Urgence la nuit, appelez un journaliste !


MG FRANCEn°501- 17 octobre 2020INFO-EXPRESS MG FRANCE SPECIAL COVID  Urgence la nuit, appelez un journaliste !


État d’urgence : ça (re)commence mal !

Médecins généralistes, vous travaillez tôt et vous travaillez tard. Vous prenez des gardes et vous allez au domicile de vos patients.

Le ministre de l’intérieur l’a bien compris puisqu’il a déclaré que les médecins, comme les journalistes, pourraient présenter aux forces de l’ordre leur carte professionnelle en cas de contrôle en circulation durant le couvre-feu.

Hélas, la DGS avec son humour décapant et la DGOS qui nous veut tant de bien nous ont écrit hier soir.
« DGS urgent » : les médecins devront remplir une attestation de déplacement pour pouvoir circuler aux heures de couvre-feu.

Le professeur Salomon qui a oublié de parler des médecins généralistes ignore donc que des milliers d’entre eux sont de garde sur tout le territoire pour répondre en urgence à des demandes de soins.
Que des milliers de médecins généralistes quittent leur cabinet bien après 21 heures, à l’heure où la plupart des français ont fini de diner.

A-t-il aussi oublié que durant le confinement du printemps, notre caducée ou notre carte professionnelle nous servait de laissez-passer ?

La carte de presse est toujours un laissez-passer valable. L’information est à juste titre une priorité.
Les médecins généralistes sont-ils moins utiles, moins occupés et moins pressés que nos amis journalistes ?



MG France exige le retrait immédiat de cette brimade stupide.
Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Urgence la nuit, appelez un journaliste !

  1. Michèle Machenin-Murzilli dit :

    Oh ! Oui, beaucoup de stupidité dans les comportements obligatoires, par décret des « ronds de cuir »…. pas mieux, mais quand même ils se déplacent parfois, avec moult protection (comme zut ! je me souviens même plus de son nom… aidez-moi, je suis septuagénaire et à force d’emmagasiner les troubles de notre siècle, pour en témoigner plus tard, je perds la mémoire… sans avoir cette satanée maladie d’Eilzehmer !!!

    J'aime

  2. fraternel dit :

    mais ils vivent dans quel monde nos bureaucrates centralisés et s’il y a une urgence et que le médecin a oublié son attestation il se prend une prune ou si le journaliste est sur un reportage
    mais c’est vraiment une ploutocratie dans une dictature sanitaire
    bientot on aura rien a envier à la chine ou à la corée du nord si çà continue comme çà

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s