LA SURMORTALITE EXPLOSE ET CE N EST PAS LA COVID. A quand une commission d ‘enquête?

Entre la fin mai et la fin aout partout en Europe une surmortalité sans covid mais au maximum des injections et pour les classes d’âge en cours d’injection . Amusant on observe le phénomène en Autriche cet été avec 20% de surmortalité en pleines injections. Puis la surmortalité disparait quand arrive la nouvelle vague de Covid…DEUX EXPLICATIONS SONT POSSIBLES: les injections ou des soins différés

Il y a quelques semaines je mettais en évidence l’étrange surmortalité estivale, une scientifique au pseudo de Felicittina fournit de magnifique graphes

Dans l’hémisphère sud c’est l’été, la covid fait dodo sauf là où ils injectent la troisième dose…

Au ROYAUME UNI ils reconnaissent la vague de surmortalité et cherchent des explications (fin de cet article)

Trouvé par Marco Nius

ENTRE LA FIN MAI ET LA FIN AOUT SURMORTALITE EN PLEINE INJECTION

Regardez bien la surmortalité comparée aux cinq années avant covid … Repérez en bas les décès covid (aucun entre fin mai et fin aout); la vague d’injection …

En haut la surmortalité par classe d’âge

En Espagne surmortalité de 25% en plein été au lmoment où l’Espagne vaccine les jeunes et booste les vieux

En Italie il n’y a plus de covid depuis mai mais une surmortalité de 20%

En Autriche, c ‘est plus amusant , surmortalité entre fin mai et fin aout en pleine vague d’injections puis fin de la surmortalité quand arrive la nouvelle vague de covid

Meme observation en France ci dessous:

Près de 10 000 personnes de plus que d’habitude sont décédées au cours des quatre derniers mois pour des raisons non liées à Covid, alors que les experts ont appelé à une enquête gouvernementale urgente pour savoir si les décès étaient évitables.

Les derniers chiffres de l’Office for National Statistics ont montré que l’Angleterre et le Pays de Galles ont enregistré 20 823 décès de plus que la moyenne quinquennale au cours des 18 dernières semaines. Seuls 11 531 décès concernaient le Covid.https://cf-particle-html.eip.telegraph.co.uk/cd6ebee2-9639-4b8c-88b3-dd8f90bd4d0e.html?i=0&ref=https%3A%2F%2Fwww.telegraph.co.uk%2Fnews%2F2021%2F11%2F16%2Fnhs-delays-height-pandemic-linked-thousands-extra-non-covid%2F&channel=news&id=cd6ebee2-9639-4b8c-88b3-dd8f90bd4d0e&isapp=false&isregistered=true&issubscribed=false&truncated=false&lt=false

Cela signifie que 9 292 décès – 45 % – n’étaient pas liés à la pandémie . 

« Nous devons de toute urgence comprendre ce qui ne va pas »

Le professeur Carl Heneghan, directeur du Center for Evidence-Based Medicine de l’Université d’Oxford, a déclaré : « Je demande une enquête urgente. 

« Si vous regardez où se produit l’excès, c’est dans des conditions comme la cardiopathie ischémique , la cirrhose du foie et le diabète, qui sont toutes potentiellement réversibles. 

« Cela va au-delà de la simple observation des chiffres bruts et des certificats de décès. Nous devons revenir en arrière et voir si ces décès ont des causes évitables. 

«Cela pourrait être les retombées du manque de soins évitables pendant la pandémie, et ce qui se passe en aval de cela.

« Nous devons de toute urgence comprendre ce qui ne va pas et une enquête sur les causes profondes pour déterminer les actions qui peuvent empêcher d’autres décès inutiles. »

Les chiffres hebdomadaires pour la semaine se terminant le 5 novembre ont montré qu’il y avait eu 1 659 décès de plus que prévu à cette période de l’année. Parmi ceux-ci, 700 n’ont pas été causés par le Covid.  

L’excédent est susceptible de croître à mesure que davantage de décès sont enregistrés dans les semaines à venir. 

Les données de la UK Health Security Agency montrent qu’il y a eu des milliers de décès de plus que la moyenne quinquennale dans les cas d’insuffisance cardiaque, de maladie cardiaque , de troubles circulatoires et de diabète depuis l’été. 

Le nombre de décès dans les maisons privées est également supérieur de 40,9% à la moyenne quinquennale, avec 964 décès supplémentaires enregistrés au cours de la semaine la plus récente, qui s’étend jusqu’au 5 novembre. 

Kevin McConway, professeur émérite de statistiques appliquées à l’Open University, a déclaré: «Le nombre de décès toutes causes confondues augmente généralement à cette période de l’année, mais le nombre total reste supérieur à la moyenne de la semaine correspondante au cours des cinq années 2015 à 2019 .  

«Donc, sur cette définition, nous avons toujours des décès en excès, comme nous en avons depuis 18 semaines consécutives maintenant, et tous ces décès en excès ne sont pas dus à Covid-19.  

«Et nous assistons toujours à un excès considérable de décès dans les maisons des personnes, par rapport à la moyenne de 2015-19, la plupart de ces décès n’impliquant pas Covid-19. 

« Au cours de la semaine la plus récente, il y a eu 891 décès supplémentaires à la maison qui n’impliquaient pas Covid-19 – soit environ 127 par jour. »

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour LA SURMORTALITE EXPLOSE ET CE N EST PAS LA COVID. A quand une commission d ‘enquête?

  1. nicolasbonnal dit :

    Ils accuseront les non vaccinés : c’est une maladie en soi. Le reste fera plaisir à Léon Bloy : le grand nombre des victimes ne modérera plus sa joie…

    J'aime

  2. nicolasbonnal dit :

    Vous oubliez aussi la sur-connerie et la sur-soumission aussi, Patrice ! Elles font des étincelles !

    J'aime

  3. K2r dit :

    La troisième partie de la conférence / entretien de Pierre Chaillot sur France-Soir vidéo et texte bien documentés analyse avec finesse les données de mortalité en France et en Europe. Les hypothèses les plus plausibles des observations (données officielles exclusivement) sont une mise en cause implacable des décisions sociales et parfois sanitaires des autorités. À voir et lire. Comme toujours ce remarquable statisticien met à disposition des chercheurs et des curieux l’ensemble des données et des sources des programmes d’analyse qu’il a développés. Un travail considérable d’utilité publique.

    J'aime

  4. rivalta dit :

    ok mais pour éviter tout doute, il serait bien de ramener ces 10 kmorts supplémentaires en taux de mortalité pour s’affanchir de l’effet vieillissement
    merci pour vos papiers

    J'aime

  5. nicolasbonnal dit :

    59% des Français pour le confinement des non vaccinés.

    J'aime

    • FL dit :

      Je suis d’accord, car cela fera peut-être déborder le vase d’absurdité. Et franchement cette ambiance de QR-connerie me fait préférer le cocon de la maison.
      Comme beaucoup, j’attends les brigades de vaccination et les menottes pour tenter ma chance de pouvoir passer chez Hanouna.

      J'aime

  6. Ping : LA SURMORTALITE EXPLOSE ET CE N EST PAS LA COVID. A quand une commission d ‘enquête? par pgibertie – Titre du site

  7. FL dit :

    Le constat est troublant, à moins d’être convaincu à 100% de la mortalité due aux vaccins.
    Mais avec cette dictature retorse on ne saura pas dans quelles proportions ; les autorités refusent les examens nécessaires, voire le recensement des EIG.
    Pour ma part, je pencherais instinctivement pour une forme de glissement vers la non-observance des traitements, en raison de ma défiance envers une caste conformiste qui se présente aujourd’hui comme une clique de gredins menaçants.
    Mais ce ne serait qu’une projection de mon point de vue de non-vacciné dégoûté par tous ces escrocs aux apparences psychotiques.
    Plus raisonnablement, on peut imaginer que les personnes fragilisées par des maladies chroniques sont en majorité les premières à se tourner vers les médecins, les premières à se faire injecter (x 3), à avoir peur de mourir depuis près de 2 ans.
    Un indice à cerner serait de savoir si ces décès sont imputables à l’apparition fulgurante de maladies classées ensuite comme chroniques chez des personnes jusqu’alors épargnées (hypertension morbide soudaine, mais traitée comme chronique puisqu’on vous donnera à J+1 un abonnement à vie aux cachets), ou bien à la dégradation spectaculaire de la condition de personnes pourtant bien stabilisées.
    Il restera donc à comprendre dans quelles proportions cela tient au glissement en dehors de cette sphère médicale toxique, à la peur chronique de mourir infusée par les « sanitocrates », ou si c’est juste la chimie du « vaccin ».
    Cela étant, tout cela n’est que la signature criminelle de nos gouvernants et de leurs affidés du corps médical.

    J'aime

  8. Le Samouraï dit :

    Raoultourix a raison, les politicards socialo dirigent le pays sans faire ni médecine ni science.

    J'aime

  9. Jean Sentrais dit :

    J’ai toujours pensé que la pseudo-pandémie s’achèvera lorsque tous les « vaccinés » seront morts !

    Puis, je pourrais aimer lire un jour, le banc-titre suivant : -« Labo et collabo sont les deux mamelles de notre histoire » !

    Ça aurait de la gueule, non ?

    J'aime

  10. Jean Sentrais dit :

    Le professeur Luc Montagnier sur SudRadio ce 17 nov 21 : https://www.dailymotion.com/video/x85mc32

    J'aime

  11. Ping : LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE:MOLNUPIRAVIR .Il rapportera beaucoup mais il risque de rendre le virus résistant et de faire exploser les mutations – Titre du site

  12. Ping : Explosion de la surmortalité qui n’a rien à voir avec la Covid. A quand une commission d‘enquête ? | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s