 1960, l’industrie du rasoir exploitait la mauvaise réputation de la barbe en prévenant les femmes que «les hommes barbus sont souvent dangereux, indépendants jusqu’à l’excès et enclins à découcher sans que leur menton n’affiche la moindre preuve compromettante.»

Voyez plutôt: après avoir essuyé derrière une barbe de la honte hirsute un scandale estival lié à la nounou de ses enfants, Ben Affleck s’est récemment soumis au fil du rasoir, poussant les tabloïds à se demander si son menton rasé de près était censé symboliser un nettoyage spirituel, voire un vidage de sac auprès de sa femme, Jennifer Garner, dont il est séparé.

 

 

La barbe, c’est comme la grosse voiture, un moyen de compenser…

 

Drake, à l’éternelle barbe de trois jours, s’est mis à arborer une barbe de grand garçon en 2015 au plus grand bonheur d’un contingent bruyant de fans féminines, certains haters ont mis en question le naturel de la toison du rappeur: si vous tapez «barbe de Drake» sur Google, le moteur de recherche vous suggère d’explorer des concepts tels que «fausse barbe de Drake» et «greffe de barbe de Drake». S’il s’y était livré, il rejoindrait les sujets d’un article tendance d’octobre du New York Times sur les hommes en quête d’un «look plus costaud, plus viril» et prêts à débourser des dizaines de milliers de dollars pour des greffes de poils faciaux.

 

http://www.slate.fr/story/113207/barbes-hommes

 

L’homme barbu représente «la dignité masculine dans une époque d’égalité sexuelle croissante, écrit Oldstone-Moore. On entend souvent dire qu’il s’agit d’une expression d’un moi authentique.»

 

Les hommes se laissent pousser la barbe, se la rasent ou philosophent sur la signification des barbes en tant que stratégie de domination sociale sur leurs rivaux masculins (et sur toutes les femmes) depuis des millénaires

 

L’idée ne date pas d’hier. Les premiers théoriciens de la barbichette ont établi des liens entre les poils du visage et l’essence même de la masculinité. Dans la Grèce antique, écrit Oldstone-Moore, Hippocrate et ses contemporains croyaient en l’existence d’une force de vie masculine qu’ils appelaient «chaleur vitale», une invention utilisée pour justifier les revendications de la supériorité masculine naturelle dans les domaines de la force, de la raison et de la barbe (l’histoire de la barbe peut aussi être vue comme une histoire des hommes qui avancent des arguments irrationnels pour prouver la supériorité de leurs capacités de raisonnement). Ces hommes étaient également persuadés que le sperme était stocké dans la tête, qu’il se diffusait dans le visage lorsque l’homme adoptait la position du missionnaire et qu’il s’épanouissait sous forme de barbe lorsqu’il était fertilisé par une copieuse portion de chaleur vitale.

 

En 1603, le philosophe italien Marco Antonio Olmo, qui avait compris d’où venait le sperme, lança l’idée d’un lien plus psychique entre le menton et l’entrejambe, en qualifiant la pilosité faciale de manifestation extériorisée des «esprits génitaux» de l’homme. Des siècles plus tard, Charles Darwin, barbu et dégarni, réaffirmerait la puissance sexuelle de la barbe en affirmant que les poils faciaux des hommes sont apparus afin de servir d’ornements avantageux d’un point de vue évolutionniste, et ce, dans le but d’attirer les femmes. Les freudiens opinèrent: les barbes étaient les bites du visage.

 christophe-castaner-elu-la-tete-de-la-republique-en-marche

La barbe c’est comme la circoncision, c’est une affaire de religion

http://www.katibin.fr/2013/02/23/la-barbe-une-sunna-de-plus-encouragee-par-les-scientifiques/

 

D’après Ibn Omar (qu’Allah l’agrée), le Prophète (Paix et bénédictions sur lui) a dit :
« Différenciez-vous des associateurs, laissez pousser la barbe et taillez les moustaches »

« Considérée à la fois comme un élément de prestige et de puissance et un apparat sanitaire, la barbe est une sunna recommandée (ou obligatoire) pour le musulman qui se doit alors de porter cette parure qui cristallise sa virilité et qui le distingue

Elle sert de barrage au pollen et à la poussière. L’homme barbu est alors moins sujet à l’asthme et aux autres problèmes respiratoires en général. De manière tout aussi logique que surprenante, cette étude découvre que la barbe développée au niveau du cou et sous le menton réduit considérablement les risques de rhume, agissant alors comme « une écharpe naturelle ».

Le port de la barbe, une recommandation islamique.

D’un point de vue purement islamique, le port de la barbe répond à une recommandation émise directement par le  Prophète Muhammed (paix et bénédictions sur lui). Alors que certains aspects de la Sunnah (tradition prophétique, ndlr) peuvent être considérés comme obligatoires, fortement recommandés, ou simplement conseillés, en fonction des écoles de jurisprudence islamique, le port de la barbe revêt une importance de premier plan pour les suiveurs de la voie prophétique. Sur ce sujet, les textes démontrent que le Prophète Muhammed (paix et bénédictions sur lui) a adopté le port de la barbe non pas par mimétisme de ses contemporains, mais comme un véritable acte s’inscrivant dans l’affirmation même de l’identité de l’homme musulman, sans distinction d’espace ni de temps.

D’après Abu-Hudhayfa (qu’Allâh l’agrée), le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a dit : « Différenciez-vous des associateurs en taillant vos moustaches et en laissant pousser vos barbes ». (Rapporté par Al-Bukhari dans son Sahih n°5892 et Muslim dans son Sahih n°259)

D’après Abu-Hurayrah (qu’Allâh l’agrée), le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a dit: « Fait partie de la fitra (*nature saine) de l’islam : le ghousl (*bain rituel) du vendredi, utiliser le siwak, tailler la moustache et laisser pousser la barbe. Certes les mazdéens (*adorateurs du feu/ polythéistes) laissent pousser leurs moustaches et coupent leurs barbes, ainsi différenciez-vous d’eux : taillez vos moustaches et laissez pousser vos barbes ». (Rapporté par Ibn Hibban)

D’après Abu-Hudhayfa (qu’Allâh l’agrée), deux messagers de Kisra (*) se sont rendus auprès du Prophète (paix et bénédictions sur lui). Lorsqu’il a vu leurs moustaches longues et leurs joues rasées, il leur a reproché cela et a dit: « Malheur à vous, qui vous a ordonné cela ? »
Ils dirent : « C’est notre Seigneur ». Ils voulaient dire par cela Kisra.
Alors le Prophète dit : « Moi, mon Seigneur m’a plutôt ordonné de laisser pousser ma barbe et de tailler ma moustache ». (Rapporté par Ibn Sa’d et authentifié par cheikh Albani dans Fiqh Sira p 389
)

Rappelons que nous avons plus de textes qui demandent, par exemple, aux hommes de garder leur barbe que de textes qui demandent aux musulmanes de couvrir leurs cheveux, abstraction faite de leur authenticité et de leur sens discutables. Or il y a chez certains musulmans plus de focalisation sur le foulard des femmes que sur la barbe des hommes, lesquels ne se gênent pas pour se raser sans trop se soucier des textes. Quant à ceux qui la portent, ils ne sont pas du tout inquiétés par les lois de la République.

En savoir plus sur

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/10/03/pour-une-visibilite-musulmane-discrete-par-l-imam-tareq-oubrou_3488919_3232.html#4SQtBB2wWt5eRJeP.99

Tout ce que vous devriez savoir sur la barbe sans jamais le demander … Mais si tout a été publié dans la presse il faut le prendre au second degré

Cet article a été publié dans humour. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s