APRES LES ANTILLES ,LA POLYNESIE au bord de la révolte …

Pour les autorités l’important c’est la lutte contre l’ivermectine et elles ont réussi en Guyane et Nouvelle Calédonie.

En Polynésie le dr Théron soignait à l’ivermectine, les policiers l’ont arrété comme s’il s’agissait d’ un terroriste…

Nos compatriotes ne pardonneront jamais d’avoir été humilés et interdits de soins précoces.En métropole les médecins de plateau télé vous prennent pour des cons , vous ne vous en rendez pas compte, mais là bas, l’ivermectine, ils connaissent ….

Les imbéciles qui ont voté la prolongation du plan d’urgence macronien mesureront ils les dégâts humains et politiques outremer ? Aux Antilles et en Polynésie les populations ont l’habitude de l’ivermectine et ils ne comprennent pas l’interdiction d’une molécule efficace prescrite par quelques médecins courageux.

Les indépendantistes ne s’y tromperont pas…

Dans le cadre de son plan communal de sauvegarde et face à la montée épidémique, la commune de Paea a décidé de transformer sa salle de spectacle Manu Iti en centre d’hébergement permettant d’accompagner jusqu’à 12 personnes souffrant de la covid-19. Des administrés isolés ou n’ayant pas un environnement familial adapté et dont l’état de santé nécessite des soins à domicile. Si 20 bénévoles recrutés pour l’occasion travaillent sans relâche, la commune s’est attachée les services du docteur Jean Paul Théron pour coordonner le suivi médical. Un médecin qui s’est fait connaitre dès le début de la crise sur le fenua en prodiguant le protocole du professeur Raoult.

“Je ne suis pas médecin, je ne suis pas scientifique. Moi tout ce que je veux, c’est sauver des vies et quand je vois qu’à travers certains protocoles on peut sauver, que ce soit Jean-Paul ou n’importe qui, je fais appel à eux”, explique le maire de la commune, Antony Géros.

 “Avec Jean-Paul on peut le réveiller à 1 heure du matin, à 2 heure du matin. On l’a toujours sous la main à 11 heures du soir et c’est ce que j’aime avec luiComme ça on a une expertise au téléphone. Il nous donne son conseil.”

Selon le docteur Théron et son retour d’expérience vis-à-vis de ses patients qu’il consulte pour la majeure partie par télémédecine, les bienfaits de ce protocole ne sont plus à prouver : “Je viens de dépasser cette nuit les 450 personnes soignées en 1 an et demi. On approche les 200 patients sous oxygène. Je ne parle pas de ce que j’ai fait avec mes collègues, je parle de ce que j’ai fait moi. Et je n’ai pas de décès. Parce que mon protocole, c’est un protocole normal. (…) Avec 20 médecins qui appliqueraient ces règles, le problème serait réglé avec l’hôpital bien entendu pour les cas les plus lourds.”

La commune de Paea qui est la première à valider ce protocole sur le territoire, pourrait faire des émules. Du côté des autorités, le président Frich a souhaité rappeler son positionnement lors de sa dernière allocution : “Ces thérapies qui sont proposées par ces différents médecins sont aujourd’hui contestées par les scientifiques. C’est tout. mais ce n’est pas pour autant que nous les avons appelé pour leur dire d’arrêter. Ils engagent leur responsabilité devant le malade, devant la société. C’est leur problème.”

https://outremers360.com/bassin-pacifique-appli/covid-19-en-polynesie-la-commune-de-faaa-veut-accompagner-les-malades-dans-le-noyau-familial

Faa’a (Tahiti 30 000 hab)s’est choisi également le Dr Jean-Paul Théron, omicile. Et prescrit, comme beaucoup d’autres médecins, des concentrateurs d’oxygène.

Comme à Paea, c’est la mairie qui le met en relation avec certains patients, et les bénévoles ou les proches qui lui transmettent, à distance, les « constantes » vitales des malades. « J’ai une confiance totale envers lui », explique Oscar Temaru comme Ella Tokoragi, dont certains proches ont été pris en charge par « Taote Théron », qui a été, en outre, directeur de cabinet d’un ministère sous la présidence Temaru.

https://outremers360.com/bassin-pacifique-appli/covid-19-en-polynesie-la-commune-de-faaa-veut-accompagner-les-malades-dans-le-noyau-familial

Le docteur Théron est sous le coup de quatre plaintes pour pratique de médecine foraine. Une pratique interdite sauf dérogation accordée par le conseil de l’ordre des médecins qui vérifie que le médecin a pris toutes dispositions pour répondre aux urgences, garantir la qualité, la sécurité et la continuité des soins aux patients qu’il prend en charge, ce qui n’est ici pas le casour le dit conseil. En effet il ne donne pas de doliprane mais il soigne

Un huissier de justice était venu à son domicile, où le docteur Théron exerce, pour lui signifier le dépôt d’une plainte instruite par le Conseil de l’ordre des médecins. L’huissier a été reçu par un lancer de plateau et divers objets ce qui aurait enclenché une plainte pour coups et blessures.

https://actu.fr/faits-divers/le-docteur-jean-paul-theron-interpelle-ce-matin_45045126.html

Cette plainte a entrainé l’arrestation violente par mes gendarmes

https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/le-docteur-jean-paul-theron-interpelle-par-les-gendarmes-1108588.html

https://www.tahiti-infos.com/%E2%80%8B-C-est-ainsi-qu-ont-debute-de-nombreuses-revolutions_a203706.html?fbclid=IwAR22JbYSeNkKOPb4rLHjhFIB0hoLqMO4PesHAjGXwy1o6FbuMkuYR3I1Ncw

Quelques heures après l’interpellation musclée du Dr Jean-Paul Théron à Paea, le maire de Faa’a et président du Tavini huiraatira, Oscar Temaru, a organisé une conférence de presse dans son bureau municipal pour exprimer son “soutien total et indéfectible” envers le praticien. Aux côtés du maire de Paea, Anthony Géros, et du député Tavini, Moetai Brotherson, le leader indépendantiste a fustigé les “conditions indignes” et la “rare violence” avec laquelle le Dr Théron a été appréhendé dans la matinée.
 
“Depuis le début de la pandémie, le Dr Théron a sauvé la vie de nombreux Polynésiens en leur fournissant gratuitement des concentrateurs d’oxygène et en leur prescrivant des protocoles adaptés à leurs situation de détresse”, a défendu Oscar Temaru, rappelant que l’ancien conseiller des ministres de ses gouvernements avait “sauvé ses proches”“Il a sauvé mes deux fils. Il a sauvé mon frère Maheaa Temaru. Il a sauvé celui que je considère comme mon propre fils, Charles Vanaa, et tant d’autres encore.” Mais surtout, pour le maire de Faa’a, l’action du médecin et du centre médicalisé de Paea ont permis de “pallier certaines carences et insuffisances d’un système de santé bicéphale, piloté à la fois par l’Etat et le Pays, qui a montré son incapacité à assumer pleinement ses compétences et à prendre les décisions qui s’imposaient, notamment au début de l’épidémie”.
 

 
Présent lundi à la mairie de Faa’a, Anthony Géros a affirmé que le Dr Théron se trouvait en matinée au centre Manu iti pour le suivi des deux derniers patients de la structure communale lorsqu’il a été interpellé. Le tāvana de Paea a expliqué qu’il comptait fermer son centre mercredi, en raison de la réduction du rythme de l’épidémie. “Ils ont exagéré”, s’est exclamé Anthony Géros à propos des gendarmes, dénonçant “une chasse à l’homme dans le centre”. Oscar Temaru et Moetai Brotherson ont également expliqué s’être rendus lundi midi au Centre hospitalier où le Dr Théron devait passer une visite médicale de compatibilité avec son placement en garde à vue. “Il s’est inquiété pour ses patients”, a affirmé le député Tavini qui a pu parler au médecin par téléphone. “Il est dans un état général d’épuisement (…) et il pense à ses patients”.
 
Rappelant la mobilisation lors de la manifestation contre l’obligation vaccinale de samedi mais réfutant toute “récupération politique”, les responsables du parti indépendantiste ont affirmé regretter “l’image dévastatrice d’un homme menotté, malmené, traîné à terre” renvoyée par “le Pays, complice de l’Etat et d’un procureur haineux”. Oscar Temaru a terminé sa conférence de presse en appelant au “calme” et en demandant à l’Etat et au Pays de remettre le Dr Théron en liberté, de lui permettre de retrouver ses patients et de lui présenter leurs excuses. Le leader indépendantiste concluant également : “Vous ne réalisez peut-être pas que c’est ainsi qu’ont débuté de nombreuses révolutions et autres Printemps politiques.”

RAPPEL ANTILLES/ Eux ils savent ,d’ailleurs 74% des soignants ne sont pas vacccinés…

Haiti toute pauvre se soigne à l’ivermectine, enregistre un décès par jour avec 0,2% de vaccinés , tout comme la république dominicaine  pourtant vaccinée.

La confiance de la population en ses médecins  et dans la molécule peut expliquer la faible vaccination . S’y ajoute le scandale d’un pesticide autorisé et particulièrement dangereux

Fallait il punir la population, faire un exemple pour la métropole, prouver que hors la vaccination point de salut ?

Heureusement en Nouvelle Calédonie comme en Métropole, ils n’ont pas l’habitude de l’ivermectine

La Guayane a longtemps bénéficié de tous les atouts pour échapper à la pandémie mais les pharmaciens et l’Ars ont mené un combat acharné contre l’hcq et l’ivermectine …Cette dernière n’est donnée qu’aux patients covid gravements atteints pour traiter la cécité des rivières

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour APRES LES ANTILLES ,LA POLYNESIE au bord de la révolte …

  1. Sansterre dit :

    Bravo Patrice Gibertie. Je fais partie de vos nombreux lecteurs qui ne commentent pas. Soyez sûr que vous êtes lu avec une grande attention. Merci de continuer à nous informer. Ce médecin est un héros. Vous aussi.

    J'aime

    • Coco dit :

      Bonjour Patrice et l’Equipe. Je tombe ce jour (non par hasard) et vous remercie pour tout votre travail et implication pour nous éclairer. Prenez bien soin de vous toutes et tous. Que notre Seigneur vous protège. Corinne de Nouvelle-Calédonie.

      Aimé par 1 personne

  2. Ping : LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE:APRES LES ANTILLES ,LA POLYNESIE au bord de la révolte … – naufrage/sauvetage

  3. Ping : APRES LES ANTILLES ,LA POLYNESIE au bord de la révolte … – Qui m'aime me suive…

  4. sebalex44 dit :

    Après le drapeau français BLEU BLANC ROUGE, c’est maintenant le MÉDECIN, autrefois respecté ,que l’on jette au sol.

    J'aime

  5. klair tze dit :

    Je fais également parti de vos lecteurs qui commentent très rarement, mais qui lisent tous vos articles. Et à ce titre, je vous remercie pour tout votre travail colossal de recherche, d’écriture et même d’illustration : Un VRAI journal !

    Aimé par 1 personne

  6. Nous n’avons pas encore atteint le fond
    Courage à nous tous
    Restons en harmonie avec nous meme
    Et après avoir discuté depuis 18 mois ,
    si seuls 10 % de la population a compris
    là machination diabolique
    Et bien nous ne pouvons que nous résigner
    Pleurer nos morts et notre sort
    Dans les camps de concentration
    ou dans les cimetières
    qui se sont construits récemment
    Force et honneur
    Nous mourrons la tête haute
    Un peu trop haute
    Mais prête

    J'aime

  7. popole dit :

    Bonjour, La posologie pour l’ivermectine sur l’ordonnace du Dr Theron ne vous fait pas sursauter ? 2 prises de 10 comprimés…….hum hum . N’en faites pas trop vite un héros, ça donne du grain à moudre à l’ennemi .

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s