Une étude italienne  sur 65000 personnes démontre que les patients traités par l’hydroxychloroquine  pour des maladies chroniques sont protégées du Covid

16280695

« Sur un public de 65 000 patients chroniques (lupus et polyarthrite rhumatoïde), qui prennent systématiquement Plaquenil / hydroxychloroquine, seuls 20 patients ont été testés positifs pour le virus. Personne n’est mort, personne n’est en soins intensifs, selon les données recueillies jusqu’à présent. »

Pas d’étude équivalente en France, bien que des indices le confirment. Les patients victimes de mucoviscidose, sous azithromycine ne sont pas ou peu covid+ d’après le prof qui mène les essais de prophylaxie en France sur les soignant , à base d’HCQ et de AZT.

De toute façon les experts de la Start Up Nation  répondront que ça ne vaut rien même s’ils reconnaissent qu’un autre  médicament 100 fois plus cher serait utile…

Aux États-Unis, pas moins de 16% de la population pense que la Terre n’est pas ronde, mais qu’au contraire elle serait plate. En France, Michel Cymes, Marcel Ichou   le pensent également…

https://www.iltempo.it/salute/2020/04/28/news/coronavirus-farmaci-efficaci-news-danni-cura-annalisa-chiusolo-artrite-terapia-idrossiclorochina-sars-cov2-1321227/?fbclid=IwAR3FpYYZ-OybFpjyOO-kZWjDC2uJWX

Monique Plaza nous donne cette information importante

Cet article tente d’expliquer de façon claire pour les profanes le mécanisme d’action de Sars-Cov-2, ce qui permet de cibler et sélectionner avec précision les médicaments. Le coronavirus affecterait la capacité de l’hémoglobine à transporter l’oxygène, aboutissant aux complications pulmonaires connues: essoufflement, dyspnée, allant jusqu’au syndrome respiratoire aigu sévère et au décès.

Le virus a besoin de porphyrines pour sa survie et probablement pour sa réplication, il attaque donc l’hémoglobline (la protéine qui transporte l’oxygène dans le sang). Il en résulte une disponibilité moindre d’oxygène disponible pour notre corps, avec une accumulation conséquente de dioxyde de carbone. Ainsi, les cellules pulmonaires, en état de détresse, deviennent le site de la cascade de cytokines – c’est-à-dire une énorme réponse immunitaire – responsable de l’inflammation aiguë qui caractérise la pneumonie Covid-19. La valeur d’hémoglobine dans le sang peut être un paramètre important pour évaluer l’infection par Sars-Cov2: chez les hommes, la valeur normale de l’Hb (hémoglobine) est plus élevée que chez les femmes, ce qui expliquerait l’incidence plus élevée de pneumonie Covid chez les hommes que chez les femmes, l’incidence plus faible et le meilleur pronostic chez les enfants et les femmes enceintes, où les valeurs de l’Hb sont plus faibles en raison d’un besoin accru en fer, ce qui rend la « nourriture » du virus moins disponible. Chez les patients diabétiques âgés ou d’âge moyen, la pneumonie Covid19 a une incidence plus élevée, donc liée à l’augmentation de la glycémie Hb, et par conséquent, il y a une « alimentation » plus importante pour le virus.

Les dommages viraux sont donc systémiques, c’est-à-dire qu’ils affectent le sang et ne se limitent pas uniquement aux poumons. Cela expliquerait également la naissance de bébés en bonne santé de mères Covid positives, parce que dans l’hémoglobine foetale les deux chaînes bêta sont remplacées par deux chaînes gamma, et que les chaînes bêta sont le site principal d’action des protéines virales.

Il en va de même pour une maladie chronique appelée bêta-thalassémie, où les chaînes « bêta » de l’hémoglobine (la cible du virus) sont déficientes voire absentes. La bêta-thalassémie est répandue en Italie dans les Pouilles, la Sicile et la Sardaigne (en particulier dans la zone sud) où le taux de thalassémie est de 12%. Une publication scientifique a mis en relation des sujets affectés par la bêta-thalassémie et le Covid19: au 10 avril 2020, 11 cas de bêtataxaxie Covid positifs ont été enregistrés dans le nord de l’Italie, où le taux de contagiosité est le plus élevé: 10 d’entre eux avait une thalassémie transfusionnelle, la forme la plus sévère, un seul avec une thalassémie non transfusionnelle. Cependant, tous les patients qui ont contracté le virus présentaient des maladies concomitantes très graves: splénectomisée, hypertension pulmonaire, lymphome et chimiothérapie. Malgré cette image multi-pathologique, aucun décès, aucune tempête de cytokines ou Sars sévère n’ont été enregistrés chez les 11 sujets.

Une fois admis le mécanisme d’action du virus, on peut comprendre le mécanisme d’action central de l’hydroxychloroquine et son efficacité dans la lutte contre Covid19. En quoi consiste ce mécanisme? Le médicament, en se liant en permanence avec la ferriprotoporphyrine (du groupe Eme de Hb) enlève le substrat des protéines virales et devient également un important moyen de prophylaxie. Bien qu’il n’y ait toujours pas de publications italiennes sur l’efficacité de l’hydroxychloroquine en tant que «protection» contre le virus, parmi les directeurs des services de maladies infectieuses, les spécialistes, les primaires et les médecins généralistes contactés au cours de cette recherche, beaucoup ont admis – à voix basse – utiliser le médicament comme « prophylaxie », c’est-à-dire pour prévenir l’infection. Les professionnels de santé qui sont en contact étroit avec des patients contagieux prennent le médicament à l’avance, précisément pour diminuer la probabilité de contracter l’infection. Pour l’instant, à l’appui de cet effet de « prophylaxie », il existe un article récent, impliquant 211 personnes, publié dans l’International Journal of Antimicrobial Agents, l’organisme officiel de la Société internationale de chimiothérapie antimicrobienne. Sur 211 personnes exposées à Covid positif 19 et subissant une prophylaxie à l’hydroxychloroquine, aucune n’a été infectée.

Enfin, une autre confirmation de cette hypothèse vient des données collectées dans le registre de la SIR (société italienne de rhumatologie). Pour évaluer les corrélations possibles entre les patients chroniques et le Covid19, SIR a interrogé 1 200 rhumatologues dans toute l’Italie pour recueillir des statistiques sur les infections. Sur un public de 65 000 patients chroniques (lupus et polyarthrite rhumatoïde), qui prennent systématiquement Plaquenil / hydroxychloroquine, seuls 20 patients ont été testés positifs pour le virus. Personne n’est mort, personne n’est en soins intensifs, selon les données recueillies jusqu’à présent.

Les nouvelles de la presse officielle 

 

enfin un remède efficace selon l’afp: le remdovizir de Gilead et Karine Lacombe:

 

https://www.la-croix.com/Economie/Coronavirus-Gilead-annonce-resultats-positifs-grand-essai-medicament-remdesivir-2020-04-29-1301091808

 

Euh non c’est un fake……

https://fr.businessam.be/coup-dur-pour-le-remdesivir-un-essai-clinique-chinois-douche-les-espoirs/?fbclid=IwAR3tIjw-A4vFkVL3_RTWkEHtcED24U-3soYK58vdw2WEkvQHV2zegrMrwGc

 

L’hydroxychloroquine c’est dangereux….

 

Euh non c’est un fake

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Une étude italienne  sur 65000 personnes démontre que les patients traités par l’hydroxychloroquine  pour des maladies chroniques sont protégées du Covid

  1. nicole almar dit :

    je suppose que le Pr Raoult est au courant de ce travail. Connait-on Monique Plaza ? Peut-on s’assurer du sérieux de sa publication qui, si c’était le cas, devrait être portée à la connaissance du groupe d’experts officiels afin qu’il n’ait plus l’outrecuidance de mépriser notre « Gaulois » respecté.

    J'aime

  2. LYONNAY dit :

    ENFIN ! ENFIN!! Souvenez-vous, je vous ai transmis à 3 reprises il y a un mois la proposition de cette étude exactement, en soulignant combien elle était assez facile à mettre en oeuvre et surtout pouvait de manière puissante confirmer le protocole du Pr Raoult. Ce même message je l’ai envoyé à des représentants de syndicats de généralistes qui auraient pu saisir la balle au bond. Je l’ai envoyé aux autorités de Corse qui souhaitaient faire de l’ile une terre d’expérimentation. Ce message je l’ai aussi adressé à tous les députés médecins…Pas de retours français…Et voilà que nos amis italiens eux, s’y sont collés !! C’est pour moi une belle satisfaction, mais au-delà de ma personne, c’est surtout effectivement quasiment l’équivalent d’une étude définitive confirmant le bien-fondé du traitement de l’équipe de l’IHU de Marseille.

    J'aime

  3. nicole almar dit :

    vous voudrez bien me pardonner de ne pas avoir lu vos informations il y a 3 mois car en effet je ne les lisais pas! je suis ravie de votre action, vraiment, et ne suis pas étonnée de la fin de non recevoir de la part des français. leur opposition au protocole D.R me navre au plus haut point (je contrôle ma colère). Honteuse aujourd’hui d’appartenir à ce pays…où un gouvernement entier est d’accord pour « boycotter » le traitement de ses malades par un refus catégorique. Tous complices. Horreur.
    En ce qui concerne Monique Plaza: psychologue , a été chargée de recherche au CNRS en psychologie et non en biologie. Son explication semble intéressante mais elle n’est absolument pas référencée…donc impossible à vérifier et à citer…

    J'aime

  4. nicole almar dit :

    il y a un mois.Je ne vous ai quand même pas lu! toutes mes excuses.

    J'aime

  5. Dominique dit :

    Mr Gibertie,

    Gratitude pour votre travail

    J'aime

  6. lulu2975 .... dit :

    salut Toto

    comment peux-tu supporter le télégramme qui devras selon moi recevoir, haut la main, la palme du journalisme sous Pétain/Macron ?

    même la nana de l’inserm, celle qui passe chez Poujadas, commence à fermer sa trappe car elle voit que le vent tourne / Raoult vu les résultats de certain pays qui utilise autre chose que le doliprane pour soigner les cofidés dès les premiers symptômes ma pharmacienne de quimper m’a confirmé qu’il faut prendre au moins l’antibio Zhytromax à nos âges … et ça coûte pas cher, elle m’a aussi dit qu’elle en est arrivée à penser que la casse du pays est parfaitement réfléchie … on va le vérifié assez vite ta parles d’une merde

    ps : on m’avait annoncé une réduction de mes impôts directs, là aussi mensonge ! et toi ?

    ________________________________

    J'aime

  7. fraternel dit :

    à envoyer d’urgence au ministère de la santé!et aux dézingueurs du professeur raoult !
    bon alors on lui fait confiance une bonne fois pour toutes???
    Que de temps perdu!

    J'aime

  8. nicole almar dit :

    il n’y a pas que le temps qui est perdu. Les morts aussi sont de trop peut-être??Mais Kissinger a dit qu’il « leur « fallait une population mondiale de 1 milliard de personnes. Le compte à rebours est-il commencé?

    J'aime

  9. Les malades traités par HCQ,(plaquenil) de même que ceux sous Largactil seraient moins touchés par le covid 19. Le masque protège, il ne soigne pas.
    Il est possible que certains traitements de maladies chroniques soient protecteurs ce qui induirait la confusion polémique entre protection et action thérapeutique directe. Selon un article du 4 février dans Cell Research, l’ HCQ bloquerait l’entrée et la sortie du virus Sars-CoV-2 empêchant efficacement sa réplication et donc sa propagation . Ces investigations in vitro ont montré son activité antivirale. In vivo, les résultats cliniques sont contestés, les méthodologies divergentes étant plus ou moins fiables.
    on s’étonne quand même du fiasco Discovery , recherche européenne initiée par l’INSERM, qui peine a recruter ses malades en France auprès des nombreux hôpitaux ( et qui subit une franche bouderie de l’Europe avec un seul patient inclus au Luxembourg) alors que Marseille en déborde.

    Aimé par 2 personnes

    • fraternel dit :

      pas besoin de s’étonner du fiasco de Discovery l’europe c’est chacun chez soi hormis des pays qui ont accueilli nos malades et merçi à eux décidément l’empecheur de tourner en rond le docteur raoult en met plein la vue à nos pseudos scientifiques sans compter certains journalistes spécialistes santé (on croit rever!) qui d’un seul coup sont devenus virologues épidémiologistes pour faire le buzz sur les chaines d’infos rien qu’à voir l’accueil qu’à reçu le professeur Raoult sur bfmtv tout pour essayer de le dézinguer et çà continue la chlorochine a des effets secondaires cela ne fonctionne pas mais alors on nous aurait menti?les preuves sont là que çà fonctionne à Marseille mais lachlorochine administrée selon la méthode Raoult ET NON EN FIN DE VIE il a insisté sur ce fait mais rien n’y fait il n’y a de pire sourd que celui qui ne veut entendre merçi pour votre article docteur

      Aimé par 1 personne

  10. nicole almar dit :

    peut-être aurait- on perdu confiance en ces scientifiques chercheurs qui « cherchent » mais ne guérissent pas? contrairement à D. Raoult.
    Ne faudrait-il pas plus de chercheurs qui trouvent que plus qui cherchent? je parodie un ancien chef d’état Français dont j’ai oublié le nom, qui se plaignait de la pléthore de chercheurs au CNRS….

    J'aime

  11. nicole almar dit :

    faites-moi connaître les commentaires. Merci

    J'aime

  12. Merlin dit :

    Article à communiqué à mR le journaliste/professeur de médecine mR Cohen en espérant qu’il l’annoncera avec autant d’enthousiasme que l’annonce de la publication du lancet!!!!
    En science l’humilité est essentielle ce que vous publiez aujourd’hui sera
    Soit minimisé demain au maximiser

    J'aime

Répondre à DR ISABELLE GAUTIER (@DrGAUTIER) Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s