Pénitence

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Le nouveau confinement est d’une nature différente du premier. Le confinement de mars/avril pouvait s’interpréter comme un choix absolument exceptionnel. Dès lors qu’un nouveau confinement est décidé six mois plus tard, l’exception se transforme en banalisation. Le confinement est désormais entré dans l’habitude, la normalité. Les épidémies sont aussi anciennes que l’humanité. Toute épidémie, à l’avenir, au nom de la protection de la vie humaine, pourra justifier la destruction radicale de la liberté, l’assignation à résidence de la population – emprisonnement à domicile – l’humiliation des petits formulaires indispensable pour sortir sans être inquiété, l’anéantissement du travail et la ruine de centaines de milliers des petits artisans et commerçants, l’abrutissement national par l’interdiction de la culture (bibliothèques, librairies, cinémas, spectacles), la marginalisation de toute une classe d’âge, de 18 à 35 ans, condamnée au chômage  de masse et au désœuvrement. Détruire la vie au prétexte de sauver des vies

Voir l’article original 125 mots de plus

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Pénitence

  1. fraternel dit :

    lugardon c’est facile de vouer aux gémonies le pcf la cgt et la gauche mais qu’à fait la droite depuis des années et des decennies?c’est la gauche qui a supprimé l’isf c’est elle qui a favorisé l’évasion fiscale ? c’est le pcf la france insoumise la cgt qui ont supprimé des milliers d’emplois ces dernières decennies?à chaque fois en tant qu’ancien cheminot nous faisions grève nous défilions pour défendre le service public on nous traitait de privilégiés dès ensuite que des personnes de bonne foi et naives croyaient tout ce que racontait la presse au service de grands groupes on nous accusait ensuite de ne rein faire pour éviter la fermeture de guichets de gare et la suppression de personnel
    croyez moi j’ai travaillé pendant 40 ans dans cette belle entreprise qu’était la sncf unie avec des responsables qui avaient gravi les échelons du plus bas au plus haut des personnes connaissant et aimant leur métier je n’étais pas dans les bureaux mais dans les gares de triage en 3 huit au guichet et ces 20 dernières années en faisant de la maintenance sur les appareils de vente (vous savez les petits stroumpfs bleus)
    petit à petit la situation s’est dégradée plus de personne du terrain que des gestionnaires on a éclaté la société au profit bientot de société privées alors vous allez me dire et la dette mais quand on supprime des postes on n’a plus de cotisations sociales on oublie le lien humain
    alors oui meme sous les gouvernements d gauche nous avons manifesté sous mitterand sous hollande je ne fais parie d’aucune formation politique je ne me suis jamais laissé séduire par un parti quel qui soit mais j’étais et je suis toujours à la cgt et croyez moi les discussions étaient souvent très animées entre ceux qui étaient politisés et les autres mais nous nous serrions les coudes pour défendre le service public c’était et c’est toujours dans notre adn
    Maintenant je ne veut pas rentrer dans un dialogue stérile je respecte votre point de vue mais me suis permis de vous raconter ma propre histoire et celle de mes camarades
    je vous prie de recevoir mes fraternelles salutations
    Cordialement

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s