Classement des écoles de commerce et doubles diplômes : quand la presse se mélange les pinceaux

questions-pour-un-champion

article repris, complété et réactualisé  dans le guide:

https://pgibertie.com/2016/02/12/le-guide-critique-des-ecoles-de-commerceclassements-diplomes-metiers-salaires/

GUIDE GRATUIT

https://www.dropbox.com/s/x9mozqp2j8hxpsm/guide%20-%20Copie%2010.pdf?dl=0

 

Challenges vient de publier son classement des écoles de commerce. Les efforts sont notables et bien des critères semblent sérieux. On peut cependant s’interroger sur les résultats.

Une fois de plus les auteurs du classement n’osent pas toucher aux parisiennes  même si certains chiffres  sont surprenant . C’est en dessous que l’on peut tout chambouler et faire le buzz…
Le miracle de Kedge , celui de l’EM Strasbourg la déconvenue de l’Edhec(derrière Kedge), la déroute de Audencia , la tragédie de Neoma . Ces deux écoles passent derrière Strasbourg Montpellier et bien d’ autres.
Le classement Challenges veut prendre en compte les doubles diplômes . Bonne initiative complètement détournée de l’objectif.

L’Etudiant commet la même erreur mais le critère du double diplôme est plus dilué dans son cassement . Le critère permet cependant de découvrir que c’est l’EDC qui fabrique le plus de doubles diplômés… Notons que l’Etudiant oublie Hec dans son classement .
Qu’apporte sur le marché un diplôme de gestion complété d’un diplôme de gestion de même niveau ? Rien. Pourtant le classement  fait de cet artifice un point positif.
Un diplôme de gestion complété d’un diplôme d’ingénieur ou de droit , c’est autre chose, cela  correspond à  une double compétence . La presse ne fait pas la différence.

Les classements sont donc contestables . Confondre doubles diplômes « jumeaux » et doubles diplômes avec  doubles compétences est une faute .

Une école peut très bien bénéficier de ses faiblesses. Si elle soustraite à une université une formation pour laquelle elle n’est pas habilitée, ses étudiants seront titulaires d’un double diplôme. L’école sera bien classée…

Exemple Skéma et Strasbourg laissent à l’université la préparation au DSCG , Neoma les forme elle-même. SKema ou EM Strasbourg seront créditée de nombreux doubles diplômés . La chute de Neoma s’explique par … ses points forts . Le Dscg, le Cfa y sont préparés en interne  dans d’excellentes conditions.La direction  de Neoma a bêtement déclaré les seules doubles compétences. Un scrupule qui ne pardonne pas.

Le double diplôme  CCa de SKEMA (formation à LILLE2 )n’apporte rien de plus que le parcours expertise DSCG des autres écoles (EDHEC, AUDENCIA, GEM, NEOMA) où la formation se fait en interne
Idem pour l’autre Double Diplome pour préparer le cfa etc.

Le diplôme délivré par les grandes écoles  est le master,  le master est également un grade est visé par l’Etat.Le grade de master est issu de la déclaration de Bologne du 19 juin 1999, destiné à créer une architecture commune de cursus et de niveaux comparables. Ils’ajoute au baccalauréat, à la licence et au doctorat.

La presse ne retient, à juste titre que les formations  bénéficiant de ce grade et diplôme . Elle peut cependant se mélanger les pinceaux lorsqu’elle intègre  la durée pour laquelle le grade est visé. Cette durée est de 1 à 6 ans. Les écoles issues d’une fusion sont soumises à une période probatoire, les autres obtiennent plus facilement un visa pour 5 ou six ans Kedge et Neoma  sont donc injustement pénalisées, comme le fut Skéma il y a quelques années.La plupart des écoles qui les précèdent dans le palmarès  du Figaro ont vu leurs labels renouvelés au 1er septembre 2015 pour une durée de 5 ans, qui les propulsent et les avantagent de ce fait . L’ex  ESG et l’école des cadres  bénéficient de cet avantage décisif pour le Figaro.Ainsi Kedge, 5eme pour Challenges tombe à la 13eme place pour le Figaro 

Pour fabriquer des doubles diplômés  les écoles  proposent des diplômes qui ne sont pas des grades visés par l’Etat mais seulement des diplômes . Certains sont reconnus par la Conférence des Grandes écoles , d’autres par personne.

Ces diplômes  s’appellent Master of Science et Master spécialisés .Le  Mastère Spécialisé (MS), a été créé en 1983 pour des formations  post bac+4 ou 5. «  Il garantit la vocation professionnelle affirmée, la rigueur et la technicité des enseignements dispensés », explique la CGE sur son site. Pour être accrédités, les cursus sont évalués sur leur adéquation avec les besoins professionnels, le volume horaire et la durée de la formation, l’obligation d’effectuer une mission en entreprise et de soutenir une thèse professionnelle.Le MS  correspond donc à une spécialisation que l’on effectue après avoir obtenu son diplôme de Master

Le Mastère en science (Msc) a été créé lui en 2002. Il « s’adresse principalement à des étudiants étrangers désireux de parfaire leur formation dans une grande école française », détaille la CGE.Il est attribué à des formations dispensées principalement en langue anglaise, sur un minimum de trois semestres, sur une durée de trois ans maximum, et doit déboucher sur la soutenance d’un mémoire de recherche

Un artifice a vu le jour est s’est répandu dans beaucoup d’écoles, précisément celles qui grimpent dans les classements. Il s’agit de proposer à leurs étudiants du programme Grande école  une partie de leur cursus sous l’appellation MSC… Cet habillage ransforme l’étudiant en « double diplômé ». Skéma, Kedge multiplient les expériences .
Montpellier organise systématiquement ses formations en partenariat avec l’Iae ce qui permet de délivrer des doubles diplômes qui ne sont pas de doubles compétences.
Le critère de double diplôme ne devrait prendre en compte que les vraies doubles compétences : droit, ingénieurs, culture, philosophie …. L’Edhec qui met en place une vraie double compétence en droit ne voit pas ses efforts reconnus , c’est la même chose pour Audencia ou l’ICN.
Les revues  s’honoreraient à reprendre leurs classements. Malheureusement les classements se suivent, se ressemblent

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Classement des écoles de commerce et doubles diplômes : quand la presse se mélange les pinceaux

  1. pgibertie dit :

    pk
    Il y a 2 jourstesting it in nice blog
    Marronier de la presse (vache à lait?), le classement annuel des écoles de commerce est un produit qu’il faut vendre. Ainsi, il ne peut etre identique d’une année sur l’autre. Comment attirer sinon le chaland ?
    Ainsi, on assiste d’année en année à l’éclosion de critères de plus en plus abérrants: qu’apporte la proportion d’enseignants étrangers dans le corps professoral ? RIEN ! Est ce qu’un enseignant étranger sera toujours meilleur qu’un enseignant français ? NON. Pourtant ce critère prend une place importante dans le classement Challenges. Cela permet de chambouler le classement et de faire du BUZZ.
    De même, la proportion d’étudiants étrangers est prise en compte. De mon expérience en ecole de commerce, cela est certes bon pour les finances des ecoles, mais j’ai le personnellement le souvenir qu’une large proportion des ces etudiants (notamment d’une partie bien definie du globe) étaient loin du niveau requis.
    Alors puisqu’il faut faire parler de soi, les classements du Point, de l’Express et de Challenges vont continuer à surprendre. Et ce d’autant plus que les chiffres embellis présentés par les écoles ne sont que rarement vérifiés par les journalistes…
    A quand la prise en compte du critère : « nombre de toilettes / étudiant sur le campus ? »
    Bref, le seul classement valable, c’est celui publié chaque année après les admissions: rang du dernier admis par école. A ce petit jeu, SKEMA, KEDGE et autres retrouvent leur rang historique…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s