deux kilomètres et demi menacent la paix du monde

ERDOGAN VEUT PAR TOUS LES MOYENS EMPECHER LES KURDES ET HASSAD DE CONTROLER LA FRONTIERE  SYRIENNE

Pour la première fois depuis la fondation de l’Otan  un pays membre  détruit un avion russe et appelle à l’aide ses alliés. Pourquoi l’islamiste « modéré » Erdogan joue-t-il avec la paix du monde ? L’avion russe avait survolé la Turquie sur deux kilomètres et demi.

latakia

Au moment où ce billet est écrit nous ignorons tout des circonstances, l’avion russe était-il ou non sur le territoire turc ? On peut imaginer que les Russes  démentiront et que l’Otan apportera  son soutien à Erdogan.

Un communique des forces militaires  turques  fournit la preuve que l’avion russe aurait survolé l’espace aérien pendant… 2 .5 kilomètres, c’est-à-dire pendant quelques secondes…

On peut imaginer que le pilote russe ne s’attendait pas à être abattu pour cette « terrible » violation de l’espace aérien turc

 

Il est cependant possible dès à présent de comprendre les causes directes de cette flambée de violence.

Dans les jours qui ont précédé Erdogan s’est vivement inquiété de l’évolution sur le terrain. Soutenues  par l’aviation russe les forces du régime syrien finissent par progresser  et reprennent petit à petit  le contrôle de la frontière nord du pays. Si l’on ajoute que les Kurdes font de même de leur côté le risque de voir les islamistes  encerclés n’est pas mince. Nul ne s’y trompe  Nosra et Daesh ainsi que les mouvements proches des frères musulmans ne peuvent tenir leurs positions sans le soutien direct de la Turquie qui sert de base arrière. A l’est  les  Turcs bombardent massivement les Kurdes du Pkk mais en Syrie ils ne peuvent faire de même.

La situation se dégrade d’autant plus pour Erdogan  que l’aviation russe a détruit des colonnes de camions citernes amenant l’or noir de Daesh en Turquie.

C’est au nord de Lattaquié que la situation devient le plus préoccupante  et ce malgré les missiles américains TOW fournis aux islamistes. La Turquie convoque en vain l’ambassadeur de Russie pour protester contre les bombardements de populations anti Hassad mais d’origine turkmène du nord de la Syrie.

Une simple observation de la carte permet de comprendre  que les combats se déroulent à quelques kilomètres de la Turquie.

Erdogan joue au poker : il sait que Poutine peut difficilement prendre le risque d’une rupture des relations diplomatiques qui le priverait d’accès à la Méditerranée. Le détroit du Bosphore est contrôlé par la Turquie. L’envie de fermer le Bosphore  doit être forte pour Erdogan mais s’il prenait cette décision, la troisième guerre mondiale commencerait.

L’obsession d’Erdogan  est kurde, Il ne veut pas d’un Etat kurde à ses frontières et il se sait soutenu par une majorité  de sa population mais peut-il prendre le risque d’entrainer son pays dans une guerre civile ?

Erdogan joue sur la russophobie des américains et des occidentaux, il espère le soutien de l’Otan . Mais les opinions publiques accepteront elles de risquer une guerre mondiale pour soutenir le meilleur ami des islamistes ?

Poutine n’a pas intérêt  à jeter de l’huile sur le feu, sa stratégie est payante sur le terrain , le temps joue pour lui. Donnera-t-il des gages à Erdogan ?

Une moindre étincelle avec les Turcs ou… en Ukraine  peut tout remettre en question. Poutine sait aussi que le moindre signe de faiblesse lui serait fatal aux yeux de l’opinion russe.

Quant à la France … elle devrait regretter son entrée dans l’Otan …

 

Cet article a été publié dans géopolitique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s