Pouvoir d’achat , les medium de l’OFCE se plantent et nous enfument

Comment-devenir-un-médium-psychique 

 

Pouvoir d’achat , les medium de l’OFCE  se plantent et nous enfument

 

Les journalistes nous expliquent que les Français sont des crétins qui sont incapables d’admettre que leur pouvoir d’achat augmente  alors que l’OFCE prévoit un enrichissement considérable. Les journalistes font confiance aux marabouts, pas les Français

L’économie n’est pas une science exacte et les macroniens bobos caviardés de l’OFCE  devraient faire preuve de modestie, leurs prévisions ont généralement  l’efficacité de celles des médiums et autres  marabouts de la presse populaire.

www.ofce.sciences-po.fr/presse/cpresse.php

 

Les voyants de l’Ofce  écrivaient il y a tout juste un an :

En 2019, sous l’effet de la montée en charge des mesures fiscales de soutien au pouvoir d’achat des ménages, ce dernier augmenterait de 2,4 % (après 1,6 % en 2018) dynamisant la consommation sur l’ensemble de l’année (2,2 % en 2019 après 1,5 % en 2018), et ce malgré une nouvelle hausse de la fiscalité indirecte.

Il prévoyaient 2% de croissance pour 2018 et les créations d’emplois, portées par le secteur marchand, resteraient dynamiques (194 000 en 2018 et 254 000 en 2019), ce qui permettrait de réduire le taux de chômage à 8,4 % fin 2018 et de terminer l’année 2019 à 7,9 %

 

Hélas en mars dernier l’insee reconnaissait une hausse du pouvoir d’achat de … 0,4% pour l’année 2018, quatre fois moins que prévu

Pour la croissance il faudra se contenter d’un petit 1, 5% et un taux de chômage de 8,9% (contre 2% et 8,4 prévus)

 

Pour l’année 2019 ils anticipaient  2,4% de hausse de pouvoir d’achat , ils viennent de préciser : ce sera 2,5%

En 2019, la croissance serait tirée par la forte augmentation du pouvoir d’achat (+2,5 %), soutenue par les mesures socio-fiscales (près de 12 milliards d’euros) et la hausse significative du salaire réel avec la prime exceptionnelle et le ralentissement de l’inflation.

Au final, soutenu par une demande intérieure en accélération, le PIB augmenterait en moyenne de 1,5 % en 2019 malgré une contribution négative du commerce extérieur.

Alors nous ferons combien ?

Tout dépendra de la conjoncture internationale, des taux d’intérêt, du prix du pétrole, des conséquences du Brexit

Pour beaucoup de retraités  après -2% de pouvoir d’achat en 2018 ce sera  rebelotte en 2019

 

 

Les journalistes nous expliquent que les Français sont des crétins qui sont incapables d’admettre que leur pouvoir d’achat augmente  alors que l’OFCE prévoit un enrichissement considérable. Les journalistes font confiance aux marabouts, pas les Français

L’économie n’est pas une science exacte et les macroniens bobos caviardés de l’OFCE  devraient faire preuve de modestie, leurs prévisions ont généralement  l’efficacité de celles des médiums et autres  marabouts de la presse populaire.

www.ofce.sciences-po.fr/presse/cpresse.php

 

Les voyants de l’Ofce  écrivaient il y a tout juste un an :

En 2019, sous l’effet de la montée en charge des mesures fiscales de soutien au pouvoir d’achat des ménages, ce dernier augmenterait de 2,4 % (après 1,6 % en 2018) dynamisant la consommation sur l’ensemble de l’année (2,2 % en 2019 après 1,5 % en 2018), et ce malgré une nouvelle hausse de la fiscalité indirecte.

Il prévoyaient 2% de croissance pour 2018 et les créations d’emplois, portées par le secteur marchand, resteraient dynamiques (194 000 en 2018 et 254 000 en 2019), ce qui permettrait de réduire le taux de chômage à 8,4 % fin 2018 et de terminer l’année 2019 à 7,9 %

 

Hélas en mars dernier l’insee reconnaissait une hausse du pouvoir d’achat de … 0,4% pour l’année 2018, quatre fois moins que prévu

Pour la croissance il faudra se contenter d’un petit 1, 5% et un taux de chômage de 8,9% (contre 2% et 8,4 prévus)

 

Pour l’année 2019 ils anticipaient  2,4% de hausse de pouvoir d’achat , ils viennent de préciser : ce sera 2,5%

En 2019, la croissance serait tirée par la forte augmentation du pouvoir d’achat (+2,5 %), soutenue par les mesures socio-fiscales (près de 12 milliards d’euros) et la hausse significative du salaire réel avec la prime exceptionnelle et le ralentissement de l’inflation.

Au final, soutenu par une demande intérieure en accélération, le PIB augmenterait en moyenne de 1,5 % en 2019 malgré une contribution négative du commerce extérieur.

Alors nous ferons combien ?

Tout dépendra de la conjoncture internationale, des taux d’intérêt, du prix du pétrole, des conséquences du Brexit

Pour beaucoup de retraités  après -2% de pouvoir d’achat en 2018 ce sera  rebelotte en 2019

 

Cet article a été publié dans éducation prépa école de commerce. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Pouvoir d’achat , les medium de l’OFCE se plantent et nous enfument

  1. Ping : Pouvoir d’achat , les medium de l’OFCE se plantent et nous enfument | Raimanet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s