La fusion de EM LYON et de Grenoble : Quelles leçons tirer des autres fusions ?

fusion logo

Le mariage des deux écoles n’est pas vraiment une surprise et la rumeur a maintes fois gonflé. Cette fois ci sera la bonne.  La proximité géographique, celle du niveau , l’identité de vue des dirigeants  contribuent à rendre cette fusion crédible.

Nombreux sont les anciens  issus de ces belles institutions que j’ai toujours appréciées. Le modèle de la fusion ressemblerait nous dit-on plus à une alliance sur le modèle « Renault Nissan ». Si l’on se fie à cette comparaison  chacun sait qu’elle a d’abord favorisé … la rémunération de Carlos Ghosn.

La nouvelle entité conservera-t-elle ses marques et programmes séparés ? Lyon a déjà digéré Saint Etienne et cette dernière est devenue un BBA de Lyon. Grenoble dispose d’un niveau et d’une identité suffisante pour pleinement bénéficier du mariage ?

Un mariage entre égales alors ?  Sur le modèle Esc Lille Céram Nice ? La nouvelle entité, Skéma  a une identité forte en rupture totale avec ce qu’étaient les deux écoles initiales.

Pour ce qui est de Kedge (M Belletante  ancien directeur de Marseille, actuellement directeur de Lyon est l’homme de la fusion), j’ai le sentiment que Marseille a digéré Bordeaux. Le choix de multiplier les bba comme des petits pains ne m  ‘a pas convaincu.

Les fusions  évoquées ci-dessus  sont certainement des succès commerciaux  et médiatiques  mais j’avais je l’avoue plus de proximité avec le projet pédagogique de BEM et de Lille.  Je vous renvoie à l’édition papier sur Amazon du « guide critique des écoles de commerce.

 

https://pgibertie.com/2017/04/08/le-guide-critique-2017-des-ecoles-de-commerce-tout-ce-que-vous-auriez-voulu-savoir-sur-les-ecoles-mais-que-lon-ne-vous-dira-jamais/

 

La fusion de l’escp  et de l’EAP fut un succès car de deux écoles différentes et complémentaires naquit un projet nouveau et spécifique  centré vers l’international.

La fusion de Reims et Rouen demeure un dilemme. Réussite ou pas, nous le saurons dans quelques années. L’équipe dirigeante (Bostyn -Davesne) est de grande qualité, le projet pédagogique sérieux. Mais premier problème : le défaut de communication de Néoma  auprès des médias  et l’absence de lobbying médiatique. Deuxième problème  la nécessité   de renforcer Reims, l’école doit impérativement retrouver les doubles compétences qui faisaient sa richesse.

La stratégie d’Audencia, son rapprochement avec Centrale  ne sont pas encore visibles  et nous sommes nombreux à ne pas avoir compris ce qu’il y avait derrière  le départ de l’excellent Jean Charoin.

Quelles leçons tirer de ces expériences ?

.  L’Em grande école et Grenoble sont de belles institutions construites par leurs professeurs, par leurs responsables  et je tiens à en saluer quelques-uns et plus particulièrement Chantal Poty et Jean François Fiorinat.

Le succès de la fusion dépendra largement de la place qui sera accordée à des personnalités compétentes et humaines.

Le problème n’est pas de savoir si Grenoble sera tiré vers le haut ou si Lyon sera tiré vers le bas. La qualité des écoles est fort proche. La seule menace pour l’une et l’autre serait une dilution de la notoriété due à la multiplication du recrutement post bac.

Une fusion  d’école n’est en soit ni une bonne ni une mauvaise chose. Tout dépend du projet et des hommes.

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La fusion de EM LYON et de Grenoble : Quelles leçons tirer des autres fusions ?

  1. pgibertie dit :

    Chantal Poty vient de m’envoyer un mot t
    Très gentil et transmets son amitié à ceux qui l’ont connue à l’EM

    J'aime

  2. pgibertie dit :

    le témoignage de Martin Bersagol
    J’ai fait partie de la (belle!) promo 2005 et vous ai donc quittés il y a plus de 10 maintenant, que le temps passe vite…Je continue à suivre votre actualité et celle de Grandchamp avec beaucoup de plaisir et vous remercie de continuer à faire vivre cette communauté. Malgré les différents chemins empruntés par vos étudiants, nous avons tous un socle commun. Je ne garde que de bons souvenirs de ces 2 années, certainement les plus riches intellectuellement. Laissez-moi évoquer rapidement quelques points rapidement qui pourraient vous intéresser. Le premier étant la forte tendance ces dernières années à recruter davantage en ESC hors-prépa. Cette tendance est si forte (tout du moins à l’EM Lyon) qu’on peut légitimement se demander à la sortie du bac si la prépa est toujours le plus court/facile chemin vers la Grande Ecole. Certes les étudiants AST n’ont pas acquis les méthodes de travail propres à la prépa, mais ils arrivent sur le marché du travail avec une double compétence assez enviable. Par ailleurs le concours apparait bien moins sélectif. J’aurais aimé avoir votre opinion là-dessus. Le 2ème point concerne votre dernier article sur le rapprochement EM Lyon / GEM. Etant un ancien de l’EM, je suis cette fusion attentivement. Au-delà du classement des écoles, il me semble que l’EM Lyon a développé ces dernières une marque forte, solide, reconnue, en tout cas bien d’avantage que GEM. Le rapprochement va permettre de développer un vrai pôle Rhone-Alpes qui aura encore plus de poids pour concurrence les parisiennes et qui sait permettre de les dépasser durablement. La question est: sous quelle entité? Malgré la qualité de la marque EM Lyon, je me demande si elle n’est pas vouée à être éternellement considérée comme la 4ème parisienne dans les mentalités. Une fusion avec un nouveau nom, tout en gardant les forces des 2 Ecoles est certainement la solution, même si elle comporte bien plus de risques.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s