Ils tentent de vous faire croire que leurs injections protègent des formes graves, c’est bidon!Nous avons besoin de traitements précoces et des vrais scientifiques qu’ils censurent!

J’ai longtemps cru qu’un bénéfice risque existait pour les personnes fragiles, je l’ai écrit mais les faits sont là, ils nous ont trompés depuis le début. Le covid de 1890 a disparu après 1892 sans vaccination, Celui de 2019 fera de même et la vaccination n’y sera pour rien Perronne a raison, le risque d’hospitalisation est le même pour les vaccinés et les non vaccinés : toutes les preuves…

3% d’hospitalisations et 0,5% de létalité par contaminé vacciné ou non vacciné ,pas de différence

Si vous croyez aux bobards des politiciens:

https://twitter.com/i/status/1390197410304086017

Ces données vont à l’encontre de la propagande infame de la presse qui exploite la mort d’une famille composée de trois personnes non vaccinées: deux avaient plus de 80 ans et la troisième une maladie respiratoire grave. Leurs pronostics auraient ils été différents sans soins avec une grippe classique

Le malheur frappe aussi les vaccinés:

https://www.midilibre.fr/2021/09/29/un-couple-vaccine-meurt-du-covid-19-a-une-minute-dintervalle-aux-etats-unis-9820284.php

Je tente de donner de vraies infos, abonnez vous à ce blog

Si vous avez Twitter abonnez vous au compte de Marco Nius , il fait un travail remarquable


marco nius@NiusMarco

Légende Urbaine N° 1897 « Protège des formes graves » Ici le taux d’hospitalisation et de décès par cas de covid chez les vaccinés et les non vaccinés Eteignez la télé; Marco nous donne un ratio utile et vérifiable mais il est difficile d ‘en obtenir d’autres

Contentons nous de ce que nous avons: le nombre de contaminés , le nombre d’hospitalisés par statut vaccinal, ils permettent de savoir si les vaccins protègent des formes graves

Sur 100 contaminés en France  le risque d’être hospitalisé ou de mourir  sont identiques pour les vaccinés et les non vaccinés/ 3% d’hospitalisations et 0,5% de létalité par contaminé vacciné ou non vacciné

0,5% de létalité pour la covid et 0,3% pour la grippe…

Et si PERRONNE AVAIT RAISON ET SI LACOVID 19 EVOLUAIT COMME LA COVID DE 1890 TOTALEMENT INOFFENSIVE APRES 1892

Les tableaux à l’origine de ces graphes permettent d’y voir plus clair par catégorie d’âge:

Pour les 60 à 79 ans dépistés covid , 292 vaccinés sur 6179 ont été hospitalisés; 175 des 1525 non vaccinés également. Le risque d’hospitalisation serait de 5% pour les vaccinés contre 11% pour les non vaccinés . SANS TRAITEMENT PRECOCE. Le risque de soins critiques est de 5% pour les contaminés non vaccinés et de 2,5% pour les contaminés vaccinés.

Pour les 60 à 79 ans la protection est de 1 à 2 au mieux et il faut tenir compte des effets secondaires

Pour les 0 à 19 ans le risque de soins critiques est de 2 pour 4962 contaminés non vaccinés soit 0,05% et de 2 pour 1279 contaminés vaccinés soit 0,16% LE RISQUE EST DONC TROIS FOIS SUPERIEUR POUR UN JEUNE VACCINE Compte tenu des effets secondaires le bénéfice risque est totalement défavorable à la vaccination car la probabilité des seules myocardies est supérieure.

Le risque de décéder

Pour les décès il faut prendre à garde à ne retenir que ceux pour lesquels la contamination covid a bien été vérifiée par un test pcr positif. Ils sont 71 non vaccinés sur 15000 contaminés non vaccinés…Ils sont une petite centaine sur 23000 contaminés vaccinés.

Au mois d’aout les vaccinés représentaient un décès sur 4, actuellement six sur dix (56% pour les doubles ou triples doses avec PCR

Bien entendu l’âge a son importance: 95% des décédés ont plus de 60 ans .

On peut en déduire une létalité de 3% pour les contaminés non vaccinés de plus de 60 ans et de 1,5% pour les contaminés vaccinés mais encore une fois sans tenir compte des effets secondaires et de l’absence de soins précoces. Le bénéfice risque serait négatif pour la vaccination avec de simples soins précoces

Il est impossible d’aller plus loin pour savoir la vérité

La comparaison du pourcentage de vaccinés et de non vaccinés hospitalisés n’a de sens qu’en la comparant à laa couverture vaccinale. Ainsi 58% des décédés sont vaccinés deux ou trois doses mais quelle est leur part dans la population?

Il y a de gros doutes sur les chiffres, pourquoi?

Le nombre réél de non vaccinés est inconnu,la DREES prend la population estimée au début janvier 2021 de laquelle il enlèvent le nombre de vaccinés ? Problèmes:

  • c ‘ est comme un relevé EDF, c ‘est une population estimée et ils surrestiment les vaccinés en oubliant d’enlever les décédés
  • La Drees s’ est trompée pour les jeunes en oubliant 9 millions d’entre eux dans la population estimée…
  • Ils donnent des chiffres pour 1million . Conséquences , si parmi les plus de 80 ans les non vaccinés sont réellement 500 000 et s’ils ne les estime qu’à 200 000, 1 malade donne 5 par million au lieu de 2 par million mais en sciences humaines un individu ne serait pas significatif. Pour la Drees si…
  • Il nous faudrait connaitre précisément les statistiques des non vaccinés pour aller plus loin
  • Pour les 70 79 ans les chiffres de la Drees sont redoutables, 30 ou 40 000 non vaccinés , c’est sous estimés mais surtout les statistiques reprises par les médias données par million d ‘habitants sont stupides. Un hospitalisé non vacciné donne 200 hospitalisés par million!

HEUREUSEMENT NOUS AVONS UNE CERTITUDE VACCINES ET NON VACCINES SONT EGALEMENT CONTAMINES

Cette certitude est admise dans toutes les études scientifiques dont vous trouverez une courte liste ci dessous. Nous pouvons donc partir de la statistique des contaminés pour calculer les risques…

La contamination passe par les muqueuses, les vaccinés contaminent autant que les non vaccinés. Ils sont eux mêmes contaminés dès la disparition des iGa de leurs muqueuses et c ‘est très très rapide ..

les pro-vax admettront à reculons que la charge virale est la même, mais que comme le vaccin protège, les vaccinés sont quand même moins à être contaminés (même si ceux qui le sont ont la même charge virale).
Le problème, c’est que cette efficacité, non seulement baisse rapidement mais, d’après les chiffres britanniques, peut même devenir négative : les vaccinés sont maintenant même PLUS contaminés que les non-vaccinés dans la plupart des tranches d’âge (seuls les moins de 30 ans résistent encore

ERD

Usa : Aucune différence : Les personnes vaccinées et non vaccinées présentent des charges virales similaires. Ignorant le risque d’infection, étant donné qu’une personne a été infectée, Charlotte B. Acharya et son équipe aux USA n’ont trouvé  » aucune différence significative dans les valeurs de seuil de cycle entre les groupes vaccinés et non vaccinés, asymptomatiques et symptomatiques infectés par le SRAS-CoV-2 Delta. » Les personnes vaccinées et non vaccinées présentent des charges virales similaires dans les communautés où la prévalence de la variante delta du SRAS-CoV-2 est élevée.

Usa : Kasen K. Riemersma et son équipe n’ont trouvé « aucune différence dans les charges virales lorsqu’on compare les individus non vaccinés à ceux qui ont des infections « percées » par le vaccin. En outre, les personnes atteintes d’infections percées par le vaccin présentent fréquemment des résultats positifs avec des charges virales compatibles avec la capacité d’excréter des virus infectieux ».

 Usa : Dans le Wisconsin, Riemersma et son équipe de chercheurs ont signalé que les personnes vaccinées qui sont infectées par la variante Delta peuvent transmettre le SRAS-CoV-2 à d’autres personnes. Ils ont constaté une charge virale élevée chez les personnes symptomatiques non vaccinées et vaccinées (68 % et 69 % respectivement, 158/232 et 156/225). De plus, chez les personnes asymptomatiques, ils ont découvert des charges virales élevées (29 % et 82 % respectivement) chez les personnes non vaccinées (29) et vaccinées (82). Cela suggère que les personnes vaccinées peuvent être infectées, héberger, cultiver et transmettre le virus facilement et à leur insu.

Usa : Subramanian a signalé que « au niveau national, il ne semble pas y avoir de relation discernable entre le pourcentage de la population entièrement vaccinée et les nouveaux cas de COVID-19. » En comparant 2 947 comtés des États-Unis, on constate que le nombre de cas est légèrement inférieur dans les endroits les plus vaccinés. En d’autres termes, il n’y a pas de relation claire et perceptible.

 Usa : À Barnstable, dans le Massachusetts, Catherine M Brown et son équipe ont constaté que parmi les 469 cas de COVID-19, 74 % étaient entièrement vaccinés, et que « les vaccinés avaient en moyenne plus de virus dans le nez que les non vaccinés qui étaient infectés. »

 Usa : À Barnstable, dans le Massachusetts, Catherine M Brown et son équipe ont constaté que parmi les 469 cas de COVID-19, 74 % étaient entièrement vaccinés, et que « les vaccinés avaient en moyenne plus de virus dans le nez que les non vaccinés qui étaient infectés. »

Suède : Dans une étude de l’Université d’Umeå en Suède, Peter Nordström et son équipe ont observé que  » l’efficacité du vaccin BNT162b2 contre l’infection a diminué progressivement, passant de 92% (IC 95%, 92-93, P<0-001) aux jours 15-30 à 47% (IC 95%, 39-55, P<0-001) aux jours 121-180, et à partir du jour 211 aucune efficacité n’a pu être détectée 

ISRAEL

ISREAL ADMITS almost all covid infections and deaths in VACCINATED. They acknewdge the 3rd shot caused « immuno erosion » JUST LIKE I TOLD YOU 🙂

Angleterre

Hélène Banoun@BanounHelenehttps://stevekirsch.substack.com/p/uk-data-shows-the-vaccines-are-not… D’après l’analyse des données britanniques, les vaccins ne sauvent AUCUNE VIE! Rapport bénéfice/ risque nul : comment peut-on imposer ces vaccins inutiles?

https://t.co/F5XOh6NwtU?amp=1

MAMMIE Bocock@Medic4allHumanEn Angleterre, ils fournissent des données de qualité et transparentes ! 83,6% des pers hospitalisées sont totalement « vaccinées » Pays de Galles même image 84% entièrement « vaccinés » à l’hôpital. On attend toujours les vrais chiffres français ! https://public.tableau.com/app/profile/public.health.wales.health.protection/viz/RapidCOVID-19virology-Public/Headlinesummary

ETATS UNIS


marco nius@NiusMarco
USA variation des Hospitalisations et couverture vaccinale. Bon Aucun rapport

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour Ils tentent de vous faire croire que leurs injections protègent des formes graves, c’est bidon!Nous avons besoin de traitements précoces et des vrais scientifiques qu’ils censurent!

  1. ERD dit :

    Attention, vous avez écrit ceci :
    « Usa : Aucune différence : Les personnes vaccinées et non vaccinées présentent des charges virales similaires. »
    Or ce n’est pas la même chose que le gros titre juste au-dessus, où vous dites que « vaccinés et non vaccinés sont également contaminés » : les pro-vax admettront à reculons que la charge virale est la même, mais que comme le vaccin protège, les vaccinés sont quand même moins à être contaminés (même si ceux qui le sont ont la même charge virale).
    Le problème, c’est que cette efficacité, non seulement baisse rapidement mais, d’après les chiffres britanniques, peut même devenir négative : les vaccinés sont maintenant même PLUS contaminés que les non-vaccinés dans la plupart des tranches d’âge (seuls les moins de 30 ans résistent encore) !

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Les injections protègent elles des formes graves ? LES STATISTIQUES QUI DECOIFFENT…Et si PERRONNE avait une fois de plus raison – Qui m'aime me suive…

  3. Couderc dit :

    Bonjour, juste pour que vous puissiez corriger un chiffre surle risque de soins critique pour les adolescents. Vous avez écrit : 0,023%, mais le chiffre est de 0,16%
    2 cas pour 1279.
    Bonne continuation, je vous lis avec attention, et j’ai eu le plaisir de vous parler à Périgueux.
    Cordialement Éric (infirmier)

    J'aime

  4. K2r dit :

    Il faudrait peut-être rappeler que la létalité est divisée par quatre à cinq par le traitement précoce (au choix parmi ceux qui sont interdits par les ARS et l’ordre des médecins) et que les taux de protection sont en général donnés en relatif. Les anticorps ogm fabriqués par l’organisme infecté par les « vaccins » sont loin d’être tous protecteurs et leur production prolongée affaiblit le système immunitaire, et conduit à une large gamme d’effets secondaires à court, moyen et long terme, dont la peu plaisante maladie de Kreutzfeld-Jakob comme le souligne le Professeur Montagnier. Pour reprendre le mot d’esprit prêté à Fontenelle sur son lit de mort (centenaire), avec la médecine moderne, « en somme on meurt guéri ».

    Aimé par 1 personne

  5. Ping : Le général cluster prend sa revanche à la bataille de little big cornes : les maires cocus et vaccinés surpris par le virus. Ce n’est pas grave : on enverra le général Ferry mitrailler quatre millions de gilets jaunes et dix millions de non va

  6. picolo arthur dit :

    Bonjour, je suis allé sur le lien du pays de Galles que vous avez donné:
    https://public.tableau.com/app/profile/public.health.wales.health.protection/viz/RapidCOVID-19virology-Public/Headlinesummary
    Malheureusement, je ne vois pas où récupérer les informations sur le nombre de décès/hospitalisés en fonction de la catégorie vaccinés/pas vaccinés.
    Merci encore pour toutes ces informations qui permettent d’avoir une opinion éclairée sur le sujet.

    J'aime

  7. Lanalyse dit :

    Pour bien comprendre ce que dit le Pr. Perronne, il faut comprendre le phénomène ADE… Ce phénomène, bien connu, est l effet inverse escompté d’ une vaccination… En gros, il existe deux sortes d’anticorps à une infection: les bons = les neutralisants et les mauvais= les facilitants qui comme leurs nom l’indique facilite l’infection ! Hé oui! ça existe et personne ne vous en parle?
    Mais voici (https://www.researchsquare.com/article/rs-1054360/v1) une étude scientifique française qui conclut que la balance entre les neutralisants et les facilitants est défavorable (très nettement!) pour tous les nouveaux variants….Donc en gros, plus on va vacciner, plus on aura de malades à cause de ces « facilitants »!
    C est donc prouvé par la SCIENCE et expliqué ! Mais au fait, qu en est il de cette équilibre dans le cas des non vaccinés et de l’immunité naturelle?
    Et bien, les neutralisants sont beaucoup plus forts et plus nombreux pour tous les variants que dans le cas de la vaccination… Prouvé par pleins d’études notamment une danoise) Donc finalement
    PLUS ON VACCINE , PLUS ON A DE CAS , ET… PLUS ON VACCINE! (Le serpent se mort la queue).
    Ça c’est pour le business mais pour la santé publique c’est :
    LE VACCIN NE PROTÈGE PAS, AU CONTRAIRE IL FACILITE, ET CA NE MARCHE PAS! IL FAUT ARRÊTER… Et c’est déjà arrivé souvent (arrêter un vaccin qui ne marche pas) dans l Histoire vaccinale, le dernier en date, cette année, Sanofi et son vaccin contre la dengue aux Philippines https://www.lemonde.fr/international/article/2019/03/01/vaccin-contre-la-dengue-six-responsables-de-sanofi-vont-etre-inculpes-aux-philippines_5429958_3210.html

    Aimé par 1 personne

  8. Ping : Rappel. Quand la majorité silencieuse des vaccinés commence à persécuter les hérétiques : « on retrouve les chiffres de Stanley Milgram, alors pourquoi s’étonner ? 60% gobent tout, 30% doutent, 10% résistent. Je sais que les sondages

  9. Ping : Persécution des non vaccinés et expérience de Milgram. Piqure de rappel donc : « Quand la majorité silencieuse des vaccinés commence à persécuter les hérétiques ; on retrouve les chiffres de Stanley Milgram, alors pourquoi s’étonne

  10. BEAUCAMP dit :

    Les données hospitalières ne veulent plus rien dire:Comment sont comptabilisés les hospitalisés (quand ils sont hospitalisés?) atteints d’ EI graves divers et variés et non pour une réinfection. De plus,si ceci s’avère exact, alors nous ne pouvons vraiment plus « raisonner » à partir des données hospitalières, resterait plus qu’ à enquêter pour les décès !) auprès des Pompes Funèbres:

    Celà pourrait s’expliquer par le fait que ces « vaccinés » seraient sensés ne pas faire de formes graves : ok et qu’ils soient PEU contagieux ? Vraiment? Ce P m’inquiète en bas à droite de l’image

    Verdict de l’ANSM/ 6 cas de suspicion de MCJ déclarés …pas de corrélation:

    Mais des lots seraient-ils contaminés ?
    Et: peut-on faire (sans pour autant abonder dans la supposition « politique » finale) cette étude de pharmacovigilance? Le PGR pour contrôler la constante qualité-pureté des lots de ces néovaccins est-il honoré par Pfizer ?
    https://dailyexpose.uk/2021/10/31/100-percent-of-covid-19-vaccine-deaths-caused-by-just-5-percent-of-the-batches-produced/
    Et : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vaccinations_mortelles_de_L%C3%BCbeck
    J’ai trouvé ce procès intéressant: cette vaccination a été stoppée à la mort d’un 4ième enfant; P.M. dans l’étude de non infériorité Pfizer /12-15 ans ,les EI sont provisoirement en BLD et l’EMA en admet un différé, pour ne retenir que l’efficacité/gravité de la maladie, mais sur un trop petit nombre pour en détecter également les risques. Suite à ce procès, le CS du Reich, pour la 1ère fois il est recommandé des Principes éthiques qui s’appliquent précisément en cas de nouveau vaccin. Ce sont exactement les mêmes principes qui à l’origine avaient été édictés par le Conseil? Parlement ?européen. Et un Pass QRcodable, non pas pour controler les personnes mais pour renforcer l’efficacité de la pharmacovigilance et du PGR.

    J'aime

  11. Ping : NE LES ECOUTEZ PLUS, ILS VOUS MENTENT ! | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

  12. BEAUCAMP dit :

    Il y a Pharmacovigilance (Eudravigilance) et un PGR programmé par l’EMA lors de l’AMM initial conditionnée par l’urgence sanitaire et la gravité de la maladie (pas soignée précocément!) et sous condition du respect d’un PGR laxiste et conciliant, malgré un rappel et de nouvelles exigences lors de l’extention de l’AMM conditionnelle étendue aux 12-15 ans (sur présentation d »un blilan en BLD pour les EI sur de toute façon sur un trop petit nombre d’enfant pour en détecter les risques.
    PGR= pouvoir alerter / risques d’une fabrication industrielle: des malfaçons ou des contaminations SI et seulement si il y a traçabilité par n° de lots pour remonter de l’EI subi au lot, alerter retrouver les autres personnes, et l’analyser.
    Pouvoir agir comme en agroalimentaire (PM: Lactalys)
    Toutes les dates butoir à honorer par Pfizer dans ce PGR pour miniser les risques inhérents à cette fabrication en masse ont-elles été respectées ?
    Entre un fabricant dont on pourrait quelque peu douter/passif sulfureux et une EMA laxiste et conciliante …nous nous devons d’ interroger l’EMA suite à ce qui a été découvert àcause de cette étude / pharmacovigilance USA (sans pour autant abonder dans la supposition »politique finale)
    https://dailyexpose.uk/2021/10/31/100-percent-of-covid-19-vaccine-deaths-caused-by-just-5-percent-of-the-batches-produced/

    J'aime

  13. Ping : NE LES ECOUTEZ PLUS, ILS VOUS MENTENT ! par pgibertie – Titre du site

  14. BEAUCAMP dit :

    Il a été accordé une dispense de n° de lot pour Pfizer pour tout lot livré avant le 01 04 (date de péremption ?) à trouver dans l’accord initial (19 02 2021) donc depuis ceux livrés fin décembre 2020 ?
    « All EU Member States have accepted a temporary derogation from serialisation for the EU pack from
    February until the end of March 2021 »: P. 128.
    Et un PGR, tableau avescdates butoir à respecter nedernière page 140

    Cliquer pour accéder à comirnaty-epar-public-assessment-report_en.pdf


    Comment les personnes « vaccinées » entre début janvier et la mise en route de la pharmacovigilance (française, un comité =ANSM+ 4 CHU) ont -ils enregistré? Pourquoi Robert Hoffman trouve-t-il 36000 doses attribuées à des 0-11 ans dont des 3 ième en septembre:? Oui, environ 5000 enfants à risque ont été « vaccinés »= 10 000 doses (…30 microgr ???)

    Dans le document =extention de l’AMM aux 12-15 ans, on trouve de nouvelles exigences:
    une double numérotation (lieu de production de l’ARNmessager dit modifié (vraiment ?) et le lieu d’assemblage-dosage-flaconnage des ingrédients) et le souhait au 31 08 de désigner un laboratoire indépendant pour controle … de contamination possible ?

    De malfaçons ?

    liées à une « erreur de concept », difficile pour moi à comprendre :

    Et :
    Pfizer = COMIRNATY mais Depuis le 15 oct il existe deux présentations du vaccin Comirnaty
    30 microg./dose concentré pour dispersion (capsule violette)
    30 microg./dose de dispersion (capsule grise)
    pour une meilleure stabilité de l’ARNm dit modifié ?
    Dans Eudravigilance = TOZINAMERAN
    P

    J'aime

  15. atmaprana dit :

    A entendre les cas autour de moi, j’ai l’impression que des jeunes, pourtant double-V, sont plus malades qu’ils ne l’auraient été s’ils n’avaient pas reçu les injections.

    J'aime

  16. Ava dit :

    Bonjour je voudrais recevoir des notifications de votre blog merci

    J'aime

  17. Ping : Selon Veran sans la magie des injections il y aurait eu plus de 200 000 hospitalisés covid à la mi décembre (6 fois plus qu’en 2020) | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

  18. Ping : LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE: Selon Veran sans la magie des injections il y aurait eu plus de 200 000 hospitalisés covid à la mi décembre (6 fois plus qu’en 2020) – Titre du site

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s